«À QUOI JOUE LE MAKHZEN?»

Depuis longtemps déjà, les Marocains ont opté pour une stratégie d’attaques cycliques réglées contre l’Algérie. Prenant prétexte sur l’ouverture des frontières et le problème du Sahara Occidental, ils déclarent ouvertement les hostilités à l’endroit de notre Pays, recourant à la manipulation des forces politiques, sous couvert de la liberté d’expression.

Cependant, depuis un certain temps et notamment la maladie du Président, ces hostilités ont pris des allures de va-t-en-guerre, avec la bénédiction des Pouvoirs politiques en place.

Ainsi, on aura remarqué la montée aux créneaux du Chef du Parti El Istiklal – qui fait partie de la coalition gouvernementale – qui ne dit pas moins qu’il faut que «Le Maroc récupère ses territoires occupés par l’Algérie et en particulier Béchar et Tindouf» Rien que ça. L’agence officielle de presse (MAP) se fait un plaisir de jouer le relais de toutes ses déclarations haineuses. Du côté du Palais royal et du Gouvernement, aucune réaction. Pourtant, les réponses de l’Algérie, tant à travers Medelci que du porte-parole du MAE, Bellani, ont été très fermes, mais respectant les usages protocolaires.

Les médias ne sont pas en reste. Les journaux font la une de leur tirage régulièrement, sur les attaques contre l’Algérie. Ils intoxiquent leur opinion publique, en la conditionnant à la culture de la haine. Sans retenu aucune, le déversement des insultes, d’atteinte à la dignité des Algériens devient coutumier. Et c’est ce qu’on découvre, en parcourant les réseaux sociaux sur la toile, même si la manipulation du Makhzen, n’est pas étrangère.

Par hasard, j’ai zappé sur une chaîne TV marocaine qui présentait une émission sur la contrebande. Illustrant avec des images-choc de produits de première nécessité algériens qui inondaient le marché marocain – on se croirait à Sidi-Bel-Abbès ! – notre Pays est totalement culpabilisé, allant jusqu’à affirmer l’existence d’une stratégie initiée par l’Algérie pour déstabiliser le Maroc. Le même raisonnement est tenu pour le carburant. Montrant des gamins exposant sur les routes des jerrycans proposées à des prix défiant toute concurrence, les met en parallèle avec la déception des propriétaires de stations-service, qui se déclarent ruinés et dont nombreux ont déjà mis les clés sous le paillasson, depuis l’augmentation du prix instauré par l’Etat Marocain. Ce qu’omet de dire l’émission, c’est que l’intégralité des produits objet de la contrebande, sont subventionnés par le Trésor Algérien, ce qui place l’Algérie comme un des plus grands importateurs de produits alimentaires au monde. Ce qu’omet de dire l’émission, c’est que l’économie marocaine et la stabilité sociale sont assurées grâce aux subventions du Trésor qui sont censées être destinées au consommateur national pour lui permettre d’améliorer son pouvoir d’achat.

Ce qu’omet de dire l’émission, c’est que le Maroc vient d’être reconnu par l’ONU comme premier producteur mondial de cannabis, largement devant l’Afghanistan et que sa production est totalement destinée à l’Algérie. Les saisies opérées par les services de sécurité Algériens ne se comptabilisent plus ni en kilogrammes, ni en quintaux, mais en tonnes !

Si l’ouverture des frontières a jusqu’à aujourd’hui divisé les opinions publiques en Algérie et beaucoup moins au Maroc où elle est considérée comme une opération urgente et salutaire voire indispensable à la survie des provinces occidentales du Royaume, confinée surtout sur des considérations humanitaires (rapprochement des familles notamment) vient de prendre des allures toutes autres et constitue désormais un point de divergence qui prend de plus en plus de poids et au vu de son instrumentalisation risque de déboucher sur des conséquences extrêmement grave.

