Pourquoi l’Algérie a perdu la Coupe d’Afrique des nations

Ce n’est pas demain la veille qu’on en saura un peu plus sur les tenants et aboutissants de la énième gifle reçue par l’Algérie: la perte de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2017. Dans un pays qui, depuis bien longtemps, se refuse à tout inventaire salutaire, dans une Algérie qui s’est rarement imprégnée de la culture civilisée qui consiste à  »tirer les leçons pour que cela ne se reproduise plus », on avalera la couleuvre. Et, comme si de rien n’était, on renouera avec le hara-kiri et l’échec.

L’art de l’autoflagellation, c’est notre pêche mignon. On aime !

Pourquoi l’Algérie a perdu la CAN 2017 ? Mon confrère Hervé Penot du quotidien L’Équipe croit dénicher la réponse qui ne sera pas forcément partagée par des pans entiers de l’Algérie du foot. Spécialiste du football africain dont il connait les coulisses et le sens des courants, Hervé Penot évoque un règlement de compte signé Aissa Hayatou. Le président de la Confédération africaine  »n’avait pas l’intention de faire un cadeau » à l’Algérie.  »Ses relations avec Mohammed Raouraoua, le président de la fédération algérienne, se sont détériorées ces derniers mois et il a insisté, auprès des 14 votants (membres du Comité exécutif), sur le volet sécuritaire en rappelant le nombre de policiers blessés lors de chaque journée du championnat. Les tensions récentes entre la CAF et les pays du Maghreb n’ont pas, non plus, joué en faveur de l’Algérie ».

S’il y a du vrai dans la lecture du confrère de L’Équipe, cela ne doit pas jeter le voile sur le fond du problème et sur  »bayt al qacid » : l’Algérie n’est plus un pays qui gagne ! Et depuis longtemps. Cela fait une éternité que l’Algérie du sport a cessé de se conjuguer au mode du succès. Cela fait un bail que le pays est à court de stratégie et de visibilité dans le registre du sport. Cela fait des années et des années que les idées pertinentes et fécondes se font désirer du côté de la place du 1er Mai. Et puis, et puis ! Au nom de quelle logique parie-t-on sur une  »Algérie sportive qui gagne » quand, depuis des années, L’Algérie tout court ne fait que perdre. Encore et toujours.

Lisons cette réaction à chaud d’un avisé qui, à mes yeux, sait de quoi il parle. Baghdadi Si Mohamed – c’est de lui qu’il s’agit – est un nom que les moins de trente/quarante ans ne peuvent pas connaitre. Directeur des sports, puis secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports au temps de l’âge d’or du sport algérien, il a traversé le  »siècle » heureux du sport algérien. Il a vu l’Algérie arracher avec brio le droit d’organiser des évènements sportifs prestigieux; il a vu l’élite sportive nationale accédér aux plus hautes marches des podiums internationaux; il a vu un paysage sportif peuplé par des cadres compétents et désintéressés; il a présidé aux destinées d’une  »mandouma riyadiya » où le sport à l’école était loin d’être sacrifié par une  »oussra tarbawiya » charlataniséé; il a vu une  »mandouma riyadiya » où la politique de la  »chkara » sonnanté, trébuchante et corruptrice était bannie !

Lisons ce que le très respectable Si Mohamed Baghdad a posté hier alors que le nom du Gabon résonnait encore dans les oreilles :  »L’Algérie n’organisera pas la Coupe d’Afrique de football en 2017. Et après? Les commentateurs sportifs sont atterrés! comme si un séisme avait ébranlé le pays. Bien sûr, pour la gloriole, la politique de prestige, cela aurait été bien. Mais il faut regarder les choses en face. L’Algérie est menacée à ses frontières, les prix du pétrole ne cessent de baisser et nous contraignent à une politique d’austérité. La politique de santé est hésitante, le social est l’objet de spéculations effrénées sur le logement et le foncier. Cernons l’essentiel et travaillons le fond.Renforçons les clubs qui vont disputer la Champions Ligue et fondons l’EPS à l’école primaire. Tout l’argent de la CAN est à orienter vers cette finalité.L’Algérie n’organisera pas la CAN 2017. C’est une excellente nouvelle! »


le 09 avril 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
09 avril 2015

7 Commentaires pour “Pourquoi l’Algérie a perdu la Coupe d’Afrique des nations”

  1. Bouazza

    C’est une grande gifle certes, mais qui ne pourrait que nous être salutaire. Pourvu bien sûr qu’elle nous fasse réveiller. Cette affaire, comme tant d’autres, nous interpelle pour que l’on se décide à se mettre sérieusement au travail. Les nations qui occupent les premiers rangs dans le monde ont su se fixer des objectifs nets et précis et aussi choisir la bonne voie, celle du travail, de la réflexion, des réalisations, de la planification, de la recherche, etc. Oublions donc un peu issa Hayatou et «sa» CAN… la partie se joue bien ailleurs.

    • oran31

      Salam,

      Emballement médiatique inutile et totalement artificiel, et tout ça pour rien.
      Vous oubliez que notre foot est dans une situation de décomposition avancée. Chaque journée de championnat de Ligue 1 apporte sa cohorte d’invraisemblances au point où le fait divers prend largement le pas sur la compétition elle-même. Comme le bateau ivre, elle tangue sur les flots de l’incongru, accentuée par une violence à tous les niveaux (verbale, physique et psychologique). Les arguties le disputent à la bêtise dans un climat de suspicion et délétère. La réussite pour organiser une compétions de l’envergure de la CAN commence par le désir de travailler, le travail intense, l’envie de produire, de se sacrifier pour participer au développent de la nation.Oublions ce sinistre Hayatou et tournons la page.
      Tans pis c’est pas l’Algérie qui a perdu la CAN c’est la CAN qui a perdu l’Algérie.

