SAUVEZ ‘LA TÉTHYS’ : ELLE AGONISE SOUS LES DÉCHETS

La Mer Méditerranéenne qui fut le berceau d’une des plus prodigieuses épopées de l’humanité est aujourd’hui en danger de ‘Mort’…. !!!
Hélas ; notre mer à tous, bleue et calme, de soleil et de détente, est entrain de mourir à petit feu sous le poids de plus en plus lourd des déchets…Un vrai crime de l’homme contre l’Homme et son environnement. ! En effet, des milliards de micro-morceaux de plastiques, intoxiqueraient cette mer, avertissent les chercheurs après avoir découvert des traces de ces déchets polluants dans les poissons. Une véritable menace pour toute la chaîne alimentaire.
Cette mer unique dans son genre, qui porte au plus profond de ses fonds, les marques de sa gésine qui a commencé dans l’ère Secondaire, il y a environ 220 millions d’années, quand la ‘Pangée’ se sépare et la mer se forme et communique largement avec l’océan. Plus tard, les grecs l’ont appelée ‘Téthys’ (selon leur déesse de la mer), puis vient l’ère Tertiaire, où il se produit un grand bouleversement…Au fil des millions d’années, la dérive des continents continue engendrant le rétrécissement continuel de la Téthys…Petit à petit les Alpes surgissent tandis que la Téthys prise en otage entre les plaques Africaine et Eurasiatique qui se heurtent, se tarit progressivement…L’évaporation est telle qu’elle se transformera en un désert salé. Mais un changement survient lorsqu’une brèche dans le détroit de Gibraltar permet de restituer la communication avec l’océan Atlantique, qui remplit alors le bassin qu’elle configure au milieu de trois continents : l’Afrique, l’Europe et l’Asie… Elle couvre d’Est en Ouest une longueur de 3800 Km, sa largeur est de 1600 Km, sa profondeur moyenne est de 1500 m et sa surface est évaluée à 2.511.000 Km2, soit 0.8% de la surface totale des océans…! Elle est alimentée par de grands fleuves dont les plus importants sont le PÔ (Italie), le Rhône (France), l’Ebre (Espagne) et le Nil (Egypte)…Elle est délimitée par un littoral qui s’étend sur environ 46.000 Km… !
Mais, le problème de la Méditerranée, réside dans le manque de forts courants et de marées, l’existence d’une population côtière de plus en plus grandissante et l’affluence touristique saisonnière surabondante. II faut donc savoir, vouloir et pouvoir gérer les déchets occasionnés par l’activité humaine incivique surtout, chose qui n’a été mise en œuvre que depuis peu de temps !
Les déchets côtiers rejetés à l’eau par maladresse ou négligence, dans une mer presque fermée comme la Notre, et dont la densité ne cesse de croître, s’émiettent et provoquent la polymérisation de la mer. Quelle que soit leur taille, ils sont absorbés par les poissons qui les prennent pour des méduses ou du plancton. Les larves des poissons les prennent pour du zooplancton dont ils se sustentent. Leur chair en est marquée mais ils provoquent aussi chez eux des occlusions intestinales dont ils périssent. Ajoutés à la liste des déchets, les hydrocarbures qui ne sont pourtant pas les moins nocifs ! Plusieurs agglomérations méditerranéennes, déplorent parfois l’envahissement de leurs plages par de grandes quantités de goudron. Ces dernières, pratiquement immarcescibles, s’échouent sous forme de boules et résultent de l’activité de certains bateaux peu consciencieux. Pourtant, la convention internationale ‘MARPOL’ qui régit les rejets en mer des navires, a classé la Méditerranée comme «zone spéciale». Cela notifie que tout rejet de quelque nature que ce soit est interdit.. ! En effet, 500 tonnes de plastique dans la Méditerranée, un désastre écologique qui selon le ‘journal nature Middle East’ provoquerait chaque année la mort d’au moins 100.000 animaux marins…..Les premiers résultats de l’expédition MED2010 / 2013 (Méditerranée en danger) qui est une grande campagne scientifique et environnementale en Méditerranée et qui mobilise une équipe de chercheurs issus d’une dizaine de laboratoires universitaires européens, révèlent que plus de 290 milliards de micro-plastiques flottants sur les 10 à 15 cm d’eau, dérivent à la surface de cette mer, s’y entassent et menacent l’équilibre de la biodiversité marine..