Pour rappel, il faut signaler que cette fermeture n’a jamais été de la volonté de l’Algérie. C’est plutôt le Maroc, qui outre qu’il a accusé le DRS d’avoir organisé les attentats de Marrakech (allégations qu’il infirmera lui-même à l’issue de l’enquête), prend la décision unilatérale d’instaurer le visa pour les Algériens. Ce Pays voisin nous a habitués à profiter des conjonctures .Comme en 1963, alors que le Pays sortait d’une guerre de 7 ans contre le colonialisme, ni disposant ni d’armée régulière, ni d’institutions, il subit une agression en règle, le Royaume tente de récidiver en 1994, alors que l’Algérie était totalement affaibli par le terrorisme. C’était sans connaître les principes immuables de notre Pays et la réplique ne se fit pas à attendre : En plus d’instaurer la réciprocité en matière de visa, l’Algérie décide de la fermeture des frontières terrestres. S’apercevant un peu tard de l’erreur stratégique, le Maroc tente de colmater les brèches, allant jusqu’à décider unilatéralement de la suppression du visa, l’Algérie le maintenant pendant longtemps après.

Cette revendication de l’ouverture des frontières qui se place comme le cheval de bataille des voisins, constituant carrément une obsession, commence à connaître des dérives graves. En plus des attaques en règle, l’instrumentalisation de l’opinion publique, des partis, de la presse et de la société civile atteint un degré de dérives inconnu jusque-là. Ainsi, a-t-on vu comment l’organisation maghrébine des Avocats dont les membres ont été transportés par les services du Makhzen jusqu’à Oujda pour organiser une manifestation « exigeant » la réouverture des frontières, information reprise avec fracas par toute la presse marocaine, oubliant sciemment, ce qui lui a rappelé le MAE algérien, à savoir que cette décision est de la souveraineté exclusive de l’Algérie et non d’une quelconque organisation.

Mais le clou aura été enfoncé par cet officiel qui, au mépris de toute règle élémentaire de protocole et de respect, va jusqu’à déclarer sur une chaîne publique Marocaine que : « Les Algériens sont des schizophrènes. Ils ont besoin beaucoup plus d’un psychanalyste que d’autres choses. Car, ne pas ouvrir les frontières c’est vouloir du mal à leur peuple. »

A force de se focaliser sur le sujet, le problème ne sera jamais réglé. Que l’on soit d’accord ou pas, il faut reconnaitre que la position de l’Algérie a demeuré cohérente : Cessez les attaques contre le Pays, réglons les problèmes qui trainent entre les deux Pays, et l’ouverture des frontières viendra automatiquement. C’est la sérénité qui doit prévaloir. Quant au Sahara Occidental, il est entre les mains de l’ONU et l’Algérie n’est pas partie au conflit.

Mais moi ce qui me chagrine dans tout cela, c’est le comportement des Algériens eux-mêmes : Dans tous les Pays du monde, le contrebandiers et même les maffias, observent dans leurs activités un comportement patriotique. Préserver les intérêts stratégiques de leur Pays. C’est ce que font les Marocains et les Tunisiens. Nos contrebandiers s’en balancent. Qu’il y ait une pénurie de carburant dans tous l’Ouest du Pays alors que les Marocains se gavent du quota des Algériens, que le mouton coûte les yeux de la tête la veille de l’Aïd alors que le Maroc en plus de troquer le mouton de Ouled Djellal contre du whisky frelaté ou de la drogue, va jusqu’à procéder à l’élevage de cette race du terroir Algérien dans le Royaume. Dans quelques années, ne soyez pas surpris de voir l’Algérie importer le mouton d’Ouled Djellal à partir d’Agadir. Qu’il y ait tout cela, le contrebandier Algérien s’en fout ! Pire. La semaine dernière, tout véhicule immatriculé 22, se trouvant à Marsat Ben M’hidi, était systématiquement saccagé, parce que la population de Sidi-Bel-Abbès s’est élevée contre les hallabas qui ont envahi les stations services de la ville, générant une pénurie préjudiciable.

Au fait, on est quoi demain? Le 5 juillet, ah bon?

djillali@bel-abbes.info


le 04 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
04 juillet 2013

9 Commentaires pour “«À QUOI JOUE LE MAKHZEN?»”

  1. le cygne

    Mr Djillali C, la réponse à votre Question est simple et la voici: A quoi doivent jouer les Autruches…??? c’est ça, le plus important….! Car tout le monde sait que le “Makhzen” est truffé d’électrons libres qui tournent autour du noyau , et tous les types d’isotopes y sont présents, alors on doit bien savoir à quoi ils jouent, mais nos neutrons rapides savent ils à quoi ils doivent jouer….??? Parce que l’appoint d’énergie cinétique des neutrons rapides favorise la fission des noyaux lourds…….maintenant si on a des nucléons, c’est encore mieux….!!!! Faut- il encore le vouloir……!!!

