NOTRE ENNEMI : LE BRUIT

C’est l’article de Monsieur Djillali T qui m’a mis la puce à l’oreille, sur le calvaire qu’endurent les citoyens à cause du « Tapage nocturne aux feux d’artifice ». Ceci m’a incitée à ‘concocter’ cet écrit, afin d’attirer l’attention sur les risques du bruit…un vrai cauchemar.. J’ai perçu la détresse de M. Djillali T, quand il a dit : « Le bruit est incroyable…Il n’est pas nécessaire de sortir voir l’état des gens ou demander ce qu’ils en pensent. Votre pouls après une dure journée, le battement de votre cœur, la chaleur qui vous monte à la tête,
l’état de votre épouse à votre coté ainsi que celui de vos enfants vous suffisent largement comme exemple de comprendre ce qu’endure le citoyen dans un état plus grave nécessitant du repos….. » Effectivement, le bruit est l’ennemi number one de nos cellules
sensorielles…car nous naissons avec un fonds très limité de ces cellules qui une fois détruites ne se régénèrent pas…! Le bruit est un véritable problème de santé qui peut être une source originelle de pollution qui concerne notamment, les populations qui se condensent de plus en plus dans les grandes agglomérations urbaines… L’exode, l’industrialisation, le développement des moyens de transport et l’apparition des musiques électroniquement amplifiées, semblent être à l’origine du phénomène ou fléau qui touche surtout la jeunesse. L’amplification des nuisances sonores est un processus d’autant plus alarmant que ses conséquences pour la santé sont discrètes. Lorsque les personnes perçoivent une surdité affirmée, il est souvent trop tard…!!! « Si le niveau sonore des grandes villes s’élève encore un peu, nous risquons d’être entraînés dans un monde de folie et de déséquilibre nerveux généralisé…”

Le bruit est défini comme étant une vibration de l’air résolue par une fréquence exprimée en hertz. Les bruits se subdivisent en types
distincts en fonction de sa fréquence : les infrasons dont la fréquence est inférieure à 20 hertz ; les sons audibles par l’homme
qui ont une fréquence comprise entre 20 et 20 000 hertz et enfin, les ultrasons, dont la fréquence est supérieure à 20 000 hertz……Les
sons graves ont une fréquence plus faible et les sons aigus une fréquence plus élevée….Le niveau de bruit est mesuré à l’aide
d’un sonomètre en décibels. Un bruit est d’autant plus fatal, qu’il est intensif, prolongé, que sa fréquence est élevée et qu’il est perpétré par à coups. Les spécialistes ont également enregistré qu’un signal sonore dit impulsionnel est plus dangereux qu’un son continu.
Le bruit influe directement sur la capacité de l’audition. Cette influence se manifeste sous plusieurs formes : les acouphènes, la
diplacousie, ou de sifflements qui peuvent être éphémères ou définitives. La surdité qui est une conséquence irréversible peut
aussi, se révéler après une exposition prolongée au bruit, car les cellules de l’oreille interne sont peu à peu détériorées lors de
la dite exposition. Elle peut aussi provenir de manière brutale si l’oreille est soumise à un bruit très intense. D’autre part, Le bruit peut altérer la qualité et la quantité du  sommeil ; ainsi, la perturbation périodique du sommeil peut contribuer à un épuisement chronique outrancier avec une véritable somnolence diurne et comme conséquence, une diminution des performances intellectuelles, de la motivation au travail et une impression de frustration et d’agressivité envers les autres etc.. …La concentration est réduite quand le sommeil a été troublé et plus la somnolence est grande, plus le fonctionnement du cerveau est sensible à la monotonie ambiante ce qui se traduit par les absences et la réduction de la vigilance. Le bruit est devenu, au fil des temps, une incontestable menace sur la
santé, puisqu’il est aussi néfaste pour d’autres organes que l’oreille. Il a été prouvé que le bruit modifie des fonctions neurophysiologiques de l’organisme par un effet de stress.
L’hypertension artérielle observée plus fréquemment chez les personnes exposées au bruit que chez celles vivant paisiblement, les
problèmes cardiovasculaires, respiratoires, oculaires, neuroendocriniens, et surtout le sommeil et l’humeur, sont affétés par les nocivités sonores…Même chose pour le système immunisant, car toute agression répétée peut avoir des résultats négatifs sur les aptitudes de défense du corps et donc sur les fonctions immunitaires…..Le bruit a aussi des effets nuisibles sur la santé mentale des personnes exposées au bruit de manière chronique, et présente particulièrement une nocuité sérieuse pour des personnes
anxieuses et présentant un signe de déprime. Le stress, l’angoisse, l’exaspération, les troubles de la mémoire et même la dépression sont autant d’effets associés, souvent, à une vie dans une atmosphère bruyante. L’exposition prolongée au bruit est un risque de voir ses comportements se transformer. Ceci peut se traduire par une agressivité aggravée, un accroissement du nombre d’altercations,
une moindre affectivité à l’égard des autres, moins d’intérêt à l’environnement social…etc. Le bruit affecte également, l’exécution des besognes compliquées qui demandent une concentration soutenue et continue ce qui engendre la réduction de la productivité. Il nuit aussi, à la qualité des communications orales  et donc aux rapports avec les autres.La jeunesse est la première victime du bruit, car, non seulement, les jeunes sont exposés aux même nocivités que le reste de la population, mais en plus, leurs loisirs sont plus tapageurs. Les dangers pour les adolescents d’écouter des musiques trop fortes avec leurs iPod, IPad et autres baladeurs sont confirmés. Selon des chercheurs, dans les dix ans qui viennent toute une jeune génération souffrira de surdités partielles survenant  plus précocement que celles attendues classiquement en fonction du vieillissement.

