Un hacker met aux enchères 32 000 emails (classés top secret) d’Hillary Clinton

L’affaire dite des emails piratés de Hillary Clinton revient cette semaine sur toutes les unes des journaux et site Web lorsqu’elle occupait le poste de secrétaire d’état. Selon ces médias, ses emails ont été interceptés par un hacker qui s’apprête actuellement à les vendre au plus offrant dans une sorte d’enchères, leur mise à prix est déjà fixé à 500 000 Dollars.
Et si cela s’avère véridique selon quelques sources digne de foi , cela ébranlera sérieusement la sécurité Extérieur des US et compromettra leurs activités à travers le monde disent les journaux “online” , cela mettra également en danger les citoyens Américains car en tant que secrétaire d’État, Mme Clinton aurait du émettre et recevoir des informations classifiées par le canal autorisé, c’est à dire via un serveur du gouvernement.
Selon ces journaux , elle avait utilisé son propre serveur de messagerie qui était placé dans une armoire de salle de bains d’un appartement dans la région de Denver (USA).
Si chaque citoyen Américain a la latitude de choisir son propre serveur pour héberger ses données personnelles notamment les emails , ça devient illégal pour un officiel US du moment que la maison blanche leur recommande d’utiliser ses propres serveurs qui sont sous haute sécurité informatique à l’intérieur même de l’enceinte.

Le hacker qui se dit “un spécialiste en informatique” fait rappeler étrangement “Guccifer” , le grand hacker Roumain qui a piraté un grand nombre de comptes emails d’officiels US, maintenant en prison depuis janvier 2014.
Et pour confirmer ses dires sur les 32 000 emails d’Hillary qu’il possède et qui sont en vente aux enchères, “Radar online” a mis à la une les lignes formant “l’objet de quelques contenus de ces emails” , où on peut lire :
« Brèves de la situation sécuritaire en Libye (avec pièce jointe), “infos sur la Crise d’otage en Algérie” etc…
“Radar online” cite un outsider bien averti “Si ces courriels se dévoilent au grand public, non seulement , c’est fini pour Hillary dans sa course à la présidentielle (2016) mais elle pourrait mettre en danger la sécurité nationale de notre pays.”

A. JABLI

Facebook Comments
07 septembre 2015

le 07 septembre 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 septembre 2015

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 484
  • 5 097