A REGGANE, J’AI ÉTÉ ; J’AI VU.

Cela fait aujourd’hui  53 ans, jour pour jour. Le premier essai nucléaire français  « gerboise bleue » est effectué le 13 février 1960, sous la présidence de Charles De Gaulle.

Mais c’est déjà en 1954 que le Président du Conseil Français, un certain Pierre Mendès France qui initie les travaux sur la bombe atomique française ; et c’est au début d’avril 1958 que Felix Gaillard premier Ministre sous la présidence de René Coty  décide que ce premier essai aura lieu au début de l’année 1960 et que le site sera localisé au Sahara.

Des sites sont tout d’abord envisagés dans les Pyrénées, les Alpes et la Corse. Ils sont écartés pour des raisons techniques ou politiques au profit du Sahara et de son désert suite à un rapport du général Charles Ailleret fin janvier 1957. La construction du site de Reggane débute dès juillet 1957.

Un champ de tir est créé à Reggane, au centre du Sahara algérien   Les tirs sont effectués à partir d’une tour située plus précisément à Hamoudia, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Reggane.

Un rapport officiel de 1960 montre l’existence d’une zone contaminée de 150 km de long environ.

Reggane ne fut pas la seule zone. Plus d’une centaines d’autres essais eurent lieu et notamment dans la zone du Hoggar, dont la plus importantes fut celle de In Ecker.

La France devait  abandonner les essais aériens à la faveur d’essais souterrains, moins polluants. Le site choisi, In Ecker (Sahara algérien), se trouve au sud de Reggane et à environ 150 km au nord de Tamanrasset. Les tirs sont réalisés en galeries, chacune étant creusée horizontalement dans un massif granitique du Hoggar, le Tan Afella. La bombe est placée au centre d’un colimaçon creusé en fin de galerie. Des sacs de sables comblent le bas et le haut de ce colimaçon. Leur rôle est d’exercer une compression lors de l’explosion afin d’assurer l’étanchéité. Les galeries sont fermées par une dalle de béton et doivent permettre théoriquement un bon confinement de la radioactivité. Les Américains surveillent ces essais en installant des stations sismiques en Libye.

Le 7 novembre 1961, la France réalise son premier essai nucléaire souterrain. Mais le 1er mai 1962, lors du deuxième essai, un nuage radioactif s’échappe de la galerie de tir, la roche ayant été fragilisée lors du premier essai. C’est l’accident de Béryl (du nom de code de l’essai).

De novembre 1961 à février 1966, treize tirs en galerie sont effectués dont quatre n’ont pas été totalement contenus ou confinés (Béryl, Améthyste, Rubis, Jade). Les accords d’Évian ayant prévu que la France devait abandonner ses expériences au Sahara (une clause secrète prévoit tout de même que la France peut exploiter pendant cinq ans les bases d’essais nucléaires ainsi que la base de lancement de missiles de Colomb-Béchar et la base de lancement de fusées d’Hammaguir, vingt ans pour la base d’essais chimiques de B2-Namous2), l’État français doit se mettre à la recherche d’un autre site.

Le président honoraire de l’Association des vétérans des essais nucléaires dans le Sahara algérien (AVEN), M. Michel Verger, a qualifié les essais nucléaires de la France en terres algériennes d’acte “criminel” et “colonial”.
Je suis français et je regrette mon appartenance à un pays qui pratique l’art de taire la vérité. Les essais nucléaires de la France en Algérie sont un acte criminel et colonial“,  lors d’un colloque à Alger. J’ai assisté aux deux premières explosions. La première était terrible. Nous étions couchés sur le sol et nous avions reçu l’ordre de nous lever après la fin de l’explosion et, malgré les yeux fermés, nous avions vu son éclair. Alors, imaginez la réaction de la population de Reggane, qui, sans avoir été prévenue, avait vu cet éclair sans prendre de précautions”, a-t-il déploré.
Il a indiqué que pas moins de 5.000 personnes, civils, militaires et population de Reggane, étaient victimes de ces essais, qui ont coûté la vie à beaucoup de personnes, a-t-il affirmé.

