Sidi Bel Abbes : “Ni Bensalah, ni Belaiz ni Bedoui” , les 3B dégagez! (vidéo)

à Sidi Bel Abbes ou ailleurs dans le pays, le plus qu’on tergiverse avec le peuple et les manifestants, le plus que la demande augmente , aujourd’hui vendredi 5 avril 2019, 7e vendredi consécutif et 42 e jour de manifestations anti-système et anti corruption, sans président Bouteflika bien sur , les manifestants ont scandé de nouveaux slogans , cette fois-ci , ils exigeaient le départ des “3 B” comprendre Bensalah, Belaiz et Bedoui tous considérés comme une seconde régénération du système corrompu.

Une marche imposante a débuté des trois coins de la ville pour se donner rendez-vous comme d’habitude au centre-vile et à partir de là , c’était la tournée sacré sur le périmètre habituel. Les mêmes slogans revenait tout au long de la procession “oh voleurs, vous avez ruiné le pays” , “ni Bensalah ni Belaiz ni Bédoui , dégagez tous” appuyés par des slogans rassembleurs à l’ANP ! ” “Djeich chaab khawa khawa” .

La vidéo sera en ligne ci-dessous dès la fin du Téléversement

Facebook Comments
05 avril 2019

le 05 avril 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
05 avril 2019

8 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes : “Ni Bensalah, ni Belaiz ni Bedoui” , les 3B dégagez! (vidéo)”

  1. Belakhdar

    CETTE DÉMISSION DU PATRON DE L’UGTA EST UN OUF DE SOULAGEMENT POUR LE SYNDICALISTE UGTA DE L’OFFICE NATIONAL DE LA MÉTÉOROLOGIE EN L’OCCURENCE SAHRAOUI BOUALEM QUI A MENÉ UNE BATAILLE JUDICIAIRE VICTORIEUSE DURANT 2 ANNÉES ENTIÈRES DANS LES TRIBUNAUX DE DAR-EL-BEIDA ET LE TRIBUNAL D’ALGER CONTRE A LA FOIS L’AUTORITÉ ADMINISTRATIVE INCARNÉE PAR MONSIEUR CHERIEF DRH DE CET ORGANISME PUBLIQUE ONMETEO ET CONTRE L’UNION LOCALE UGTA DE DAR-EL-BEIDA QUI ONT CAUTIONNE CONJOINTEMENT UNE FRAUDE ÉLECTORALE LORS DES ELECTIONS SYNDICALES POUR LE RENOUVELLEMENT DE LA SECTION SYNDICALE UGTA D’ALGER EN JUILLET 2017 . CETTE FRAUDE ÉLECTORALE EN QUESTION S’EST MANIFESTE PAR LE FAIT INSOLITE QUE LE DRH DE CETTE ENTREPRISE PUBLIQUE DE MÉTÉO ALGÉRIE AU STATUT JURIDIQUE A CARACTÈRE COMMERCIAL ET INDUSTRIEL S’EST IMMISCE ILLÉGALEMENT AVEC LA COMPLICITÉ DE L’UNION LOCALE DE UGTA DANS LA GESTION DES ACTIVITÉS SYNDICALES DE CETTE ENTREPRISE POUR INTERDIRE AU SYNDICALISTE SAHRAOUI BOUALEM DE CANDIDATER POUR CES ELECTIONS SYNDICALES . DE CE FAIT ET AVANT L’OBTENTION GAIN DE CAUSE EN JUSTICE CONTRE LE DRH DE CETTE ENTREPRISE PUBLIQUE MÉTÉOROLOGIQUE , CE DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES EN QUESTION A OPPRIME TERRIBLEMENT CE SYNDICALISTE SAHRAOUI BOUALEM EN LE PÉNALISANT PROFESSIONNELLEMENT PAR UNE RÉTROGRADATION DE GRADE EN LE FAISANT PASSER DE LA CATÉGORIE 15 / 5 / 10 ÉQUIVALENT A INGÉNIEUR D’APPLICATION A UN SIMPLE GRADE D’AGENT TECHNIQUE CLASSE DANS LA CATÉGORIE B1 VIA UNE CETTE NOUVELLE CONVENTION COLLECTIVE 2018 SIGNÉE PAR UN REPRÉSENTANT SYNDICAL MAFIEUX ET UN DIRECTEUR GÉNÉRAL APPARTENANT AU CLAN MAFIEUX DE L’ANCIEN MINISTRE DES TRANSPORTS GHOUL DU PARTI TEJ . CETTE TERRIBLE PUNITION DÉGUISÉE QUE CE DRH DE LA MÉTÉO A INFLIGE A CE SYNDICALISTE SAHRAOUI BOUALEM S’AJOUTE LES INNOMBRABLES SANCTIONS DE MISES A PIED ET D’ENTRAVES A L’EXERCICE DE SES FONCTIONS QUE CE DRH LUI A INFLIGÉES POUR LE FAIRE SUCCOMBER A LA SOUMISSION DE SA VOLONTÉ MALÉFIQUE POUR L’AMENER A ABANDONNER SON COMBAT JUDICIAIRE ET SYNDICAL . LE MAINTIEN D’UN SYNDICAT CORROMPU A MÉTÉO ALGÉRIE ET D’UNE DIRECTION CORROMPUE DE CET ETABLISSEMENT A ÉTÉ FAVORISE PAR UNE FÉDÉRATION DES TRANSPORTS DONT LE VICE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EST UN AMI ET UN ANCIEN COLLÈGUE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA MÉTÉO INSTALLE PAR SIDI SAID DANS CETTE FÉDÉRATION UGTA DES TRANSPORTS . LE COMBLE DE L’OPPRESSION ET DE L’ARBITRAIRE EXERCES PAR LE DRH ET LE DG DE CETTE MÉTÉO ALGÉRIE SUR LE SYNDICALISTE SAHRAOUI BOUALEM VIENNENT DU FAIT QUE SAHRAOUI BOUALEM VIENT D’ÊTRE NOUVELLEMENT SUSPENDU DE SES FONCTIONS ET IL ATTEND SA TRADUCTION ARBITRAIRE ET ILLICITE DEVANT UNE COMMISSION DE DISCIPLINE POUR PRENDRE LA DÉCISION DE SON LICENCIEMENT

