« Tous pour le lac » ,Sidi M’hamed Benali se meurt victime de l’abandon,  Par K .Benkhelouf

« Tous pour le lac » ,Sidi M’hamed Benali se meurt victime de l’abandon,

Par K .Benkhelouf

Le sort du célèbre lac de la wilaya, a toujours  inquiété les hommes de science, les intellectuels, la presse et les citoyens  de la wilaya, qui n’ont jamais cessés d’annoncer, la dégradation progressive de cet havre de  paix et de quiétude, que la négligence de l’homme, a mené , cette zone humide à une « phase d’agonie », menaçant gravement son existence ;Voila que le lac  lance un cri de détresse, en parlant  de  son état par  des images  évocatrice de sa  disparition  future,  « si rien n’est fait », à cause de plusieurs facteurs, dont l’absence de son débit. Certain ont dénoncés, l’état d’eutrophisation pour définir le processus de dégradation, dont les conséquences se sont traduites par des odeurs spécifiques, sur les rives et par l’apparition d’algues nuisibles et de mousses toxiques.

 Dès alarmes demeurés inaudibles, à cause du « décider, comme l’on veut » ; L’on raconte souvent que des cas ont été vu, ou des étendues d’eau sont mortes de causes naturelles, mais  le  cas du Lac de Sidi M’hamed Benali, c’est  malheureusement, le résultat d’un effet secondaire à des travaux, qui s’est observée, ou les conséquences, sont parvenues à modifier la qualité de l’eau, jusqu’au stade de la réduction de sa quantité. L’on ne doit pas oublier que tout développement  soit-il, mal  réfléchi, aura  du mal à rimer avec le respect des ressources naturelles et de l’environnement en général… L’état du fait des nombreuses interventions, qui ont occasionnés la rupture  de l’’approvisionnement Sidi  M’hamed Benali, sont indexés pour avoir favorisés le désastre   que va subir le lac en s’asséchant de façon tres alarmante, car l’eau qui parvenait jusqu’au berge est sérieusement réduite ;  Et la situation  semble avoir atteint aujourd’hui un seuil critique, en raison du niveau de l’eau qui baisse, de sa composition qui s’est modifiée, de son peuplement d’algues et de bactéries nuisibles produisant des toxines qui se sont multipliées… Le lac est « malade », parceque personne n’a tenue compte  des  recettes des spécialistes pour le soigner. Si rien n’est fait  il n’y aura plus de lac

Que d’appels ont été faits pout l’état d’abandon dont  le lac est sujet sans suite concrètes, comme si le lac, n’était pas une priorité, alors que les Belabbésiens y tiennent non seulement pour la nature et son paysage, mais pour la mémoire qu’il  représente et qu’il ressuscite dans  ses différents angles.

Une mobilisation  s’avère urgente pour œuvrer, en amont et en aval  et exprimer les vives préoccupations, face à l’ampleur du désastre qui s’annonce, parfois  irréversibles, que subit la lac SIDI M’HAMED BENALI et de par ce fait,  les pouvoirs public sont interpellés, par la société civile, pour sauver le lac et son écosystème, en réunissant les acteurs responsable de la situation, et accélérer par des solutions,  les travaux  de  redressement, de ce qui a occasionnés  l’assèchement progressive, situé semble t il au niveau de la station de relevage.  Assi étant dans un pays de droit,  l’emploi au recours juridiques  doit exister pour protéger directement l’environnement ou pour y venir en aide indirectement, en interdisant les dommages causés aux riverains.

