CHU Dr Hassani Abdelkader : 500 résidents menacent de marcher vers la wilaya !

Ne voyant rien venir de leur tutelle malgré des promesses de leur direction sur une probable régularisation de leur salaire avec les différentes primes et indemnités liées à leur poste de travail, les quelques 500 résidents du CHU central de la wilaya de Sidi Bel abbes tiennent, en ce moment même, une réunion avec la direction de la santé (DSP)  au niveau du siège de la wilaya où ils ont l’intention de déposer un préavis de grève et/ou de recourir à une  marche vers le siège de la wilaya dès ce samedi ou dimanche pour alerter les hautes autorités sur leur situation salariale qui demeure préoccupante  au niveau du CHU du Dr Hassani Abdelkader. En effet,leur plateforme de revendications qui reste lettre morte depuis un certain temps, se résume en plusieurs points comme a été  celle de leur prédécesseurs à savoir l’octroi de prime ditesde glissement (genre d’échelon annuel),de prime de garde non encore perçue  ainsi que d’autres primes et indemnités notamment celle du rendement individuel appelée communément prime de performance, bref  ces mouvement de grève se suivent depuis l’année écoulée et s’enchainent sans qu’il y est un règlement final. Cette fois-ci , les représentants syndicaux de ce corps médical veulent en finir avec cette situation exaspérante et décident d’aller jusqu’au bout de leur revendication. Nous y reviendrons !


le 28 février 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
28 février 2013

