Sidi Bel-Abbes: L’ENIE se lance dans la production de respirateurs artificiels

Il faut dire que cette pandémie du coronavirus fait beaucoup de ravages dans le monde à cause justement et en grande partie d’un manque flagrant de ces appareils d’assistance respiratoire dans les centres hospitaliers et principalement dans les salles de réanimation où toute personne atteinte qui s’y trouve nécessite justement cet appareil pour sortir d’une asphyxie générale engendrée par le virus du Corona.

En sus des usines de fabrication d’équipements médicaux existantes, presque toutes les grandes usines automobiles des pays développés se sont converties en chaîne de production de ces insufflateurs et respirateurs artificiels pour faire face à l’afflux massif des malades du coronavirus dans les salles de réanimation.

Localement en Algérie et principalement à Sidi Bel Abbes, L’entreprise Nationale de l’Industrie Électronique (ENIE), s’est lancée dans la conception et fabrication d’insufflateurs artificiels et de respirateurs automatiques, a annoncé aujourd’hui 5 avril 2020, le ministère de l’Industrie et des Mines, dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Il faut dire qu’il était temps si ce n’est avec un peu de retard pour que l’usine de fabrication électronique de Sidi Bel abbes, fleuron de l’électronique en Algérie , s’y est mis au même titre que toutes les autres sociétés à fabriquer ce dispositifs d’aide à la respiration, sachant que l’ENIE disposait déjà depuis les années 80 , d’une usine de fabrication d’équipements médicaux à Ain-Oussara malheureusement le manque de vision stratégiques et l’appât de gain facile via des importations de ces équipements conjugué à des conflits d’intérêts de forces occultes de l’époque, en ont décidé d’arrêter toute production de matériels et équipements médicales dès le débuts des années 90.

Bref il y a lieu de signaler que cette initiative intervient pour accompagner les spécialistes de la santé dans l’accomplissement de leur taches rendues très difficiles en ces temps de besoin et surtout d’assistance aux malades touchés par le Coronavirus. Il est dit que “l’appareil en question est une version extrêmement simplifiée des respirateurs artificiels classiques existants sur le marché”, très coûteux au demeurant, selon le même communiqué.

D’autres parts, la société Global Algerian Technology (GATECH) basée à Alger, vient de développer en collaboration avec le CDTA et l’université de Temouchent, un prototype opérationnel de respirateur artificiel et n’attend selon quelques informations,que son homologation par le ministère de tutelle pour lancer sa production.

Enfin, il y a lieu d’ajouter que la fabrication de ces appareils , est rendu accessible actuellement grâce aussi à la levée des droit d’auteur sur le brevet d’invention de ce système de respiration médicale PB560 , par la société MEDTRONIC , une action humanitaire et dans le but de mettre fin à la pandémie.


le 05 avril 2020


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
05 avril 2020

3 Commentaires pour “Sidi Bel-Abbes: L’ENIE se lance dans la production de respirateurs artificiels”

  1. Belhaouari

    Les Algériens attendent toujours ces respirateur artificiels . Errih faut echbek .

  2. benallal

    la realité des choses viennent toujours en retard il faut reconnaitre que l’investissement public ou capitalisme public est createur de richesse materielle et immaterielle la preuve vient cette fois ci de l ENI de SBA dont le taux d’integration est tres consequent. c’est une vision anterieure qui avait ete adopté remise en cause par des charlatants de politiciens depuis 1980 . jje remercie le staff de l ENIE d avoir su maximaliser et elargir les biens pour repondre aux besoins actuels
    je pense aux PMA emac et autres de SBA pour prendre le chemin de l ENIE

  3. benallal

    la realité des choses viennent toujours en retard il faut reconnaitre que l’investissement public ou capitalisme public est createur de richesse materielle et immaterielle la preuve vient cette fois ci de l ENI de SBA dont le taux d’integration est tres consequent. c’est une vision anterieure qui avait ete adopté remise en cause par des charlatants de politiciens depuis 1980 . jje remercie le staff de l ENIE d avoir su maximaliser et elargir les biens pour repondre aux besoins actuels
    je pense aux PMA emac et autres de SBA pour prendre le chemin de l ENI

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00