L’UNIVERSITÉ DEVRAIT ÊTRE LE FER DE LANCE

 « L’université développe tous les dons de l’homme, entre autres la bêtise ». Proverbe

Nos  institutions républicaines et plus particulièrement   universitaires devront faire plus d’efforts , d’initiatives et d’imagination pour en arriver là   faire de nos  étudiants  de véritables guerriers  au sens   scientifiques  du terme, c’ est à dire  des guerriers du savoir , du savoir faire et du savoir être ;  auront  l’allure, le style, l’apparence de  jeunes soldats en lutte  pour le développement économique, social ,culturel ,et éducatif.

 Nos étudiants devront, dans ce sillage acquérir le pouvoir du savoir  intellectuel utile, nécessaire ,et suffisant en débattant sans cesser de théories en théories de leurs géants professeurs créatifs , comme  qui  dans la mythologie grecque ,voulurent escalader le ciel ,et détrôner la Lune ,mars ,ou Jupiter, et non d’acquérir un diplôme apathique pour un éventuel JOB  actuel en ANEM( dispositif d’emplois)   nos jeunes d’aujourd’hui nous disent :  « avec un diplôme en plus , nous ne feront pas de meilleurs chômeurs ».Dans un passé récent révolutionnaire, nos valeureux étudiants ont  réagit intelligemment ,et  très fort , tout en quittant ensemble  les bancs des lycées, et universités pour rejoindre la révolution de 54. Un grand guerrier ; Amara Rachid âgé de 22ans en 1956 a été l’l’instigateur, et l’artisan de la grève des étudiants du 19 mai 1956.C’est sous la consigne politique de Mohamed Seddik Benyahia, que lui est confiée l’organisation de l’historique grève des étudiants le 19 mai 1956, dont le fameux slogan retenu n’est autre que “Avec un diplôme en plus, nous ne ferons pas de meilleurs cadavres”.  Dans le même ordre d’idées, H. Boumediene lors de la clôture du séminaire des étudiants engagés  dira ce 25/12/69 : « Nous voudrions que cette image de l’étudiant combattant, que nous avons connu dans le passé ,revive de nouveau dans la lutte, que nous menons actuellement, et dont l importance ne le cède en rien à celle, que nous avons menée jusqu’à la victoire contre l’occupant colonialiste ».

Par ailleurs, mais un peu plus loin géographiquement,  au USA particulièrement, Cameron  un professeur en psychiatrie, il  avait fondé une théorie au sein du département de psychiatrie de MC.Gill  university ou il avait projeté de ramener l’esprit humain à son état vierge (lavage du cerveau), cette théorie a été mise en œuvre  au profit de la politique agressive des USA par le biais de la CIA pour ses sales besognes d’espionnage, et de recueils d’information.  Dans chaque université, des génies se font valoir pour découvrir, et mettre en pratique des théories  scientifiques  au profit de la richesse  de leur pays.

Friedman Milton professeur d’économie de l’université de Chicago, il avait  en son temps envisagé par sa propre théorie de déstructurer  les sociétés, et mettre  en place un capitalisme pur, détergé et vidangé de toute ingérence politique, et sociale, car la  réglementation gouvernementale pour Friedman, entrave aux intérêts des marchés. Et c’est à l’intérieur de l’université de Chicago, qu’il avait instruit, et formé une cohorte d’économistes pragmatistes  nommés les « Boys de Chicago ».Il y avait d’autres géants en d’autres matières qui avaient révolutionné des espaces et des dimensions exemple  de la Harvard, Oxford, Berkeley de la Californie……..

Toutes ses théories issues  de ces prestigieuses universités ont été mises en œuvre par des chocs douloureux exactement comme  celle de Cameron qui  utilise l’électricité par électrochoc pour ses particuliers. Telle était la machination pour l’application, et la mise en pratique de ces théories. Les nouvelles théories de la technologie de l’information et de la communication,……..   

