Chronique du jeudi : UNE HIRONDELLE PEUT FAIRE LE PRINTEMPS

Gherbi vous connaissez ? Il s’agit de l’entraîneur de l’EN U21 de Handball

En 2003, Rabah Gherbi remporte avec le club de Montpellier la Ligue des Champions, la première de l’histoire du handball français. Défaits 19 à 27 lors de la finale «aller» en Espagne face au Portland San Antonio, Gherbi et les montpelliérains  s’imposent 31 à 19 lors de la finale  «retour»  en France.

Outre Gherbi, seuls deux autres Algériens ont remporté une Coupe d’Europe des clubs Champions ou Champion’s league nouvelle formule: Rabah Madjer en  football avec le FC Porto en 1987  et  Hichem Guemmadi au volley-ball avec Tours VB en 2004/2005.

Son palmarès en tant que joueur est éloquent :

Europe Ligue des Champions : 2003

France Championnat de France: 1999, 2002, 2003

France Coupe de France : 1999, 2002, 2003

Avec l’Équipe d’Algérie

10e place aux Jeux olympiques de 1996

16e au championnat du monde 1995

17e au championnat du monde 1997

13e au championnat du monde 2001

Dès sa fin de carrière,  le jeune GHARBI poursuit une formation d’entraîneur dans une prestigieuse école Française,  terre devenue légendaire pour les Champions.  Une fois achevée, c’est formé aux dernières techniques d’entraînement et de préparation que Gherbi prend en charge l’équipe des U21 pour préparer les Championnats du Monde prévus en Algérie au mois de Juillet 2017.

À la voir se produire durant les dix derniers jours à la mythique Salle Harcha, il faut dire que ce fut un régal pour les yeux. À tel point, qu’elle a réconcilié le public national avec son Handball. Elle nous a rappelé l’ère de Derouaz et des Doballah, Lamdjadani et Benmeghsoula. Une salle qui a réappris à être comble, à voir plus de public à l’extérieur qu’à l’intérieur, faute de places. Un public, sérieux, mixte, fin connaisseur du Hanball et fortement fair-play.

Terminant le premier tour avec deux victoires (Maroc, Arabie Saoudite) deux nuls (Argentine, Croatie) et une défaite étriquée (Islande)  l’EN se qualifia brillamment aux huitièmes de finales. Bien que sortie par la puissante Macédoine, elle ne le doit à aucune défaillance technique, mais beaucoup plus à un effondrement physique, parce qu’elle n’a pas eu le temps nécessaire d’être formée à la récupération rapide et au dosage des efforts. Elle laissera un goût d’inachevé. Des regrets légitimes.

Mais les regrets seront plus néfastes et destructeurs si l’on s’amuse à oublier cette équipe et son vaillant entraîneur. Autre caractéristique de cette équipe : Elle n’est pas composée exclusivement des joueurs provenant des deux ou trois équipes supposées les plus fortes du Pays et concentrées en Capitale.  Ils viennent de l’intérieur, ils viennent même d’El Oued. Ils sont réellement l’Algérie.

Alors Messieurs de la Fédération de Hand Ball, épargnez-nous vos règlements de compte, vos animosités mutuelles, vos tendances régionalistes. Basta vos «ego» et  faites une trêve. Donnez juste le temps et l’occasion à cette équipe de nous rendre heureux. C’est simple, nommez Gherbi Rabah à la tête de l’équipe A  qui est jusqu’alors sans entraîneur. Fixez-lui des objectifs, donnez-lui les moyens nécessaires et laissez-le travailler. Il a envie de faire quelque chose en Algérie. Sinon, il aurait pu rester à Montpellier….

Les années de faste  vécues par le Hand Ball Algérien, ont eu lieu  grâce à un entraîneur Algérien, Aziz Derouaz.  Il est pourtant sorti par la petite porte. Lui, qui était consulté par les plus grands entraîneurs du Monde. On raconte qu’un jour, lors d’un Championnat du Monde, l’Entraîner Français M. Constantine, vint vers M. Derouaz qui était en train de dîner et lui dit : «M.Derouaz, demain j’affronte l’équipe X, je pense jouer de cette manière. Qu’en pensez-vous?»  On ne m’a rapporté ce qu’à répliqué, notre Aziz national, mais le fait est qu’il est sollicité y compris par les Champions du Monde !  Alors, Messieurs de la Fédération, Donnez à GHERBI,  l’occasion de nous prouver qu’une Hirondelle peut faire le printemps.

djillali@bel-abbes.info

27 juillet 2017

le 27 juillet 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 juillet 2017

1 Commentaire pour “Chronique du jeudi : UNE HIRONDELLE PEUT FAIRE LE PRINTEMPS”

  1. Le regime n’aime pas les gens competents il n’aime que les magouilleurs.

Les commentaires sont fermés

Les Archives de Bel-Abbes.info

Visites :

  • 5 847
  • 4 556

TRAIN

Départ - Arrivée
ORAN - SBA

07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
15h20 - 16h30 (**)
16h30 - 17h45 (*)
17h15 - 18h25
19h40 - 20h50(***)
22h30 - 23h40(****)
(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar (sam,lun,mer)

SBA - ORAN
06h15 - 07h31

06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00(*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 18h36
15h00 - 19h0(*)
(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57

ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 - 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)