J’ai rêvé mon 2012 et le 2012 que je veux aux autres !

A la place des cauchemars qui m’ont longtemps  donné à réfléchir et que je combattais avec des somnifères qui m’assommaient pour ne penser à rien, hier j’ai enfin “rêvé”. J’ai “rêvé” que les habitants de ma ville se racontent entre eux, aux habitants qui leur ressemblent. J’ai vu dans mon rêve qu’ils ouvraient les tiroirs de leurs mémoires, se découvraient un quotidien partagé et un avenir commun.

En effet cette nouvelle année 2012 m’a interpellé dans mon rêver d’hier, pour m’inviter à ne pas m’amuser à trop caresser dans le sens du poil, ceux qui ne sont pas carressables (Il semblerait que certain poils quant il ne sont pas piquand,ils sont gluants). Elle m’invite à bien me rincer les yeux, pour mieux scruter l’horizon.! Elle demande de me brosser les dents, afin d’éviter les mauvaises odeurs qu’occasionnent ces bactéries de la dégradation buccale!-Elle m’invite à marcher correctement,et éviter de trébucher là ou il ne le faut pas!. Elle m’invite d’y croire et ne pas sombrer dans la désolation gratuite! Elle m’invite de voir en blanc et en vert et d’éviter ces couleurs d’arc en ciel où le bleu et le rouge sentent mauvais!

Elle réclame de moi à faire valoir de nouvelles questions, que l’on nommerait « sans importance »,de faire émerger sur l’agenda de la Wilaya ou dans l’espace public en général, de nouvelles questions utiles, d’apprendre à faire entendre sa voix dans le bon sens, savoir construire et non détruire la reconnaissance de nouveaux objets sociologiques qui serviraient notre société, savoir œuvrer pour faire émerger la parfaite élite et ses nouvelles configurations sociales qu’elles nous réserveraient jalousement

Cette année 2012 m’a interpellé dans ce long rêve d’hier pour m’inviter à « inviter »  à ce que la portée politique de cette parole publique qui nous a longtemps bercé, exige que soit prise en considération de nouveaux points de vue qui doivent changer les manières de voir et de dire, qui doivent transformer l’accord et la façon d’être-en-commun.

Savoir développer  les compétences démocratiques que nous désirons  voire de toute part et surtout de dépasser ces peurs qui n’ont pas raison d’exister.

Cette année 2012 m’a interpellé dans ce rêve d’hier soir pour m’exprimer son vœux, pour que les élections futures puissent s’identifier à celles des autres pays où la démocratie favorise à ce que l’on puisse ouvrir la parole publique qui suppose l’élaboration des rapports de force pour constituer et faire valoir de nouvelles problématisations, de nouvelles dimensions de la question sociale, de nouveaux «problèmes publics ».

Il est certain que mon « rêve» est le « rêve » de tous les algériens voulant voir un jour, leurs candidats aux élections locales et législatives, faire apparaitre la grandeur de leur compétence, en prenant grâce à des meetings, la parole en public qui exige de s’approprier les codes de l’arène politique, de développer des compétences démocratiques, de proposer un programme local  et national et d’être prêts à y répondre lorsqu’il sera demandé de le faire.

Cette accession aux gouvernes de notre wilaya et aux autres institutions de l’état, grâce à des listes, ou des reconductions systématiques, devrait être bannie et métamorphosée par de la « démocratie participative réelle » qui permettrait d’avoir une idée, sur les candidats et leurs programmes  ou plan d’action afin que les citoyens puissent  apprécier les thérapies sociales dont-ils réclament la concrétisation.

Mon « rêve » autant qu’il est beau, il est clair et vous vous en sentirez proche je l’espère ? il voudrait  que cette question si régénératrice de la dimension démocratique que nous désirons ne s’arrête pas aux frontières des « champs verdoyants et fleuris » mais les traverse et les relie ! Enfin, il s’agit de mon « rêve à moi », celui que nul ne peut m’ôter, et parce que je ne suis pas avare comme on le supposerait, je vous le conte avec grand plaisir !

 


le 01 janvier 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
01 janvier 2012

2 Commentaires pour “J’ai rêvé mon 2012 et le 2012 que je veux aux autres !”

  1. hakim

    Je vois que tout le monde souhaiterai que l’année 2012 sera meilleurs que l’année précédente mais j’en doute fort vous me diriez peut-être que je suis péssimiste certes mais y’a de quoi,toutes les années qui passent se ressemble et ça fait des décénies que ça dure ce qui est fondamentale,c’est que la mentalité changerai radicalement,tout n’est pas rose chez nous pardonnez-moi je vois la ville depuis l’exterieur(L’étranger)et croyez moi j’ai mal aux tripes de voir non seulement ma ville natale dans quelle état se trouve mais j’ai eu du mal à rencontrer ces enfants moralité je me suis senti étranger chez moi y compris mon quartier qui m’a vu naître.Quand au reste n’est que désolation moi qui suis en général calme,je suis devenu fébrile je m’adressai aux administrations pour des documents officiels c’était le parcours du combattant,et ce qui est horripilant c’est de voir des passes-droit à tous les niveaux une cacophonie undescriptible traversé la chaussée c’est encore une autre paire de manches,dans d’autres cieux c’est les piétons qui ont la priorité or chez nous plutôt les chauffaillons et gare à vous si vous trainez à vos risques et périls.Pour en revenir aux souhaits de fin d’années mais diable quelles genres de souhaits,j’ai comme l’impression que l’algérien est un amnésique par essence avec tous ces problèmes au quotidien,et voilà qu’il fête le nouvel An y’a plus important que ça pensez-y aux fondamentaux,le travail la santé,logement l’éducation le bien-être etc… 2012 ça va être une année la plus excrécrable,jespère me trompé,je suis très pessimiste pour la suite et ce n’est que mon point de vue.

  2. Djillali T.

    Ton rêve mon cher ami BEN KHLOUF qu’est le rêve de l’Algérie toute entière est devenu par l’absence d’une analyse de rêve, d’une compréhension de message qui s’est traduit par des émeutes et autres comportements néfastes un réel cauchemar de toute une société qui s’est accaparé depuis bien longtemps de nos lits, le seul lieu ou on pouvait rêver en toute tranquillité d’un demain meilleur qui nous échappe à chaque fois d’avantage.
    Les élections approchent mais rien ne donne l’air de rêver d’un changement comme dans nos rêves à tous. Avec les mêmes joueurs, la même équipe qui trace le destin de nos rêves, mon ami rien à espérer sauf si une puissance divine entende nos voix qui s’affaiblissent de plus en plus même en étant plein de volonté à aller cherché nos rêves qui nous ont été subtilisés pendant bien longtemps.
    .

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00