 Milton Friedman préconisait en économie  la stratégie politique  qui était enseignée à l’école de Chicago spécialisée en économie, et  avait pour tache principale d’inculquer aux étudiants la croyance, selon laquelle chaque théorie économique est un élément sacré du système, et non une hypothèse mise au service de la polémique.

Les forces économiques représentent en premier ressort  la conviction de l’ école de Chicago,  comme l’ Offre et la Demande, inflation, et chômage ; ces éléments et paramètres sont   semblables aux forces de la nature disait M. Friedman, ces éléments représentent des forces  qui ne peuvent s’équilibrer d’une manière  parfaite que lorsque  l’ offre influe sur la demande exactement pareil, dont la lune attire les marées ; cela   implique, si l économie était « victime » d une inflation  élevée parce que les décideurs avaient laissé entrée trop d argent via la planche à billet dans le système ; au lieu de laisser le marché restaurer son équilibre normal et naturel, la nature soit les économies, les  systèmes se régissent et s’équilibrent eux- même ; le marché créera le juste prix pour qu’ aucune ingérence externe( réglementation)  ne soit mise en action. La société économique est composée principalement  de chiffres, qui se manifestent à l’intérieur d’un système au milieu d’un marché. En conclusion selon la théorie de M.Friedman :

==================================================

 Le marché libre = un système scientifique parfait dans lesquels les particules agissent dans leur propre intérêt, crée tout, avec le plus d’avantage.

==================================================

Parmi les théories économiques,  il y avait également le  Problème keynésien US, les sociaux démocrates, sans  oublier les développementalistes.

  Cet ensemble de groupes sociaux politiques prônent tous  pour des économies mixtes ,que M Friedman ou l’ école de Chicago  considère comme  étant  un système « fourtout », et comme dises les adeptes de l’école de Milton Friedman, qui veulent signifier  qu’ il ya effectivement cohabitation entre :

– pour un capitalisme : qui se manifeste  principalement au niveau de la production des biens, et services, et de  la distribution des biens et services englobant tous les agents économiques.

–  alors que le socialisme : il prend en charge l’éducation, les services des eaux, gaz, électricité,  armée, et justice.

 Historiquement parlant en d’autres circonstances,, pendant la  reconstruction de l’Europe, après la seconde guerre mondiale les puissances occidentales adoptent le principe suivant, tout en s’écartant des principes économiques de la théorie de  M Friedman :

* les économies doivent garantir une certaine dignité élémentaire et suffisante,  soit un capitalisme humain prônant la sécurité sociale comme :

 -Grande- Bretagne: opte pour une assurance publique

-Le canada  s’engage à mettre en place  un régime public d’assurance maladie

– Les usa : mettent en place  une sécurité sociale..

-Tandis que la France et l’Allemagne  vont instaurer des mesures de protection des travailleurs.

– Et enfin les pays en voies de développement : ils ont  misé sur le

Développementaliste ; ou encore plus exactement  le nationalisme.

La theorie de Milton Friedman  consistait dans l’idée  à ce que

·        L’entreprise privée c’est-à-dire les firmes  multinationales gouverne(nt) le monde librement comme elle(s) entend (ent).

·        Par contre les citoyens  du monde avaient  tout le temps exigé une forme de gouvernement  interventionniste, alors c’est fini ce « laisser faire » à la Friedman, qui équivaut à la fin de l’autoréglementation du marché chère à Friedman’ et ses boys de Chicago. De 1930 à1950 le choix  d’aller vers le « faire » au lieu du « laisser faire » mettait la théorie de M. Friedman en hors jeu.

