Université, faculté des Sciences: « La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera. »

Avec le changement de recteur, existe-il  réellement une volonté de transparence  dans la gestion  de l’affaire des faux à la faculté des sciences Dlillali Liabes de Sidi Bel Abbes ?
Dans l’affaire de la faculté des sciences, il faut rappeler aux lecteurs  qu’  il ne s’agit pas  dans ce cas précis,uniquement  de plagiat. Le plagiat ne constitue que la partie visible de l’iceberg. Le plagiat est une escroquerie intellectuelle, qui doit être réglée par la commission paritaire en milieu universitaire,  entre universitaires. Par contre,  le faux et usage de faux, la falsification de documents est une affaire relevant du pénal, c’est un délit. Car c’est  c’est une  atteinte à l’intérêt public, à la cohésion sociale voire à la paix sociale. Les usurpateurs ont trahi la confiance  que la société leur a confiée. Ils ont triché pour s’octroyer les avantages
« Il s’agit d’une affaire de trois professeurs accusés de plagiat  » disent  les responsables de la faculté  à la presse. Cette phrase permet à elle seule de prouver le mensonge de l’administration  qui essaye à tout  prix de passer sous silence l’accusation de faux et usage de faux. Le citoyen doit savoir qui les a protégés ? Qui les a couvert ? Pourquoi et qui a imposé cet obscurcissement total de l’information ?
Il est inadmissible, il est interdit,  que les responsables d’une faculté  puissent  falsifier des  documents officiels  et qu’ils  continuent à exercer comme  fonctionnaires  sans être inquiétés de quoique ce soit ? Ils continuent à enseigner  dans le mensonge et baignent dans la fraudes  et en piétinant allègrement au passage toutes les lois et les règlements en vigueur. Ce problème n’est pas seulement un problème de l’université. C’est celui de tous les algériens à travers l’argent public. Tous les algériens sont concernés pas ce problème : en falsifiant les documents les tricheurs se sont octroyés des augmentations de salaires qu’ils ne méritent pas et auxquelles ils n’ont pas droit
          Est-il concevable d’admettre ou d’accepter  que les auteurs  de tels scandales continuent d’être impunis ? Est-il licite qu’ ils continent a êtes payés  comme professeurs avec des  faux doctorats ?
          Sachant que l’administration est en possession des preuves flagrantes de la falsification  de  documents et de leurs utilisations. Pourquoi  les responsables de la faculté des sciences sont restés sourds et muets et surtout inactifs devant ces fraudes et ces scandales à répétition,
          Alertés par ce  silence assourdissant de l’administration de la faculté et le black-out du rectorat,  nous avons choisi  de rendre  publique cette affaire pour espérer acquérir  le soutien des responsables politiques, juridiques et administratifs de la wilaya. Le soutien des élus du peuple et surtout le soutien des citoyens vertueux  qui refusent la flétrissure de nos institutions universitaires
          L’université symbole de savoir  lieu de culture, d’éducation, de formation des  futurs citoyens et des futurs cadres  du pays .L’Université est aussi et surtout un  lieu où en enseigne le droit et la justice, un lieu sacré ou les seuls modes de progression doivent rester  basés sur les mérites professionnels et non sur la fraudes et la triche
L’université est malade et c’est  en son  cœur blessé par un des plus gros scandales constitués par un enchaînement de fraudes,  de falsifications de documents, de faux et usage de faux. Les preuves sont irréfutables, les preuves existent seules les décisions manquent
.
 

le 05 décembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
05 décembre 2013

22 Commentaires pour “Université, faculté des Sciences: « La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera. »”

  1. elgambiti

    Quand on parle de DOCTORAT en maths ,chimie ou autre discipline en Algérie et de surcroît à SBA ,doit-on considérer ces diplômes avec leur signification universellement reconnue à l’étranger ou bien avec un coefficient de correction lié à l’état de délabrement de l’enseignement supérieur que connait notre université ? N’en parlons pas du plagiat qui est le plat de résistance et qui se consomme à toutes les sauces.Est-il acceptable et concevable de se déclarer Dr es -sciences économiques sans avoir accompli un cursus en maths ,statistiques ,probabilités ,finances etc…Eh bien oui ,certains licenciés en histoire -géo et qui sont devenus ministres par la suite,ont profité de l’aubaine qui caractérisait la période faste de l’envoi travailleurs/étudiants à l’étranger pour acheter ce papier , clé du paradis dans ce pays où le justificatif sert de références pourvu que ……N’a-t-on pas vu d’anciens moudjahid s’inscrire à l’université par cette seule qualité pour occuper des postes de responsabilités? Parler de faux et dénoncer les usurpateurs de titres aujourd’hui ,est une forme de thérapie qui permet juste à ceux qui ont vraiment trimé de se sentir bien et déculpabiliser ,car le mal est inscrit dans le gène de ceux qui s’approprient la gouvernance de ce peuple et ils ne sont pas prêts de lâcher prise.BON COURAGE.