Se remémorant cette période, l’ancien militaire français a indiqué avoir participé à un essai nucléaire le 13 février 1960, dont la puissance “faisait quatre fois celle de Hiroshima”.
J’avais participé sans le savoir et je ne savais pas que Reggane était une base atomique“, a-t-il confié. Pour lui, l’arme nucléaire n’est pas une arme de guerre mais de “génocide”. “Elle met en péril l’existence de l’homme sur terre et elle demeure dangereuse pour l’environnement”, a-t-il ajouté. Sur les conditions qui ont entouré les essais nucléaires français en Algérie, il a souligné qu”‘on a voulu caché la vérité et on continue à le faire”.
M. verger a révélé avoir en sa possession un document de la marine française de 1965 selon lequel “après quatre-vingt dix seconde de l’explosion, on n’a plus à s’occuper des rayonnements, (car) ils sont inoffensifs”.”Vous vous rendez compte. C’est un document officiel de 1965 de la marine. Ce qui veut dire qu’on voulait tromper tout le monde. Ils craignaient que les militaires et les civils rechignent à aller dans la base atomique”

Voilà une partie de la « civilisation » que la puissance coloniale se targue d’avoir ramené à une «peuplade de primitifs»

J’ai été à Reggane, un peu jeune et ignorant à l’époque jusqu’à l’existence de ces essais, j’ai vu et j’ai été étonné de voir le nombre de  handicapés, de mutilés et de malades. Personne n’a pu à l’époque me donner une explication. Aujourd’hui, hélas!  Je sais. Mais le ne suis pas pour autant satisfait. Plutôt plus frustré, parce que ni l’Algérie ni la France n’ont  pensé à rapporter un quelconque réconfort à ces victimes oubliées de l’Histoire.

djillali@bel-abbes.info

Source:  Wikipedia


le 13 février 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 février 2013

14 Commentaires pour “A REGGANE, J’AI ÉTÉ ; J’AI VU.”

  1. le cygne

    Mr Karim 10 Merci!!!!..Mais je peux vous dire que pour la question que je vous ai posé, la réponse ne se trouve pas à Google…….alors je me suis dite tiens un enseignant chercheur en histoire pourrait peut être éclairer ma lanterne ????
    En tout cas, cette affaire n’a fait que confirmer le mépris de la France pour les Hommes,y compris les siens. Seule compte à ses yeux sa pseudo grandeur et ses intérêts, devenus au fil du temps pur cynisme dont le discours continue à nous griser ! Le coq esbroufe!!

    Quant à pourquoi la France et ses frères ennemis s’acharnent sur l’Iran et la Corée du Nord…??? La meilleure réponse viendra sûrement de notre Diaspora “High Tech”, puisqu’il s’agira du droit international, des résolutions de l’ONU, des bases juridiques et pudiques…etc…enfin toute la panoplie, quoi….comme d’habitude……!!!! Moi je dirai tout simplement à cause de ma petite cervelle d’Autruche, que leurs intentions sont aussi claires que le jour……! Dans ce domaine, ils ne nous inviteront jamais à chanter “savez vous planter les choux à la mode de chez nous” et ils ne nous prêteront jamais la plume de l’ami pierrot pour écrire un mot sur les formules magiques,au clair de la lune….Au contraire, ils veulent que notre chandelle soit morte et qu’ on n’ait plus de feu……et dites vous bien qu’à ce moment là, ils ne nous ouvriront pas la porte…même pour l’amour de Dieu…..Par ailleurs ils nous demanderont bien de chanter haut et fort “Frère jacques dormez vous” », et pendant le sommeil , ils plumeront la tête, le bec , le dos, les pattes et enfin les ailes de la gentille alouette pour qu’elle ne puisse plus s’envoler……Alouette gentille Alouette !!!
    Ah ! dis-moi donc bergère
    L’étang est-il profond ?
    Et par ma foi Monsieur
    Il descend jusqu’au fond
    Ah ! dis-moi donc bergère
    Par où ce chemin va ?
    Et par ma foi Monsieur
    Il ne bouge pas de là !
    Ah! dis-moi donc bergère
    Le poisson est-il bon ?
    Et par ma foi Monsieur,
    Pour ceux qui le mangions

    Et tra la la déridérette
    Et tra déronla

    Attention à l’asthénie Mr Karim 10, car on a encore besoin de vous……!