Le bruit est une source de pollution grave qui doit être réglementée. L’oreille est donc un organe très délicat, en particulier pour les
cellules de Corti, mais très important qu’il faut protéger par tous les moyens et à tout prix.

Respectons-Nous… !

Bien à vous M. Djillali Toumi… !!!!

Mme Le Cygne


le 07 octobre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 octobre 2013

14 Commentaires pour “NOTRE ENNEMI : LE BRUIT”

  1. hakim

    Sbah-el-kheïr aâlikom chers lecteurs assidus, je vois que tout le monde se rends compte que le bruit chez nous fait partie intégrante de la société inculte et inéduqué,je me pose la question à savoir si on a du sang qui nous coule dans nos veines où du purin ? Où est le temps de nos aïeux illettrés mais ils ont suent nous donner des bases fondamentales qu’est-ce que le respect et vivre dans une société humble avec ces moyens modeste sans chichi.On peut donc constater l’égo est une des grandes causes des algériens du mal-être au quotidien.Mais il y en a bien d’autres facteurs qui nous bouffe nos neurones par cupidité et qui nous empêchent de faire de sortes de vivre en harmonie avec son prochain,d’où la cacophonie H/24 sans tenir compte de son voisin de palier, je suis chez moi je fais ce qui me semble confortable et au diable le voisin.Aucune situation aucun avantage,aucun endroit serions plus heureux,aucun logement,ou plaisir aucune fortune,ni des revenus privilégies nous donne ce qu’on appelle le bien-être,nous ne pouvons vivre éternellement sans loi ni foi,Croire que l’ont peut être heureux en étant riche avec nos 4X4 en bravant tout ce qui est devant soi n’est qu’une illusion le m’a tu vu on connait.,j’ai rencontré à S.B.A bien plus de gens heureux parmi les gens pauvres que parmi parmi celles qui nous tarabustent avec leurs milliards et qui ont l’air de gueux,la morale de l’histoire ce que la société a besoin c’est l’éducation qui nous fait drôlement défaut d’où cette situation infernale et frise la schizophrénie.

    • le cygne

      Très beau commentaire Mr hakim…!!!
      Où est le temps de nos aïeux…??? Question pertinente…!!! A vrai dire je me suis déjà posée deux fois cette question dans mes commentaires, et voilà qu’une autre personne la pose encore,et parle de bases fondamentales et d’éducation..!! Certains vont nous traiter de nostalgiques, d’autres d’arriérés….mais moi je dis tout simplement, que le mal est trop profond et qu’il est temps de retrouver les valeurs morales et sociales du savoir- vivre de notre société….des valeurs qui n’ont pas de prix….!!! Sinon le calvaire n’est pas prêt de se terminer….!!!

