L’attaque contre le consulat US à Benghazi : “Planifiée”

Sam Bacile, 54 ans, le réalisateur du film Israelo-Américain intitulé ” Innocence of Muslims (L’Innocence des musulmans)” reste introuvable aux USA , il se cache tout simplement par peur de lynchage. Ce film a déchainé la rue Arabe de Casablanca au Caire en passant par Benghazi (Libye) où l’ambassadeur Américain qui s’y trouvait a trouvé la mort avec trois autres suite à l’inhalation de gaz et fumée dégagés de l’incendie de l’immeuble du consulat qui a été attaqué au lance roquette et arme lourde , cette attaque et ironie du sort, qui se passe un 11 septembre comme tant d’autres signées généralement par El Qaida, a duré plus de 3h. Le cinéaste originaire de Californie, a récolté 5 millions de dollars chez ses amis donateurs juifs pour monter ce film dont le but inavoué, dit-on, était de créer cette discorde, en ces temps de révolution, menaçant le rapprochement de l’Amérique d’Obama des islamistes et pays Arabes.L’attaque suivi du décès de l’ambassadeur Américain a été dénoncée par le gouvernement libyen qui a pointé des doigts les partisans de Kaddafi.D’autres parts l’administration Obama a signalé que cette attaque «a été planifiée», cité par le New York Times puisque parmi les manifestants, des extrémistes se sont infiltrés et utilisés des lance-roquettes contre le consulat.Affaire à suivre !


le 13 septembre 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 septembre 2012

4 Commentaires pour “L’attaque contre le consulat US à Benghazi : “Planifiée””

  1. Mijo

    La vérité sur un film controversé

    Raymond Saint-Pierre explique l’origine du film qui a mis le feu aux poudres dans le monde musulman. Des acteurs trompés

    http://fr-ca.actualites.yahoo.com/video/film-controvers-025014501.html

  2. Mijo

    bonjour: Le mystère plane sur l’auteur du film qui a déclenché les violences anti-américaines

    Mystères et confusion régnaient mercredi soir sur l’identité de l’auteur du film ayant provoqué de violentes attaques contre les Etats-Unis en Egypte et en Libye, et la mort d’un ambassadeur américain.

    Le cinéaste, qui se qualifie d’Américano-israélien et se fait appeler Sam Bacile, aurait décidé de se cacher, selon l’un de ses collaborateurs, craignant pour sa vie après l’éruption de violences provoquée par son film à petit budget “Innocence des musulmans”, qui tourne en dérision le prophète Mahomet.

    Mercredi soir, une information relayée par les médias américains affirmait qu’un copte vivant dans la banlieue de Los Angeles, Nakoula Basseley Nakoula, était le responsable de la société de production du film et qu’il avait eu maille à partir avec la justice.

    Des documents judiciaires dont l’AFP a eu copie confirment que Nakoula Basseley Nakoula a été condamné à 21 mois de prison en 2010 pour escroquerie bancaire et qu’il résidait à Cerritos, dans la banlieue sud de Los Angeles.

    Un journaliste de l’AFP s’est rendu mercredi soir au domicile de M. Nakoula, devant lequel étaient stationnés plusieurs véhicules de la police et du shérif de Los Angeles.

    Deux officiers du bureau du shérif sont restés dans la maison pendant plus d’une heure, et sont sortis sans faire de commentaire vers 21H00 locales (04H00 GMT).

    La famille a refusé de parler aux quelques journalistes présents. Mais la porte d’entrée de la maison, ornée de deux fenêtres semi-circulaires aux motifs originaux, présentait une similitude flagrante avec une porte apparaissant dans plusieurs scènes du film, dont des extraits sont visibles sur internet.

    Steve Klein, consultant sur le film, a nié mercredi l’implication d’Israël dans la production et a assuré que Sam Bacile — un pseudonyme, a-t-il reconnu — était mortifié par le décès de l’ambassadeur américain en Libye, Chris Stevens, lors de l’attaque du consulat de Benghazi, où trois autres Américains ont été tués.

    “Il est bouleversé par le meurtre de l’ambassadeur” a assuré M. Klein à l’AFP, soulignant qu’il avait parlé au téléphone à Sam Bacile plus tôt dans la journée, mais qu’il ignorait où il se trouvait.

    Dans un entretien au Wall Street Journal, mardi, Sam Bacile s’en était pris directement à l’islam, qu’il qualifiait de “cancer”.

    “C’est un film politique. Pas religieux”, ajoutait-il, précisant avoir fait le film — où des acteurs parlant anglais avec l’accent américain présentent les musulmans comme immoraux et gratuitement violents — avec 60 acteurs et une équipe de 45 personnes.

    Mais l’équipe du film a fait part de sa colère, mercredi, dans un communiqué publié par le Los Angeles Times. “Tous les acteurs et toute l’équipe sont bouleversés et ont l’impression d’avoir été exploités par le producteur”, écrivent-ils.

    “Nous sommes à 100% contre ce film et avons été grossièrement trompés sur ses intentions et objectifs. (…) Nous sommes choqués par les réécritures radicales du scénario et les mensonges proférés à toutes les personnes impliquées”, ajoute le communiqué. “Nous sommes profondément attristés par les tragédies” survenues en Libye et en Egypte.

    L’actrice Cindy Lee Garcia, qui joue une femme dont la fille est proposée en mariage à Mohamet, a affirmé qu’elle ignorait que le film fût une propagande anti-musulmane, ajoutant que des dialogues avaient été doublés après le tournage. Selon elle, “il n’y avait rien sur Mahomet ou les musulmans” dans le film qu’elle a tourné.

    Le doublage est parfaitement visible sur les 14 minutes du film diffusées sur internet, où des mots sont grossièrement insérés au beau milieu de séquences.

    M. Klein craint que le cinéaste ne connaisse le même sort que le réalisateur néerlandais Theo Van Gogh, qui avait été assassiné en 2004 après avoir déclenché des protestations avec un film anti-musulmans. “S’il apparaissait en public, je suis sûr qu’il serait tué très facilement”, a-t-il dit.

  3. Mijo

    Quand un navet enflamme les passions
    L’innocence des musulmans est un authentique navet cinématographique, qui dénigre l’islam et dépeint Mahomet comme un homme dépravé et ridicule. Le film n’a jamais eu droit à une diffusion digne de ce nom, mais une bande-annonce de 14 minutes doublée en arabe a récemment commencé à circuler sur YouTube. Le film est imputé à un dénommé Sam Bacile, qui se dit israélo-américain et qui vit en Californie. L’homme se terrerait depuis l’éclatement des violences dans le monde arabe. YouTube a indiqué jeudi que la bande-annonce du film a été bloquée en Égypte et en Libye.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00