  2. Karim10

    Mme « le signe » Salam. Excusez mon reflexe d’enseignant fatigué. Svp ! J’avoue aussi n’avoir pas bien canalisé mon attention et mon énergie de batterie faible sur le votre intervention. Je m’avoue vaincu.
    Oui ! J’ai bien lus. J’ai aussi bien remarqué votre question. Mais j’ai tout simplement oublié sans doute parceque je travaillais dans le même laps de temps. J’ai l’habitude pourtant de réaliser plusieurs tâches simultanément : écouter, regarder,comprendre, déterminer, écrire… Sans doute aussi parceque votre intervention scindée en deux parties à coupée ma concentration (Ne faites pas attention je blague !) Mais qui dénote en rien une connotation machiste.
    Un médecin dira sûrement que je suis atteint d’asthénie non durable. Enfin !
    Votre texte Madame (deux parties) est une brillante démonstration avec des arguments démonstratifs mais que je trouve comme même « démontable » c’est-à-dire ; dont les parties peuvent être dissociées.(Vous étalez plusieurs pistes).
    Je respecte énormément votre analyse. Votre question est thématique. Alors ! Ma réponse ne sera qu’un avis parmi d’autres.
    Vous le dites si bien : « les choses sont claires comme de l’eau de roche, car les faits sont vérifiables et mesurables, des victimes vivantes sont toujours là… ».Alors à quoi bon répondre ! Puisque tout est clair ? Justement ! Google peut même vous démontrez plus que moi (texte,image et son…).
    Attendez ! Mais pourquoi la France s’acharne derrière l’Iran et la Corée du nord ? Tiens je pose d’autres questions !
    Finalement .Peut être bien qu’on ne peut que se poser des questions en attendant « un signe » de l’oncle Sam (USA). Puisque c’est lui qui fait la pluie et le beau temps dans le monde. A croire que la météo fait ce qu’elle veut !!! Vous ,moi,Mr Djillali,Smiley…. nous en faisons ce que nous voulons.
    Je vous souhaite Madame « le signe » un matin ensoleillé.

  3. le cygne

    Mr Karim 10 salam!!!!! Excusez-moi, mais Mme le cygne avoue n’avoir pas bien compris le sens de votre intervention (surtout concernant Google)…..Pourtant d’habitude vous êtes très clair même quand vous êtes vague parfois….Quel message voulez vous faire passer…????

    Justement Mr Karim 10, si vous avez remarqué, moi je vous ai posé une question…!!!

    Par ailleurs, dans ce dossier concernant les explosions nucléaires, les choses sont claires comme de l’eau de roche, car les faits sont vérifiables et mesurables, des victimes vivantes sont toujours là et les responsabilitées de tout un chacun sont connues, avant et après la signature du compromis d’Evian….On sait même pourquoi cette affaire dérange les deux Etats…..??? Alors quelles questions devrions nous encore, nous poser..?? Je n’arrive pas à vous suivre…peut être à cause de ma petite cervelle….!!!

    Quant à Mr Djillali, “le jeune témoin oculaire”, une chance wal Hamdou li Allah qu’il n’ait pas été affecté par ces maudites irradiations…..!

    Les Irradiés de la République doivent être mieux considérés,indemnisés, totalement pris en charge et surtout il va falloir les regarder dans les yeux et leur demander Pardon….peut être qu’ils pourront pardonner un Jour aux deux Etats…mais le seul vrai Responsable de ce Fiasco Monumental restera le Colonisateur barbare…et ses apôtres…….!!!