      Nos Aïeux → Illettrés + éduqués + pauvres+ modestes+ naturels= société humble, respectueuse vivant en harmonie
      Nous → Lettré + non éduqué+ matérialiste + cupide+ artificiels = société ‘folle’, irrespectueuse vivant en pleine crise et dérégulation, aucun bien être (le bruit en fait partie)
      Quelle équation…..!!! Mais cette fois-ci, avec des facteurs connus…, enfin, je ne parle pas pour les niais, les myopes et les daltoniens..!!

      La différence entre nos Aïeux et nous est flagrante…n’est ce pas…?!! Pourquoi d’après vous…???

      Allez, commençons par faire moins de bruit et respectons nos voisins…!

  2. hakim

    Concernant le bruit,en général l’algérien il ne parle pas Messieurs il gueule, je l’ai constaté ne serait-ce que d’aller dans un café pour soi-disant dégusté un café à la limite il faut mettre des pamirs pour s’isolé du reste des clients sinon on perds ses nerfs. Autres choses pourquoi diable les automobilistes écoutent cette musique de bas quartier les fenêtres ouverts ? je suppose pour nous faire partager leurs fantasmes ! Mon dieu que la société à perdu toute notion de ce qu’on appelle le respect d’autrui et leurs quiétudes, mais bon les temps ont changer,et la société aussi elle devient de plus en plus agressif la morale de l’histoire doit-on excuser les fautes et l’inexpérience que font commettre à la société quelques zèbres zélés ? le temps nous le dira.

    • atman

      Mon cher Hakim, Non seulement ce que vous dites est véridique et pas seulement sur le territoire national. Vous n’avez qu’à traverser les frontières. En Grèce, ils se constituent en horde pour voler les automobilistes devant les feux de signalisations, à Paris, l’arme blanche est devenu leur stylo à plume pour agresser le voyageur lambda. Vous pouvez voir sur youtube : Vol de portable dans le métro, vous ne serez que conforter dans votre thèse. Les grandes gueules et les bagarres qui fusent dans une soirée ou dans les quartiers populaires sont l’oeuvre d’Algériens pour la majorité constitué de clandestins venus soit disant chercher du travail…La plupart des clandestins venus d’asie ou d’afrique ne demandent quà bosser et l’exemple méritant revient aux Srilankais et pakistanais qui pour survivre vendent des fleurs ou des fruits à la sortie des métros. Au-delà de cette catégorie de personnes, il s’avère que lors des mariages célébrés par les algériens, le périphérique à forte densité de trafic se trouve lui aussi pris en otage par le cortège des algériens qui bloquent le périphérique de Paris ? Qui peut tolérer des pratiques dangereuses et dénués de savoir vivre ?!. Chez nous lors des mariages aucune limite d’heure n’est respecté, aucune tenue et c’est toujours dans la surenchère et non dans le savoir vivre que l’échange se perpétue en rivalité les uns les autres. Et ces cortèges de mariages où les voitures slaloment comme des fous parfois au péril des occupants venus fêter un mariage et s’est soldé ailleurs par plusieurs morts. Et puis ces rues bloquées lors des décés. Personne ne s’est posé la question que c’est dangereux pour les riverains. Bloquer une rue en cas d’incendie ou fuite gaz ou de d’urgence ou d’accouchement aucune voiture utilitaire ne peut se frayer un chemin pour passer et c’est la catastrophe. Les postes radios des voitures qui circulent en balançant des décibels à vous écorcher le tympan à n’importe quelle heure de la nuit ou du jour. Les voitures de dragueurs qui stationnent devant les résidences d’étudiantes bloquant le passage des voiture sans être inquiéter, les tue-têtes des hauts parleurs nasillards mal synchronisés de l’appel à la prière sont un cauchemar pour les malades et les insomniaques. La sonorisation est vétuste et ne rend en aucun cas l’appel à la prière un service à la parole de Dieu. La voix éraillée semble de mauvaise humeur et n’encourage guère à accomplir son devoir. Les cafés sont à l’image des gens qui gueulent et qui s’apostrophent. Tout cette anarchie est à l’image d’une gouvernance de façade et qui est loin d’être exemplaire. Quand le mensonge d’État s’accorde toutes les vertus du manquement au b.a.b.a de ses responsabilités, le citoyen s’en accommode lui aussi avec sa propre gouvernance en navigant comme il le désire sans se soucier de l’autre et encore moins de l’environnement proche. Oui, nous sommes devant un échec sociétale grave. Il y a 20 ans, un responsable politique faisait la remarque suivante : l’Algérie est un hôpital psychiatrique à ciel ouvert. Aujourd’hui, je peux dire que le ciel se referme de plus en plus sur nous avec des comportements pareils. Sinon, comme le disait Kateb Yacine de son vivant devant cette gabegie et anarchie : “Si on laisse faire, ne vous étonnez pas d’être égorgez à votre tour à chaque coin de rue”. À méditez !