Une première série de mesures a été effectuée de juillet à août 2010 au large des côtes françaises, dans le nord de l’Italie et de l’Espagne. 90 % des 40 stations de prélèvement ont montré la présence en surface de micro-plastiques (de taille de 0,3 à 5 mm) de diverses compositions (filaments, polystyrène, films minces en plastique). Ces micro-fragments étant natifs de la dégradation des sacs plastiques, du morcellement des emballages et des résidus industriels. En moyenne, le nombre de micro-déchets flottants atteint 115.000 éléments (ou fragments) par km2, avec un maximum rencontré de 892.000 éléments, selon l’analyse des prélèvements.
Une seconde opération a été menée en août et septembre 2011. 80 échantillons de micro-plastiques et 160 échantillons de myctophidés, petits poissons situés à la base de la chaîne alimentaire, ont été prélevés. ”Une quarantaine d’échantillons ont été réalisés jusqu’à 100 mètres de fond”. Certains résultats ont déjà attesté la présence des micro-débris de plastique (de taille 0,5 mm) dans les estomacs des myctophidés. Invisibles ou confondus avec du plancton, ces déchets sont ingérés par ces espèces elles-mêmes mangées par des poissons pélagiques comme les thons…etc…Le directeur de l’expédition en pointant des impacts sur les organismes marins et ”de réels risques sanitaires” a souligné qu’un million d’oiseaux de mer et 100.000 mammifères marins ”meurent de nos déchets chaque année”.
Colonisés par des microorganismes et dispersés par les courants, ces micro-plastiques sont aussi “à l’origine de l’apparition d’espèces invasives qui mettent en péril la biodiversité marine”, préviennent les chercheurs. Et de rappeler :”cette omniprésence de débris persistants nécessite des siècles pour se dégrader complètement !”.
L’expédition devait reprendre la mer dés l’été 2012 pour prolonger les études sur l’ensemble du bassin méditerranéen. Mais ils comptent poursuivre ces études jusqu’en 2014 sur tout le bassin à cause disent ils :”Ces constats préoccupants nous poussent aujourd’hui à poursuivre nos recherches dans le cadre d’une seconde phase d’action ambitieuse de 2012 à 2014, pour mieux comprendre cette pollution et prendre toute la mesure des dangers qu’elle recèle afin de trouver des solutions pour limiter cette catastrophe écologique en Méditerranée”…
Dans le cadre de la Commission Horizon 2020, la Commission européenne et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont exposé les résultats d’une étude permettant l’élaboration d’un large programme d’investissement visant à diminuer ou carrément à éliminer la quantité de déchets qui se déverse quotidiennement dans la Méditerranée. Les zones méridionale et orientale de la Méditerranée sont de plus en plus victimes d’une urbanisation ascendante qui n’a pas considérée de créer des systèmes de traitement de déchets. Vingt-deux pays bordent les eaux de la Méditerranée, ils regroupent plus de 400 millions d’habitants dont 143 millions résident dans les zones côtières. A ces populations, viennent s’ajouter chaque année environ 175 millions de visiteurs. D’après le rapport de la Commission, plus de la moitié des agglomérations méditerranéennes de plus de 100 000 habitants ne disposent pas de stations d’épurations et 60 % de ces zones urbaines déversent directement leurs eaux usées dans la mer. Le problème est identique au niveau des décharges, sur l’ensemble des pays de la Méditerranée méridionale et orientale plus de 80 % d’entre elles ne sont pas contrôlées et engendrent des eaux de ruissellement particulièrement polluées et nuisibles pour l’écosystème marin.
Pour résumer la situation en Algérie ; je rapporterai seulement que sur les 579 plages que compte notre très beau pays, 206 ont été interdites à la baignade pour cause de pollution et risque particulier, a indiqué le porte parole de la protection civile, le 6 Juin 2013 à Alger Devinez le reste..???