  4. Karim10

    Google nous prend-il pour des Idiots ? Tous ces crimes contres ces « indigènes » dans notre vaste SAHARA lors des essais nucléaires de la France coloniale ( 210 essais nucléaires français au total) sont désormais publiés sur des sites web facilement repérables grâce à Google ! Demandez-lui ! Vous pouvez vérifier ! Environ 495000 résultats [les essais nucléaires français au Sahara ]Google connait l’adage Algérien « Il m’a frappé le premier ! Et c’est lui qui pleurniche pour se faire plaindre ». Pourquoi croyez vous que les Français justement ont publié les vidéos, rapports –surtout les rapports annuels du CED, images…cartes (souvent en fichiers PDF pour être facilement téléchargeables) sur les essais nucléaires en Algérie. hein ! Pourquoi ???
    « Nous » je veux dire les descendants de ces même « indigènes » avons aussi publié quelques images, vidéos (les mêmes !) pour le grand public en plus notre TV nationale passe ces images et ces vidéo dans les grandes occasions. (Plusieurs sites on bizarrement disparut .Surement une question de d »hébergements = 80% sites.fr !!!! )
    A priori ! Ils ont prit de l’avance sur nous ! Comment ? Alors là ! Si vous demandez à GOOGLE ! Il vous écrira : Zéro résultats 000. Aucun document ne correspond aux termes de recherche spécifiés .Essayez avec un autre orthographe …..
    Non ! Mr Cygne ! Ce n’est pas de réponse qu’il s’agit mais de questions. C’est à travers une bonne question qu’on arrive à de bonnes réponses (c’est classique – Gaston Bachelard, La formation de l’esprit scientifique (1934).
    Mr Djillali l’a bien compris. Lui qui a vu ! Et vécu (un peu jeune certes mais son témoignage et aussi très important) ! Je le remercie pour ce choix qui est une des très bonnes questions. Il faut « se poser » bcp de questions.
    Sur ce, je m’en vais me promener.

  5. le cygne

    Mon intervention sera scindée en deux parties qui sont liées…….
    Je veux parler du Compromis d’Evian bien sûr, ce “document” plein de contradiction…. d’une part il parle d’un cessez le feu et prévoit l’organisation rapide d’un référendum pour que les populations “choisissent leurs destins”, d’une autre part, il définit un cadre pour les relations entre la France et la future Algérie indépendante, en prétendant que la solution de l’indépendance de l’Algérie en coopération avec la France est celle qui correspond à cette situation ; mais c’est quoi cette grande vadrouille…!!! De quel droit un colonisateur des plus barbares nous oblige à lier notre sort avec le sien… ??? Pourquoi ces criminels d’antan ont fait de nous un partenaire dormant et une vache laitière…?? Puisqu’ils ont obtenu des assurances sur le pétrole et le bénéfice d’un droit de préférence….mon œil..!! A quoi bon chasser le prédateur par la porte pour qu’il revienne par la fenêtre et à travers les longs tunnels noirs……!!!? C’est dingue…Non…!! Pour moi en tout cas (même si je suis la seule) , ce bout de papier ne représente rien du tout…Il est nul et non avenu,..car ce qui a été obtenu par la force n’est pas légal….Ils osent venir nous donner des leçons sur les droits de l’homme, la liberté et les bienfaits du colonialisme, comme s’ils avaient encore des droits sur nous…!! Quand est ce qu’ils ont respecté le droit et l’humanité… ???

    Le compromis signé à Evian en mars 1962 a peut être signifié la fin de la colonisation et la cessation des combats après une guerre de sept ans et demi pour l’indépendance de l’Algérie, mais il a permis d’instaurer un socle solide d’une néo-colonisation peut être pas militaire, mais économique et culturelle…et tout ça, bien sûr grâce au soutien précieux et sans limite de Hizb França……!!!

    D’ailleurs heureusement que certains dirigeants, notamment à l’état-major de l’ALN, remettaient en cause le contenu de ces accords qui n’auraient pas démantelé les bases du système néocolonial en Algérie. Quand il fut soumis au CNRA (Conseil national de la révolution algérienne), sorte de parlement, Houari Boumediene et trois de ses collègues votèrent en février 1962 contre ces accords.

    C’est toujours bon à savoir…!!!

    L’Algérie ne verra pas de jours meilleurs tant que le papier de ce compromis n’a pas été déchiré d’une manière ou d’une autre……!!!

    • le cygne

      On parle souvent des Indigènes de la République mais on a tendance à oublier les Irradiés de la Réboublique pourtant les deux commencent par un I et vivaient dans la même République……
      “La république a de la chance… elle peut tirer sur le peuple.” (de Louis-Philippe )

      Où sont donc passés les partisans des bienfaits de la colonisation, pour qu’ils viennent nous expliquer un peu les bienfaits des explosions nucléaires sur la population de Reggane et son environnement…..!!!