  3. elgambiti

    Mme le cygne a traité ,dans son article,du bruit dans sa consonance acoustique du terme et a quelque peu détaillé l’ensemble des nuisances découlant de cette pollution sonore et il n’y a pratiquement rien à ajouter au niveau du descriptif sauf que la réglementation régissant ce phénomène et qui existe dans la législation algérienne n’est pas ou peu appliquée sur le terrain ,au même titre d’ailleurs que pour les autres nuisances. Mais ce qui me chagrine le plus , ce sont les bruits des chuchotements que certains commentateurs se réservent le droit d’user par esprit de contradiction ,voulant à tout prix et comme toujours simplifier les cas de figure qui se posent à notre pays en les comparant à des pays qui nous devancent en tout point de vue,d’abord au plan culturel et politique ensuite en terme de niveau de développement , d’ancienneté et d’expérience dans l’état de droit. Ceci ne justifie pas cela mais, relativiser le traitement du problème en le situant dans la mentalité et la culture de nos compatriotes,dans cette atmosphère de mutation politique dont on ne connaît pas l’issue et qui explique en partie cette débandade de la société algérienne qui se recherche ,approcherait beaucoup d’éventuelles solutions à ce sujet préoccupant ;et quel sujet ne l’est pas dans notre pays ? Nous sommes, en majorité ,capables de diagnostiquer l’état de toute l’activité sociétale de notre milieu et nous sommes culturellement inaptes à lui apporter les solutions idoines que nous connaissons ,soit par esprit de compensation à notre frustration vis-à-vis du pouvoir ou par égoïsme ,tout court

    • le cygne

      Entièrement d’accord avec vous Mr elgambiti……!!!! Vous voyez, parfois on n’a pas pas besoin de consensus, car il arrive qu’on soit en concordance sur toute la ligne……!!!! Ceci dit, nous devons au plus vite, ‘changer’ cette mentalité, ……qui nous mènerait droit en ‘enfer’…!!! Je parle bien sûr de l’enfer terrestre….!!!!!

  4. jawad

    Merci madame Le Cygne! Votre article énumère d’une façon bien détaillée et bien explicative les principaux dangers du bruit pour la santé –en général- de l’individu et, en particulier, pour son sens de l’ouïe. On comprend donc aisément que ce bruit, on aurait tout intérêt à l’éviter. Mais… est-ce toujours possible?

    Malheureusement, la réponse à cette question est NON! Qui pourrait empêcher le passage d’un train ou d’un gros camion? Qui pourrait empêcher le menuisier du coin de mettre sa machine en marche à l’heure de la sieste? Qui pourrait empêcher les enfants de faire exploser les pétards le soir? Qui pourrait…? Qui pourrait…?

    Le problème donc dépasse l’individu et interpelle bruyamment la collectivité. Nous tous devons comprendre que nous devons mettre un terme à cet égocentrisme ravageur qui est le nôtre. Cessons de nous prendre pour Tarzan qui, lui, n’était entouré que par la flore et la faune! Nous vivons en société et nos actes devraient être règlementés.