Facebook Comments
27 septembre 2018

le 27 septembre 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 septembre 2018

3 Commentaires pour “« Tous pour le lac » ,Sidi M’hamed Benali se meurt victime de l’abandon,  Par K .Benkhelouf”

  1. NOS CHERS JOURNALISTES DE BEL-ABBES INFO BONJOUR

    NOUS TENONS A VOUS SIGNALER LES BMS TROMPEURS QUE METEO ALGERIE A FAIT PUBLIER DANS LE JOURNAL ELECTRONIQUE DE DK NEWS D’HIER 3 OCTOBRE 2018. IL N’Y A PAS EU LES PRÉCIPITATIONS PRÉVISIBLES ET ATTENDUES DANS LES WILAYATES INDIQUÉES DANS LE BMS D’HIER 3 OCTOBRE 2018 D’AUTANT CE BMS EST VALABLE D’HIER JUSQU’À AUJOURD’HUI JEUDI 4 OCTOBRE A 12 HEURES, CE QUI SIGNIFIE SELON LE BMS EN QUESTION, LES PLUIES ANNONCÉES S’ESTOMPENT ET ELLES S’ARRETENT DÉFINITIVEMENT A MIDI CE
    JEUDI 4 OCTOBRE 2018.
    C’EST COMPLÈTEMENT FAUX ET ERRONÉ, LES PLUIES REPRENDRONT AU CONTRAIRE CET APRES MIDI DE JEUDI 4 OCTOBRE 2018 DANS LES WILAYATES INDIQUÉES DANS CE BMS DU 3 OCTOBRE 2018 Y COMPRIS LA WILAYA D’ALGER. DE CE FAIT , METEO ALGERIE N’ARRETE PAS DE SE TROMPER ET DE FAIRE DES ERREURS GRAVISSIMES DE PREVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES.
    IL EST TEMPS POUR L’ETAT ALGERIEN DE PRODUIRE LE LIMOGEAGE DU DIRECTEUR GENERAL DE CET OFFICE METEO (ONM ) CAR CET HOMME LE DIRECTEUR GENERAL ACTUEL DE METEO ALGERIE ( ONM ) EST UN PROFANE EN METEOROLOGIE ET NE DISPOSE D’AUCUNE QUALIFICATION EN SCIENCES MÉTÉOROLOGIQUES ET DE CE FAIT SON VÉRITABLE MÉTIER EST LA MAÇONNERIE ET LE GÉNIE CIVIL QU’IL A EXERCE CHEZ SON ANCIEN EMPLOYEUR EGSA ( ENTREPRISE DE GESTION ET SÉCURITÉ AÉROPORTUAIRE ) ET POURTANT ET EN DÉPIT DE L’EXERCICE DE SON VÉRITABLE MÉTIER DE MAÇON CHEZ SON EX EMPLOYEUR EGSA , IL A ETE TOUT DE MEME POURSUIVI EN JUSTICE POUR MAUVAISE GESTION .

    NOS MEILLEURES SALUTATIONS

    LE PERSONNEL OPPRIME PAR LE DIRECTEUR GENERAL DE CETTE METEO ALGERIE ( OFFICE NATIONAL DE LA METEO )

  2. LE DIRECTEUR GENERAL ACTUEL DE METEO ALGERIE ( ONM ) EST UN PROFANE EN METEOROLOGIE ET NE DISPOSE D’AUCUNE QUALIFICATION EN SCIENCES MÉTÉOROLOGIQUES ET DE CE FAIT SON VÉRITABLE MÉTIER EST LA MAÇONNERIE ET LE GÉNIE CIVIL QU’IL A EXERCE CHEZ SON ANCIEN EMPLOYEUR EGSA ( ENTREPRISE DE GESTION ET SÉCURITÉ AÉROPORTUAIRE ) ET POURTANT ET EN DÉPIT DE L’EXERCICE DE SON VÉRITABLE MÉTIER DE MAÇON CHEZ SON EX EMPLOYEUR EGSA , IL A ETE TOUT DE MEME POURSUIVI EN JUSTICE POUR MAUVAISE GESTION .

    Nous vous informons que Météo Algérie continue à se tromper et a faire des erreurs de prévisions météorologiques. Vous n’avez qu’à en juger les BMS diffuses dans la presse nationale et notamment dans le journal L’écho d’Algérie du 1 er octobre 2018 que vous trouvez ci-dessous.

    Monsieur Melizi délégué général de la gestion des catastrophes naturelles au ministère de l’intérieur avait raison de dire que les BMS diffuses par Météo Algérie sont imprécis, farfelus, ambigus et ne portent aucune précision et compréhension sur les phénomènes météorologiques prévisibles et la quantité de pluie précipitable, la durée, les horaires précis de commencement et de fin de ces phénomènes météo , les zones inondables et les régions précises qui seraient affectées par cette météo capricieuse .