Les pays en voie de développement autrement dit pays « développementalistes » se voyaient contraint de résoudre le problème du cycle de la pauvreté du sous développement, ou la misère fait des ravages. Pour faire face à cette situation dramatique, la seule, et unique  issue envisagée par certains pays du sud, et plus particulièrement du Sud de l’ Amérique latine . Ces  pays s’entendaient de prés à mettre en œuvre une stratégie d’industrialisation  à l’intérieur de ces mêmes pays, au lieu de miser sur l’exportation de leurs ressources naturelles, dont les prix dépendent du marché extérieur. Ces pays préconisent la réglementation contrairement à l’approche de la théorie  Milton Friedman, elle a été   suivie et renforcée par une nationalisation du pétrole, et autres ressources minières ; les secteurs clé de l’économie.  Tout cela s’est fait dans l’unique but pour avoir plus de profit, qui servira  enfin de compte, d’être affecté dans des programmes de développement. Beaucoup de pays  comme le chili, l’argentine, l’Uruguay, Nicaragua, Venezuela, le Mexique, l’Iran, l’Indonésie, l’Egypte et le brésil…..

Ces pays se sont initiés  à la théorie « développementaliste », et se sont fait constituer intelligeament, ensemble  un groupe du genre « thing thank »   capable de booster le décollage économique à croissance élevée, via une stratégie  partagée  entre eux, en idées de développement pragmatique.

La priorité  de ces pays dits : développementalistes était l’investissement massive des fonds publics dans des projets d’infrastructures , d’aciéries, de routes ,de ports, de rail, de  barrages, et autres entreprises de production  permettant de  face, et barrière aux produits de l’ importation étrangère( tarification douanière élevée).

Les travailleurs des nouvelles entreprises forment, comme en universités, des syndicats puissants, qui leurs négocient des salaires dignes de la classe moyenne  par une meilleurs productivité. Les universités en tant que fer de lance, prennent en charge l’éducation  créative démocratique, la classe moyenne a vu le jour en argentine ;  l’ Uruguay  avait un taux d’alphabétisation de 95%,  et se permettait d’offrir à sa population des soins de santé gratuitement. Tous les pays cités ci-dessus ont amorcé un début prometteur de décollage économique.

 Toutes ces expériences des pays de l’Amérique latine ont été vécues  à la lettre par l’Algérie  sous le feu H. Boumediene durant la période 1967à 1978 :

 *récupérations des ressources minières, nationalisation des hydrocarbures, du système bancaires et de certaines grandes entreprise stratégiques ; démocratisation de l’enseignement .Les   fonds publics ont été destinés  en, grande partie  pour le développement à croissance soutenue, et élevée, une diminution de la pauvreté était constaté, l’enseignement était  gratuit pour tout le monde, électrification dépassant les 90% . Reforme agraire  était un début de la révolution de longue haleine pour plus de plus d’excédent, qui serait mis au profit de la technologie.

 Le cône du sud de l’Amérique latine devient un puissant symbole rassembleur pour les pays pauvres du 1/3 monde initié, et pris en charge par une politique pragmatique  que H. Boumediene avait boosté en son temps  à fond de façon  à ce que les ressources naturelles des pays pauvres leurs reviennent de droit (discours d’avril 1974 à l ONU). Les développementalistes ont eu une croissance rapide et consequente, avec plus de création de richesse considérable.

La réussite des économies dirigées obtenues par la théorie keynésienne, et par les développementalistes du Sud de l’Amérique latine étaient très  mal  vus par les écoles de Chicago, et surtout par les firmes multinationales, dont les USA premiers défenseurs de ces firmes ,mènent des guerre sous terraines de longue haleine , sous les hospices de la CIA  ces derniers mènent  la chasse aux premiers responsables des « développementalistes » par voie de coup d’état, d’intervention direct, de troubles internes. A commencer par moussadek en 1953 suivit par  Allende Salvador( Chili) en septembre  1973,  Sukarno( Indonésie), H..Boumediene( Algérie), Nasser( Egypte) ,Tito( Yougoslavie), Kadhafi Libye),Irak ( Saddam)……

Les patrons des multinationales US confrontés aux pays en voies de développement dont leurs intérêts se trouvent  mises en jeu par le biais des nationalisations. Ces multinationales engagent les Etats Unies pour mener une guerre à ces pays par tous les moyens possibles : coup d’état, guerre par proxy, invasions, agressions, embargos économiques, colonisation, etc…  