      L’histoire retiendra en tout cas que «le prestige» de la France comme puissance nucléaire a été bâti sur des cadavres irradiés, des cobayes sacrifiés y compris des soldats Français, des victimes qui souffrent jusqu’à ce jour, mais aussi, sur la dévastation de la vie sur un grand territoire de manœuvre et cela sans aucun remord ni regret et encore moins des excuses et des indemnités aux victimes de leurs crimes contre l’humanité…!!!
      Que dit le droit international sur les «expérimentations» Françaises qui ont été réalisées à des milliers de kilomètres de leur métropole. Ils ont donc délibérément exposé des populations de pays colonisés à des radiations et d’immenses régions sont désormais contaminées durablement, sans même prendre les précautions nécessaires pour prévenir des dangers et pour mener des opérations de décontamination…..!!! Le Bouquet c’est qu’on on a voulu toujours cacher la vérité et on continue à le faire.
      Pire encore que penserait un tribunal international sur ce document que M. verger a révélé avoir en sa possession un document de la marine française de 1965 selon lequel “après quatre-vingt dix seconde de l’explosion, on n’a plus à s’occuper des rayonnements, (car) ils sont inoffensifs”.”Vous vous rendez compte. C’est un document officiel de 1965 de la marine. Ce qui veut dire qu’on voulait tromper tout le monde. Ils craignaient que les militaires et les civils rechignent à aller dans la base atomique”, a-t-il expliqué. Des menteurs sans âmes…… !!!! La civilisation Occidentale……hein… !!!! Les droits de l’homme et tout le blabla pour nous endormir, et nous exterminer à la première occasion……la loi de la jungle… !!!!! “El Glayli Ma ya nssa hazz Ektafou”, les évènements du mali ne sont pas loin et ils préparent déjà des élections en juillet pour installer un gouvernement fantoche….C’est ça la démocratie… !!!!
      En plus, aucune cartographie des sites des dépôts des déchets radioactifs n’a été fournie à l’Algérie à ce jour. Il serait “moral” que la France, qui a semé la mort et qui n’avait aucune certitude quant à la fiabilité de ses expériences, reconnaisse enfin, que la colonisation n’était pas «positive » au moins pour les milliers de personnes irradiées et pour les autres milliers potentiellement malades à venir……
      M. Ksentini le président de la CNCPPDH a indiqué sur les ondes de la Chaîne III: “La France est interpellée pour assumer son entière responsabilité dans les répercussions néfastes de ses essais nucléaires sur la santé des populations Algériennes dans la région d’Adrar et dans d’autres localités du Sahara ». Il a rappelé que les habitants des régions qui ont abrité ces essais « en portent encore les séquelles et souffrent de pathologies lourdes comme les cancers ». Il soulignera dans ce contexte que « le peuple algérien était en droit d’exiger des indemnités auprès des autorités françaises ». « La France a commis un crime de manière froide contre l’humanité. Non seulement celle-ci doit s’excuser, mais indemniser les victimes », dit-t-il. « Elle aura à réunir des preuves et des indices qui permettront de saisir des instances judiciaires. » L’invité de la rédaction a appelé à la révision de la loi Morin portant indemnisation des victimes des essais nucléaires français en Polynésie et en Algérie, affirmant que « cette loi doit être étendue aux descendants des victimes au lieu de la limiter aux victimes qui ont été exposées aux radiations lors des essais ». Il espère qu’« un programme sanitaire spécifique pour les populations exposées aux irradiations soit financé par l’Etat français pour la prise en charge sanitaire des concernés. » Il faut dire, que, comme il le précisera : « Les coûts des soins médicaux des populations du Sud algérien sont très, très élevés. » Les dégâts ont concerné autant les personnels militaires que les civils Algériens. Des études réalisées dans cette région du Tanezrouft ont révélé que les cancers, les malformations sont plus fréquents qu’ailleurs. L’environnement a subi également de graves préjudices. La puissance de l’explosion a fait tarir des nappes phréatiques et les écosystèmes ont été profondément bouleversés. La fertilité de la terre n’est plus la même et des espèces animales et végétales ont totalement disparu. « Nous savons que de nouvelles formes de cancer inconcevables dans cette région sont apparues et le traitement a besoin de gros moyens que les Français doivent prendre en charge », ajoute Me Ksentini. Ce dernier fait le parallèle avec la position de l’Etat français qui a « reconnu sa responsabilité dans ce qui a touché la communauté juive sous Vichy.» En somme, pour lui, « a France doit s’excuser et indemniser. »…… Je dirai serait il suffisant…????