    Vous pouvez dores et déjà constater que la wilaya d’alger n’a pas été incluse dans cet avis d’alerte et de BMS publie dans ce journal de l’écho d’Algérie du 1 octobre 2018 par Météo Algérie dont la validité va de 18 heures l’après midi du lundi 1 octobre 2018 jusqu’à 12h du mardi 2 octobre 2018 (certains quartiers d’Alger comme vous le savez ont été inondées dont les stations du métro d’Alger durant cette nuit de lundi 1 octobre a Mardi 2 octobre 2018) et de ce fait personne n’avait pris des précautions face a ces précipitations inattendues en l’absence d’un BMS de précipitations pour la Wilaya d’Alger . Nous vous ajoutons que le passage de cette perturbation pluvieuse et orageuse durant cette nuit de lundi a Mardi a affecte les wilayates côtières du centre et de l’est de L’Algérie a partir de la wilaya d’Alger et non a partir de Boumerdes.

    Nous vous ajoutons que le BMS en question n’est valable que pour une durée plus au moins courte qui va de 20 h le lundi 1 octobre 2018 a Mardi 2 octobre a 04 heures du Matin et de ce fait le BMS que Météo Algérie a fait publier dans les medias comme l’écho d’Algérie qui va de 18 h le lundi jusqu’à au moins 12 heures le Mardi est erroné car la perturbation s’est décalé a l’est du pays très tôt le matin et de ce fait il n’ y a pas eu de précipitations dans les wilayates du centre Alger , Boumerdes et Tizi-Ouzou durant cette matinée de mardi 2 octobre 2018 .

    Nous vous ajoutons nos chers journalistes que cette situation météorologique capricieuse n’a pas persiste durant les 48 heures a l’est du pays, c’est faux ce que Météo Algérie avait annonce via son BMS car a partir de minuit de la journée de Mercredi 3 octobre 2018 une perturbation pluvio – orageuse qui toucha de plein fouet la Tunisie n’a affecte que l’est de L’Algérie avec une pluviosité faible a boumerdes et cette perturbation a été rapidement propulsée vers Malte au cours de la journée du mercredi 2018 . il faut attendre donc Jeudi 4 octobre 2018 pour vivre un nouvel épisode pluvieux et un nouveau train de perturbations pluvieuses et orageuses abondamment pluvieuses qui vont déferler de nouveau sur les régions centre ( Tipaza , Alger, Boumerdes , Tizi-Ouzou et de l’est de l’Algérie et durera tout le week-end (Vendredi et samedi) .Nous vous signalons enfin que le Directeur General de l’office national de la météo est un profane et ignare en météorologie et il ne dispose d’aucune qualification en météorologie ( c’est un simple maçon de profession qui a grimpe pour devenir conducteur de travaux en génie -civil chez son ex : employeur a L’EGSA qui a été tout de meme implique dans une mauvaise gestion meme dans son domaine de qualification ( maçonnerie et génie – civil ) car il a été poursuivi en justice pour mauvaise gestion quand il était a l’EGSA .

    COLLECTIF DES TECHNICIENS MÉTÉOROLOGISTES ET INGÉNIEURS MARGINALISES ET OPPRIMES PAR LE DIRECTEUR GENERAL DE MÉTÉO ALGERIE

  3. mehdi mountather

    La cause de ces inondations en Algérie ces criminels les hypocrites mounafikoune font la prière leurs dieu facebook les non pratiquants et les femmes qui ne portent pas le vrai hijab si ces criminels les hypocrites les non pratiquants n’appliquent pas le Coran a 100% et ces femmes ne portent pas le vrai hijab immédiatement ces inondations H24 les grêlons vent violent les foudres les 48 wilayas et les forts séismes Alger ne sera pas épargné aux algériens aujourd’hui d’éviter les inondations de Bab el Oued de 2001 et le séisme de Boumerdes 2003 ALLAH MACHHADANANIKADBALAGHT

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 901
  • 5 273