POUR UNE PLANIFICATION DE LA GESTION OPÉRATIONNELLE DE LA VILLE

Chaque ville est notre ville natale, chacun est notre parent.”

Les  Benisafiens et Benisafiennes assistent, et ce   depuis bien longtemps   a une véritable dégradation généralisée du cadre de vie, et de l’environnement immédiat plus  particulièrement au milieu urbain, qu’ il s’agisse  du réseau routier, du réseau électrique, du réseau d’assainissement,  du réseau de l’eau potable , de la voirie de l’ hygiène, des prestations de services administratifs, et bien d’autres anomalies de la cité, l’ opinion  générale du citoyen citadin est quasiment défavorable vis-à-vis des autorités locales ; ce sentiment  pimenté par un autre constat  de gaspillage  des ressources,  de la dégradation du patrimoine communale ,et un déficit culturel sur la préservation du bien communal  , qui  à travers cet adage populaire   « hadda  machi taa  ebak ouala taa emouk ! »

 L impuissance des pouvoirs publics à surveiller,  a contrôler, et à veiller au respect des lois, et règlements en matière de salubrité publique, de construction d urbanisme, contribue généralement à cette perte de confiance, et de crédibilité des gestionnaires locaux et par contre coup  de l’état  en générale. La base de l’état  commence à partir de la commune.

« Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d’unir toute la famille humaine dans la recherche d’un environnement sain, et d’un développement durable. »

                    La commune représente l’institution territoriale centrale dans le système administratif Algérien. Le code communal regroupe en général les règles de fonctionnement de la collectivité locale (institution de base de l’état) selon un contexte  donné, elle représente en fait la personnalité morale, et jouit d’une autonomie financière.

La commune, institution de base reste dans le fait, l’instrument le plus efficace de l’Etat pour la mise en œuvre  des programmes de développement local.

La gestion de la commune reste en fin de compte un défit majeur,  et  permanent pour le pouvoir central  dans la mesure, où la commune  représente, un agent économique important, mais aussi un acteur principal  de premier ordre  dans la réalisation des objectifs par de véritables gestionnaires d’élus, et  de l’ Etat par le biais des PSD’(plan sectoriels), PCD( plan de développement local),plans spéciaux…

« En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. » (Georges Clemenceau)

                      Le  président de l’assemblée communale (PAPC),  premier chef de la commune, et le premier responsable à  prendre en charge la gestion  de la commune, il supervise l’instance exécutive de la commune à qui incombe la gestion des affaires de l’APC  sur  tout ce  qui relève  du politique, du social,  de l’économie, et de la culture.

Les attributions du PAPC sont dictées par le code communal,  qui lui incombe une maitrise des techniques de l’art , et des règles de gestion lui permettant d’améliorer la gestion de sa commune, de mener à bien sa mission  dans les réglés de l’art, et de réaliser par le biais d’une planification scientifique ,ou  les objectifs sont préalablement tracés de son mandat

Le code communal renferme  les prérogatives suivant :

*gérer  efficacement, et rationnellement les ressources de la commune

*préparer objectivement les budgets, et veiller à leur réalisation effective

* organiser efficacement les services communaux

*préserver les intérêts, et le patrimoine mobilier, et immobilier de la commune, conclure des marchés, et des conventions, lancer des avis d’appel d’offre, et organiser les adjudications portant sur les affaires communales……..

Le PAPC gère le patrimoine de la commune  inventorié selon la règle de l’art dans le but de réaliser des résultats  contenus dans son programme électoral à savoir

*-L amélioration du service public.

*-l amélioration du cadre de vie.

*-la réalisation des programmes de développement durable.

A cet effet, le P.APC doit avoir certains outils pour la bonne gestion à savoir :

–         *La planification : elle permet de définir  dans le temps les objectifs assignés, et d’établir les programmes de travail échelonnés dans le temps tout en prévoyant les moyens financiers matériel, et humains pour sa réalisation

–         *L’organisation : mettre en place un schéma permettant de définir les missions, les taches, et les attributions, ainsi que la définition des responsabilités,  des exécutants,   et surveillants.

–         *Le contrôle : nécessite un suivit rigoureux des réalisations, ainsi que des évaluations des résultats par rapport aux objectifs tracés,  et les correctifs des écarts.