  2. doctorant

    c est un autre scandale qui se dessine à la fac de SE;
    qui a dit la verite est en marche???? monsieur le journaliste vous revez et moi avec vous. les trafiquants du doctorat de chimie ont reçu une petite caresse de punition ; l administration leur dit: chuut mes enfants pourris , tricheurs ne vous inquietez pas, nous sommes la pour vous proteger ; on vous donne une petite sanction et on en parle plus; le faux et usage de faux , connais pas , c est quoi ces mots bizarres? qui les a inventés?
    C EST LA HONTE; je suis ecoeuré par l’administration de cette faculté. monsieur le recteur que faite vous, ete vous capable d accepter cette scandaleuse decision ? où es votre autorité? reveillez vous; sinon vous serez aussi sali par votre minable administration

  3. bachi

    Les responsables de l’Université doivent lire et relire l’article 32 de code Pénal

    Art. 32. – Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire
    qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou
    d’un délit est tenue d’en donner avis sans délai au ministère public et de
    lui transmettre tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs.

  4. Mimoun

    Si ces scandales ne sont pas dénoncés de l’intérieur de l’université
    Peut-on les dénoncer le extérieur ? Qui est le mieux placé pour les dénoncer ? Un notable de la ville ? Un député ? Un sénateur ? Il faut que quelqu’un bouge ,quelqu’un qui est écouté ,qui est introduit à travers les rouages de l’état.

    • hak

      Tu rêve Si Mimoun le député et le sénateur sont occupés a autre chose ,les problèmes des citoyens ne les concernent pas .D’ailleurs la seule chose qui savent bien faire c’est lever la main .Ils ne sont payés que pour ça.

  5. hak

    appel à la sauvegarde de l’université

    Si l’élite intellectuelle ne prend pas l’initiative et la commande pour sauver l’université , elle ira vers le chaos et vers la “déintellectualisation” de notre institution .L’université sera inévitablement déviée de sa mission et sera transformée en une usine à chômeurs. Les changement ont été toujours l’initiatives de l’élite courageuse et honnête

  6. zalamite

    arrêtez de faire et de dire n’importe quoi, ce phénomène de calcification et de plagiats se fait dans tous les pays du monde.
    IL FA

    • ibrahim

      La prostitution se fait dans tous les pays ……Alors acceptez la
      La pédophilie se fait dans tous les pays …….Alors acceptez la
      L’homosexualité se fait dans tous les pays ….alors acceptez la

      Le citoyen honnête doit lutter contre tous les fléaux sociaux avec toute son énergie et probité .An moins il faut s’indigner ,il ne faut surtout pas se taire ,car c’est le meilleur moyen d’encourager les délinquants

    • doctorant

      salam zalamite , je lisais vos com avec beaucoup d interet et voila que vous me décevez; comment pouvez vous parler de cette maniere; on sait tous que la triche est partout mais au moins elle est punie, dans les pays qui se respectent, il y a la lutte contre la fraude et vous en tant que musulman vous ne la condamné pas?? quelle honte

  7. ibrahim

    Les gardiens voleurs

    Pourquoi tant de mystère , pourquoi tant de non dis autour de cette affaire de faux docteurs .Pourtant c’est une affaire de délinquance. Une histoire de faits divers.une escroquerie morale . Sa gravité et son originalité c’est qu’elle intéresse des fonctionnaires chargés justement de veiller sur la faculté et de traquer les fraudes .C’est en quelques sorte le gardien qui vole .Et pour cela les sanctions doivent êtres exemplaires

  8. NADIR

    BONJOUR

    Quelqu’un parmi les lecteurs de BAI peut m’expliquer et me convaincre pourquoi on a mis autant d’années ( trois ans ) pour discerner entre un faux et un vrai document ?C’est grave pour des chercheurs dont la fonction constitutive est de chercher et de découvrir la vérité

  9. hak

    Nul n’est au dessus des lois

    Si les accusations portées sur ces faux professeurs se révèlent exactes ,c’est très,très ,très grave pour eux et aussi pour les gens qui ne les ont pas dénonce ?SURTOUT pour leurs supérieurs hiérarchiques .

  10. hak

    L’omerta (la loi du silence) est interdite par la loi

    C’est inquiétant de constater qu’il n’y pas encore d’information ouverte après tout ce qui c’est passé à l’université .Tous les fonctionnaires ; de l’université, tous les étudiants ,tous les membres de la commission de déontologie doivent savoir que le devoir de réserve ne doit pas servir à cautionner des infractions. La loi oblige le fonctionnaire a des obligations comme le rappelle l’article 32 du code de procédure pénale : « Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui dans l’exercice de ses fonctions acquiert la connaissance d’ un crime ou délit est tenu d’en donner avis sans délai au ministère public ……………Alors chacun est mis devant ses responsabilités.

