Violence scolaire: les élèves du  CEM Ghazi Mohamed en danger

Le CEM Ghazi Med à la cité 400 logements, dans le grand quartier de sidi Djillali à atteint son paroxysme de violence, l’insécurité est devenue par malheur maître des lieux. Les élèves dans de pareilles conditions demeurent en danger permanent dans un lieu où, l’on devrait s’attendre à orienter l’élève et lui fournir un climat favorable.

Un élève portant les initiales Z.Y.A, encore mineur âgé de 16 ans, inscrit en 3 année moyenne a frappé violement une fille (G.O, 15 ans), de sa classe avec un coup de tête. La jeune fille a été emmenée chez un médecin qui lui a délivré un certificat médical de 14 jours.

Accompagné de sa mère, les responsables de l’établissement lui auraient suggérer de voir les services de la police pour y déposer une plainte.  L’élève fut arrêté pour être présenté devant le parquet pour trancher dans son acte.

Un autre élève (NM 15 ans) étudie en 2 éme année moyenne dans le même établissement a frappé une élève à la bouche avec un bâton pour des raisons inconnues jusqu’à l’instant, sauf que c’est lui qui avait déposé plainte auprès de la police pour se constituer victime.

Le médecin, après consultation a délivré à la fille un certificat médical de 4 jours.

Les deux élèves ont été arrêtés et seront présentés par devant le procureur qui tranchera dans leur cas.

Djillali T


le 13 mai 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 mai 2014

3 Commentaires pour “Violence scolaire: les élèves du  CEM Ghazi Mohamed en danger”

  1. Abdelwahid B.

    C’est grave, c’est même très grave!
    Le quotidien stressant que le citoyen est entrain de vivre, c’est vrai que plus personne ne compte sur les responsables politiques pour l’améliorer. Seulement l’école, elle, était restée toujours notre grand espoir. On se disait: patientons un peu aujourd’hui et restons quand même optimistes du moment que c’est l’école qui tient entre les mains les hommes de demain! Mais voilà que cette école se montre tout à fait incapable d’assurer l’une de ses tâches essentielles: la discipline des élèves.
    Vraisemblablement, le problème vient du fait que les responsables des établissements scolaires ont consenti à marcher sur les pas de la famille qui, elle, a failli à son rôle principal, c’est-à-dire éducatif. Ecole et famille n’ont pas su entretenir entre elles une communication bénéfique pour la scolarité des enfants. Aucune n’étant disposée à écouter l’autre, elles se sont contentées de se renvoyer la balle. Et, comme le montre clairement l’article de Mr Djillali T, ce renoncement de part et d’autre est entrain de nous mener droit dans le mur.
    Va-t-on devoir un jour installer un commissariat dans chaque établissement scolaire? Nous deviendrions alors la risée du monde entier…

    Merci Djillali et bonne fin de soirée à tout le monde!

  2. le cygne

    Le constat est là , alors posons-nous la question: pourquoi toute cette violence dans nos écoles….??? Or, il y a quelques années seulement, elle n’existait pas…!!!! Je ne dirai pas plus, car celui qui ne connaît pas les causes, est un voyant-aveugle et un entendant-sourd…!!! Et, svp, pas trop de Phelphassa qui nous a conduit à la CATA…!!!

    Les remèdes sont connus sauf pour les adeptes de ‘Maâza wa law Taret’…!!!

    Merci Mr Djillali T

    Bonne soirée

  3. Mijo

    السلام عليكم
    Ces enfants ont besoin d’écoute, mais aussi de limites, de fermeté. On ne construit pas une maison sur du sable, elle a besoin de fondations, de murs. L’enfant aussi a besoin de limites, d’interdits, pour pouvoir se reposer sur ses murs. Ce n’est pas toujours drole, mais il faut parfois punir son enfant, lui donner des regles pour qu’il puisse accepter et etre accepté par la société d’aujourd’hui
    LES SOLUTIONS ENVISAGEABLES

    Ces mesures bien que dures, peuvent donner de bons résultats car les parents dans ce cas vont être obligés de s’intéresser à leurs enfants pour leurs protéger et pour se protéger. L’attention sera double.

    Il ne sera pas sans utilité aussi de mettre en clair un guide pratique qui réglemente le traitement des cas de violence dans les établissements scolaires

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 4 396
  • 6 189