Le P.APC a pour mission :

La commune étant une institution économique, politique, sociale, environnementale, et culturel, qui a pour but les  défis dans sa gestion  tout en prenant en considération la relation de la commune avec son entourage  environnemental à savoir :

*les pouvoirs publics

*les partis, et organisations

*les citoyens

*la société civile

*les agents économiques

L’organisation structurelle (organigramme) de la commune algérienne   se présente ainsi :

–         *Le S-G (secrétaire général)

–         * Un service de l’urbanisme, et l’environnement

–          *Un service des finances, et des moyens généraux

–         *La réglementation, et les affaires sociales

–          Le choix de l’organigramme de la commune est en fonction de la taille de la commune exprimée en nombre d’habitants

–         pour le cas de l’organigramme  la commune de Benisaf

–          *PAPC

–         *APC

–         * SG+Bureau de la gestion du personnel

–         * service de l’urbanisme et des réserves foncières

–         * service de l’équipement et des travaux-

–         *service des affaires financières, et économiques

–         *service de la réglementation, et du contentieux

–         *service des affaires culturelles, et sociales

–         * les grandes orientations de la commune de Benisaf, et ses orientations établies dans son contexte environnemental, elles  relèvent d’une part  du niveau des décisions stratégiques ; d’autre part par  le niveau opérationnel  qui est en relation directe avec les décisions stratégiques.

–         * l’organisation+ la gestion des ressources exploitables+ les prises en charges des conflits,  et la maitrise de la planification  qui sont des questions fondamentales  sur le «  qui fait quoi » pour nous renseigner sur  la performance, et se sont bien les attributions des responsabilités, et des prérogatives qui répondent à la question soulevée du « qui fait quoi »

–          *Techniques de gestion, et d organisation.

–         * Définition des objectifs : tout doit être chiffré pour une meilleure évaluation

–         * Taux de recouvrement des recettes

–         *Amélioration du service public

–         * Exploitation maximale du patrimoine de la commune.

La définition des responsabilités, et des attributions du P.APC ,ce défit dans l organisation de la commune se situe au niveau de la définition précise des attributions, et des responsabilités

 La règle de la bonne gouvernance  précise bien  que si  le P.APC  s occupe  de la répartition  des taches quotidiennes,  il va se retrouver impliquer dans des conflits permanent avec ses collaborateurs.

Le P.APC  devrait jouer le rôle de coordinateur pour faire avancer son projet faciliter la communication, coopération avec les vices présidents ;

*uniformisation des procédures de travail,

*  respect de la législation du travail

*Suivi et évaluation.

en conclusion : l’administration communale a une très lourde responsabilité en matière de qualité et de cadre de vie des citoyen .régulation et surtout le développement économique, le transport, l’AEP, l’hygiène, l’environnement les loisir, la culture, la santé  représentent l’espace stratégique de la responsabilité de la collectivité locale l’ensemble des missions dévolues sont très sensibles et ayant pour finalité en fin de compte le bien être du citoyen bien sur que cette mission exige des ressources ( financiers moyens de cette politique techniques, organisation….

BENALLAL Mohamed  ancien cadre


le 03 novembre 2021


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 novembre 2021

1 Commentaire pour “POUR UNE PLANIFICATION DE LA GESTION OPÉRATIONNELLE DE LA VILLE”

  1. Abbes

    Le probleme chez nous il y.a comme une rupture entre le theorique et l.appliqué..tout ce que vous avez cité ici c.est de l.ecrit. chez nous comme si on a pas encore appri la maniere de travailler avec des fiches. On s.est habitué a la transmission orale. Le savoir dicté afin d.etre appliqué passe de la bouche a l.oreille. si vous allez ailleur la transmission se fait par la tenue d.une fiche copié et tranmise a lire et executer. On le remarque meme chez le citoyen tenant un cheque a la main il sait lire et ecrire mais oasser a l.ecriture ça bloque quelques part. Dans oer exemple la lutte contre l.anaphabitisation les personnes qui souhaitent aporendre a lire et a ecrire le souhaitent dans quel but? Si la transmission est orale il n.y aura onteret..si l.interet serait au moins de lire des plaques ecrire sur un cheques la les choses seront differentes. Avez vous un maire ou un chef de chantier ou un medecin infirlier avec une fiche a la main?
    Donc le systeme d.aporentissage doit se remideler chez nous pour introduire de nouveau reflexe en introduisant la Notion de l.Interet …
    Avez vous vu un manuel scolaire avec 100 pages?
    Lorsque j.ai vu le manuel scolaire j.ai compris pourquoi j.ai entendu des gebs parler du livre scolaires. Je le suis dit un livre aux classes primaires? Tkhalkhalte
    تخلخلت

    كل شيء ترون
    خلوطا كبيرة لازم الغربال و التصفية و التنقية

Répondre

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 5 473
  • 7 469