  2. BEN

    Sur la situation juridique des 2B :
    1) Le président conseil constitutionnel : Ce monsieur est parti et c’est bien, c’est tout bénéfice pour le pays et pour la démocratie. Personne ne le regrettera. Condition nécessaire mais suffisante pour le progrès.
    2) Le chef de L’état :
    L’ex-président malade, dans sa folie despotique a annulé l’élection qui doit avoir lieu le 18/04 sans référence à aucune base juridique et en toute illégalité. C’est une décision anticonstitutionnelle et hors la loi, donc tout ce qui en résulte est également illégal et hors la loi. L’ex président devait partir parce que malade et inapte physiquement au poste. L’élection devait aller à son terme et on aurait normalement un nouveau président élu. L’ex président s’étant retiré de l’élection du 18, on aurait pu le laisser en poste jusqu’au 28 pour éviter la gymnastique de substitution volontairement empoisonnée avec les personnalités indésirables d’aujourd’hui. Le schéma aurait été clair, on l’a volontairement brouillé pour prolonger la vie du système.
    Le recours à l’article 102, une ruse, n’était pas du tout indiqué si ce n’est l’inconsistance et l’impuissance de nos institutions. De ce fait, l’actuel chef d’Etat, glissé sournoisement dans le package du 102, s’approprie illégalement la place d’un candidat à la présidentielle malchanceux. Il n y a rien de constitutionnel dans la situation actuel, tout est anormal, et la solution du problème est éminemment politique avec un Présidium de 5 personnalités nationales pour diriger la transition. En toute légalité, ce chef d’Etat ne devait pas être chef, il usurpe une fonction. Il doit être renvoyé chez lui par une juridiction (civile ou militaire) mais qui va appliquer la loi à ce pirate de la République? Le choix est vite fait entre un Présidium de 5 personnalités patriotiques, respectables, honnêtes, compétentes et indépendantes de la Maffia actuelle et un Bensalah, falsificateur silencieux des constitutions. Qui le plus de chance de réussir une transition démocratique, des personnalités diverses de bonne foi ou un homme du système rongé par la corruption. L’Histoire retiendra que l’Ex, dans son mépris et sa haine du peuple algérien, a semé des embûches qui continuent à empêcher la progression vers la démocratie même après son retrait. Il est préférable pour Saleh de libérer la place pour un directoire méritant.
    Le mérite est une valeur, l’usurpation n’en est pas une.

