Sidi Bel Abbes : Silence…On tue à la maternité !

N’a-t-on pas fait croire par des papiers sur commande que la maternité de sidi bel abbés donne la vie et tue les bobards ?

Manifestement l’EPH de gynéco obstétrique de sidi bel abbés est au cœur d’un scandale qui risque d’éclabousser des chirurgiens du personnel para médical et des fonctionnaires. Les décès en cascade et pratiquement toutes les semaines des femmes après accouchement inquiètent au point où cet établissement hospitalier qui est pourtant doté de moyens humains et matériels considérable est accablé par des critiques dans la plus part des cas sont fondés. Au quotidien des mari en détresses ou des parents angoissés s’insurgent parfois violemment contre le laxisme et les négligences du personnel médical et para médical qui sont devenus monnaie courante dans cet établissement

En effet des médecins et des fonctionnaires de la maternité de sidi bel abbés ont été auditionnés par la police suite à l’ouverture d’une enquête sur le décès d’une femme âgée de 35 ans après un accouchement survenu à la maternité de sidi bel abbés le 27 septembre dernier. La famille de la victime a déposé plainte auprès du procureur de la république près du tribunal de sidi bel abbés. Les plaignants accusent la maternité de négligence ayant conduit au décès de la femme admise pour accouchement suite à une forte hémorragie. Selon les plaignants, les gynécologues et les sages femmes cités nommément dans la plainte ont procédé à un accouchement par voie basse alors que le gynécologue traitant de la défunte a recommandé un accouchement par césarienne. Juste après l’acte, la victime est rentrée dans un coma profond de trois jours d’où elle ne s’est malheureusement jamais réveillée. La petite fille née de ce dramatique accouchement souligne la famille de la victime n’a pas elle aussi échappé au laissé aller qui règne dans cette maternité qui ne donne plus la vie . On lui aurait oublié sur le bras « une seringue de sérum » après sa sortie de la maternité sans sa génitrice. si cette famille a décidé de recourir à la justice, c’est une façon d’une part de dénoncer les innombrables dépassement commis dans cet établissement hospitalier pour femmes où la déontologie et l’éthique médicale sont bafouées. D’autres part  des dizaines de femmes se plaignent dans le silence des compresse oubliées dans leurs utérus ou de complications engendrés par des soins post opératoires contrôlés à la légères par des toubibs pressés de remplacer leurs femmes médecins dans des cabinets privés.

D Aissa


le 11 octobre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 octobre 2013

16 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes : Silence…On tue à la maternité !”

  1. Hebri

    Il y a quelque temps, on a lu un papier titré: «La maternité de Sidi-Bel-Abbès donne la vie et tue les bobards». Donner la vie? C’est bien sa raison d’être et il n’est point nécessaire que ça se fasse au son du tambour. Tuer les bobards? Pourquoi une patiente bien traitée et ayant accouché dans de bonnes conditions raconterait-elle des bobards à sa sortie de la maternité?

    S’il est facile de parler de l’extérieur de la maternité, il faut aussi en convenir qu’il ne peut pas y avoir de fumée sans feu. Le journaliste a présenté des faits indéniables: maltraitance, négligences, absences… choses dont beaucoup de citoyens, malheureusement, se sont plaint.

    «La maternité prévue pour 2000 accouchements/an reçoit jusqu’à 11 000 et il faut prévoir d’autres structures». Cela, il faut le dire et le redire à la tutelle; le petit peuple, lui, ne dirait pas non et il n’y a que les cliniques privées qui pourraient s’y opposer.

    «Une femme sans utérus vivante, c’est préférable à une femme morte avec son utérus». La patiente (ou les Siens) ne préfère ni l’un ni l’autre. Ce raisonnement qui consiste à choisir de deux maux le moindre, risque d’être une pente dangereuse. On doit courir après le meilleur et pas toujours après le moins pire. Les administrateurs ont pris la mauvaise habitude de se dérober parfois aux efforts et d’opter pour les solutions faciles. Si le résultat est lamentable, le citoyen se voit placé entre le marteau et l’enclume et le tour est joué.

    Il est dit que toutes les patientes admises à la maternité n’ont pas une ma3rifa; cela ne peut être que vrai! Mais, reste une question: les femmes ayant eu des complications suite à une négligence (compresse oubliée dans l’utérus par exemple), font-elles partie de celles qui ont une grande ma3rifa?