      Vous savez, Mr Karim 10 après mon salam fraternel…, dans 24.000 ans il restera la moitié de la concentration initiale en Uranium 235……la question est: il nous faut combien de temps pour nous débarrasser de ce compromis d’Evian…???

      Ils ont été capables de tuer des millions d’Algériens mais ne sont pas capables de dire un mot: Pardon ne serait ce que par pudeur….???? Pudeur…!!! Mais je divague ou quoi….?????????????

      Et encore «Les regrets, ce n’est que de la rature : on n’efface pas.»

  6. Karim10

    Assurément ! Tout à fait et sans polémiquer. Loin de vouloir donner une orientation « d’Histoire d’Algérie » au débat.
    Je suis désolé de le dire . Mais qui a dit que le débat s’adresse aux seuls Historiens ? Mais il s’agit bien du PASSE. Donc c’est d’abord et …. Bel et bien un débat sur l’Histoire.
    J’ai posé une problématique à débat (C’est le but non ?).Il ne s’agit pas de convaincre ou d’être convaincu. Pour moi. Les sources du texte des « accords», « déclarations», « clauses» ont été belle et bien publiés en France et en Algérie. Mais pas dans d’autres pays comme la Suisse ou même l’onu (…ou wéki…).Débattre c’est construire. N’est ce pas ? Alors, personnellement et ça n’engage que moi. Quand je veux débattre un « texte des accords d’évian » il me faudra une référence originale – source soit Française (journal officiel-jorf) soit Algérienne (El-Moudjahid).Là ou le texte original a été publié la 1°fois.
    Mais se référer à WIKEPEDIA je suis désolé ce n’est pas « PRUDENT » même si le texte est destiné aux avertis encore moins pour des étudiants.
    J’ai étalé une critique exogène (externe) sur le texte (Wiképédia).Mais pas endogène (interne).Je n’est fait aucune analyse dans ce sens.(Cela demande bcp d’efforts mais surtout bcp de temps). On Commence par l’extérieur pour ensuite entrer à l’intérieur. Mais pas dans la direction opposée. Croyez vous que je me serai donner la peine de commenter si le sujet et celui qui l’a mis en ligne ………Mon COMMENTAIRE N’ESTAIT PAS UNE DEMONSTRATION THEMATHIQUE MAIS PLUSTOT UNE ORIENTATION METHODOLOGIQUE.
    Le commentaire « trop autoritaire » et d’un style péremptoire qui prétend « éradiquer » et introduire un peu de clarté au débat n’est pas opportun. De toute façon ; les donneurs de leçons courent les rues et les avis sont toujours gratis.
    Encore que la meilleure leçon est celle des exemples celle d’un juriste par exemple sera la bienvenue.(Un avis de spécialiste! C’est bon ! ).
    Je suis ravi que Dr Reffas ne soit pas de mon avis. Puisque cela ne peut être que bénéfique pour la suite du débat.
    Ecrire est « une » chose et donner un sens à cette même écriture s’en est une autre (Style simple pour nos étudiants). Avant de construire la maison il faut d’abord construire les fondations dans un terrain stable qui est la base de toute construction (La source en histoire est plus importante que l’Histoire elle-même !).
    L’Histoire a livré son verdict. Passant à autre chose.svp, C’est à dire écrire.
    Cordialement votre.

