Athlétisme :: A l’âge de 09 ans, Ben Aboune Wissam, rêve déjà de devenir championne

A l’âge de 09 ans, la petite fille Ben Aboune Wissam, encore écolière dans le primaire, rêve déjà de défiler avec les grandes dans sa discipline d’athlétisme. Il n’y a pas un cross organisé, ou elle ne décroche pas la 1ére place, et si les circonstances trahissent, par défaut de mauvais entrainement ou défaillance dans sa préparation, elle en fait une tête ni manger ni dormir, seulement après de longues conciliations des parents.

On a réussi d’abords à lui provoquer l’envi de faire du sport, ensuite on est parvenu à lui tracer un objectif qu’elle prend aujourd’hui à tout cœur, explique son père. Maintenant, elle ne rate aucune séance d’entrainement  quelque soit le climat. Courir est devenu pour elle une matière comprise dans l’emploi du temps.

Elles sont nombreuses de son âge de différentes associations sportives (El Moustakbel, CAAT Telagh, Sarie sidi bel abbés et sidi Yacine ainsi que d’autres.) qui n’attendent rien de plus qu’une meilleure prise en charge pour devenir de vraies championnes et pouvoir disputer des titres nationaux et internationaux. Cette réflexion concerne aussi les garçons de leurs âges Sahli Louàye notamment, né en 2007, toujours 1er de sa catégorie.

Cette énergie se trouve malheureusement délaissés sans aucune assistance sérieuse, enregistrant pourtant de bon résultat reconnus par la ligue d’athlétisme de sidi bel abbés à travers des cross officiels organisé à la forêt de Bouhriz par la direction de la jeunesse et des sports.

Notre futur championne a disputé plusieurs cross, dont 04 officiels sur un parcourt forestier au bois de Bouhris. Elle a été sacrée 1ére dans toutes les compétitions. Les connaisseurs témoignent que Wissam détient de grandes qualités qui peuvent l’emmené plus loin dans cette discipline, si elle est prise dans de bonne mains.

L’assemblée de wilaya, lors de sa session ordinaire ce jeudi 11 janvier 2018, a appelé à la hausse les aides octroyées par la wilaya aux différentes associations sportives. Gardons espoir espérant une décision politique qui met en valeur cette discipline, ainsi que d’autres, de par le foot, afin de cesser de pleurnicher à chaque échéance nationale, et surtout internationale, du manque d’athlète algériens à disputer des médailles de gloire.

Djillali T   

14 janvier 2018

le 14 janvier 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
14 janvier 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 919
  • 5 722