    Des médecins et des infirmières, compétents et honnêtes, il n’y a pas le moindre doute qu’il y en a dans cette maternité. Ceux-là doivent voir leur combat à l’intérieur de leur lieu de travail; pas à l’extérieur. Ils doivent s’unir pour dénoncer tout dysfonctionnement, bannir les éléments incompétents, s’élever contre le laxisme de l’administration et revendiquer l’assistance de la tutelle. En un mot, les choses doivent s’améliorer et tout le monde doit y prendre part.

    • salem22

      juste une simple reponse:
      aucune femme n’a eu une compresse oubliée à l’interieur de son utérus et ça je peut le prouver.
      y’a certe une femme qui est sortie avec un tampon au vagin qui est tomber au bout de trois jours et cette patiente était recommander et tenez vous bien par un journaliste et oui la plus part des journaliste cela meme qui dénonce la maarifa dont celui du quotidien d’oran et celui du chourouk passe devant tous le monde et font des mains et des pieds pour le faire et si cela ne marche pas alors il écrivent des torchons comme l’a si bien dis BOUTEF: tayebbette ta” hammem

      • D. Aissa

        vous faites fausse route monsieur salem 22 les journalistes du quotidien d’oran et celui du chourouk n’ont jamais tenté de passer avant les autres ils ont cherché des soins pour leurs femmes comme tous les autres citoyens .vous savez ce qu’ils n’ont pas voulu faire ces journalistes? C’EST FAIRE DES PAPIERS SUR MESURE POUR PLAIRE à VOTRE CHEF. ceux qui l’ont fait à l’exemple de celui qui a écrit “une maternité qui donne la vie et tue les bobards” sont bel et bien passées devant les autres.La femme du journaliste du quotidien d’oran a traité pendant 2 ans chez mostefaoui demandez lui si le journaliste en question a fait une intervention pour un privilège.cette femme a failli passer alors qu’elle a été osculté le matin par votre chef qui a posé un diagnostic sans gravité en lui prescrivant en medicament qui arrete l’hémorragie. l’aprés midi c’est le bloc opératoire comme tout le monde sans parler d’erreur médicale. ca ne m’étonne pas lorsque vous faites reference à boutef pour insulter les journalistes vous etes comme lui parce que les journalistes qui ont bien voulu lui préter allegence roulent sur des milliards d’autres ont fait la prison et continuent à lutter pour dénoncer les dépassements.pauvre Algerie de boutef et des chirurgiens de la maternité de sidi bel abbes.pouvez vous aussi prouver que des femmes n’ont pas été humiliées dans cet établissement .ces journalistes que vous avez cité en les accusant ont écrit et dénoncé les pratique dans cette maternité bien avant que leurs femmes aient besoin de soins et continueront à le faire au prix de leurs vies.

  2. Dr D. Reffas

    Bonjour.
    J’ajoute un texte de loi notamment l’article 3 de la loi 90-17 modifiant et complétant la loi 85-05 qui stipule:L’article 199 de la dite loi est modifié comme suit:” Pour être autoriser à exercer, tout médecin, chirurgien dentiste ou pharmacien remplissant les conditions prévues aux articles 197 et 198 ci- dessus doit s’inscrire auprès du conseil régional de l’ordre territorialement compétent prévu par la présente loi…”
    Est ce que tout les praticiens qui exercent au niveau des structures de santé publique de la wilaya de Sidi Bel Abbès sont inscrits, c’est à dire autorisés à exercer?Je réponds par: NON. Ils sont très nombreux les praticiens qui ne sont pas inscrits dans les différents conseils régionaux.Je défie le premier responsable de la santé au niveau de la wilaya de me prouver le contraire.Une véritable anarchie qui fragilise le système de santé dans son aspect médico-légal. Je préfère ne pas trop m’étaler dans les anomalies graves qui existent à ce jour dans la prise en charge des patients au niveau de nos structures. C’est tout un débat franc et courageux qui doit s’engager à l’échelle local.Malheureusement, les responsables apprécient le langage médiocre au détriment de celui argumenté et qui mal de par sa transparence.
    mes amitiés.

    • Dr D. Reffas

      lire :
      pour être autorisé à exercer…

      Es ce que tous les médecins….