    Aussi, cette question du bruit interpelle-t-elle plus que bruyamment l’Etat et spécialement nos responsables de l’urbanisme. L’homme, dit-on, a été défini par une somme de constantes psycho-physiologiques; lesquelles ont été inventoriées comme suit: habiter, circuler, travailler et se cultiver (corps et esprit). La question est: a-t-on veillé comme il se doit sur le zonage de la ville pour pouvoir régler au mieux ces 4 fonctions principales quotidiennes?

    Merci Madame pour avoir soulevé ce problème et bonne fin de soirée!

    • le cygne

      Vous savez Mr Jawad, parfois il y a des problèmes graves comme celui de la pollution sonore, mais qui passent inaperçus, parce que tout simplement on ignore que ‘Asslan’ c’est un ‘problème’… On ignore ses effets nuisibles et qu’il constitue un vrai danger pour la santé publique et l’environnement… ! Le problème, c’est que nous ne connaissons que l’ancienne liste des problèmes.. !
      Il est vrai aussi, que ce sont des nuisances récentes, qui sont nées avec la modernisation de la société…. !!!! Ainsi, chaque avancée technologique a, en face d’elle, une régression environnementale et humaine…!!! C’est le prix à payer…..!!! Viendra, un jour où l’espèce humaine devrait choisir…si toutefois, elle aura la possibilité de le faire… ! Drôle de monde, n’est ce pas …!!!!!!???

      Salam Amical… !

  5. le cygne

    Effectivement, Mr Djillali T……!!! C’est vrai que le citoyen doit s’impliquer plus , pour atténuer les effets nuisibles de ce phénomène source de stress et/ou de conséquences pathologiques ( méconnus de la plupart des concitoyens.), en baissant le son de la musique, en évitant les travaux(chignole , marteau…etc..) , pendant les heures de siestes et du sommeil la nuit, en s’abstenant d’être la cause de divers tapages nocturnes ( motos, klaxons, musique à fond, cris, sirène d’alarme, feu d’artifice…etc…), mais le pouvoir locale est le première responsable de ce fiasco monumental…. !!!! Comme vous dites, cette pagaille et ce désordre sont notamment liés aux mauvais choix des sites qui sont à l’origine de cette pollution sonore…. ! Alors, on a le choix entre le bruit du trafic routier, celui d’une une voie ferrée qui traverse les cités (comme celle de Sidi Djillali…!), des zones industrielles voisines des zones d’habitations, des salles de fêtes qui ne respectent pas les normes d’isolation phonique, des sources mécaniques ponctuelles au milieu des habitations, du trafic aérien…….etc….etc…etc…!!!! Autrement dit, une grande vadrouille… !
    L’OMS a pour la première fois publié en 2011 la charge de morbidité assignable au bruit ambiant en Europe : « une personne sur trois est exposée dans la journée à des niveaux de bruit qui peuvent nuire à sa santé ; durant la nuit, un européen sur cinq est exposé à une pollution sonore si forte qu’il peut en devenir malade. De tous les facteurs environnementaux pouvant causer des maladies en Europe de l’Ouest, le bruit arrive en deuxième place derrière la pollution atmosphérique. »

    Je me demande si une étude a été effectuée par l’ONS ou un autre organisme, sur l’impact du bruit sur la population…?? Quant aux autorités, le problème du bruit reste le dernier de leurs soucis…Pourtant, ils n’aimeraient pas qu’on fasse trop de ‘bruit’…. C’est vrai qu’il y a ‘bruit’ et ‘bruit’… !

    Où va-t-on comme ça…..on va devenir tous ‘fous’ un de ces jours….. !!! Comme la pollution sonore est le résultat du processus d’urbanisation alors la seule solution serait ‘l’exode’ vers la campagne mais en laissant derrière nous tous les artifices de la ville… ! Mais la question qui se pose le pourrions- nous… ????