  7. Smiley

    Salam
    Il semble utile d’introduire un peu de clarté dans ce débat ‘irradiant’ et de dépasser le stade de l’indignation compassionelle qui peut nuire à son appréhension.
    Je me dois d’abonder dans le sens du Dr Reffas (j’en profite pour adresser un bonjour à maître Amroun que j’ai peu revu depuis son mariage célébré à Sfisef) et de signaler que le traité d’accords bilatéraux, auquels on se réfère sous le nom ‘Des accords d’Evian’ ne relève pas de la catégorie juridique des accords unilatéraux. Il rentre dans celle de la compétence reconnue à deux compétences, deux états ou entités de signer des accords contraignants qui engagent les pays respectifs.
    Le GPRA était bien l’entité cocontractante qui a négocié, ratifié et appliqué en partie les dispositions visées par l’accord.
    Le cas du Sahara, et des essais nucléaires relève au pire de la diplomatie secrète mais il me semble relever de la qualification juridique, donnant lieu à poursuite devant les instances internationales:celle des manoeuvres frauduleuses connues en droit comme MANOOEUVRES DOLOSIVES et qui trompent la pertinence du jugement du cocontractant en lui fournissant des éléments inexacts ou en dissimulant des suites nocives ou vices de forme.
    Il faut aussi se rappeler que les accords d’Evian, par le rappel au principe d’intangibilité des frontières héritées de la colonisalion font de l’Algérie, le plus grand pays d’Afrique depuis la partition du Soudan!
    Donc rappel salutaire: le GPRA , comptant dans sa délégation Benyahia (el marhoum) était bien l’autorité morale et juridique habilitée à négocier les termes de la souveraineté algérienne et mettre fin au statut de département français.
    Je rejoints également Djillali pour insister sur le fait que nos échanges n’aspirent à être sanctifiés du sceau ‘du cours magistral’ car il ne faut jamais mélanger les genres et chacun trouvera pâture!

    • D.Reffas

      Bonjour Smiley.
      Je n’y manquerai pas de passer le bonjour à Maître Amroun. Toutefois j’apprécie à leurs justes valeurs vos analyses et vos contributions.Personnellement j’apprends en vous lisant.Amicalement.

  8. D.Reffas

    Bonjour Karim

    Très heureux de lire de nouveau sur le site de BAI.Concernant le terme “terminologie” sur les accords d’Evian, je ne suis pas avecvotre avis. Les représentants du gouvernement Français ont discuté avec les représentants du GPRA ( Gouvernement provisoire de la République Algérienne) avec l’aval de l’état major de L’ALN.Le GPRA était déjà reconnu par la communauté internationale.L’accord sur le renouvellement des essais chimiques et bactériologiques a été respecté par le gouvernement de l’Algérie indépendante.Dans ce sens, je ne vois pas la différence entre la délégation du GPRA qui représentait l’Algérie et le gouvernement qui lui a succédé à l’indépendance.Mes amitiés.

  9. Karim10

    Bonjour, Djilali C et Driss.
    C’est un plaisir de renouer les liens surtout quand il s’agit de débat sur un acte inhumain commis contre toute une population Algérienne civile innocente. Aussi il est utile d’exprimer ici que je trouve du plaisir quand je débatte avec mes « amis ».
    Bon, dans ce texte mis en ligne avec sa référence (Je trouve cela très respectueux et révérencieux).
    Il est question d’essais nucléaires, c’est comme pas un truc léger cité inconsidérément. C’est pourquoi vous me voyez pointé du doigt la question de « terminologie ». Le texte cite :
    Les accords d’Evian ayant prévu…..une clause secrète…..(Et là en avance sur un terrain glissant), a mon avis il faut émettre de sérieuses réserves sur l’authenticité de cette terminologie (Historiques, politiques mais surtout juridiques).Quelles accords ? Quelle clause secrète, Ou clauses annexes? L’expression « Accords » d’Évian (en territoire Français, il faut comme même le préciser) est une expression journalistique. Officiellement c’était des déclarations !Le mot accord n’est employé que deux fois ! Avec qui a traité la France ? Avec le FLN ou son représentant GPRA ? Ou tout simplement « l’Algérie ».En tout cas ces « termes », je pense qu’il faut les remettre dans leur vrai contexte. Notre Ami REFFAS aussi écrit : « l’Algérie accepte le renouvellement du contrat sur le site de oued Namous appelé B2-Namous ». L’Algérie ; Vous dites ! A mon avis ce n’est pas kif-kif.
    On trouve comme même des différences dans la version publiée d’Evian (93 pages), côté français au JORF du 20 mars 1962 et journal El Moudjahid tome 3, pp707-711(Source Algérienne).
    Déjà les français employaient la terminologie « les évènements d’Algérie », pour eux : seul un État pouvait faire la guerre ! Et ce n’est qu’en 1999 que la France a accepté la terminologie « Guerre ».On se demande quand la France acceptera le mot crimes ou torture….Alors ! Mon intervention va dans ce sens. Selon moi la terminologie est incontournable quand il s’agit d’un débat multidisciplinaire. Il s’agit d’imputer officiellement (l’état Français) d’un délit faisant l’objet d’une procédure d’instruction. [Remarque d’usage: remplacé depuis 1993 par: “mettre en examen”].
    Tiens je viens juste de bouclé un livre cette après-midi avant d’écrire ce commentaire .Et je vous le recommande même si ce n’est des secrets pour personne aujourd’hui !!! Plutôt des témoignages intéressants du rôle de la Suisse.
    Olivier Long, Le dossier secret des accords d’Evian,opu,Alger,2édition, 2010 (197 p).
    Un événement en Histoire comme les éssais nucléaires est une jonction de plusieurs morceaux de temps Historique. Aux Algériens donc de prendre leurs Histoire entre les mains.
    Merci et …..Amicalement.

