Deux jeunes filles agressées à l’arme blanche et une somme de 16.000 dinars volée

L’agression ne fait plus défaut, les auteurs des forfaits n’on qu’à décider pour s’en servir, le climat n’a pas l’air de leur fausser leurs projections criminelles. L’insécurité semble prendre de l’élan permettant un bond dans l’ingéniosité du crime. Les brigands s’illustrent devant l’absence d’une stratégie et de décision ferme des autorités.

Les services de sécurité ne savent plus sur quel pied danser. Les lois et les procédures demeurent  brumeuses mettant l’ordre public dans l’incertain de ce qui est juste ou pas, empêchant ainsi l’efficacité et le résultat souhaité, peinant lourdement la sécurité du citoyen.

Tout est permis et tout est utilisé pour subtiliser sa victime, les agressions s’intensifient, les mobylettes sont bien partout à la vue de chacun, elles roulent même dans tous les sens ne respectant ni plaques de signalisation ni feux de croisement et pratiquent sans crainte ni peur, le code de ”l’inde”, la droite c’est la gauche et vice-versa et personne ne veut mettre fin à ce désordre.

Une liberté qui les a poussé à en faire de leurs victimes de véritables gibiers qu’ils traquent partout dans la ville patrouillant à pieds et sur leurs motos. La poste en est le lieu préféré et constitue le point de départ de leurs plans, du moment que c’est de là qu’on retire son argent. La foule intense et l’absence de cameras sont favorables.

La jeune fille aux initiales ‘’O.S’’ âgée de 31 ans avec sa compagne travaillant dans le cadre de L’ANEM a retiré de l’argent de son compte ccp de la grande poste. En sortant, elles prirent le chemin vers la station de taxis de TENIRA  jusqu’au bâtiments italiens pour déposer sa compagne qui habite dans le quartier.  Sauf que pour leur grand malheur, elles furent suivies tout le long de ce trajet par deux jeunes sur une mobylette et se sont fait intercepté avec des armes blanches. La fille ‘’O.S’’ montrant une résistance, a reçu un coup de couteau au flanc qui aurait pu lui être fatal. Elle fut délestée de son sac à main comportant sa carte d’identité et celles de ces deux sœur ‘’O.H’’ et ‘’O.Y’’, de 3 carnets de formules de chèques, plus une somme d’argent de 16.000 dinars.

La fille est allée à l’hôpital Hassani Aek où elle a reçu des soins, sa blessure a nécessité trois points de sutures. Une plainte fut déposée au prés de la 9éme sûreté urbaine de sidi bel-abbés.


le 17 mars 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 mars 2013

2 Commentaires pour “Deux jeunes filles agressées à l’arme blanche et une somme de 16.000 dinars volée”

  1. BOUBAKAR

    ces agressions sont multiples à travers le monde entier,c’est les moeurs qui font defaut!

  2. zino7133

    J’ai de la peine pour mon ALGERIE

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00