ALGÉRIE.SOYEZ LES BIENVENUS.

Cette invitation n’émane ni de quelque ami qui se rappelle à notre souvenir, ni de quelque parent vous conviant à un événement fondateur; et encore moins d’un office de tourisme inaudible, mais elle est nous est adressée à travers le titre d’un livre.

Et ce sont Claire et Reno Marca, voyageurs, illustrateurs et globe-trotteurs qui découvrent l’Algérie en 2007 et en tombent amoureux, qui lancent ce cri du cœur. Ces natifs de la Bretagne, terre avec laquelle nous avons beaucoup d’affinité et qui nous a donné Mouloudji, ont compris que que pour aimer l’Algérie, il fallait aimer les Algériens.

Pour cela, il suffisait d’abandonner son stock de préjugés, de représentations hostiles et d’ouvrir ses yeux.

À l’antenne, de France-Culture, ils se feront les meilleurs ambassadeurs en parlant de chaleur des gens, de culture , de richesse et de diversité inégalée. Quand, dans le même temps, des enfants du pays n’utilisent à l’égard de leur pays que des mots qui écorchent la bouche!

Voyager sans préjugés rend libre de s’émerveiller à l’approche de la baie d’Alger, de croquer un Oran majestueux depuis son promontoire
du mausolée Sidi-Abdelkader; de découvrir les ponts de Constantine , huit au total comme autant de  » ponts tendus comme des points de suture sur une plaie ».
De se perdre dans le désert pour mieux se retrouver et d’être confondu par la beauté du Sahara et d’écouter tétanisé de bonheur, la symphonie du vent avant qu’il ne fâche et devienne sirocco. .

Partout où ils sont passés, ces voyageurs professionnels ont été conquis par la beauté du pays et la chaleur de ses gens. Ils visiteront l’Algérie à dix reprises,depuis 207, comme aimantés pour retrouver dans ce lieu si proche le si lointain; eux qui ont sillonné vingt-cinq pays pour en ramener , portraits et anecdotes.

À Oran, ils se feront une famille de cœur avec les Nakkache, et Ourida, l’épouse, fille de Bel-Abbes ,aura un élan vers Claire pour faire des Marca des membres à part entière de sa famille biologique.

Cette rencontre amicale enfantera un Road trip culinaire qui visite toute la richesse gastronomique du pays avec intelligence, contextualisation et compétence.La chorba y gagnera ses lettres de noblesse et ravivera le souvenir des tablées d’antan.

Ce nouveau livre  « Algérie gourmande » enchaîne les plats savoureux et les rencontres.Et les gens rencontrés donnent plus envie de remercier que de maudire. « Cela va bien d’être brave quand on n’habite pas »  dit un proverbe afghan mais le courageux est celui qui continue sa route même en face
du plus terrible des préjugés, recette de la servitude volontaire!
Claire et Reno sont des rêveurs comme tous les voyageurs, surpris un jour de voir leur rêve devenir réalité. Les ponts de l’amitié qu’ils ont lancés depuis leurs rives respectives font d’eux deux étrangers de distinction, qui nous sont devenus familiers et il nous suffit d’entendre le souffle de
l’Histoire qui s’égosille: « Baissez le pont. »

Personne n’aura mieux qu’Ourida, trouvé les mots, pour témoigner de la richesse de la cuisine algérienne et de ses déclinaisons berbères, sahariennes, espagnoles, ottomanes. Et de faire l’éloge de la Karantika, le sandwich des pauvres qui a conquis tous les palais oranais, et de la baguette française disponible jusqu’à Ghardaïa.

La cuisine algérienne, héritage historique, négligé comme tant d’autres richesses, prend une revanche éclatante dans ce livre à recommander à tous, aux gourmands et aux autres.

L’Algérie est un trésor sous clé. Sachons la trouver pour jouir de ses richesses et la plus évidente est à portée de main, à vue d’homme.

J’aime les voyageurs et leurs livres car il me semble qu’ils ont pensé à nous, lecteurs et légion de voyageurs immobiles. La sagesse indienne recommande de ne jamais demander à quelqu’un de quelle extraction il est car: « il n’y a ici ni bas ni haut mais la recherche de la Voie moyenne »,
et il suffit de regarder ce que les hommes partagent et comment ils le font, pour avoir sa réponse.

 

AL-HANIF

20 mars 2017

le 20 mars 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
20 mars 2017

Les commentaires sont fermés

Les Archives de Bel-Abbes.info

Visites :

  • 2 071
  • 6 439

TRAIN

Départ - Arrivée
ORAN - SBA

07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
15h20 - 16h30 (**)
16h30 - 17h45 (*)
17h15 - 18h25
19h40 - 20h50(***)
22h30 - 23h40(****)
(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar (sam,lun,mer)

SBA - ORAN
06h15 - 07h31

06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00(*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 18h36
15h00 - 19h0(*)
(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57

ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 - 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)