  2. kamara

    Le Makhzen a toujours joué contre l’intégrité de l’Algérie et les intérêts Algériens. Nous ne sommes pas à la première « sortie » des marocains sur des revendications territoriales relatives au sol algérien. L’histoire a retenu l’agression de 1963 par la monarchie et l’armée marocaine contre notre pays au lendemain de l’indépendance. Les marocains nous avaient même pas laissé le temps de panser nos blessures d’une guerre d’indépendance qui a coûté à notre pays 1.5 millions de nos valeureux martyrs. Notre valeureuse armée de libération ( ALN ) a défendu notre intégrité et a démontré aux marocains que pas un seul mètre carré de notre territoire est négociable. Les marocains ont tenté leur sordide manège des revendications territoriales avec la Mauritanie et ont également échoué. Avec le même prétexte et la même revendication, ils ont occupé par la force le Sahara occidental, lequel a été colonisé par les espagnols durant cinq cents ans. Cinq cents ans de colonisation espagnole, c’est très long et cela n’a pas dissuadé les marocains de leur funèbre aventure. A l’affut, la monarchie marocaine a attendu le départ des espagnols, sous les coups de boutoir du Front POLISARIO, pour occuper dans une marche sinistre le Sahara. Cette occupation par un aspect est similaire par sa nature à celle d’Israël qui revendique la Palestine 2000 ans après l’exil des sionistes. Comme si la Turquie revendiquerait aujourd’hui la quasi-totalité du monde arabe pour avoir été ottoman à un moment. L’occupation du Sahara continue jusqu’au jour d’aujourd’hui. Cet éclairage vise à montrer que la monarchie marocaine par essence est expansionniste et ne croit pas à la fraternité et au bon voisinage. Elle ne peut vivre à l’intérieur de ses frontières. Elle est hégémonique et par cela constitue un frein pour la construction du Maghreb. C’est normal car Dieu dans son saint Coran nous rappelle ce peuvent faire les rois dans les cités qu’ils occupent.
    Pour ce qui du Maghreb, je suis pour un regroupement de pays maghrébins démocratiques et non une compilation de dictatures. Ce n’est pas encore le premier cas qui se présente pour le moment. Pour ce qui est de la contrebande aux frontières, les dirigeants marocains observent bien que leur pays profite des produits subventionnés qui font le bonheur des petites gens marocains. Ils veulent plus et autre chose en faisant pression par la propagande et l’insulte contre l’Algérie et les Algériens. Ceux qui ne savent pas comment nous sommes traités par les marocains, il suffit de consulter le site Wikipédia et ils verront l’énormité des contres vérités qu’on colle à l’Algérie. Ces attaques contre l’Algérie en ce moment ont une portée tactique qui vise autre chose que l’ouverture des frontières. Ce qui m’intéresse ce n’est pas ce que disent les dirigeants marocains, objectivement ils ne peuvent pas nous aimer, ils nous haïssent aussi loin qu’on remonte dans l’Histoire et notamment depuis l’Emir Abdelkader. Ce qui m’intéresse c’est comment notre pays (notre armée, notre police , notre gendarmerie) ne peut rendre étanche ses frontières dans les deux sens. Ce n’est pas les contrebandiers qui dictent la loi au pays. Ce manège profite à des nationaux bien plus importants que des contrebandiers et qui ont les moyens et la volonté de rendre notre frontière une passoire. Il ya une organisation qu’il faut démonter dans l’intérêt du pays. J’ai vu une partie du reportage en question, en zappant. Une vidéo marocaine m’a surprise si elle vraie, elle prise en infrarouge la nuit, et qui montre une route à la frontière, un véritable boulevard aussi fréquentée que la place Carnot le jour. Ceci ne peut passer inaperçu et on peut entendre le bruit des moteurs à des dizaines à la ronde. L’Algérie ne peut faire l’économie de se pencher sérieusement sur le problème tout en assurant sa sécurité.
    Ces propos peuvent déplaire, ce n’est que mon point de vue , il peut ne pas être partagé.
    Saha Ramdankoum

