Le président de l’Association El Nakhil (Ronsard) se confie…..

En marge de la rencontre du 17/12/2011, entre M. le Wali et la société civile, le président de l’association « El Nakhil » (Ronsard), M.  Flih Abdelkader, nous sollicitait, pour transmettre à qui de droit par le truchement de notre journal électronique, ses préoccupations de responsable d’association de quartier,  combien différente de celle des autres.

En effet, ce représentant de la société civile,  qu’un dynamisme exemplaire anime, active de tout cœur au sein de cette  association qui n’a de force  que sa force personnelle  et la légitimité qui assure son assise, pour le bien être de la respectable population dont il a la charge. Compte tenu  du  positionnement très sensible et particulier du quartier, l’association s’inquiète de certains silences. « Hai El Nakhil »  se trouve  située à quelques dizaines de mètres de part et d’autre, de la demeure de « M. le P/APW », de la « Direction de la Douane », de la Direction de l’éducation, de la Fondation de « l’Emir Abdelkader », et enfin du lycée « Meftahi ».  Et c’est en raison de l’importante situation du quartier,  non négligeable, que son cri de détresse, devrait mériter d’être entendu, depuis fort longtemps, par les autorités concernées.

-1er-Un espace  vide qu’il sollicitait, comme  un Matico (Petit stade), au service des enfants de la cité et des  lycéens, est devenu en raison de l’indifférence des autorités pour ses multiples réclamations, (dont la plus récente datée du 12/06/2011), « une décharge publique »En effet, tous les travailleurs de l’APC affectés dans ce périmètre pour assurer l’entretien  des rues, « pensent  qu’en créant la propreté des artères de la cité , ils étaient autorisés à salir la quiétude des citoyens », en jetant et accumulant le produit de leur collecte journalière, dans cet espace, se situant  au centre « de résidences et immeubles très symboliques »..

Cette accumulation  d’ordures stagne de nombreux jours, avant  d’être récupérée par les services concernés de la commune. Ce paysage désolant cause avec le temps, la création de mauvais réflexes des locataires proches de cet espace et engendre la prolifération de rats qui gagnent les bâtisses ainsi que la venue  de hordes de chiens et chats errants dont la présence peut-être dangereuse.

-2IE-Un autre espace, dont se servait la douane, comme air de stationnement pour ses saisies, fut proposé depuis 2006, aux fins  d’être réalisée, comme air de jeux pour les enfants, au lieu qu’elle soit livrée à des  regroupements de délinquants qui  l’utilisent comme lieux de rencontres illicites

-3ie-L’électrification  inexistante de l’artère principale menant au lycée « Meftahi » et  à la Direction des douanes favorise également une « insécurité nocturne » paralysant  des familles entières et autres citoyens  passagers en raison de la présence quasi-permanente de stationnement de délinquants venant de tout part, « consommer et fumer » sans être inquiétés dans un quartier regroupant des immeubles, des résidences et des institutions respectables à préserver.

-4ie-L’existence du  lycée « Meftahi » n’a jamais inquiété les autorités pour mettre «des Dos d’ânes » et installer « des plaques de signalisation » afin de stopper les excès de vitesse « de jeunes chauffards » et autres véhicules dangereux qui pullulent dans ce  périmètre  pendant les heures de sorties des lycéens. Par contre à quelques mètres de cet endroit,  « la politique des deux poids et des deux mesures » est flagrante. Les  demandes pour ces travaux  de ralentisseurs et de signalisation ont été faites  depuis 2008 avec plusieurs relances !

-5ie-Le taillage des palmiers  qui devrait être une opération systématique, s’effectuant dans une période de l’année afin de garantir la beauté environnementale et prévoir les risques d’accident que peuvent causer les chutes des palmes sur les passants et particulièrement les enfants sortant du lycée ne se fait pas.

