L’impartialité de la Faucheuse, elle s’en est prise à Lalmi Abdelkader ce matin !

 

GEDSC DIGITAL CAMERAAlors que le monde de l’art de la wilaya, n’avait pas encore séché ses larmes  après  le départ subit de  feu Draa Norrédine, voila que la « Faucheuse » , avec son calèche macabre,  qui réapparaît ,semblant ne pas fausser compagnie à son calendrier mortuaire. La voila  se représentant pour   s’en prendre une fois de plus aux hommes du monde de l’art plastique de notre ville, comme si ceux qu’elle avait prit ne lui suffisaient pas. Elle savait que Draa Norrédine et Lalmi Abdelkader étaient amis intimes. Elle savait qu’en emportant  le grincheux, il lui manquerait le revers de la médaille et elle décida de s’en prendre au joyeux, afin de les unir, loin de la souffrance dans laquelle ils ont vécu ces dernier es années,  loin des difficultés de  l’un et des complexités de l’autre.

Abdelkader  Lalmi, cette figure de la peinture, va laisser, pour très longtemps la ville  évoquer son passage en ce monde, parler de lui, et commenter ses grandes fresques qui  tapissent, beaucoup de lieux accessibles  au  public. Abdelkader Lalmi a crée des arcs en ciel de couleurs, des figures et des paysages qu’il tenait à immortaliser  pour  demeurer éternellement encrées dans le subconscient de ceux qui l’appréciait et l’imaginaire de ceux qui ne le connaissaient pas. Ses peintures étaient ses langues, sa manière de communiquer et de transmettre les messages qu’il désirait faire parvenir.

Il s’en est allé, l’ami, celui dont la mimique et le fou rire complétait la douceur des verbes poétique, qu’il rappelait pour imager son discours plein de sourires.

Dans l’une de ses  expressions, pleine d’humour qu’il nous  lançait, alors que nous assistions au vernissage GEDSC DIGITAL CAMERAde la photographie de Farid Daz,  il imaginait « s’éteindre nonagénaire au moment où il espérait secrètement, mourir centenaire. ». Abdelkader Lalmi le  perfectionniste de son état et parce que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, il proposait également son épitaphe : « En tout moment, notre monde est ailleurs. Lui qui était persuadé toute sa vie de mourir le lendemain, et d’ailleurs il devenait peu désireux de découvrir d’avantage, les horreurs de ce monde.

On lui reprochait très tôt de se disperser, mais c’est qu’il n’avait  d’autre ambition que de poser des questions aux amis que nous étions. Mais dans la lutte qu’il menait et que nous ignorions, il voulait rattraper le temps perdu et c’est comme cela qu’il devenait l’artiste-peintre questionneur, au moment même où on cesse de croire aux réponses. .Mais il disait aussi « dommage que l’on ne peut vivre une deuxième fois pour mettre le brouillon au propre ».Car à part la partie visible de  l’iceberg dont le dernier glaçon vient de fondre, le poète était en lui, et nous qui le connaissions, le savions !, Le comédien était en lui, et nous qui avions joué avec lui, le savions ! Des tentatives d’écritures se trouvaient surement  quelques part chez lui, peut être  intimes comme on dit, qui demeuraient sous la forme d’un « premier jet» qu’il négligeait de travailler sous prétexte qu’il fallait avancer encore, et nous le savions !

Notre  ami avait le pouvoir de nous transporter dans son monde imaginaire fantastique parfois proche de la commedia dell’arte et nous faisant  assister à de fabuleuses création théâtrale minute, son sourire était là, ses anecdotes aussi, ses couleurs très personnelles et subtiles, savamment choisies, nous indiquait  des écoles qu’il avait  découvert en autodidacte Et voila qu’il nous quitte après s’être accroché et combattu contre la mort depuis de très long mois. Il est parti sans nous avoir salué, mais en nous laissant son immense héritage de beauté et de connaissance en art plastique.,