    • Djillali C.

      Bonjour, Doc Karim.
      heureux et comblé de te voir revenir au débat auquel on aimerai souvent te voir.
      Quoique qu’étant entièrement d’accord avec ton approche d’Historien, il serait utile de préciser que BAI ne s’adresse ni à des étudiants en Histoire exclusivement, ni aux Historiens. Les articles ne sont pas non plus des thèses, ni des communications à publier dans des revues scientifiques. A ce niveau là, il est vrai que la terminologie doit être rigoureuse. L’objectif de la chronique comme tu le sais très bien était un constat destiné à être partagé avec le citoyen lambda.
      Pour revenir à l’Histoire, il faut dire que celle de notre Pays est à écrire, n’est-ce pas Docteur? Le citoyen n’a que des “bribes” préfabriquées faisant la gloire des “encore-vivants”
      Au fait qui est responsable des essais nucléaires en 1966/67? L’Algérie déjà souveraine ou la France? Euh… Pardon, l’Etat Algérien ou l’Etat Français?
      Salutations amicales.. Karim et surfe de temps en temps.

  10. D.Reffas

    Bonjour Djillali.

    “²…Plutôt plus frustré, parce que ni l’Algérie ni la France n’ont pensé à rapporter un quelconque réconfort à ces victimes oubliées de l’histoire.”Votre conclusion interpelle tout un chacun sur les “Non dits des accords d’Evian”.Le gouvernement Algérien n’a pas fait de demande pour l’indemnisation des Algériens victimes des essais nucléaires de Reggane.Une loi Française a été votée en faveur des anciens soldats du site de Reggane, incluant les victimes civiles Algérienne.Malheureusement tous les dossiers présentés par les algériens ont été rejetés.Si l’annonce de cette loi a surpris plus d’un, elle demeure positive que pour les militaires par rapport à la population civile. Ainsi cette indemnisation se traduit par un traitement deux poids deux mesures, en faveur des militaires et civils français assimilés.Il est précisé dans cette loi que l’indemnisation s’effectuera que pour les personnes qui ont été exposée directement aux radiations.Un autre site des essais chimiques et bactériologiques de Oued Namous divulguée publiquement en 1997 reste ouvert au débat.Dans un premier temps,cette base a été utilisée par l’armée française jusqu’en 19662.Par la suite et dans le cadre des accords d’Evian, l’Algérie accepte le renouvellement du contrat sur le site de oued Namous appelé B2-Namous, à la seule condition que le dit site soit géré par une entreprise civile.L’armée française signa un contrat avec la société SODETEG filiale de THOMSON.Les essais ont pris fin en 1972, lorsque la France a pris la décision de stopper les recherches sur les armes chimiques et bactériologiques.Vingt ans après beaucoup de pathologies ont été dénombrées au niveau des populations avoisinantes au site (cancers, maladies génétiques….).Même la population de Figuig (Maroc) a demandé a être indemnisée, vu le nombre élevés de cancers constatés.Qui doit indemniser les populations victimes des essais de B2-Namous?C’est l’état Algérien, car la responsabilité lui incombe du fait qu’il a autorisé la poursuite des essais en tant que pays souverain.Il en est de même pour Reggane, car l’Etat Algérien a ratifié les accords sans poser de préalables quant aux suites des essais effectués.Mes amitiés

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00