  2. OULED BOUL

    Il faut se soumette objectivement a l’évenement, On peut reprocher a la CAF d’avoir attribé a un pays 2 CAN en une seule décénnie, une démarche fort incompréhensible et une cacophonie propre a l’Afrique.
    Pour organiser un tel évenement, encore faut-il disposer d’une infrastructure aux normes, il n’y a pas de stades en Algerie.Par contre le Gabon dispose de 4 stades, de véritables merveilles architecturales.D’ailleurs de ce point de vue seuls l’Afrique du sud, le Ghana, le Gabon,le Maroc, l’Angola et l’Egypte disposent d’infrastructures aux normes européennes.

    Le dernier stade construit au Gabon a couté la nette somme de 45,6 millions Euro et réalisé en 22 mois, Alors que dans le royaume de Boutef , La rénovation de 5 JUILLET est éstimé a 67 millions Euro !! Quand on sait qu’il ne s’agit que de refaire les dalettes des gradins superieurs et la pelouse.Bonne affiare poiur Hamid Melzi, directeur du Club des pins, chargé du dossier de la rénovation de l’enceinte.

    • Karim10

      Les chiffres n’expliquent pas tout. Des fans pour ne pas dire des supporteurs qui tuent un joueur ! Une façon pour le remercier de l’unique but de la partie ! En plus dans un championnat nommé ligue1.Et toute l’Afrique connait la suite …On oublie tout et on recommence ! Comme si les africains les plus intelligents ont tendance à oublier aussi vite une chanson d’été.

      Les Algériens auraient dû retirer leur candidature.

      • OULED BOUL

        Les chiffres sont indicatifs des intentions des uns et des autres, dans ce cas ,une rénovation banale du 5 juillet a 67 mill d’euro et un stade neuf au Gabon pour 45,6 mill. d’euro !! Le méssage est lá .

        Il y a une dilapidation massive des deniers de ce peuple au vu et au su d’un peuple devenu amorphe, tenants et aboutissants quant a eux, ils se trouvent dans les cercles de décisions politiques de ce pays colonisé.

        Ajouté a cela , une autre horreur apres de Tlemcen capitale de la culture islamique, celle de Constantine capitale de la culture Arabe avec un cout de 70 millio. $, sans qu’ils daignent a nous expliquer c’est quoi Constantine capitale de la culture Arabe ?
        70 millio $ …..c’est beaucoup de picaillons qu’on dépense pour nada.En fait, on peut construire 2 hopitaux !!!!!!

        • le cygne

          Ohhhhhh…!!!! Mr El Guelliti, vous avez dit ce pays colonisé…!!! Oufff…Enfin..!

          Au fait, par qui…????

          Je me “gausse”……………!!!

  3. le cygne

    Eh bien quand j’ai appris la nouvelle, j’ai eu la même réaction que Mr Baghdadi: “C’est une excellente”….!!!!! Quant à la “Mandouma Ryadia” , je regrette mais c’était le début de la fin du sport en Algérie…!!!!
    Le dindon de la farce dans toute cette affaire, c’est Raouraoua qui a tout perdu ou presque, son poste à la FIFA et l’organisation de la coupe d”Afrique….!!! Il faut dire que l’empereur actuel de la CAF est très puissant, il a des tentacules partout, normal puisqu’il est à la tête de cette organisation depuis une trentaine d’années, comme s’il n’y avait que lui en Afrique…!!! PuFFFFFFFFF…..c’est dégoutant…..!!!!

    Selon El Watan, “Fort du soutien de son ami Joseph Blatter, le président de la FIFA, Issa Hayatou défie des Etats, et les menace de suspension s’ils ne se plient pas à sa volonté. Les membres de la CAF, personnes et institutions, lui obéissent au doigt et à l’œil. Souvent cités dans les grosses affaires de corruption, des dirigeants de la CAF continuent de vaquer à leurs occupations sans crainte.
    Des membres du comité exécutif ont été suspendus par la FIFA pour corruption ; lorsqu’ils ont purgé leur suspension, ils ont retrouvé leur poste et réintégré la CAF………..Le comité exécutif s’est réuni formellement et le président Issa Hayatou a annoncé le nom de l’heureux lauréat. Il n’y a eu ni vote ni bulletins….”””

    D’ailleurs, on savait déjà que l’Algérie n’allait pas organiser la coupe d’Afrique, seul notre ministre du sport y croyait encore et avait démenti les soi-disant rumeurs….!!!

    C’est lui aussi qui a dit, suite au forfait du Maroc : « Si on n’avait pas trouvé preneur en Afrique, on serait partis au Qatar, confia-t-il à L’Equipe après que son initiative eut porté ses fruits. On n’aurait pas hésité, mais la solution est venue du continent. Nous ne perdons pas de vue que le Qatar nous a tendu la main et j’irai les remercier. » Eh oui, pour qu’il soit “remercier” à son tour..!!

    Si, j’étais responsable, l’Algérie ne participerait pas dans cette coupe, ne cotiserait plus et n’organiserait aucun évènement sportif africain…au moins tant que Hayatou est à la tête du château de sable…!!!! Mais bon…!!!

    “Allez circulez, il n’y a rien à voir”

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00