      …argumenté et qui fait mal

      merci

  3. HKM

    C’est normal et aussi c’est ma3lich que ce qui se passe dans les hôpitaux se passent aussi dans tous les autres secteurs. En Algérie et après l’installation du défunt Chadli les sans diplôme et sans qualification dirigent le pays. L’ex directrice de l’hôpital était une ex étudiante en science juridique. l’a arabisation tordue qui a été instrumentalisé par la jaz’ara (algérianisation) des cadres ‘’faut être seulement de nationalité algérienne pour diriger et faire n’importe quoi’’.Puisque Chadli est sans qualification est devenu président moi aussi je serais directeur d’hôpital car au moins moi j’ai un diplôme.
    Le secteur de la santé doit désobéirai a ces administrateurs qui n’ont rien a voir avec les études médicales. Que fait cette juriste dans le secteur médicale au lieu d’aller s’occuper de son secteur ?
    On a jamais cessé de le répéter la formation des cadres gestionnaire se fera au sein de l’école du paramédicale et les postulants a ces postes sont des ex pratiquant dans le secteur médicale. Car dans le secteur médicale il le respect par la notion de la hiérarchie.
    Mais au lieu de parler du fond du problème les syndicats qui pullulent par des gens sans diplôme et hors secteur fond peser leurs poids pour profiter afin de traiter leurs affaires personnelles. Le syndicat des importants ne parle que d’augmentation et de récupération des bras cassés. La majorité qui ont laminé et fermés l’université durant une vingtaine d’années ont été tous des sans diplômes de simple petits magistères qui sont devenues par la suite de Grand professeurs en prime un lot terrain et un crédit construction. On se pose la question et le gouvernement doit la poser aussi ‘’pour qui roulaient ces syndicalistes ?, qui les payaient ? Beaucoup se disaient fils chahide ou enfant de moujahid, on pose la question a ces organisations, est ce que ces syndicalistes sont vos prévôts sinon pour quel dévots ??
    Ça y est ça suffit barakate. Klitou, zabaltou, bnitou, l3abtou, ghanitou, rgastou, chrabtou, skartou, khbatou, ztaltou, znitou, wach il ya pas de limite ?? Vous allez ou comme ça ?? sans respect, ni considération, ni éducation.
    En islam celui qui fait la pourriture devant les gens et ne le cache pas on l’appelle ‘’el fajire’’ mot dérivé de l’éclatement. Lorsqu’il pète( ki yahzéke) toute la ville doit l’entendre ..
    On prie donc les gens ceux des sciences sociales qui squattent le milieu médical d’aller s’occuper de leurs secteurs. L’assistance sociale présidé par un sociologue un psychologue.
    Les femmes au foyer ne savent ni comment éduquer leurs enfants ni comment gérer leurs cuisines ni comment dormir ni comment stériliser le milieu ni comment faire une commande ni comment faire l’amour ni comment parler ni comment s’assoir, ni comment gérer les déchets ni comment s’habiller ? des étudiantes qui viennent a l’université avec des robes de soirées ne sachant pas c’est quoi ces robes parce que la pauvre l’a tiré d’une chkara ..Vous attendais sans doute un ange qui descend et qui leur fait abracadabra et la femme abbassia saura mesurer 20 gramme de semoule ?
    MatahAcHmouch??
    Levez vous maintenant passer la vidéo de bila houdoud etcelle du tlemcenien mi femme mi homme.
    Allez y dansez bougez bien les …………., dirou hak dir hake
    aya zidi anti diri hak bouge bien tes ……… dirou ga3 hake

  4. Boualem

    Rattrapée par la réalité …………..quel pays ……………….????????????????vous voyez bien que la critique est indispensable …………..combien de femmes marquées à vie par des …………………moins que RIEN ………….toute une vie dans la médiocrité c’est TRISTE;;;;;;;;;;;;;;;;;;;et INVIVABLE…………………….

