Les Archives de Bel-Abbes.info

Archives

janvier 2019
D L M M J V S
« Déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Sidi Bel Abbes : Les Agents de la direction du commerce à la recherche du produit AMILA, tôt ce matin (vidéo)

En fait, il s’agit d’un sachet de poudre largement vendu chez tous les épiciers de coin , une poudre destinée à être mélangée avec de l’eau pour produire un verre de jus bien “aromatisé”. Or c’est cette poudre à base d’une substance appelée le pyrazole, une fois inhalée ou sniffée directement à l’état brut (poudre) donne l’envie aux jeunes enfants d’être dans les airs. Et c’est normal puisqu’on signale que cette substance se trouve également dans des médicaments qu’on prescrit comme calmant aux malades mentaux.

D’autres parts, il est clair que cette substance, de par sa nature “un peu exotique” est autorisée et introduite à des doses bien calculées parmi les ingrédients des produits fabriqués par Amila cependant , il est probable comme le signalent les différents laboratoires, qu’il y a eu un excès dans la dose du pyrazole prescrite chez Amila. Selon les réseaux sociaux, l’alerte fut actionnée par les éléments de la sûreté de la daïra de Rekassa, dans la wilaya d’El-Bayadh qui ont été alertés par des citoyens, ces derniers avaient remarqué que des enfants inhalaient (sniffent) la poudre contenue dans les sachets “Amila” aux alentours des écoles et CEM. Par la suite, ce sont les directions des autres wilayas qui ont lancé l’alerte de cet excès de pyrazole comme l’explique cette vidéo provenant de Sougueur de la wilaya de Tiaret.

En tout état de cause, officiellement on signale que “l’existence d’une substance prohibée de nature alcoolique psychotrope est à l’origine de ces mesures ayant ciblé la société Sarl Promasidor, domiciliée à Boufarik (Blida).” Un responsable du département du ministre du commerce a annoncé qu’une « alerte a été lancée par le ministère qui a ordonné la fermeture de l’usine de la dite société, tout en retirant ce produit du marché, en vue de procéder aux enquêtes nécessaires sur le taux de concentration de cette substance dans ce jus”.

17 décembre 2018

le 17 décembre 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 décembre 2018

1 Commentaire pour “Sidi Bel Abbes : Les Agents de la direction du commerce à la recherche du produit AMILA, tôt ce matin (vidéo)”

  1. b200

    nos industrielles n’ont pas de savoir faire. ils ont de l’argent et achéte clé en main..et lorsque on lui demande de recruter des ingenieurs d’analyse il dit qu’il n’a pas besoin d’eux..alors que le pays regorge de soleil de parfums d’Arôme naturel..il suffit de broyer la carotte et lui rajouter un peu de sucre et quelque goutte d’Arôme naturel d’orange et vous aurez un jus qui va multiplier par 10 la faculté de mémorisation chez les élève et étudiant, même les juriste et médecin ont en besoin pour se rappeler des des textes de lois et des noms de médicament.. un médecin qui boi du jus chimique c’est grave, il commence a chercher dans sa tête le nouveau nom d’un médicament, il dit au malade au patient…attend je vais voir le codex,… Mais Docteur c’est une urgence, je ne peux pas attendre…..Mais patientes un peu, le nom du médicament est sur la pointe de ma langue …hhhhhhh

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 399
  • 4 225