Atteinte grave à la dignité des militants des droits humanistes

Déclaration d’« Ensemble 95», le 28 février 2014
Suite à son interpellation devant son domicile, mardi 25 février 2014, en fin de matinée, notre camarade Boualem SNAOUI, l’un des porte-parole départemental d’ « Ensemble », emmené menotté, a passé près de 8 heures en garde à vue dans les commissariats de Deuil-la-Barre et d’Enghien.
Pour quelle raison ?
Une plainte déposée par René Taieb, candidat PS aux élections municipales de Montmagny, et responsable du CRIF dans le département, pour dégradation de ses affiches apposées sur les panneaux dédiés à la libre expression publique dans la commune de Montmagny et « incitation à la haine raciale ».
Or, Boualem Snaoui n’a fait qu’apposer des affiches portant les mentions suivantes :
« En 4 ans, l’armée israélienne a détruit 12 000 maisons palestiniennes et déraciné 200 000 oliviers (rapport B’tselem, ONG israélienne) – Quel rapport avec la sécurité d’Israël ? »
« Des centaines de jeunes Israéliens sont emprisonnés parce qu’ils refusent de servir dans leur armée d’occupation. Exigeons leur libération ! »
« STOP à la collaboration avec le terrorisme d’état israélien »
« Pas un sou à l’occupant israélien »
Nous y voilà ! De la « haine raciale » ça ? En réalité, M. Taieb ne supporte pas qu’on critique la politique d’apartheid de l’État d’Israël. Il faut savoir que notre représentant départemental mis en cause, a eu récemment l’occasion de proposer à M. Taieb un débat public et contradictoire sur le sujet, et que ce dernier s’est dérobé.
Le plus scandaleux dans cette affaire est cependant de constater qu’en dépit de son identification précise, à travers des tracts saisis dans son véhicule, en tant que personne investie publiquement, la police nationale, en liaison avec les services du procureur, a procédé à son arrestation et mis en garde à vue, alors qu’il était facilement joignable par les services concernés.
Nous refusons le détournement des missions de la police nationale à des fins politiques.
Nous tenons à dénoncer et à condamner les méthodes d’humiliation et d’atteinte grave à la dignité des militants des droits humains, et rappeler notre attachement à la liberté d’expression et d’opinion, que l’Etat doit garantir à tous les citoyens. La liberté d’affichage est constitutive d’une liberté fondamentale. C’est une pratique enracinée dans la tradition démocratique.
Déjà, les activistes pro-État israélien avaient tenté d’intimider les militants de la cause palestinienne qui menaient la campagne « Boycott, désinvestissement, sanction » (à l’égard d’Israël). Mais le tribunal de Pontoise a prononcé la relaxe de ces 7 militants le 20 décembre dernier. M. Taieb devrait s’en souvenir.

Gilles Monsillon,
ensemble.contact.95@gmail.com

presse 1

presse 2

presse 3


le 02 mars 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
02 mars 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 4 107
  • 9 042