Bras de fer entre les Magistrats et leur tutelle

Le syndicat des magistrat vient de décider la gréve à partir du dimanche 27 octobre 2019. Les termes du discours du président est d’une virulence particulière. C’est inédit. Et c’est d’une portée symbolique très importante.

D’abord, et puisque les magistrats appartiennent à ces corps interdits de grève, leur décision s’apparente à une désobéissance civile, puisque celle-ci se caractérise, entre autre, par le refus de se soumettre à la loi. Ensuite, cette grève qui a pour objet, aussi, des revendications sociales et salariales, va provoquer une réaction en chaîne. Beaucoup d’autres catégories de travailleurs iront dans leur sillage.

Si les évènements évoluent dans ce sens, les choses sérieuses commencent pour le pouvoir qui va, soit céder, soit s’endurcir en réaction. Ce qui est notable, aussi, dans le discours du syndicat c’est que les magistrats (ou certains d’entre eux, du moins) ne sont pas du tout satisfait de l’action de l’actuel ministre de la justice, à qui, apparemment, ils viennent de déclarer la guerre. C’est vrai qu’il a commencé très fort et qu’il a trop poussé sur le champignon.

Voici ci-dessus , une analyse de notre ami Me Mekidèche sur sa page Facebook concernant cette annonce de grève faite aujourd’hui par le syndicat des magistrats qui ont, pour la deuxième fois depuis l’avènement du Hirak, osé défier la tutelle en s’opposant à une série de décisions jugées disproportionnées par la corporation, prises hier et qui vont à l’encontre de leur vision .

La réponse du ministère ne s’est fait pas attendre et, est vite balancée, cet après-midi sur toutes les bannières des chaînes TV. En effet, le ministère réagit à travers ce communiqué et met en garde le corps des magistrats contre toute grève ou entrave à l’activité judiciaire.

Dans le communiqué, il rappelle que parmi les critères et notamment celui relatif aux mouvements des magistrat qui est justement l’une des causes principales de la grogne, a été accepté par le syndicat et de ce fait, la décision de mutation de tout magistrat ayant fait 5 ans au même endroit n’est qu’une suite des autres critères acceptées par le syndicat. Affaire à suivre donc !


le 26 octobre 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
26 octobre 2019

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00