«FAITES UNE QUETE A TAHTAHA!»

 C’est la boutade  avec laquelle a répondu le Ministre des Transports lors de sa visite à Sidi-Bel-Abbès, au Président de l’Aéroclub qui lui demandait de l’argent. Au-dela du cachet de  plaisanterie que revêtait cette réplique, M. TOU voulant probablement donner un air d’embonpoint  et de convivialité «chez lui»,  elle met en exergue une certaine culture de la gouvernance, style Algérie.

Devant la revendication des avions-écoles, le Ministre se retourne vers le PAPC : «J’ai tenu ma promesse en inscrivant la réhabilitation de l’aéroclub, tenez la votre !»  Comme d’habitude, le PAPC remet sur le tapis, le problème d’argent. Mais il est vrai que le Wali qui a pris cet engagement n’est plus là.

 Parmi les Ministres inamovibles genre Benbouzid, il y a actuellement Chérif Rahmani qui l’est depuis 1988, et qui va  présenter un énième projet de Loi sur l’investissement.  La Gouvernance style Algérie, omet de reconnaître que l’on ne décrète pas l’investissement. Que celui-ci est réalisé pour  «gagner de l’argent avec le moins de risque possible» Alors si un investisseur qu’il soit national ou étranger doit faire le marathon de New York pour que son dossier soit accepté, ensuite suer à comme un obèse à 55° à l’ombre pour régler son problème de foncier, faire face à l’UGTA qui lui interdira l’accès à son usine, sans compter les 10% de commission qu’il doit verser à qui de droit et les cadeaux à distribuer depuis le planton jusqu’à la Secrétaire du Boss,  il est sûr que  la Loi n’y pourra rien.

En termes d’investissement, la comparaison de l’usine Renault à Tanger et celle prévue à Oran, est significative. Si la première s’est concrétisée sur le terrain exclusivement économique comme n’importe quel investissement, celle de Tlélat a eu des relents d’affaire d’Etat, malgré que le marché Algérien fût le sauveur du marché de l’automobile Français.

 Monsieur le Secrétaire d’Etat au Tourisme, en visitant le Lac Sidi M’Hammed Benali clame : «Sur les sites naturels, le béton c’est fini!» La phrase est belle, il faut le reconnaître. Mais j’attendrais pour voir, car personne ne lui demandera son avis  – s’il est toujours là – quand il s’agira de se répartir la rente dans le cadre de la réalisation de ces projets créés sur mesure genre aménagement des trottoirs plusieurs fois par an.

L’universitaire Baba Ahmed, fraîchement débarqué pour gérer l’héritage de Benbouzid, ne sachant   par où commencer, annonce la réforme des réformes  entreprises par son prédécesseur pour mettre fin à la réforme laissée par la France. Alors, Baba Ahmed s’adresse à l’école Française pour réformer les réformes qui ont réformé la réforme Française.  Si vous avez compris, prière m’éclairer.

 Le Ministre de l’énergie relayé par le PDG de Sonelgaz,  affirme chaque été que le délestage, s’est fini. Le contribuable est consterné de voir chaque jour de coupures  d’électricité qui en plus de toutes les nuisances que cela engendre, se répercutent sur ses appareils électroménagers, alors que la Sonelgaz s’en lave les mains. Des émeutes ont même eu lieu quand les délestages coïncidaient avec des matches de football.

 Le Ministre du Commerce sans gêne, vient d’annoncer que les prix n’augmenteront pas durant le mois du Ramadhan. Comme pour lui rire au nez,  «l’organisation secrète du commerce et des prix» décide dès le lendemain, d’annoncer les couleurs en augmentant les prix et notamment la viande rouge qui avoisinent  désormais, les 1300DA pour l’agneau et  1 400 DA pour le veau.  Le Ministre fait semblant d’oublier que le marché est régulé par lui-même : l’offre et la demande accentuées par l’inflation. Quand on augmente les salaires indépendamment de la production, il ne peut qu’y avoir augmentation des prix. Le malheur, c’est que l’augmentation arithmétique des salaires induit une augmentation géométrique des prix. C’est pour cela que les salariés doivent dorénavant revendiquer une baisse des prix au lieu d’une augmentation des salaires. Ils seront à coup sur gagnants!

 M. Amar Ghoul a annoncé à plusieurs reprises que l’autoroute Est-Ouest sera totalement réceptionnée en 2012. Jusqu’à aujourd’hui, le tronçon de l’extrême Est, n’a pas été livré par les Japonais, alors que les malfaçons commencent déjà à se manifester sur le reste.  Je me souviens que Rahabbi  – un ex-Ministre devenu opposant – a prédit que la réception de l’autoroute Est-Ouest ne se fera pas avant … 2018 ! Ses prévisions s’avèrent plus lucides.

 En 1982, Brahimi la Science a procédé à la restructuration  – synonyme dans son dictionnaire de destruction – de l’industrie. En 1992, Ouyahia décide de brader ce qui en est resté. En 2012, Sellal décide de racheter ce qui en est devenu. Voilà la gouvernance style Algérie.