  3. BEN

    Le peuple au temps présent, au temps des faussaires:
    Sur certaines chaines de télévision privées nationales le mouvement populaire, le Hirak, est clairement accusé de tous les maux et de toutes les tares par des journalistes faussaires sur ordre de directions connues pour leur pauvre qualité morale et par leur attachement à la maffia du pouvoir. Les propos utilisés par les journalistes de ces chaines ne laissent aucun doute sur les intentions hostiles au Hirak. Le but est de le diviser, semer le doute dans ses rangs et diaboliser ses défenseurs.
    A travers, le Hirak, c’est l’hostilité au peuple algérien qui est sournoisement déclarée. En dehors de ces contrefacteurs, le peuple c’est vous, moi, l’étudiant, l’avocat, l’enseignant, le médecin, le juge, l’ingénieur, l’ouvrier, la femme au foyer, le chômeur, le paysan, le soldat, le retraité, le lycéen …. Ensemble, c’est le peuple. Le peuple a toujours existé mais était invisible parce que silencieux. Ces chaines TV s’accommodaient jadis de son état d’inertie. Le peuple devient dérangeant pour leurs intérêts, indésirable dans son identité quand il se réveille. Le peuple existe et devient visible quand il est en action, en mouvement. Le peuple, ce sont les places publiques et les rues occupées, les clameurs qui montent au ciel pour demander la justice contre les escrocs du système. Le peuple est un et indivisible, il est uni par des vécus difficiles et des attentes fondamentales similaires, lesquelles gomment les différences entre ses composantes. Comme au pèlerinage, à la maison de Dieu, on devient fondamentalement de simples êtres humains indifférenciés. Les réseaux sociaux sont essentiels dans la prise de conscience collective, c’est le déclencheur mais pas le moteur. Le moteur c’est l’accumulation des injustices et le rejet de l’oligarchie. Le moteur c‘est aussi : la précarisation de la vie des citoyens, des services publics insuffisants ou inaccessibles, le blocage de canaux de recours pour les habitants devant les administrations, la criminalisation des syndicats dans les entreprises, l’injustice dans les tribunaux, une représentation parlementaire biaisée….
    Dans le mouvement, le peuple exprime une conscience politique claire.
    Le pouvoir établi ne respecte pas le peuple et lui exprime son hostilité à travers des medias à son service exclusif. Ceux qui portent la voix du peuple sont traités de populistes par les faussaires. La rancune du peuple n’est plus dissimulée. Elle est le corollaire de la crainte et de la peur des contrefacteurs de l’action de la justice contre les prédateurs. le populisme est lancé par les faussaires à tous ceux qui dérangent l’oligarchie comme une insulte une injure envers eux.
    Le peuple par sa Majesté est au-dessus de toutes ces infamies et ces arrogances.

    Rejet de la transition du pouvoir :
    Le problème de la transition est de nature éminemment politique et ne peut se suffire du bricolage ‘’ réglementaire’’ proposé, dit pompeusement constitutionnel. Le peuple ne veut pas d’un état policier qui va s’imposer à un état de droit qu’il appelle de tous ses vœux. Le peuple veut construire un état démocratique, pluraliste, une société juste et attentive qui refuse de déléguer son pouvoir à des clans maffieux. L’usage de la force pour sauter au dessus des problèmes politiques est inopérant. Le peuple aura toujours le dernier mot malgré les épreuves et les humiliations. La raison finira toujours par triompher de la force aveugle. En effet, gazer des manifestants pacifiques coincés au fond d’un tunnel n’a pour but de détruire gratuitement la vie humaine. Il n’est pas attendu d’une institution républicaine qui a pour mission de protéger le peuple de le violenter et l’agresser. C’est inacceptable, il faut se ressaisir. Le peuple est souverain, il a le droit de défendre pacifiquement ses revendications légitimes. Cultiver la fraternité plutôt que la haine. La haine est plus dangereuse que la guerre, elle finit par appeler le désastre en raison des humiliations subies et affronts mal digérés. La proposition, à enrichir, faite par l’opposition d’un directoire présidentiel composé de personnalités nationales respectables avec un programme de transition est une formule convenable garante d’une traversée pacifique. Le quarteron des B, une caricature d’une gouvernance républicaine, est une aberration qui ne peut et ne doit retarder la matérialisation d’une transition démocratique dans notre pays. Ceux qui aiment l’Algérie, ses enfants dévoués, ses institutions respectables y compris L’ANP, doivent s’empresser de la de la sauver de la déchéance et la mettre sur la voie démocratique garante des droits de tous les citoyens.
    Vive l’Algérie, gloire à nos Martyrs, honte aux réactionnaires.

