Sidi-Bel-Abbes : Une dynamique de récupération du patrimoine architectural en péril par les services de la wilaya

Le patrimoine architectural, de la ville , riche , par sa diversité , et par son histoire , a fait durant  longtemps , la fierté de plusieurs générations de Belabesiens , s’est vu  depuis l’accession du pays à l’indépendance , abandonné , à son triste sort et , à connu au fil des ans , un seuil de détérioration , et de dégradation , jamais atteint et , dont certaines belles infrastructures , ont tout simplement été réduites en ruines , ou disparues à jamais du paysage urbain  , et ,ou de sa région. Ce triste constat, est venu à point nommé, pour faire réagir, les autorités actuelles de la wilaya, ainsi que le mouvement citoyen, afin de mettre le holà, sur cet état de fait qui ne  distingue en  rien, à leurs avantages  les « gardiens du temple »  qui au fil du temps ont géré d’une façon anarchique et  désastreuse, la mémoire de toute une région. Une nouvelle dynamique vient de voir le jour , en un travail  méthodique de valorisation de tous ces trésors architecturaux , à travers un processus de récupération , par les services de la wilaya, de certaines infrastructures à valeur historique .Nous citerons , en particulier , la mouhafadha FLN, qui occupait jusqu’alors , l’ancien château « Décrion » , qui au fil du temps, est  arrivé à un stade de dégradation fort avancé, ce merveilleux édifice est dit on selon, des sources dignes de foi , en bonne voie d’être finalement récupéré , en vue de son éventuelle restauration. L’ancien siège de la daïra de Sidi bel abbes, qui a été bizarrement affecté à une institution, qui n’en à rien fait voilà ,plus de quatre années, est sur le point d’ètre également récupéré par la wilaya, à travers l’annulation de son arrêté d’attribution, en vue d’être sauvé, et restauré au grand bonheur de tous ceux qui portent la ville dans leurs cœurs. Il en est de même , pour d’autres infrastructures sous- utilisées ou tout simplement mal utilisées, à l’image, du château abritant , la fondation Tayebi Larbi , qui se trouve dans état de dégradation fort avancé ainsi , que la fameuse clinique Ophtalmique anciennement « Raynal » , qui abrite jusqu’alors  la fondation Emir Abdelkader , et qui à toujours été sous utilisée , à travers son fonctionnement conjoncturel, et aléatoire et qui fait office d’un immense pigeonnier, durant toute l’année, l’immensité de ce patrimoine avec l’activité de la dite fondation est tout simplement dichotomique. D’autres, structures, telles que le fameux château du roi d’Espagne, « le Prado »avec son dôme, unique en son genre abritant depuis voilà de nombreuses années, le siège du pari sportif, qui n’aura finalement avoir besoin que de quelques simples bureaux, afin d’accomplir pleinement sa mission . L’ancien comptoir d’escompte, un bijou architectural, avec ses fameuses salles des coffres , faisant voilà de longues années office d’un vulgaire hangar de saisies au profit des services des domaines , et qui dépéri, malheureusement à vue d’œil , .Ce sont là un échantillonnage , de tout un patrimoine d’une ville , au passé florissant ,caractérisé , par un parc immobilier , exceptionnel , considéré , comme un précieux butin de guerre, hérité de la période coloniale , et qui est du devoir de la collectivité de le préserver, en tant que mémoire vivante, à léguer , aux futures générations, et surtout d’être classé et protégé par les services concernés. Les autorités, à leur tête monsieur le wali, inscriront en lettres d’or, l’action qu’ils  mènent en ce sens, pour la sauvegarde, de ce précieux patrimoine. L’histoire retiendra  tout le sens positif de ce processus, de moralisation et de sauvegarde du centre ville désarticulé,malheureusement en toute inconscience, durant  un demi-siècle par une occupation anarchique, et anachronique d’un patrimoine d’une valeur inestimable.

 

Mr  Djelloul Talha : président de l’association pour la sauvegarde du patrimoine architectural de la Wilaya de Sidi-bel-abbes


le 30 mars 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
30 mars 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00