    • salem22

      c’est facile pour vous de parler de l’extérieur et autant que journaliste vous êtes dans l’obligation de rapporté les faits certes mais tout les fait vous vous êtes rapproché de la structure pour voir ce qui est réellement passé ou peut être que vous êtes des experts, moi j’ai pas peur de dire que je suis gynécologue à cette superbe maternité ou accouche sans problème 11000 femmes par an et ou malheureusement on déplore moins de 8 décès maternelle par an voila la vérité cette malheureuse patiente a eu une hémorragie de la délivrance cataclysmique ayant nécessite une prise en charge rapide c’est a dire hystérectomie d’hémostase dans le quart d’heure avec transfusion et réanimation qui a réussit à arrêter le saignement malheureusement la patiente a eu une insuffisance rénale qui n’a pas pu être juguler, le gynécologue privé ne peut décider d’une césarienne dans notre structure et je dois juste signaler à nos cher lecteurs que la césarienne n’aurait rien régler car le risque d’hémorragie de la délivrance est 4 fois supérieur en cas de césarienne maintenant c’est à l’expert de décider s’il y’a erreur ou pas.
      je vous signale aussi que malheureusement l’hémorragie de la délivrance reste la première cause de mortalité maternelle dans le monde et même dans les pays développé, maintenant allah yerhamha et que dieu nous aide et nous guide vers le droit chemin

      • D. Aissa

        votre réaction est parfaitement compréhensible du fait que vous etes vraisemblablement un fonctionnaire de cette maternité.Que diriez vous d’un reportage qui donnerait la parole aux centaines de femmes qui sont maltraitées au quotidien de la femme de ménage jusqu’au premier responsable de cette maternité .La femme est décédée que dieu ait pitié de son ame on n’en disconvient pas néanmoins une prise en charge pour le moins humaine aurait pu réduit les risques puisque vous reconnaissez que son décès est causé par un problème rénal.le recours à l’ablation de l’utérus est devenu chez les gynécologues de cette établissement mouroir une pratique courante meme dans des cas ou le traitement reste encore possible .croyez moi je sais ce que je dit.j’en connais des cas concrets pour qui le matin le traitement était possible et le soir c’est l’hystéroctomie comme vous vous plaisez à nommer pour faire croire que nous avons affaire à des gens qui respectent la médecine.la réalité est tout autre Mr SALEM 22 et ne tentez pas de cacher le soleil avec un tamis.Il ne s’agit pas d’etre expert pour constater de visu que dans cette maternité que vous qualifiez faussement de magnifique seul les femmes recommandées par des connaissances ou celles qui sont passées dans les cabinets privés sous les mains de toubibs de ce meme établissement qui sont correctement prises en charge. le reste c’est abattoir et les matelas à meme le sol. Je vous repete encore une fois que je pèse mes mots .soyons honnete et reconnaissons que la déontologie médicale est loin d’etre respectée chez un bon nombre de médecins.ceux qui pratiquent ce noble métier avec conscience existent certainement mais ils se comptent malheuresement sur le bout des doigts.

        • salem22

          certes monsieur y a des femmes sur matelas à mm le sol mais est ce la faute des médecins c’est à l’état de prévoir d’autres structures et oui je persiste à dire que cette maternité est magnifique parce que prévue pour 2000 accouchement an elle en fait plus de 11000 an avec le peu de moyen que nous savons maintenant pour les choses technique l’hystérectomie on ne l’a fait pas par plaisir on l’a fait pour sauvé une patiente et je préfère largement une femme sans utérus vivante qu’une femme morte avec son utérus la plupart du temps ça marche et même cette fois cela a arrêter l’hémorragie, et le sport algerien qui veux qu’on ne vas nulle part sans avoir un maarifa vous croyez que toutes les patientes que j’ai opéré son des maarife eh ben malheureusement non je vous invite à venir et à leurs demander si elles ont été recommandées vous faites croire que tous est noire alors que moi je dis que tous n’est pas rose mais je vous assure que l’équipe médicale fait son possible et même l’impossible pour sauvé ses patientes anonymes pour l’anecdote un des médecins présent le jours même de l’intervention est aller chercher du sang avec ça voiture à l’hôpital alors que l’ambulance amener du sang du labo, c’est ça la médecine pour les centaines de patientes sauvées toutes l’année personne n’en parle et quand une patiente meurt alors la c’est le tapage médiatique moi je dis juste faite votre métiers venez voir ce qui ce fait tous les jours après juger de vous même.