Les universités représentent le fer de lance à l’exemple  de l’USTA (Université des sciences et de la technologie d’’Alger) cette université qui avait été conçue par Oscar Niemeyer (architecte Brésilien) et inaugurée par feu H. Boumediene en septembre1974. Elle compte une armée d’étudiants et des milliers d’enseignants dans les divers domaines de la formation.la politique des développementalistes en l occurrence celle d’Alger sous feu H. Boumediene visait tout aussi bien d’éradiquer la pauvreté et d’éliminer l ignorance, qu’à faire participer les cadres aux responsabilités du pouvoir.

Boumediene dira ensuite  que le but recherché consistait a enfanter une nouvelle génération d’étudiants  capable d’assumer ses responsabilités    c’est-à-dire une génération plus révolutionnaire que celle qu’ il a précédée , l université algérienne devrait se transformer en un véritable  bastion de la révolution Boumediene  dira encore : « Nouvelles structures de notre université  qui soient tout prés des réalités nationales  et doit participer  à la recherche scientifique et a la promotion de l industrie nationale ». par conséquent, l’idée des développementalistes étant de transformer l’université du pays  qui serait capable de s’engager dans la bataille du développement de l édification   du pays . enfin pour terminer H. Boumediene  avec sa vision de développement il conclue : « C’est a l’ industrialisation que reviendra le rôle décisif de créer de nouvelles sources de revenus ; c’est elle qui doit accroitre les postes de travail ,et substituer progressivement la production nationale aux importations  les solution  issues des miracles n’ existent pas  ».

Les multinationales ne se désarment pas, elles redoublent d’efforts, et  élargissent  géographiquement  leur champ d’action, ou toute économie  menant son destin vers le chemin des développementalistes sont mises sur la liste noire pour l’extermination  des dirigeants prônant une économie dirigées pour le bien de leur peuple. La CIA organe par excellence   pour mener de telles opérations. Ces besognes ont été conçues  par de nouvelles théories à visage d’agressions (révolutions de couleurs, et printemps arabe) .La destitution de Saddam, et de Kadhafi ont été œuvrée par une nouvelle entreprise  médiatique. Elle  a été l’une  de la plus importante réussite de la CIA et du Mossad pour contrôler les esprits de la déception, puis les guider comme ils veulent. Cette entreprise se nomme « Al Djazeera » une chaine médiatique  dont son objet principal est le mensonge puis le mensonge et enfin le mensonge….   La  fausse prise de l’aéroport de Baghdâd  en virtuelle, et celle de la capitale de Libye  Tripoli  en dises long. De nouvelles batailles aussi efficaces que la guerre militaire comme  la guerre    médiatique, la guerre psychologique, la guerre  économique et bien d’autres  guerres en virtuelles par proxy  facilitent la soumission  au moindre cout.

BENALLAL Mohamed

*Naomi Klein, 2008, La stratégie du choc. La montée d’un capitalisme du désastre, Toronto : Léméac/Actes Sud, 668 p.

*www.ifaci.com/certifications/tout-savoir-sur-le-cia/

*www.herodote.net/9_avril_2003_10_juin_2014-evenement-20030409.php

*. La théorie développementaliste de Shils     Bertrand Badie

Dans Le développement politique (1994), pages 35 à 41

*la stratégie de développement Paul Balta.

*41EME-ANNIVERSAIRE-DE-LA-MORT-DE-HOUARI-BOUMEDEINE-Une-machine-de-guerre-pour-eliminer-un-President_a59660.html.

*Citations du président Boumediene Khalfa Mameri

https://www.capital.fr/economie-politique/milton-friedman-1912-2006-il-a-preche-toute-sa-vie-contre-les-mefaits-de-la-depense-publique-740520


le 16 août 2020


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 août 2020

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00