Sidi Bel-Abbes: Un chef de Daîra intransigeant , direct et sans ambages (vidéo)

Tels sont les qualificatifs que l’on peut attribuer à un chef de daîra lors d’un face à face avec une assistance composée de correspondants locaux de la presse mais surtout de représentants de différentes couches hétérogènes de la société Bel-Abbesienne venus spécialement pour exposer des doléances mais surtout attendre des réponses à leurs nombreuses préoccupations vécues au quotidien touchant  entre autres l’éclairage public, la voirie, les problèmes récurrents de l’ONA et Nadhif com et enfin le sempiternel logement .

Intransigeant , il l’a été car de nos jours, trouver un responsable inflexible aux subterfuges parfois infaillibles des citoyens pour décrocher un hypothétique toit, n’est pas chose aisée. Direct et franc aux questions sociales , il l’a été avec la fermeté qu’exigent les lois de la république pour ceux qui tentent de feinter une administration d’habitude absente ou noyée dans un laxisme ambiant.

En effet, c’était en fin de la semaine écoulée, lors du forum hebdomadaire du quotidien ouest-info tenu à l’hotel Beni-Tala, que M. SAADI Abdelkader, le chef de Daira de Sidi Bel Abbes a répondu sans ambiguïté ni détours à l’ensemble des préoccupations citoyennes. Plusieurs sujets ont eté abordés par les intervenants après qu’un bilan détaillé avec chiffres à l’appui fut présenté par le représentant de l’état.

Tout a été passé au peigne fin , s’agissant de la situation de l’APC de la ville qui vit une situation de blocage depuis plus d’une année se répercutant directement sur le quotidien du citoyen et dont les élus ont été sommés de sortir avec des propositions de réconciliation avant la fin du mois courant, de la dégradation des rues de quartier qui subissent actuellement un lifting, ces derniers jours à commencer par la cité Mimoun, de l’éclairage public qui a atteint une situation alarmante, plongeant toute la ville dans l’obscurité totale par manque d’un suivi mais surtout en raison d’un défaut de lampe, de la voirie de la ville qui ne cesse de se détériorer en raison d’un laisser-aller et enfin des deux autres principales préoccupations quotidiennes du citoyen à savoir ONA, l’entreprise chargée du réseau des eaux usées qui n’arrive plus à faire face aux multiples requêtes citoyennes et Nadhif com, cet autre organisme responsable du ramassage des déchets ménagers qui parfois se trouve pointé du doigt par les riverains sur le respect des horaires de ramassages.

Ainsi , Si aux nombreuses questions sus-citées, le chef de Daira a su répondre avec tact et objectivité aux intervenants tout en évoquant parfois des difficultés liées à la situation de blocage que vit l’APC de Sidi Bel Abbes et d’autres aléas parfois mal compris par le commun des citoyens. S’agissant du problème crucial de logement qui a occupé une grande partie du débat en raison du nombre important de citoyens présents dans la salle de conférence, tous des demandeurs potentiels, il n’est pas allé par mille chemins pour pointer du doigt les responsables locaux chargés de veiller aux règles et conditions ayant régis l’attribution de logements LSP aux locataires de bidon-villes, sinon comment croire que des bidons villes réapparaissent étrangement comme des champignons au même endroits que les précédents qui ont été détruits. Et à ce titre, il répondra, photos par satellite à l’appui, aux quelques prétendants présents qui avaient insisté que leur logis de bidon-ville y était bâtis bien avant 2015 alors que la photo correspondante qui a été brandie par le chef de Daira à cette date dévoilait clairement que l’endroit en question était rasée et vides de tout bidon-ville.C’est une photo de Google leur dira-t-il !

Avant de conclure cette rencontre, le chef de Daira devait lancer un appel solennel en direction des élus de l’APC pour qu’ils cessent cette discorde qui va à l’encontre de l’intérêt de la ville et du citoyen en général compromettant dans son sillage, tous les projets de la commune . Il met en garde les élus et espère que cette dissension qui n’a que trop duré, trouve enfin une issue avant la fin de l’année pour que les projets et le budget 2019 soient votés en toute sérénité.


le 16 décembre 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 décembre 2018

1 Commentaire pour “Sidi Bel-Abbes: Un chef de Daîra intransigeant , direct et sans ambages (vidéo)”

  1. bouatra

    Très bien parlé. Chacun prendra dans sa commune un logement

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 3 866
  • 7 117