    • belabbes

      l’algeire comme certains pays la ou il y’a trop de finance publique subit une forte pression. car autours de la finance il y’aura formation et installation des groupes de pression de corruption. la corruption ne cyble en fat que la finance publqiue. un privé ne le subit pas. dans le domaine des affaires c’est connu. le privé va vers le fournisseur, et le fournisseur ve vers le publqiue. le sens est inversé. si les fournisseurs vont vers le publqiue ce dernier va subir une forte pression, si il ya beaucoup d’argent il peut calmer tout le monde si la finance est rare il va soit creer une guerre entre les fournisseur soit subir une coalition. les choses maintenant sont claires.
      le probléme en algerie n’est pas aussi grave qu’on le pense, il se trouve uniquement dans la finance publique.. nous avions eu depuis des milliers d’années un systeme qui etait une forme du socialisme c’est la propriété collective mais basé sur des régle et des lois. le sosialisme a été dévié de son vrai parcours, le socialisme c’est la cooperative. la cooperative n’est qu’une forme du capitalisme. en face de la propriété privé a personne unqiue EURL aujourdhui en forme de SARL SA , etc. une multinationale n’est que du socialisme. mais lorsque la propété collective n’est pas basé sur un statut claire écr’is devant un notaire, elle redevient une niche de truands, le plus fort dévore le plus faible..
      tout secteur qu’il soit publqiue ou privé doit travailler sur ces base et ou l’ouvriers est un ACTIONNAIRE a part entiere. un actionnaire a le droit le plus absolue dans une SARL publqiue ou privé de prendre part a la discussion du budget. une SARL c’est un groupe chacun avec son argent et avec son savoir faire constiturent un groupe de travail. l’ingenieur l’ouvriers apportent le savoir faire, les autres apportent l’argent , sans savoir faire le financier ne peut rien faire. donc l’ingenieur l’ouvriers entre dans la société avec dans la main n’ont pas de l’argent mais le savoir faire. le savoir faire est plus important que l’argent, car celui qui apporte de l’argent n’est que rentier, il a l’argent mais ne sait pas comment le fructifier..
      le gouvernement grace a la banque centrale la recette fiscal a travers le tresor ont de l’argent mais cherchent des gens pour le fructifier.
      l’etat va liberer la fincance et aussi etre actionnaire car c’est elle qui a entrer entnat que financier. l’etat n’a pas tout le pouvoir dans une société mais une part du pouvoir dans un cadre bien fixé dans un acte notariale claire et respecté par tout le monde. si il ya mauvaise gestion ou regresion ou mauvaise passe conjoncturelle, c’est aux membre de cette SARL de regler leur probléme en interne. si il n ya aucune solution, la faillite sera prononcer, ils n’ont pas le choix, ce qui les amène a faire attention a l’avenir et ne pas se donner aux gaspillage s’il faut acheté une voiture des service il l’achetront sinon ils trouveront une autre solution sinon ils vont droit vers la faillite..
      donc tout le secteur publique comme privé doit passer par le notaire. la constitution d’un acte notariale out out doit être rédigé et les actionnaires
      éliront a chaque fois leur équipes dirigeante. un ouvrier un medecin une infirmière dans un hopital un laborentins un ingénieur un techniciens dans un chantier un enseignant dans une école dans un lycée dans une université tous sont des actionnaires..
      entre l’état actionnaire et l’État financier c’est différent….tout doit passer par le notaire..si qu’lque chose se fait en dehors de ce cadre le juge considére la société une niche,, d’une part il ne peut pas jugé car il n ya pas un document notarial sur lequel il va d’appuyé. un juge ne peut juger sur les dire ”toi tu l’avais dit toi tu me l’avais dit etc” ce sont que du vent ..et meme si il ya un avantage lié a la faillite des aides du trésor le juge ne peut pas l’actionner .vous avez travaillé hors cadre maintenant dabrou rouskoum , koulou ba3dkoum et demain vous serez devant le juge du pénal

      .