      • HKM

        Monsiur Salem
        la santé en algerie n’est pas une question de statistque c’est vrai une unité est géré par des bilans annuels publiés et approuvés.
        Mais aucune structure en Algérie n’ose faire du bilan car sin on fait ces bilans on remarque la disparité flagrante entre les sommes injectés et le travail fournit. Dans le domaine de l’éducation par xemple tu peux créer un baréme d’effiacite ou tu peux emmètre un échantillon d’élèves en fin d’années voir leur niveau et divisé ce niveau sur la somme dépensée pour cette école pour voir ou se trouve tel ou tel école par rapport a d’autres école et par rapport au niveau moyen national la même chose se fera pour une structure de santé. si il y a performance le personnel doit être gratifier et le salaire augmenté pour la dite année. mais ici personne ne voudra de ce système car lesbras cassés sont nombreux.
        sais tu qu’on interdit au médecin de porter le stéthoscope collé sur son cou?? tu sais pourquoi?? parce que la direction et les gestionnaires est d’origine extérieur qui n’ont rien avoir avec la santé. en ne portant ps le stéthoscope le médecin n’est pas identifiable il ressemble a celui qui a fait science sociale ou juridique. donc il n’aura plus l’autorité…
        Donc vous les médecines portez obligatoirement le stéthoscope au moins le malade distingue entre le charlatan, le syndiqué le gardien et le médecin ..car chez nous le gardien joue le rôle de médecin…
        le problème est chez vous les médecins vous avez fait des cours de médecine mais il vous faut des cours supplémentaire pour savoir comment se ”tenir comme un vrai médecin”
        sans stethosope au cou vous etes pour moi des vendeurs de legumes khouchoufe batata toumatisse braniya lefte khoubiza

        • salem22

          pareil n’importe qui peut mettre un stetho au cou vous nous blâmé pour des chose d’organisation alors que c’est notre rôle ailleurs la structure donne des blouse avec un code couleur pour chaque métiers nous nous ramenons nos propre blouse mais ça ce n’est pas le sujet
          moi je dis que pour ce cas il n’y a pas eu négligence la patiente a été prise en charge à temps mais la vie c’est dieu qui la donne et c’est lui soubhanah qui l’ôte

          • D. Aissa

            Je n’ai pas besoin chèr Mr de vous citer des noms et des faits chronologiques ,je vous remercie pour votre invitation mais je vous rassure que je ai vécu des experiences amers dans cette maternité .j’en ai cotoyé des maris qui assistaient impuissants à la mort de leurs femmes et des medecins pourtant de garde qui prenaient tout leurs temps pour regler leurs affaires personnelles en dehors de l’établissement.je ne vous parlerais pas du personnel para médical qui vous fait poiroter pour la délivrance d(un document pour la simple raison qu’ils doivent manger entre midi et 2 heures.Quand au benamiss je vais aller plus loin avec vous.je vous dirait qu’il ya des courtiers dans cette maternité.et si vous insistez je vous livrerai des noms.si Mr HKM parle de personnes non spésialisées en medecine je conforterai son avis en vous disant qu ‘il ya des agents de sécurité bien habillés dans cette maternité qui jouent les roles des patrons et de connivences avec des medecins.Ils arrivent à regler des problèmes que meme des résidents ne peuvent pas regler.les negligences sont là et vous ne pourrez jamis les nier puisque j’en connas des cas de femmes à qui on a oublié des compresses dans leurs utérus et d’autres qui se sont vu opérés plusieurs fois parce que le toubib qui a fait le premier acte n’était pas compétent ou il était encore un résident.Pour ce qui est des statistiques vous ne m’étonnez pas car je vous dit que les medecins de cette maternité peuvent faire encore plus du fait qu’ils travaillent dans leurs majorité chez le privé et là c’est d’autres comportements et d’autres manières de prendre en charge les malades.certainement que je ne vois que du noir car je suis dans le meme état d’ame que cette famille et de centaines d’autres qui ont vécu des drames aprés avoir éspéré la vie.Il y aura des articles de presse et des commentaires ca je peut vous le garantir tant que l’ordre établit dans cette maternité n’est pas aboli à jamais et je suis persuadé que vous devinez de quoi je parle

            • hakim

              Tout ce qui a été dit c’est vrai mais n’en rajoutons pas plus.je tiens simplement à vous dire le pays dont je vis les animaux ont leurs docteurs,leurs coiffeurs, leurs psychiatres et cerise sur le gâteaux ils ont du personnel pour leurs faire leurs promenades,la morale de l’histoire tout animal est considérer comme un être respecter avec sa carte d’identité à méditer.

      • Boualem

        M Salem ,Vous comprenez ? vous devriez avoir honte de défendre l’indéfendable la santé dites vous …………pourquoi pas la boucherie clandestine ? ou se soignent les grosses couilles du régime ? vous avez compris ou pas encore ? la roue tourne plus dure sera la FIN .ce n’est que de la FRANCHISE monsieur

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00