Sidi bel abbes : ACCAPAREMENTS IMPUNIS DE TERRAINS DE CONSTRUCTION : HARO SUR LES PRÉDATEURS !

A l’époque où l’information est captée par tout un chacun en temps réel, et s’agissant de l’intérêt suprême de la ville, il ne se passe pas un jour où toute une panoplie d’atteintes révoltantes à notre environnement est décriée sans pour autant voir les autorités concernées réagir conformément aux obligations que leur dictent les textes légaux auxquels ils sont censés recourir. L’inexistence d’une société civile responsable, organisée et imbue par le sens du bien commun et la prolifération d’associations dont peu assument pleinement leurs raisons d’être deviennent, de ce fait, un simple faire-valoir. Ça donne bonne conscience aux responsables tout en occupant bien les espaces de nos journaux dont certains sont particulièrement et discutablement férus par ces « vrais » Belabbésiens qui œuvrent, selon eux, tant et tant pour la ville. Qu’y ont-ils réalisé ? Deux fois rien. Sûrement connus par quelques dizaines de « ouled blad », ils sont royalement ignorés par des dizaines de milliers de nos concitoyens, preuve que la mission d’information est à géométrie variable. Nous éprouvons un sérieux besoin de savoir ce que signifie cette expression outrageusement galvaudée de « société civile » : sa composante, les règles et conditions nécessaires pour en faire partie, son existence dans les textes officiels édités par le pays et un aperçu de sa mission.
On nous a déjà soulevé le cas de la cession d’un terrain à côté de l’Université, près de la cité Adda – Boudjelal. Dénoncé par un journaliste local, nous avons appris que l’APC, en absence de tout mérite et par crainte de voir le sol se dérober sous les pieds de ces « élus », a récupéré son bien. Ou telle cette construction d’un logement dans l’enceinte d’une école avec arrêté délivré par les services de l’APC. Qui nous renseignera sur le devenir de nombreux faits similaires? Et là motus. « Ça vient d’en haut » vous répondra-t-on si vous voulez être informés des suites.SAM_0618 village américain n°1
Pour réaliser les travaux du tramway dont beaucoup de personnes contestent l’utilité, il a été décidé de sacrifier quelques arbres. Un article tendancieux dans un e. journal local et c’est la levée de boucliers savamment et odieusement orchestrée. Car il faut deviner à qui elle profite. Notre ville compte deux fois plus de taxis que l’ensemble du département des Bouches du Rhône. Ajoutez-y des dizaines de corbillards roulants, appelés par euphémisme « autobus » où la dignité du citoyen est bafouée sans vergogne et autant de taxis clandestins où les rentiers et même des « autorités »sont impliqués et vous conclurez que les travaux du tramway relèvent du miracle pour être au stade où ils sont. L’auteur de l’article sur le massacre cité ci-dessus ne peut ignorer qu’en un peu plus de 52 ans d’Indépendance, le nombre des arbres du seul périmètre urbain a été réduit de presque 80% et l’on nous a signalé que sur des essences plantées durant la colonisation pour des avantages visés avec une rare clairvoyance et ingéniosité liés aux nécessités de la ville, il n’en reste qu’une poignée qu’on nous a indiquée et notamment quelques rares spécimen le long de « Trig El-Kharoub».
Face aux centaines de « lots » du Rocher a été réalisée une cité de quelque 250 logements de standing, agréables à voir sauf qu’aujourd’hui la plupart des occupants ont accaparé les trottoirs pour y réaliser, qui de petits jardins avec enclos en dur, qui des garages et qui des courettes bien à l’abri des indiscrétions. Là non seulement, il n’y a jamais eu de réaction mais une quasi certitude plane pour que cette réaction ne pourra jamais voir le jour. Une infime minorité les a toutefois conservés dans leur originalité. Cette cité réalisée de fraîche date a connu une opération de changement du carrelage des trottoirs.SAM_0619 Village américain n°2
Et comme chaque quartier doit connaître des cas similaires voila que l’on nous signale qu’au Village Américain dont les espaces communs ont été cédés par l’ENIE à l’APC, des parcelles ont été adjointes, en toute impunité, à certaines villas. Plus grave encore, juste à l’entrée, un grand espace commun a été débroussaillé et quatre arbres magnifiques, de 40 ans d’âge environ, ont été sauvagement déracinés. Un terrain de plus de 300m² est en train d’être viabilisé. Rien d’étonnant de voir une villa y émerger comme par enchantement ! Si rien n’est fait, le pire a de beaux jours devant lui. Petit Paris s’entêtent certains à qualifier Sidi-Bel-Abbès! Ils doivent vivre deux certitudes : ils ne connaissent pas Paris et savent que le ridicule ne tue point sauf peut-être leur ville.


le 07 août 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 août 2014

1 Commentaire pour “Sidi bel abbes : ACCAPAREMENTS IMPUNIS DE TERRAINS DE CONSTRUCTION : HARO SUR LES PRÉDATEURS !”

  1. farida

    on ne comprend pas pourquoi il n y a pas retour a la normale.
    Dans les années 80 chaque mairie a travers le territoires national programme des parcelle de lotissements. Et la met a la dispositions des résidant de la commune. Il ya des dizaines de bon plans de lotissements qui ont été réalisé par la ville de sidi bel abbes après 1980..
    C’est normal la commune s’est retiré de ce plan de lotissement c’est normal qu’il y aura prolifération des actes de vandalismes sur l’urbanisme.
    Et puis l’État et la commune en vendant des plans de lotissement 100m² sur 2 niveau max, la recette fiscale va exploser de revenue. 12000 da le m² non viabilisé et 20.000 da le m² viabilisé comme cela se fait au Maroc ça fera deja 200 millions par lot. au massage au Maroc nous avons vu des commune tracé des lotissement installe le gaz l’électricité et les routes et les égouts. le constructeurs n’a qu’a commencer les travaux de constructions..Et laisser les gens investir, il ya ceux qui ont besoin d’une habitations et d’autres qui la mettent pour locations. la situation de la location se dynamiser par l’offre multiple les gens n’auront plus de problème de se déplacer même d’Europe vers l’algerie. il y a beaucoup d’immigrer qui veulent s’installer provisoirement en investissant mais faute d’offre de locations ils ne peuvent pas entrer..il y avait une très bonne politique dans les années 80 mais dommage tout a basculer après 88..
    et détromper vous y’a des gens qui préfère habiter les bâtiments car c’est moins stressant et plus sécurisant qu’une villa 3 étages..vous n’avez pas vu les chiens installé sur les terrasse. La villa a de bon coté et aussi de mauvais coté, elle provoque de la peur…

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00