    • doctorant

      monsieur HAK
      l art de la communication est reserve aux personnes ayant le sens de la responsabilité comme me dit Hadj Baba or les administrateurs de cette fac ne l ont pas; comme ils sont complices avec les tricheurs, ils se taisent ; je suis étudiant à cette fac depuis longtemps et je ne peu pas encore accepter qu un ancien recteur bien considéré avant reste silencieu devant cette grande fadiha pour ses trois faux docteurs qui sont toujour dans son alaboratoire et c etait lui l’encadreur de deux tricheurs; le 3è son encadreur etait l ancien doyen , bon mais ce dernier tout le connait cest un corrompu

  11. ghannou

    Vous savez nous avons déjà eu les faux moudjahidine et maintenant les faux profs. Une honte!!! Avec tous les budgets consentis par l’Etat du Peuple pas une université algérienne ne se trouve au sein des 500 premières universités mondiales. Quel gâchis!!! Quels exemples pour nos enfants! Le lieu du savoir transformé en un tripot de manigances et de trafics. Il faut absolument que les pouvoirs publics initient des enquêtes depuis l’Indépendance et débusquer les faussaires. Il y va de la crédibilité de l’Etat qu’ont voulu nos valeureux martyrs. Ils ne se sont pas sacrifiés pour que des “sans foi ni loi” pavoisent dans les richesses de l’Algérie

  12. NADIR

    Les accusés se terrent dans un silence coupable.

    Je ne comprends pas pourquoi les trois professeurs accusés de fraudes de faux et usages de faux ,de plagiat se terrent dans un mutisme intrigant..Pourquoi ils ne répondent jamais aux accusations graves dont ils font objets .Si vous voulez mon avis ils sont tous coupables .Ils se sont rendus compte de la gravité de leurs actes .Seule l’administration continue à les protéger ? Pourquoi ? Dans quel but ? L’administration est coupable pour nous avoir caché les faits ,pour nous avoir menti pendant trois ans

  13. Abdelwahid B.

    Honte à vous messieurs les tricheurs de l’université ! Vraiment incroyable que vous arriviez à digérer ce que vous mangez ; vraiment stupéfiant que vous dormiez chaque soir sans faire de cauchemars ; vraiment époustouflant que vous vous regardiez chaque matin dans un miroir sans broncher.حسبنا الله ونعم الوكيل

  14. Abassia

    « La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera! » Tant mieux Mr. Ammouri
    On ne peut jamais se résigner pour laisser dépérir notre université. Comme je l’ai dit et je le répète notre immense espoir de justice sociale est placé chez le nouveau Ministre Mr Mébarki. D’ailleurs grâce à lui, « La vérité est en marche… comme le dites. Trop de scandales ont sali notre université grâce au laxisme et la complicité de l’ancienne administration. Cette triple affaire de fraudes, de faux et usage de faux , l’affaire la plus grave qu’a connu cette université a trop duré et c’est immoral, c’est malsain pour nos jeunes étudiants

  15. jawad

    Fraude, falsification, plagiat… tout cela porte une grave atteinte à notre dignité. Il est inadmissible que ces pratiques aient droit de cité à l’université. Ce lieu de savoir et de sciences doit rester digne d’une considération extrême. Tout le monde doit donc y mettre du sien pour que cesse toute sorte de bidonnage dans nos milieux universitaires. Et, aussi haut gradés soient-ils, ceux qui sont derrière l’entrave à l’application de la loi doivent être dénoncés. Coûte que coûte, il doit être mis fin à cette dégénérescence qui ne dit pas son nom.

  16. ibrahim

    Le point de presse fait le 28 avril 2013 par le SG de l’Université. Il n’a parlé que de plagiat !!!!!!!!! C’est a notre avis une erreur de communication très volontairement réductrice car elle atténue et dédouane les accusés un délit extrêmement grave qui est : le Faux et usage de faux .Tous les enseignants de l’Université de Sidi bel Abbes , Tous étudiants savent que ces trois professeurs ont abusé de leur poste de responsable pour fabriquer les faux documents pour passer leur thèse de doctorat ? En pratiquant cet art d’occulter la vérité le SG de l’université veut minimiser les faits ou protéger des faussaires ? Alors qui dit la vérité ? le journal Bel Abbes Info ou le SG du l’université ? La justice doit trancher .Celui qui protège les fraudeurs devient leur complice .Celui qui les accuse risque le diffamation

    • doctorant

      non monsieur ibrahim, il n y a pas de diffamation, allez à la fac et vous verrez que tous les profs, les jeunes chercheurs, des étudaints savent que ces trois chimistes qui étaient chef de département de chimie, vice doyen de la pédagogie, adjoint ont trafiqué pour passer leur doctorat; tout le monde sait que le ministère a envoyé un rapport noir sur ces troi fraudeurs et ses complices. mais la question qu on se pose, quand on verra ces trafiquants expulsés de la fac car ils ne merite plus d’etre des universitaires

  17. bachi

    La grande KECHFA

    Je ressens chez mes collègues enseignants des différentes facultés une immense colère et une profonde indignation .Suite à cette maudite affaire de faux doctorats
    La faculté des sciences de Sidi Bel Abbes qui est devenue lugubrement célèbre par cette affaire. Débarrassez vous de cette vermine qui salit l’honneur de l’Université

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00