Illustration : En 1992 les Sociétés de transports urbains –certaines très compétitives – sont dissoutes et l’ouverture du secteur au profit du privé entreprise. En 2012, l’Etat décide de créer des nouvelles sociétés dans chaque Wilaya.

La géante SNS (Société Nationale de Sidérurgie) restructurée en 1982 donne SIDER.  En 1992, Ouyahia la brade aux géant Indien, Mittal. En 2012, Sellal décide de racheter ce qu’il en est devenu. Voilà une Société qui fut un modèle de fierté pour le Pays. Bradée, elle permet au leader Mondial de la sidérurgie, après avoir  colmaté la crise qu’il traversait,  de la revendre  à son premier propriétaire. Tous les dividendes seront gratuits ! Ceci fait de la dernière déclaration de Cherif Rahmani, «Il faut couper avec la rente!» la perle du siècle. 

En effet, en 2012, on décide une nouvelle fois d’injecter de l’argent dans les entreprises du secteur public. Il est en des ERIAD (toutes rénovées!) et du secteur de l’électronique ! Tel le tonneau des danaïdes, les entreprises publiques continuent à pomper l’argent du trésor public, sans engagement de compétitivité.  En 2022, un autre Premier Ministre viendra pour nous rappeler que la seule solution est de …  privatiser.

 Finalement, la boutade  de M. TOU  a dépassé le stade de la plaisanterie. Car, en fait l’Algérie toute entière est une «tahtaha» livrée à des romanichels qui font de  l’exhibition chaque jour devant une foule ébahie. Et y faire la quête, consiste à profiter de la rente.  

djillali@bel-abbes.info 

 

 


le 27 juin 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 juin 2013

3 Commentaires pour “«FAITES UNE QUETE A TAHTAHA!»”

  1. Moudjahed

    salem si Djilali C ,
    Ces boutades sont dans l’air des temps des sinistres de la “ripouxblik ”
    de l’ére de bouteflika depuis 1999 .
    ils en usent à souhait ! pour faire “terroir” devant leur assistance soumisse et bâillonnée et frapper l’esprit des foules .
    Genre ; “marmita” “domino ” “er’raaaaa” ” tab jnani” “errfa3 rass ya baa” etc etc
    et maintenant ” talba fi tahtaha ” la vraie raison , la langue de bois n’est plus d’actualité .
    l’auditoire a évolué en perceptions ,n’est plus docile et est devenu avide de faits réels , concrets et palpables , lui qui fut rassasié pendant 50 ans de festi .

    revenons à notre sujet !

    Pourquoi Sidi bel abbés , wilaya du 1er aréodrome civil de l’Afrique du nord
    n’ a pas son “aéroport LOCAL” meme pour les lignes domestiques ?
    Voilà le vrai sujet sur le quel doit “repondre ” le ministre des listes gagnantes
    du FLN de 62
    ” taa hrira”
    ceci n’est pas une boutade ! mais une réalité historique amère .

  2. BOUBAKAR

    puisque les mosquèes sont baties par les citoyens,on n’a qu’à gènèraliser pour les autres quetes!!!!!!

  3. kamara

    Personnellement, je trouve cette remarque d’un très mauvais goût et indicative du respect dans lequel un membre du gouvernement tient les attentes la population d’une wilaya. Le ministre, qui n’a presque rien à envier à son collègue Monsieur Rahmani, cité dans l’article, il est pratiquement sans discontinuité au gouvernement depuis 20 ans . Nos ministres battent des records mondiaux en matière de longévité dans des postes ministériels. Nos ministres montrent également une remarquable carence en matière de gestion des affaires économiques du pays malgré les disponibilités financières plus que remarquables. On donnera tout l’argent du Monde à ces Messieurs, ils seront incapables de conduire notre pays au rang de pays possédant une amorce réelle du développement. il s’agit à l’origine d’une mentalité politique de gouvernance qui méprise la population du pays. Les ministres pensent d’abord à leurs intérêts personnels avant de considérer ceux de la population. Il faut simplement rappeler que ce ministre avec une majorité de ses collègues du FLN, malgré les doutes plus que pesants sur le dernier suffrage national, ne représentent les Algériens qu’ à hauteur de 5%. Il devrait, donc ce ministre, avoir plus de modestie et servir la population à laquelle il doit son poste avec plus de zèle. Des personnages lugubres se mettent plein les poches avec l’argent des Algériens. Ce ministre des transports ne va me faire croire qu’il n a pas les moyens d’acheter un deux petits avions pour un aéro-club, l’Algérie offre des millions de dollars à d’autres. Il faut être sérieux. L’Algérie perd tous les jours des centaines de millions de dollars dans des détournements ou des erreurs remarquables de gestion. Puisque votre site évoque dans l’un de ses thèmes l’Université, il faut rappeler que c’est le frère du Ministre qui a été placé recteur de l’établissement et qui arrive à produire autant de médiocrité.
    Il est entendu que ceci est un point de vue qui peut ne pas être partagé. Salutations

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00