  4. BEN

    De L’ANP :
    L’armée nationale populaire a fait l’objet d’attaques virulentes ces deux dernières semaines de la part des forces réactionnaires nationales et internationales pour la détacher des revendications du peuple et l’amarrer à nouveau au noyau dur du système en décomposition. Un grand pas vers le peuple a été fait et a précédé la démission de Bouteflika. L’ANP n’est pas une armée classique, c’est l’armée du peuple, héritière de la glorieuse ALN. L’ANP et le PEUPLE vivent en symbiose, ils se nourrissent l’un de l’autre. Toute tentative de les séparer est contre nature et sera vouée à l’échec. Les medias, porte-voix et relais de la maffia du système ont amplifiés ces fausses nouvelles ( Fake news) pour faire douter le peuple et semer la discorde entre lui et son armée. La déclaration de l’ANP du 10/04/19 est un recul évident par rapport aux engagements antérieurs, il peut être expliqué par ce qui suit ou par un deal contracté au départ de BOUTEFLIKA. En tous cas, la promesse antérieure de L’ANP est une dette envers le peuple, elle doit l’honorer.
    1) l’armée est une institution de la République et comme toutes les institutions elle est nécessairement concernée la devenir du peuple. Au lendemain de la démission de Bouteflika, pour sa position éminemment républicaine, L’ANP a été sournoisement accusée d’opérer une tentative de coup d’état contre l’ancien président. En matière de mauvaise foi, il difficile de faire mieux. Ces auteurs n’ont rien vu et rien entendu du peuple, qui par millions et durant des semaines a pris possession des rues dans tout le pays pour réclamer un état de droit et une démocratie. Ces propos et ces insinuations ont été distillé en boucle par les porte-voix de ces forces de l’immobilisme et repris par certains médias du pays et ceux de l’autre coté de la méditerranée, en France précisément. Le monde entier sait que le peuple a protesté pacifiquement par dizaines millions contre la reconduction d’un président invalide et le rejet des forces maffieuses du système. L’ANP tant qu’elle reste en symbiose avec le peuple ne doit pas craindre les mauvais procès et la nocivité de forces de l’obscurité. Le peuple alimente l’armée et l’armée protège le peuple, le quel est au-dessus de toute considération. Les impérialistes et leurs valets sont de mauvais élèves, ils ne retiennent pas les leçons de l’histoire.
    2) Simultanément à nos frontières Est et Ouest des gesticulations militaires ordonnées par la puissance commanditaire, la France , en guise de menace envers l’ANP et le peuple pour signifier son désaccord avec la position de l’armée et le refus de l’émancipation souveraine et démocratique du peuple. C’est cela la signification des manœuvres des valets de l’impérialisme.
    L’ANP et le peuple soudés par un même destin ne doivent et ne peuvent craindre les ennemis, commanditaires et valets, de l’intérieur et de l’extérieur même si ceux-ci dépensent des milliards dans l’intimidation. N’en déplaise à nos ennemis, Le peuple et son armée sont imperméables aux menaces, car ils ont bu l’extrait des valeurs révolutionnaires de Novembre pour assurer leur étanchéité. Nos ennemis n’ont de choix que d’abdiquer. Il faut espérer que L’ANP s’aligne sur les revendications justes du peuple et non sur celles des forces rétrogrades et réactionnaires.
    De BENSALAH :
    Bouteflika était le maitre à penser de Bensalah, lequel lui était totalement soumis à en être presque un esclave. Tout a une fin, la dictature aussi. Il est aujourd’hui esclave sans maitre et c’est pire que tout. Que doit-il faire et quel chemin prendre ? Il devient aveugle, sourd, muet et sans conscience, il avance comme un robot vers un aventureux destin. Il est parti avec le mauvais logiciel et cela va se terminer mal. Il passe en force contre la volonté du peuple et conduit le pays vers des situations tragiques. S’il ne se ressaisit pas tant qu’il est temps pour accompagner son peuple et écouter les clameurs justes et légitimes de ses compatriotes, il va être versé dans la décharge de l’Histoire. S’il le fait, il se libère lui-même et retrouvera son humanité égarée depuis des lustres. Il est préférable d’être avec le peuple avec ses idées que dans le système avec les idées des autres.
    Ce que je crains, comme le disait un poète, et je dois vous le dire Monsieur :
    Que chez ces gens là, on ne vit pas, on triche du soir au matin.
    Que chez ces gens là, on ne cause pas, on chuchote,
    Que chez ces gens là, on ne pense pas, on attend des ordres,
    Que chez ces gens là, on ne s’en va pas, on s’accroche.
    Ils veulent avoir l’air mais ils n’ont pas l’air du tout.
    Vive l’Algérie, Gloire à nos Martyrs.
    Honte aux ennemis du peuple, aux fils de Harkis, aux faux Moujahids !

