«LE MERCATO POLITIQUE!»

 L’avantage d’un système, c’est qu’il s’incruste partout, dans tous les secteurs du pays. Aucun ne lui échappe, faute de quoi, il risque de dégringoler. Prenons par exemple, la tentative de faire une analogie entre le sport et la politique, vous me diriez que de nos jours, la politique est elle-même devenue un sport. Alors, précisons entre foot-ball et politique. J’espère qu’on ne me rétorquera pas que la politique, c’est du foot-ball. Elle peut être du marathon, parfois un 100 mètres où chez nous on n’est capable de pulvériser le record de Bolt, même du cyclisme et du saut en hauteur, mais pas du foot-ball. Pourtant….

Pourtant, l’analogie est remarquable.

D’abord, le marché des députés et des maires est devenu égal à celui des joueurs. On achète les postes de députés beaucoup plus cher que les joueurs. Le petit peuple trouve scandaleux qu’on puisse donner un salaire mensuel de 2 millions de dinars net d’impôt à un gamin qui ne sait même pas taper dans un ballon,sans réaction aucune des directions des impôts pourtant promptes à pénaliser n’importe quel petit entrepreneur qui aurai oublié de verser l’IRG de son employé de smicard !  Que dira-t-il alors de voir payer des milliards pour un poste de député. Les tarifs varient d’un « club » à l’autre.

Ainsi, au niveau de l’USMA (le FLN) où l’argent colle à flot, les prix sont  exorbitants. Il faut renchérir le plus possible pour pouvoir s’offrir un siège. Et puis même si on arrive à faire partie de l’effectif, la concurrence est rude pour être titulaire, faute de pléthore de stars. Même les redresseurs à leur tête ALLIK (KARA) n’ont rien pu faire contre l’arme du fric.

Par contre, la JSK (le RND), malgré son passé, risque gros. Malgré la richesse de son effectif et  l’argent, elle n’arrive pas à s’installer dans le championnat et risque cette saison (élections) de perdre beaucoup de place voire,  jouer la relégation. Les redresseurs Iboud, Amara (Guidoum, Noria) jouent les troubles-fêtes et manipulent les supporters (militants)

Le CRB (le MPA de Benyounes. Tiens vous remarquez la similitude dans les sigles ?) quant à lui, va doucement mais surement. Fort de sa présence dans la sphère des décideurs, (Kherbache est dans la ligue tout comme Benyounes était dans le système) Avec peu de moyens, mais beaucoup de soutien, il est capable de créer la surprise.

Bejaïa le nouveau venu a failli créer la surprise la saison précédente, tout comme la Saoura qui l’a déjà fait la saison dernière et veut récidiver. Ceux-là, jouent la carte des victimes et du régionalisme. On veut nous détruire, parce que nous sommes de telle région. Nous n’avons aucun soutien. Alors que l’argent (au fait d’où vient-il ?) ne manque jamais.

L’Entente de Sétif, c’est le FFS par excellence. On fait mine de ne pas être d’accord (Ait Ahmed/Laskri tout comme Hammar/Serrar) mais on s’allie publiquement avec le Système que l’on dénonce. On n’est présent partout Ligue des champions, Championnat et coupe soit APN, SENAT et Locales (APC APW)

L’alliance verte, c’est inévitablement le MCO. C’est plutôt une guerre de leadership. Chacun veut être le premier. Quid de Djebbari, Abdelillah, Baba ? ou Boudjerra, Dlabballah, Ghoul ou Menasra ?

Les autres partis constituent des lièvres et se consacrent à lutter pour le maintien. Les Clubs pour ne pas aller au purgatoire de la Ligue 2, les partis pour ne pas disparaître.

Tant en foot-ball qu’en politique, les coups bas sont légion, y compris le recours à la violence en manipulant les foules (militants et supporters) Pour acheter les arbitres (les bureaux de vote et les électeurs) on met le paquet. A l’image de ce nouveau joueur venu à Annaba au nom du FLN qui l’a acheté lors du mercato précédent et qui a dès dépôt de candidature entamé une promotion immobilière pour les jeunes et versé dans le marché des parfums en son nom. La chère Louisa qui a osé dénoncer l’origine de sa fortune est en train de subir des foudres de guerre y compris dans son honneur, sans que les autres clubs de la Ligue Professionnelle politique ne lèvent le petit doigt.

Entretemps, l’Etat parrain du système recours une fois à la rente, pour booster la participation. Il ne s’est pas gêné d’inventer un nouveau concept en déclarant la journée « absence spéciale rémunérée »  ne pouvant pas la déclarer « chômée et payée » puisque celles-ci sont fixées par la Loi ; oubliant que même son nouveau concept viole la Loi qui prescrit que «aucune période non travaillée ne saurait être rémunérée » et, au-delà des pertes générées par ce repos forcé et obligatoire. La hantise de l’abstention fait oublier la qualité des prétendants à la gestion des administrations locales où on ne dénombre que 30% d’universitaires. En somme « El mouhim el moucharaka »  (L’essentiel la participation)

Une fois les élections terminées et les maires intronisés, on attendra le prochain mercato, les partis entreront en hibernation et se contenteront pour la plupart de gérer leur redressement. Les 11 candidats morts avant d’avoir pu constater les résultats, seront vite oubliés.

 

djillali@bel-abbes.info

.

 


le 29 novembre 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
29 novembre 2012

3 Commentaires pour “«LE MERCATO POLITIQUE!»”

  1. … [Trackback]…

    […] Find More: bel-abbes.info/?p=13961 […]…

  2. … [Trackback]…

    […] There you will find 46056 more Infos: bel-abbes.info/?p=13961 […]…

  3. … [Trackback]…

    […] Read More Infos here: bel-abbes.info/?p=13961 […]…

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00