Mr Flih Abdelkader, m’avoue  avoir acheté de son propre revenu, des futs métalliques pour collecter les eaux d’arrosage pour l’espace vert et des palmiers qu’il a personnellement  planté. Aucune aide des services  de l’APC qu’il a maintes fois sollicité, ne lui est venue en secours. Lorsque la commune daignait faire un bon geste, ce geste qui offre de l’eau n’est jamais parvenu à destination par manque de contrôle car les chauffeurs chargés des livraisons d’eau déviaient de leur itinéraire vers d’autres lieux que ceux du quartier Ronsard

Cette association qui s’active à respecter la réglementation en matière d’environnement, se voit dépassée par l’indifférence pour l’aspect écologique pour lequel veille une infrastructure de l’état et par les services de l’APC qui devraient comme de par le passé suivre l’activité de leurs hommes  sur le terrain et pour cette question, l’emploi des jeunes est fait pour combler aux insuffisances lorsque celles-ci existent.

Si l’exemple demande à être véhiculé, il faudrait que certaines infrastructures de l’Etat  responsable s’impliquent réellement et qu’elles ne laissent pas les associations livrées à elle-même. Elles devraient faire sentir par leur écoute et leur présence qu’elles peuvent répondre immédiatement et non supposer être sans jamais exister dans certaines situations

Pour conclure, Mr Flih Abdelkader dit ne pas vouloir de subvention et être  disponible dans son association pour servir les citoyens de son quartier dont il en est responsable. Il dit continuer à agir comme il le faisait  jadis alors qu’il était Directeur d’une institution bancaire. Considérant que les recommandations de Mr le Wali vont dans le bon sens, Il invite les citoyens de la ville à œuvrer pour que Sidi-Bel-Abbès doit être exemplaire en matière d’hygiène pour commencer mais il demande à l’APC, à l’environnement, à l’éducation, à la sécurité, d’apporter leurs aides aussi minimes soient-elles, mais l’apporter au citoyen !


le 22 décembre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
22 décembre 2011

4 Commentaires pour “Le président de l’Association El Nakhil (Ronsard) se confie…..”

  1. Si le problème de la saleté au niveau des quartiers se pose avec gravité au lieu d’admirer des photos qui nous pousse à veiller sur un environnement et le conserver propre et saint malheureusement le spectacle hideux à notre ville est devenu acceptable par les responsables concernés d’où les comités de quartier portent un regard très critique sur le déroulement de certaines opérations de dépenses en ce qui concerne ce chapitre qui laisse supposer qu’il y a une ingérence et beaucoup plus une incompétence l’anarchie est facteur principal de la mauvaise gestion et sur d’autres opérations de gestion qui laissent supposer une fois de plus qu’il y a magouille .

    j’ajoute pour pouvoir réussir à éliminer ce que notre ville endure comme problèmes reliant cette administration il faudrait tout d’abord assainir devant les portes de l’hôtel de ville .Nous apportons les problèmes de nos cités jusqu’au seuil de la mairie malheureusement tout s’arrête là
    .

    Je soutiens Mr FLIH homme exemplaire qui ne cesse de mener son parcours d’honnête citoyen en sa qualité Président du comité de quartier dynamique dans ses taches Il a si souvent plaidé une cause comme tous ses confrères se demandant se qui se passe dans notre PETIT PARIS notre prestigieuse ville qui enchère un spectacle lamentable où les milliards de dinars qui ont été alloués spécialement pour ce chapitre complètement ignoré pour des raisons inconnue .

  2. Riad OUABEL

    Bonjour à tous,

    merci à l’équipe belabbesinfo de montrer les efforts citoyens du peut d’hommes et femmes intègre,citoyens et qui reste debout malgré tout .
    et un très grand merci a El hadj si Flih que j’ai énormément de respect pour tout les efforts qui a fait et qui continue a faire pour la cité Ronsard.
    que dieu te donne la santé si abdelkader 🙂 , et que ses autorités se réveillent un peut pour un cadre de vie respectable et propre pour ses contribuables.

    salutations du Luxembourg
    Riad

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 7 441
  • 7 896