    • youssef

      le systeme mondial a changé, maintenant les anciens partis politiques qui agissaient dans l’ideologique, religion communisme socialisme liberalisme langue etc n’ont plus de terrain, comme ils sont habitué a certains discours ils ne peuvent pas le changer le discours maintenant c’est l’argent, les affaires, la science la technologie les gens de l’ensej cnac enjem les agroalimenatire les artisants etc
      les nouveaux partis seront vous allez voir investie par les étudiants les intellectuels. l”ideologie ne rapporte plus, les gens ont besoin de croissance de développement de salaire et l’homme leur parle de religion de langue, de socialisme. ce cas n’est pas uniquement algerien car meme en France les gilet jaune l’ont fait bien resumé ” nous on parle du fin du mois et lui parle de la fin du monde”
      il faut bien reflechir devant cette periode, et des maintenant faire des mecanisme claire pour instaurer ce nouveau systeme. je l”ai proposé
      afin de faire de ce systeme un systeme équilibrer ou tout le monde aura sa part bien que je n’aime pas ce mot mais disant sur la base de notre culture algerienne, personne ne sera laisser a la touche.
      lorsque les femmes les personne agés les enfants les faibles auront leur presidents qui siege avec le president élus et lorsqu’un gouvernement presente son budget, au President élus, les 4 autres presidents presents peuvent introduire une motion de cessure car le dite projet n’a prie en considération les intérêts de cette France. la même chose pour la finance publique et privé la même chose pour les travailleur et les consommateurs.
      chaque catégories aura au moins un présidents a coté du présidents élu
      pour faire barrière a des appeties ou équilibré un oublie..
      je crois que c’est un systeme bien équilibré qui prend en consideration le passé chez nous et en europe..ce systeme va faire bloc contre les prédateurs de toute forme..sinon notre armée est une armée populaire composé en majorité par des jeunes appelés..tu trouves le tout du commerçant aux medecin chirurgien..il n ya pas de probléme en algerie, c’est un pays vaste et riche avec peur de population, l’arbre de l’olivier et du figuier poussent tout seul meme dans une gouttière de pluie..si vous laisser la pousser dans 5 ans vous aurez de l’argent frais, sa croissance ne nécessite ni devise ni travail ni import export sauf de temps en temps une petite salate en guise de remerciement a Dieu et le figuier et l’olivier donneront le double de leuRs productions, que voulez vous de plus??

  5. BEN

    *Une constitution obsolète :
    L’esprit est un don pour servir l’homme et non une malédiction pour le punir. Je le dis à ceux, qui contrairement au bon sens le plus basique et aux règles de la morale la plus élémentaire s’entêtent à nous à nous répéter que la constitution doit être appliquée pour rester dans le cadre de la légalité et éviter les dérives. Ils veulent semer le doute et tromper le peuple. En réalité, avec leurs contre-vérités et leurs mensonges ils se trompent eux même. On était dans l’illégalité la plus scandaleuse par la lettre de cette constitution.
    Ils prennent ces postures faussement académiques et artificiellement innocentes pour défendre des intérêts partisans non déclarés et faire perdurer le système actuel qui assure leurs intérêts. Ils agitent des menaces factices pour nous faire douter et affaiblir notre détermination.
    Les peuples votent des constitutions pour protéger leurs intérêts supérieurs, gérer au mieux le fonctionnement de leurs institutions et garantir les droits fondamentaux de leurs citoyens…. mais non pas pour se flageller.
    Notre constitution actuelle est devenue aveugle, muette, sourde et inefficace dans ses dispositions. Elle a bloqué un pays entier et a été incapable de dénouer un problème évident d’une importante institution de la République. Cette constitution dans sa forme doit être mise momentanément à la décharge. Il faut l’oublier et s’organiser autrement avec l’esprit positif.
    Les forfaits et les dépassements commis se sont produits sous couvert de cette constitution, laquelle devait en principe nous en prémunir et nous protéger. Elle ne pouvait être activée en raison son incapacité structurelle, intrinsèque.
    Le temps du mépris du droit élémentaire et de l’omerta couvrait le pays de son manteau noir. Le fléau des injustices a frappé tous les Algériens. Cette constitution était devenu une malédiction qui privait le peuple de la lumière de la justice et celui-ci finissait par tombait dans les ténèbres de l’arbitraire. Ceux qui défendent cette constitution sont ou amnésiques ou sont du coté obscure. On ne raisonne pas avec le peuple, on le suit
    L’actuelle constitution a été 7 fois abrogée par le peuple souverain. Le peuple ne veut plus d’une constitution momifiée promulguée au profit d’une ligue, il veut écrire la sienne, une constitution juste, vivante et réactive. Ce pays recèle des richesses et des hommes, Il n’’a jamais été stérile même si on essayé de le châtrer. Il ne faut pas oublier qu’avec L’ANP, les seules institutions en dehors du système sont certains partis de l’opposition.