    • Boualem

      mme le cygne je crois que vous etes dépassé par les évènements des fois je ne veux pas vous agresser loin de là vous avez cité des exemples qui ne collent pas en europe pendant le jour on ne remarque pas qu’il y a du bruit dehors jour et nuit on n’entend que les ambulances et la police le reste les oreilles ne subissent aucune agression sonore mme j’ai passé l’été à Paris je parle en connaissance de cause mme j’ai vu les travaux sur le périphérique et j’ai constaté le changement de bruit pourtant c’est des milliers de voitures et motos jour et nuit c’est pas bel-abbes mme et contrairement à nous chez eux on pensent au confort des citoyens mme aussi je vous invite à lire cet article sur le sujet que j’ai abordé copié -collé

      Paris et Lyon vont-ils réussir à diminuer le bruit ? Associées à deux observatoires, Bruitparif et Acoucité, les deux métropoles sont engagées dans un projet européen, “Harmonica”, pour tenter de cartographier les nuisances sonores et tester des dispositifs innovants de lutte contre la pollution sonore.

      Alors qu’à Lyon un premier travail d’enquête s’engage pour élaborer un nouvel indice sonore avec la population, deux expérimentations sont en cours à Paris pour lutter contre le bruit de la circulation et de la rue. L’une sur les terrasses des bars dans le 11e arrondissement, l’autre sur le périphérique.

      Sur cet axe le plus bruyant de la capitale, qui expose plus de 100 000 habitants sur un parcours de 35 kilomètres, des campagnes de mesures réalisées par Bruitparif ont révélé des niveaux sonores qui excèdent systématiquement les valeurs limites réglementaires, de jour comme de nuit. 61 000 personnes subiraient le bruit du périphérique, sans répit.

      DANGER POUR LA SANTÉ À PARTIR DE 85 DÉCIBELS

      Entre le 25 et le 29 juin, le revêtement de la chaussée de cette autoroute urbaine a été remplacé par une nouvelle couverture acoustique sur la portion comprise entre la porte de Vincennes et le pont de Lagny. Le procédé, selon le fabricant, est censé apporter une diminution de l’ordre de 7 à 8 décibels (dB), soit l’équivalent d’un trafic diminué par 8.

      Cinq stations de mesures permanentes ont été installées sur le terre-plein central et sur les façades des immeubles afin d’évaluer l’impact de l’opération. Des mesures seront également réalisées dans un véhicule avec un mannequin acoustique capable d’enregistrer les niveaux sonores perçus par l’oreille humaine. Avant le démarrage des travaux, les indicateurs placés sur cette portion expérimentale ont indiqué des valeurs entre 76 et 83 dB (A). C’est considérable, car les spécialistes de Bruitparif estiment qu’il y a danger pour la santé à partir de 85 dB (A).

      “BAISSER D’UN TON”

      Mais un changement de revêtement ne sera pas suffisant. Pour diminuer véritablement le bruit, comme la pollution de l’air sur le périphérique parisien, les experts recommandent de réduire la vitesse de circulation, en particulier la nuit, de diminuer le trafic et de couvrir partiellement ou totalement l’ouvrage.

      Une autre action, baptisée “baisser d’un ton”, est menée sur les terrasses parisiennes, qui, depuis l’interdiction de fumer dans les lieux publics, sont devenues le salon des noctambules, provoquant conflits et exaspérations des riverains. Cinq stations de mesures ont été installées sur les terrasses de la rue Jean-Pierre Timbaud dans le 11e arrondissement de la capitale, pour évaluer le volume sonore extérieur des établissements.

      A partir de septembre, des systèmes d’alerte seront expérimentés. Lorsqu’un seuil, défini en concertation avec les riverains, Bruitparif et la municipalité, aura été franchi, les propriétaires recevront une alerte par SMS. A l’image des radars contrôlant la vitesse des automobilistes sur les routes, des panneaux installés sur les terrasses pourront indiquer aux clients et aux patrons le niveau sonore en temps réel. Le feu rouge indiquera un excès de voix…

      Sophie Landrin
      Un nouvel indice européen des nuisances sonores

      Le projet Harmonica vise à créer, d’ici à 2014, un nouvel indice du bruit, simple à comprendre et surtout proche du ressenti de la population. Les indicateurs classiques mélangent des données qui tiennent compte de l’intensité du bruit en décibels et d’autres qui mesurent les aspects événementiels, par exemple des klaxons, qui s’ajoutent au bruit de fond. Actuellement, les cartes du bruit indiquent les niveaux sonores générés par des infrastructures de transports ou des sites industriels sans tenir compte des bruits fluctuants. La diversité des différentes sources de bruit n’est pas toujours évaluée. Le nouvel indice devra intégrer tous les paramètres en proposant une échelle simple allant de 1 à 10. Harmonica va être élaboré avec la population et aboutir à la création d’un portail Internet permettant de diffuser les résultats sur le bruit des différentes agglomérations à l’échelle européenne.