  3. Mourad

    Le problème vient des populations frontalières avec le maroc qui se sentent plus marocaine qu’algerienne…Il faut s eposer la question et leur poser la question…En fonction de leur choix, leur demander de regagner leur mère patrie du makhzen ( ou ils sauront c’est quoi de trafiquer la bas et qu’il y a des choses sacrées sur lesquelles on ne badinne pas…) ou alors de faire preuve de responsabilité citoyenne en tant5 qu’algerien..les hallabas et autres trafiquants sont pour moi les HARKIS du 21 e siècel..Il faut les punir severement et les déchoir, le cas échéant de la nationalité algerienne..L’article écrit ici pour moi est très révélateur de ce que l’on n’ose pas dire…Enfin il y a aussi une corrélation entre le nombre de marocains présents dans l’état algerien et le pillage en règle vers ce maudit makhzen..
    Les 4/5e de l’Algerie observe pour le moment la situation avec de plus en plus de colère..Il risque d’y avoir des represailles…

  4. Moudjahed

    salem et bonne joumou3a sainte !
    eh oui c’est bien aujourd’hui le 5 juillet mais sans festi , ni hayb , morne presque un non Evénement , tellement il traîne derrière lui son lot de casseroles .
    Il n’est fété que par ” el yatima ” et ses clones “chouk tv ” et “enna3ar tv” qui font, comme tous les “journaleux”au service de la bétise , du chtih wa rdih , du charlatanisme cultuel et du problème “sahrawi” et son corrolaire :
    des fonds de commerce périmés et obsolètes .
    et qui sont muets sur les mouvements de revendications (chômage -famille des disparus – logements etc …) qui battent le pavé et qui sont le quotidien de l’algerie qui avance .
    allah yarham chouhada qui n’ont pas vu l’indépendance .

    • borji

      mr moudjahed 1er vous n’étes pas algerien et vous faites passer pour 2em y’a’il un rapport entre halaba et sahara occ ,vous etes un marocain qui profite du systeme marocain 1 qui mange et1000 qui crevent vous etes payé pour critiquer l’algerie parler en de l’hibernation marocaine quand certain pays font le printemps arabe.

      • Moudjahed

        bonjour borji , .
        Oui monsieur , hallaba et sahara sont intimement liés pour le sort de nos frontieres.
        Dans mon com ! je repondais à mon frere Djillali C qui a fait allusion à une date qui nous est trés chere à tous les deux : le 5 juillet 1962 qui malheureusement par les temps qui courent a perdu sa sacralité .
        Et surtout pour appuyer ses dires quand il dénonce le non patriotisme des “halabas algeriens ”

        De notre coté de la frontiere , une once de dignité patriotique s’impose parmi nos hallabas ,pour éradiquer ou du moins atténuer cette hémorragie .
        Et j’ai fait le lien entre ceci et celà .
        conclusion :
        Si on veut nettoyer un escalier monsieur ?
        On commence par le sommet et sans éclabousser personne comme vous le faites anonymement … en avançant des assertions sans preuve .
        Pour ma part ! je préfère laisser le contrebandier fuir et récupérer sa marchandise que le tuer .
        n’est il pas un moslim et un voisin en plus .

        PS : que tu sois de bordj bou arrirdj ou d’à coté du bordj de mascara , c’est kif kif ! t’es un algerien mais anonyme de première classe .
        ce qui te donne la latitude de faire dans la délation contre les services de l’etat et ceci n’engage que ton pseudo .
        Bien maigre courage .

  5. borji

    la contrebande avec le maroc se fait avec la complicité des servicesde l’etat concerné sinon comment expliquer ,apres une course poursuite les contrebandiers abondonnent leur voiture et s’enfuient, ils savent d’avance qu’ils les laissent filer et qu’ils ne tirent pas sur eux, tout le monde trouve son compte et demain ils recomenceront.

  6. Mijo

    salam Mer Djillali :Grâce aux hallaba, l’Algérie travaille pour le Maroc ………………Avec le désintéressement des autorités à ce fléau qui donne un coup de massue à notre économie, tout porte à croire que nos élus ont peur parts.
    Est-il si difficile de contrôler nos frontières ?
    OUI Mer djillali demain Le 5 juillet mais 2013 …mais en 1962 ….!!!????? les gens étaient pris dans un engrenage, et puis… il s’est passé ce qui s’est passé… Toute cette histoire-là, il faut l’oublier… silence Waw quel chemin on est toujours a la case de départ malheureusement !!!!!!!! bonne fête a tous et TAHYA EL JAZAIR

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00