1 Commentaire pour “CHU Dr Hassani Abdelkader : 500 résidents menacent de marcher vers la wilaya !”

  1. zalamite

    Il ne faut pas agir comme ça dans l’émotionnel mais allez dans le rationnel..
    La situation nécessite comme même un peu d’analyse historique lié justement a ce Corp..
    Primo la faculté de médecine doit s’équiper d’un département d’histoire de la madecine..chaque année il ya un module d’histoire donnée par un médecin et jamais par quelqu’un qui a fait de l’histoire aprateant a la faculté d’histoire pour éviter aux autres corps de pénètre le Corp de médecine et imposer leurs méthodes d’étude et de travail et finir par chambouler tout comme cela se fait dans le Corp de la pharmacie qui est pénétrer par les biologistes et les chimiste alors que la pharmacie ça n’a rien avoir avec la chimie..la pharmacie c’est un médecin qui c’est spécialisé en médicament..le pharmacien n’étudie pas la structure chimique du médicament mais étudie la clinique du médicamenta..Ainsi il pourra distinguer entre plusieurs formulations et non pas entre plusieurs formule chimiques…pas plus tard qu’hier je suis aller vers une nouvelle pharmacie pour demander le classique Aspirine ..la vendeuse je ne sais pas si elle est une vendeuse ou la pharmacienne était accompagné d’un tout homme sauf d’un pharmacien..la pharmacie doit être tenue comme une EURL ou le pharmacien doit avoir son propre bureau et les vendeuses avec leurs badges pour les reconnaitre …il est strictement interdit d’occuper une pharmacie sans badge..
    Si je rappelle ces principes de base c’est que la faculté de médecine c’est constitué historiquement dans la hâte..le centre universitaire de sidi bel abbes a avait ouvert ses portes en 1987-88 avait lasser l’université d’Oran pour s’occuper du future département de médecine..le département de médecine était chapeauté par la faculté de médecine d’Oran..puisque le département était ouvert dans la centre universitaire donc il y avait une influence du corps des chimistes puisque le directeur de l’époque était chimiste..lorsque le centre s’est agrandit il y avait une confrontation entre les chimistes qui ne voulait pas lâcher prise et qui avait tisser des relation hors université en offrant quelques service pour un but personnel et non publiques, des clans se sont naturellement formés..Des gens disent des clans régionaliste mais il était impossible de les former car il y avait une diversité dans le corps administratif et enseignant..Le seul clanisme qui a été formé et plus tard diluée c’était le clan entre ceux qui ont fait formation universitaire et ceux qui ont fait formation collégiale c’est-à-dire entre docteur d’état et ingénieur d’état…la Sonelec et moindre la Sonacome ont joué un rôle prépondérant dans la période des grandes crises de 85 qui coïncidait avec le départ massif des coopérants techniques. La Sonelec voyant qu’elle va fermer pares les émeutes de 88 et la coupe budgétaire avec les téléviseurs elle avait réussi dans la période des pénuries pour se placer a la tête de l’université, les chimistes ne pouvait rien faire devant la pénurie des devise et des budgets pour se maintenir en offrant quelques services. d’où la catastrophe..L’influence du productif sur le pédagogique…Cette période de pénurie allait pesée de tout son poids sur l’e devenir de ce petit centre universitaire..comme l y avait assèchement des devises des artisan étranger allaient pénétrer le centre pour commander des machines et des appareils en utilisant le circuit légale de l’université.. C’est ainsi que certain fonctionnaires tout Corp confondu que soit administratif ou enseigna ont participer pour commander des appareils et machines pour les particuliers en utilisant le budget devises de l’université..les gens rendant services seulement pour avoir des appuie pour rester en poste de responsabilité car la majorité redouté les laboratoires par manque d’expériences et d’autres ont totalement oublier leurs sciences en s’occupant de l’administratifs…Cette époque l’administratif était a centre des intérêts il était sollicité de partout alors il avait de l’importance ce n’est pas le cas maintenant..Les devises sont disponible a la banque et l’administrateur croit qu’il va être approché comme d’habitude..rien.. Le responsable est cloitré derrière son bureau..Soit il fait le travail de pédagogie qu’il ignore soit il reste a espérer que la période des pénuries refait surface et du coup il sera le Présentent de la république de sidi bel abbes…
    Il reste donc des reflexes chez certains ancien gérants qui étaient a la commande du centre universitaires…La médecine donc est devant plusieurs cas de reflexes…
    Les médecins doivent donc être au top et bien sage afin de voir les étendues du problème..Certain gérant de bonne fois et malgré la faillite et la dérive de tout un système ils ont réussi comme même a tenir debout et maintenir une pédagogie en marche.il y avait des bons gestionnaires et il y avait aussi des véreux qui ont participer a la destruction générale pour bénéficier uniquement d’être maintenu en poste..si au moins ils ont engranger des milliards et sont enfui a l’étranger ils seront a l’honneur…c’est mesquin comme on dit le jeux ne valait pas la chandelle..
    Le corps des médecins était redouté par certain…il ya un groupe d’intérêt naturel qui existe dans le monde entier même en Europe et aux états unis et qui ne voudra de concurrence déloyale du publique..des fois ils ont raison et des fois ils ont tords..Le publique a peur et il a raison que la totalité de la médecine ne tombe entre les mains de Privés…derrière chaque privé en médecine il n ya pas que des médecins mais il ya une finance qui généralement le publique ne sait pas ses origines ni sa philosophie ni sa religion.. des fois elle n’est pas religieuse donc elle n’a aucune retenue…’’Si tu ne payeras pas sur le lit de l’opération tu ne seras pas opérés’’ mais pas tut le corps rivés n’est dans ce cas extrême…
    Donc le corps des médecins de sidi bel abbes sont en face d’un corps privés et en face d’un corps d’ex gestionnaire qui voudra perpétué l’ancien schéma en offrant la possibilité au gens extérieur d’utiliser la faculté de médecine pour commander leurs appareil et leurs machines..La majorité en effet se demande pourquoi ya que le cors de pharmacie t en de biochimie qui étaient ciblé par une campagne de dénigrement..si vous cherchez la raison elle est soit occasionnel sans raisons soit au contraire pour faire pression et maintenir l’ancien schéma alors que les banques privés et publies offrent des crédits illimités pour ceux qui veulent s’installer a leurs comptes en ouvrant des petites cliniques ou de petites pharmacies qui font du soutient et non de la concurrence au corps du service publique..Le corps du privé et du publique sont solidaires et travaillent ensemble dans un système de soutient réciproques..
    Ils ont le même devoirs et les mêmes taches donc ils doivent recevoir le même salaire..au médecin et l’infirmière de choisir de travailler dans le publique ou dans le privés même si dans le publique il ya de la religion car certain médecin et infirmiers travaillent pour leurs Dieu en offrant leurs services gratuitement pour le compte de Dieu doc pour leurs propres comptes car ils veulent accéder au paradis et personne ne pourra ni es convaincre du contraire ni les empêcher d’y aller vers le paradis..pour les médecins qui ont choisis la vie terrestre qu’ils se retiennent qu’ils n’utilisent pas le malades pour construire des châteaux et des villas en roulants sur des Mercedes et 4×4 et vivre a 100 a l’heures leurs vies.. Devant cette idéologie il faut faire des bornes..la meilleurs bornes serait le publiques..en disant au malade si ce médecin ou cette infirmière désire vivre sa belle vie sur ton dos e sur ta poche vient ici chez nous au publie ont te prendre en charge.. si le privés empêche le publique de prendre possession du malade là c’est la justice qui doit trancher pour enlever le malade soit entre les mains du publiques déserteur et le remettre au privés rigoureux soit de l’arracher du privés véreux et le remettre au publique clément…
    Le corps de la médecine de sidi bel abbes et devant un tournant historique..il ne faut pas oblié que la médecine a commencé juste a coté dans l’école de Sonis aujourd’hui transformé par la junte en cité universitaire..cette ancienne école était bâtie par les moines et avait participé a la mise en pieds de milliers d’algériens frappé par l’idéologie tant européen que musulmane et arabeo-berberes du gain rapide et grossiers..on ne dit pas gros mais Grossiers, quelqu’un qui veut devenir riche mains ne sait pas comment le devenir..il est grossier tant dans ces gestes que dans son langage..il deviens rebutant..
    L’ecole du Sonis doit revenir au patrimoine de la faculté de médecine c’est ou s’installera toute l’equipe du paramédicales car ce corps c’est la colonne vertébrale de la médecine en Algérie musulmane..la médecine est une œuvre des arabes e des musulmans..les chrétiens l’ont assimilé nous leurs souhaitons bonne continuation..
    Il faut en corps commun paramédicaux médecin du privés et du privé chacun assumera son rôle..Fermer a clé la faculté de médecine donné des coups de pieds aux derrières aux intrus, d’autres instituts, récupérer l’école de Sonis faire sortir les étudiants qui dorment dans des conditions très difficiles…
    Bonne chance

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00