GEDSC DIGITAL CAMERAAbdelkader Lalmi estimait devoir jouer le rôle d’animateur à chacune des occasions ou il se retrouvait en public. Aussi, le comédien qui était en lui, racontait des anecdotes ou encore proposait des thèmes, pour stimuler l’imagination de son auditoire, qui le ramenait au temps où il enseignait. Au terme de sa carrière, Lalmi Abdelkader ne cessait de répéter que « La principale qualité que doit posséder l’artiste peintre, c’est la croyance absolue que  les fans de la peinture sont,  capable de trouver eux même la  voie … il ne saurait être question d’erreur ni de critique, il y a seulement place pour l’appréciation et la passion de ce que l’on fait. »

Sa mort  causé par une cinglante maladie qui ne pardonne pas, a contribué à transformer cet artiste- peintre  inspirant, que nous aimions de part sa gentillesse, et son dévouement en une icône culturelle de notre ville. Ses fresques et ses toiles ne cesseront d’être admirées dans les galeries d’art, dans les boulevards, sous les ponts et l’Association El Basma y veillera.  Chapeau bas l’ami !


le 17 mars 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 mars 2013

3 Commentaires pour “L’impartialité de la Faucheuse, elle s’en est prise à Lalmi Abdelkader ce matin !”

  1. BOUBAKAR

    ainsi une autre figure s’en va rejoindre l’au dela,vers une vie “nouvelle” qui est ” EL BARSAKH”,nos morts attendent de nous les prieres jours et nuits: ALLAH YARHAM NOTRE FRERE LALMI.Qu’ALLAH l’acceuille dans son vaste paradis!

  2. kadi

    CHER AMI BENKHELOUF
    Tout d’abord bienvenu à BAI aussi je t’informe d’un projet qu’un groupe d’amis de AEK LALMI se propose de mettre à jour c’est l’idee de maintenir la memoire forte de nos artistes,hommes de lettre et de theatre où bien des enfants de sidibelabbes qui ont marqué la ville pendant leur vie.
    Ainsi l’idee de sauvegarder une oeuvre de LALMI que tout les belabesiens remarquent sur leur passage je fais allusion à la fresque sur le mur de cloture du lycee azza ;des collegues de LALMI se propose à raffraichir cet oeuvre agressée par les intemperies et aussi de sceller sur ce mur le nom de l’auteur cette plaque pourrait etre inauguréé le 16 avril journee du savoir où bien le 1er juin journée de l’artiste.
    Ceci ne sera que le premier coup d’envoi car le veritable projet consistera à choisir aupres des structures publiques HALLS DE L’APC ou APW ou centre culturel une galerie qui pourrait recueillir des echantillons de nos hommes de culture disparus tel NOUARA -DRAA-BENAMEUR-SAIM-KANDSI- et d’autres cette galerie pourrait porter le titre suivant “LA VILLE DE SIBELABBES POUR SES ENFANTS DISPARUS”
    Ainsi nous faisons appel à tous ceux qui veulent nous rejoindre pour entreprendre aupres des autorites APC APW WILAYA DIRECTION CULTURE les demarches necessaires.A MEDITER merci

  3. Moudjahed

    Adieu l’ami !
    que le ptit prince que tu a laissé derrière toi te ressemble .
    J’ai toujours “notre” carte de visite des années 80 ou nos noms furent scellés à jamais .
    Et aussi notre combat contre les charlatans des années 90.
    ET SURTOUT ta vérité pure et sincère quand tu disais :

    “il n’y a que les esprits nobles qui sont libres et rebelles ”
    et “que bien né ne ment jamais ”

    tu n’as jamais été un “trari bouna3ala” mais un pur berbère de ces monts de la liberté et de l’honneur .

    Repose en paix mon ami , tu a de la chance de nous devancer pour l’au-delà en nous laissons dans ce monde éphémère et hypocrite .
    Car ce sont les hypocrites qui sont les vrais ennemis de dieu !

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00