      • le cygne

        Alors là, Mr Boualem, …..c’est sûrement l’OMS qui est dépassée par les évènements……!!! El Ma3za ne volera jamais, je vous l’assure….! L’article, il est intéressant, il prouve que les gens souffrent,…… la seule différence est que leurs experts ainsi que leurs associations bougent et influent sur la décision de leurs autorités…!

  6. Boualem

    Notre ennemi LE BRUIT il est insupportable pour deux catégories de la population les enfants et les personnes agées car les jeunes en pleine possession de leur force ne se rendent pas compte qu’ils paieront la facture plus tard nous sommes passés par là mme le cygne surtout quand on aime la musique moi ce qui me dégoute c’est que tous parlent fort matin ,soir ,et surtout la nuit en bande et le malheur ils ne se comprennent pas ils parlent tous en meme temps pour ce qui est du coté médical le bruit a des conséquences sur l’oreille et le cerveau et peu stresser certaines catégories de personnes pas tous et vous le savez car il y a aussi l’habitude de certains comportements mme le plus grave est au niveau de l’application de LA LOI le vol est puni par la loi pourquoi pas le bruit ? c’est la question qu’on doit se poser si nous vivons dans un état respectable du moment que le tapage nocturne est régi par des articles de loi du code pénal . les gens du sud vivent avec le bruit ça fait parti de leur mode de vie ? quels sont les remèdes mme ?

    • le cygne

      Quels sont les remèdes….??? Une bonne question Mr Boualem..!
      Eh bien! tout simplement faire moins de brrrrrrrrrrrrrrrruit……!!!!!

      Entre autres, prendre conscience des effets nuisibles du bruit ! Changer nos mauvaises habitudes et nos mauvais comportements..! Apprendre à nous respecter..! Utilisation des bouchons,des techniques et des matériaux d’isolation phonique…! L’innovation scientifique pour accroître les moyens d’insonorisation….!!!! Préserver les zones calmes..!!! Déménager et s’éloigner quand le bruit est trop important…! Application de la Loi…! Et surtout que les autorités choisissent des sites appropriés pour leurs projets et ceux de la ville….!

      Les règles du bon sens et du respect restent de mise…!

  7. Djillali T.

    rien désormais ne fonctionnera dans le bon sens sans une volonté sincère de l’autorité seule garante du système en poste. le citoyen a été clochardisé. l’exemple pour lui maintenant est une réelle débâcle. l’état n’a malheureusement que l’unique souci de s’agripper à la chaise des privilèges étroits. d’ailleurs il suffit tout juste de voir ce qu’est réservée comme budget aux recherches scientifique seules solutions de nos maux de société….il ne faut pas être génie pour comprendre que la grande majorité des soucis de la société proviennent de mauvaises décisions ou de leurs absences. même les activités sources de ce malaise torturant pour nous et nos enfants qui ne savent plus comment apprendre leurs leçons ni faire de la sieste prescrite médicalement surtout pour les nourrissons et les enfants à bas ages, telles la menuiserie, la tôlerie etc sont autorisées par le registre de commerce à exercer leurs folies sous des immeubles et dans des cités peuplées. et quand les locataires déposent plainte auprès de la police, ils s’apercevront qui ces artisans ont été autorisés par l’autorité à semer la pagaille et le désordre au sein de la société…pour en conclure, “LE POISSON POURRI PAR LA TÊTE”‘ dit le proverbe..merci madame, le combat proclame plus que jamais des bonnes volontés

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 4 673
  • 7 512