APC DE SIDI BEL ABBES: Conséquences du “statut-quo”, les directeurs et chefs de service menacent !

Toute la ville de Sidi Bel-Abbes eut vent aujourd’hui par le biais des réseaux sociaux qui, à leur tour se sont enflammés en relayant ce matin , la nouvelle sur l’invalidation par la justice de l’acte de concession du parc d’attraction à cet investisseur et ex homme politique de Guelma  ,  il n’en demeure, selon les plus avertis que le scandale n’est pas prêt à dévoiler tous ses secrets puisque le commun des branchés sait qu’il y a eu “anguille sous roche” non pas à la concession mais surtout à la délivrance de ces fameux certificats de conformité qui ont ouvert la voie de l’illégalité et permis l’acquisition des huit hectares et l’entame des constructions destinées selon toute vraisemblance à l’accompagnement touristique de ce parc.

Alors que tous les regards se tournent maintenant vers Alger sur le conseil d’état qui sera saisi sans aucun doute, une énième fois par l’investisseur, pour réévaluer la décision du tribunal de Sidi Bel Abbes , l’effervescence a gagné du terrain au niveau de l’hôtel de ville découlant du bras de fer entre les élus et l’administration sur le cas du S.G déclaré “inapte” au poste par le PAPC et les autres élus et on vient d’apprendre que les directeurs, chefs de service et autres responsables des structures administratives rattachés à la mairie de Sidi Bel abbes, s’apprêtent à “jeter l’éponge” collectivement pour dénoncer ce “statu-quo” contraignant et susceptible de freiner l’activité administrative, un statut-quo découlant de la mésentente des élus dont le PAPC d’une part et la tutelle administrative (Daira et wilaya) d’autres parts. Une sorte de “Wait and see” observée par la tutelle qui semble s’éterniser  à prendre une décision favorable aux vœux des nouveaux locataires de l’hôtel de ville.

En effet, la hiérarchie fonctionnelle du secrétaire général , à savoir le chef de Daira, a dans une mise au point parue récemment insisté sur le maintien du S.G à son poste en raison du statut de ce dernier nommé par décret et ce, malgré la désapprobation totale et sans équivoque du premier magistrat de la ville . Ce dernier a ,en vertu du code communale qui lui procure une hiérarchie opérationnelle sur l’ensemble des fonctionnaires de la Mairie y compris le SG, et au lendemain de sa prise de fonction , déclaré que le S.G, lui-même assurant la fonction par intérim,”persona non grata” au sein de l’hôtel de ville.

Il faut dire que les affaires se suivent et se répètent à Sidi Bel Abbès et la situation des administrés  ne semble pas trouver une issue réconfortante à moins d’une intervention du ministre lui-même pour dénouer la crise et apaiser les esprits.


le 20 mars 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
20 mars 2018

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00