    *Proposition d’un programme pour la transition:
    Pour gérer cette période de transition et éviter les tergiversations stériles des résidus du système, un directoire présidentiel doit être proposé RAPIDEMENT par les partis de l’opposition et doit recevoir l’aval de L’ANP avant d’être rendu public. Ce directoire est en accord avec l’esprit d’une constitution saine ( art.7 et art. 8). Il devrait avoir l’approbation du mouvement. Ce directoire peut être constitué par 3 à 5 personnalités ayant les qualités requises. Ils seront l’émanation de la volonté populaire dans sa diversité. Il n’est pas exclu d’envisager d’intégrer une personnalité compétente connue pour ses positions démocratiques et sa droiture, ayant occupée antérieurement des hautes responsabilités au sein de l’Etat. Il est préférable qu’ils soient issus de plus d’une région du pays pour avoir une représentation et une sensibilité nationale.
    -Le rejet de la proposition du directoire peut être réalisé par des protestations significatives durant le mercredi de la semaine qui suit la désignation du directoire. Le vendredi est consacré journée nationale du mouvement populaire. La perfection est à Dieu, le rejet partiel d’une région ou deux ne peut remettre en cause la proposition des personnalités du directoire.
    -Le Vendredi suivant le mouvement populaire doit apporter massivement l’approbation au directoire et lui signifier la transmission effective des prérogatives présidentielles.
    -Le Samedi suivant le directoire fera sa première réunion pour entamer la période de transition.
    -BENSALAH, BEDOUI, BELAIZ doivent démissionner eux-mêmes ou être poussés à démissionner par le peuple. Ils sont illégitimes, n’ont pas de place dans le futur de notre pays.
    -Le directoire doit rapidement, la semaine (1ère semaine) qui suit, commencer les consultations pour composer un gouvernement de compétences nationales non issues des directions centrales des ministères( l’échec de la gouvernance , c’est aussi le leur en tant que ministère). Ces personnalités intègres, apolitiques, engagés dans l’œuvre de redressement du pays, acceptés par la majorité de la population. Leur mission est de gérer les affaires courantes du pays et de crédibiliser la gouvernance en rétablissant la confiance et en veillant à la moralisation du fonctionnement de leur secteur.
    -(1ère semaine), la mise en place la commission de l’organisation, de surveillance et proclamation des résultats de l’élection présidentielle avec une feuille route précise et un timing défini.
    – …..
    Peuple et ANP pour le même Combat et le même Destin. Vive l’Algérie libre et souveraine.

    BEN-SBA, le 06/04/19

  6. nori

    la première republqiue ta3 el hadra c’est révolu
    bonjour la 2 iemme republqiue des textes affichés
    lu et approuvé hhhhh
    vive les texte adieu les personnes
    un pretre voix descendre patrik de l’avion
    il lui dit
    ”alors patrik ya plus de paganisme en afrique??
    Patrik dit
    ”ehhhhh oui ya beaucoup d’argent dans le paganisme ya plus rien maintenant..T’a pas un poste ??
    Le prêtre lui dit si
    si tu veux un objecteur de conscience il est bien a toi, tu le mérite par expérience

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 580
  • 6 985

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez