Ce que dit le quotidien Ouest-info de Sidi Bel Abbes

Boumlik en sursis ?boumlik
Rien ne vas plus à l’APC c’est du moins ce qui ressort de certaines indiscrétions parvenues au journal. Le courant ne passe plus entre le président de l’APC Boumlik et le mouhafed Labied ainsi qu’avec certains élus de son assemblée. D’ailleurs, les consultations vont bon train et on prévoit sa destitution après les élections présidentielles. Il est vrai aussi que les scandales révélées par Ouest-Info et qui ont provoqué l’ire de la tutelle, ne sont pas près d’aider le maire Boumlik dans sa tâche. Attendons donc….

*********************

LE WALI HATTAB A L’ADRESSE DE LA SOCIETE CIVILE
‘’Les vieux réflexes doivent être bannis à jamais’’ La recherche scientifique à l’université de Sidi Bel Abbes est tout bonnement malade, elle est perpétuellement en quête d’équipements scientifiques. Les labos existants sont de simples bâtis qui portent cette identité illusionniste. Les candidats des filières scientifiques soucieux à leurs jeunes âges sont vidés de cette énergie par un laxisme qui fait froid au dos.
Intervenant devant les cadres et les membres de la société civile ainsi que quelques directeurs d’exécutif, le wali de Sidi-Bel-
Abbès a réitéré son engagement d’oeuvrer en étroite collaboration avec toutes les bonnes intentions pour rendre à Sidi-
Bel-Abbès ses lettres de noblesse. Une année jour pour jour après son installation, le wali n’a pas manqué de rappeler que la
wilaya de Sidi-Bel-Abbès est un grand chantier. Il cite, en premier lieu, l’état des routes. Nous sommes en train de refaire
54 kilomètres du réseau routier intramuros pour une somme de 54 milliards. En matière d’AEP, une fois les projets
en cours achevés, le citoyen gagnera en volume d’eau puisque nous oeuvrons pour prolonger à 24 sur 24 la plage d’horaire
de distribution de l’eau potable. A l’adresse des représentants de la société civile, le wali a exprimé le voeu de les voir
prendre part aux rencontres consacrées au programme du développement local. Il citera le cas édifiant de ce jeune qui a implanté en face de la maison de la culture une baraque de fortune sans que personne ne réagisse. Pour lui, c’est l’indifférence des
uns et la passivité des autres, deux comportements irresponsables qui doivent être bannis de notre quotidien. Les membres de la
société civile doivent s’impliquer davantage pour inciter les habitants à preuve de civisme, pour rendre à la ville son lustre
d’autan. L’état de la ville cadre mal avec sa réputation de cité de l’électronique.

B.Belhadj

******************************

LE WALI HATTAB MOHAMED A OUEST-INFO :‘’La confiance et la sincérité se sont installées entre nous et la population’’

En marge de la cérémonie du coup d’envoi du 4ème tour d’Algérie de cyclisme, qui a eu lieu hier matin à la place Carnot, à Sidi Bel-Abbes, Ouest-Info, a approché en aparté, M. Hattab Mohamed, wali de Sidi Bel Abbés, pour connaitre ses impressions sur l’événement du jour :wali 3

Ouest-Info : Que représente pour vous cette journée ?
Hattab Mohamed : Je dirais que c’est une journée exceptionnelle, de part cette joute, et comme vous le constatez, une journée printanière, plus de 200 cyclistes venus de tous les pays, et avec tout ce beau monde qui entoure cette grande compétition, c’est
magnifique, et nous sommes là pour donner le coup d’envoi de cette nouvelle étape Sidi Bel Abbés-Oran.
O-I : Cela fait plus d’une année que vous êtes à Sidi Bel Abbés, quel enseignement tirez-vous ?
H-M : Pour votre information, j’ai une année et 2 jours exactement (rire), et je peux vous dire que nous évoluons grâce aux efforts
de tout un exécutif, des élus, de l’administration locale, de la presse et de tous les citoyens de la wilaya. Notre objectif, dès le début, a été d’essayer d’éclairer nos partenaires sur nos objectifs et de contribuer au développement et à l’essor de cette wilaya, escompté par toute la population locale et de permettre à tous les responsables d’être présents et de s’enquérir continuellement
des progrès pour le bien être du citoyen Belabbésien, avec la persévérance dans le travail. Notre wilaya va connaitre un essor dans tous les domaines, culturel, sportif, agricole et bâtiment pour ne citer que ceux-là…. Belabbes, est un bastion qui possède beaucoup de potentialités et une jeunesse de moins de trente ans où l’on a enregistré une population de 70% qui équivaut à
365.300 jeunes, cette jeunesse mérite d’être accompagnée, et lui permettre de mettre en oeuvre son intelligence et son potentiel. Je suis convaincu qu’ensemble, nous mettrons sur rail cette wilaya qui mérite beaucoup plus de considération.
O-I : A chacune de vos sorties, il y a comme un bain de foule, vous avez une explication ?
H.M : Sourire. Ce n’est pas un scoop, mais sachez que moi aussi j’aime cette population, le contact est passé facilement, d’abord
parce qu’il y a cette sincérité et cette confiance réciproques et je suis sûr que cette wilaya mérite une grande considération, et
nous oeuvrons aussi dans le but de lui rendre son lustre d’antan, à condition que tout le monde s’y mette et merci.

Entretien réalisé par H.Aberkane

************************

VISITE D’INSPECTION DANS LE CHEF-LIEU DE WILAYA:  Le wali mécontent
Dans le cadre de la poursuite de son programme de visites à travers toutes les localités de la wilaya, le Wali a consacré la sortie d’hier à la ville de Sidi Bel Abbès, inspectant les différents projets de développement en cours de réalisation. Sa première halte fut  à la piscine  municipale où le premier responsable de la wilaya, a manifesté sa réprobation face à la lenteur des travaux.
Une date butoir a été fixée pour la réception de la piscine, ce sera le 20 Juin.

Deuxième étape, le centre sportif des jeunes talents, et le centre des équipes nationales. Réactions identiques, le chef de
l’exécutif de la wilaya, a interpellé les responsables concernés sur les insuffisances relevées en matière de produits utilisés, ainsi que sur es couleurs employées. Pour l’entretien des stades gazonnés en cours de réalisation, le Wali les a instruit d’inscrire une opération de forage d’un puits, et de veiller à préserver le gazon des terrains, en évitant l’utilisation de produits qui risquent de le détériorer. Enfin, à l’adresse des services qui vont gérer ces nouvelles infrastructures, « il va falloir devoir réfléchir dès maintenant pour rendre ces sites sportifs rentables sur tous les plans ». La délégation s’est rendue ensuite au 3ième point de
la visite d’inspection, le nouveau siège de la DTP est en chantier. Sur le site, le Wali a abordé l’état de dégradation constaté des
plaques de signalisation installées sur différentes routes et voies. Le Directeur des travaux publics, s’est engagé à remettre en état
dans les meilleurs délais, ’ensemble des plaques détériorées se trouvant sur l’Autoroute et aux entrées de la ville. wali 1

De même, le Wali, abordant la visibilité des routes et des intersections du fait de la densité de la végétation qui les borde,a recommandé de les d’aérer. Pour les arbres se trouvant sur le tracé de la voie du tramway, il y a lieu de les transférer. En ce qui concerne les chantiers de réhabilitation de la voirie et les travaux de remplacement des conduites d’AEP,avec la multitude de fouilles lancées simultanément, le premier responsable n’a pas manqué de fustiger cette inacceptable situation, les responsables de tous les secteurs doivent coordonner leurs actions pour intervenir en même temps sur les sites desprojets qui les concernent.
Après avoir achevé la visite des sites programmées pour cette sortie, le wali de Sidi Bel Abbès, a tenuà la salle de cinéma « Tessala», ex Vox, (nouvellement réhabilitée), une rencontre avec la société civile et les élus locaux, pour débattre des questions
relatives au développement et au cadre de vie des citoyens.

Dans son intervention d’inauguration de la rencontre, le Wali a réitéré son engagement d’oeuvrer en étroite collaboration avec toutes les bonnes intentions pour rendre à la ville, son image réelle. Il n’a pas manqué de rappeler que la wilaya de Sidi-Bel-Abbès est actuellement un grand chantier, du fait des multiples projets de développement en cours. Il évoquera en premier lieu l’état actuel de certaines voies, et particulièrement celles qui sont touchées par la réhabilitation des conduites d’AEP. A cet effet, il ne manqua pas de dire aux cadres de l’entreprise chargé de l’AEP, « que les travaux en cours nécessitent des réponses motivées ». Il ajoutera « comprendre les inquiétudes des citoyens». C’est la remise à niveau qui fait défaut ; des routes décapées non goudronnées causant systématiquement des affaissements, après les travaux ». En matière d’AEP, une fois les projets en cours achevés, les habitants auront à leur disposition, des volumes plus importants de ce précieux  liquide.

De même 54 kilomètres du réseau routier à l’intérieur de la ville, sont en train d’être réhabilités pour une enveloppe de 54 milliards. Ensuite, lors de la présentation des bilans de réalisation de différents secteurs dans la ville, le Président de l’APC fut le premier orateur à donner lecture du bilan de la commune, suivi par le Chef de daïra. Enfin, différentes variantes d’aménagement de trois projets, ont été présentées. Des exposés sur des aménagements urbains, en  matière de l’éclairage public, des espaces verts ont été présenté par des bureaux d’étude. Le 1er concerne l’aménagement du boulevard de la Macta et des espaces verts. Le 2ième a trait àl’éclairage de la ville et le 3ième projet est relatif à la mise à niveau de la voierie suite à toutes les interventions, de rénovation et de renouvellement urbain. Le chef de l’exécutif de wilaya, a, enfin, rappelé que d’importants budgets ont été consacrés par l’Etat, pour l’amélioration du cadre de vie du citoyen, en insistant qu’il est inadmissible que des chantiers ne respectent pas les délais de livraison, ainsi que les lenteurs dans l’exécution des travaux « Pourquoi dira-t-il, les  entreprises ne font elle pas travailler des équipes de nuit, pour accélérer les travaux et ne pas être gênées par la circulation pour d’autre types de projet.. La culture du travail propre, bien achevé, avec des couleurs répondant aux caractéristiques de la ville, avec l’utilisation de matériaux nobles, fait souvent défaut.wali 2
Le wali a brossé le bilan  des réalisations depuis 1999 énumérant les projets de grande envergure qui sont déjà inscrits à l’image d’un autre CHU d’une capacité d’accueil de plus de 500 lits, ou du Centre Anti cancéreux…

En matière de réalisation de logements, le Wali ajoutera, en rappelant les résultats atteints,que ses orientations sur la nécessité de la construction des nouvelles cités, avec les viabilités et les équipements de proximité indispensables , pour en faire des lieux de vie, et non pas des cités dortoirs. Le premier responsable de l’exécutif de wilaya a également écouté et pris note des différentes
doléances et inquiétudes des représentants de la société civile, sur la qualité des travaux réalisés dans les différents programmes
en cours. Le wali a exprimé le voeu de les voir participer aux rencontres consacrées au programme du développement local. « La société civile doit s’impliquer davantage pour inciter les habitants à  plus de civisme, pour rendre à la ville sa vraie image. L’état actuel de la ville cadre mal avec sa réputation de capitale économique de l’industrie électronique».

Par K. Benkhelouf


le 14 mars 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
14 mars 2014

1 Commentaire pour “Ce que dit le quotidien Ouest-info de Sidi Bel Abbes”

  1. Amirouche

    Bonsoir
    Peut -on apprendre le civisme à la population? et ben oui , dès le jeune age, à partir du CP , mais il y a aussi le civisme de l’état .
    Nos responsables et élus sont atteints d’une cécité complète vis à vis du civisme car pour se faire il faut aussi des moyens.
    Un petit exemple : Comment avoir une ville propre alors qu’il n’y a aucune poubelle dans la rue, enfant je me rappelle que des paniers poubelles étaient accrochés à même les arbres ………….ça me fait rire quand j’entends parler du triage des déchets !!!!!!!!!!
    Bonne fin de soirée

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00