Pour l’heure, le problème est avant tout environnemental.. ! Et ça va, que diriez-vous d’une soupe micro-plastiques dans nos assiettes…pas besoin du mixeur…? Bien sûr, via des organismes tels que les oiseaux, les poissons, les moules, les crabes…etc… ! Nous allons finir par consommer nos propres déchets ! N’est-elle pas belle la vie… ???

Je pense que la tâche la plus ardue à accomplir, c’est de changer les mentalités. Il s’agit de ‘convertir’ des individus irresponsables, indociles, inconscients, ignares et mal éduqués en de véritables citoyens responsables !


le 03 novembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 novembre 2013

6 Commentaires pour “SAUVEZ ‘LA TÉTHYS’ : ELLE AGONISE SOUS LES DÉCHETS”

  1. le cygne

    Alors que les côtes Algériennes, étaient connues comme étant les plus poissonneuses au niveau de la Méditerranée, le rendement de la pêche a diminué de près de 80% (d’après Mr Bellout, président du CNMP) , il y a déjà de cela 6 ou 7 ans. C’est le premier effet de la pollution marine qui frappe de façon inquiétante la ‘Téthys’….. !!!
    Toute l’histoire vient du fait qu’on n’a pas encore retenu les leçons de l’Histoire…!!
    Le déversement des eaux usées, le rejet d’effluents toxiques ainsi que toutes les catégories de déchets ont souillé les Oueds, les lacs, les nappes souterraines et la mer, ce qui a conduit d’une part, à la migration de certaines espèces de poissons et d’autre part, à la destruction de notre écosystème aquatique …Agissons avant que le phénomène ne devienne irréversible…!!!! Sinon continuons comme ça et bientôt, on va dire bye bye aux poissons de notre littoral…!! Ce n’est pas un ‘poisson d’avril’, croyez-moi…!!! Quel Gâchis..!

  2. le cygne

    Mr Boualem, comme vous l’auriez remarqué, il n’y a pas qu’un seul âne dans la partie……D’ailleurs, les premiers résultats de l’expédition MED qui révèlent la pollution de la Mer Méditerranéenne par les micro-plastiques concernent surtout l’autre rive……Notre rive devrait être étudiée au cours du 2ème semestre 2013…! Cela ne veut pas dire qu’on est clean…bien au contraire, Mme la ministre a beaucoup de pains sur la planche…..! Mais, voyez-vous, même ceux qu’on prenait pour des Coqs s’avèrent qu’ils sont des ânes comme toute la Smala..de l’écurie…..!!!! “Matachkor 3azza 3la Bent’Mbarek”
    Voilà c’était ma conclusion…Merci!

  3. Boualem

    Bel article ou vous avez tout dit et bien résumé dans le dernier paragraphe 4 lignes MME H.C et moi je vous réponds avec ce dicton L’ANE NE SENT PAS LA CANNELLE …………………à vous de conclure ?

    • Incorruptible

      Je n’ai même pas envie de continuer à écrire dans ce site puisqu’il est confisqué par des ignards de l’éthique minimale et ne cessent d’utiliser des insinuations et mots grossiers comme s’ils détiennent le monde .Alors où en veux-tu venir ya mahrougate jrair?

      • le cygne

        Alors, vous vous adressez à Mr Boualem qui a le premier, utilisé l’âne et la cannelle ou à moi qui lui est répondu qu’il n’y avait pas qu’un seul âne dans l’écurie, la preuve…?!!!! Alors, si le mot âne qui est un animal que Dieu a créé comme vous et moi d’ailleurs, est une grossièreté pour vous, alors vous devez revoir la définition du mot ignare….le plutôt possible….!

        Encore une petite chose, au lieu de perdre votre énergie en vous attaquant aux personnes, je ne sais pas si c’est une qualité ou une faiblesse, éclairez les lecteurs avec vos arguments ou contre-arguments sur les différents sujets mis en ligne par BAI….!!!!

        Quant aux insinuations, je ne savais pas qu’elles étaient interdites.. par la loi ou l’éthique ou je ne sais quel Blabla……!

        « Si je n’en affirme pas davantage, c’est que je crois l’insinuation plus efficace. » (André Gide)

        Bonne soirée…!

    • Boualem

      Je respecte les lecteurs et lectrices du site quelque soit leurs réponses et réactions comme la mienne chacun est libre de s’exprimer selon son savoir , sa culture et ses valeurs . il n’y a aucun sous entendu dans mes commentaires que ce que je crois etre la réponse idéale au sujet . je voudrai simplement faire la remarque suivante : que ceux ou celles qui ne comprennent pas ce qu’ils lisent s’abstiennent de réagir .merci .

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00