«NOS PEUPLES ENTRE LA PESTE ET LE CHOLERA »

«Les positions de Paris sont totalement contradictoires. Nous luttons contre les djihadistes au Mali et en Somalie, mais nous les avons aidés à prendre le pouvoir en Libye et continuons de les soutenir en Syrie, en dépit du bon sens.
Certes, le régime de Bachar Al-Assad n’est pas un modèle de démocratie selon nos critères, mais il est infiniment plus libéral que les monarchies islamistes du golfe Persique : la Syrie est un Etat laïque où la liberté religieuse existe et Damas a participé à la lutte contre Al-Qaïda depuis 2002. Pourtant, paradoxalement, nous continuons d’être alliés de l’Arabie saoudite et du Qatar, deux Etats ouvertement wahhabites, qui, après avoir engendré et appuyé Ben Laden, soutiennent les groupes salafistes partout dans le monde, y compris dans nos banlieues. En conséquence, une remise à plat de notre politique étrangère s’impose et il nous faut balayer devant notre porte.»

C’est ainsi que commençait la Note du Centre français de Recherche et de Renseignement, lundi 21 janvier 2013. Un constat implacable,  de la duplicité de la diplomatie hexagonale.

Ceci m’a rappelé une chronique que j’ai publiée il y a plus de deux ans (1) relative à la naissance du terrorisme qui prend pour prétexte l’Islam.

C’était au XIème siècle déjà que naissait ce phénomène. Dix siècles plus tard, les mêmes recettes sont reproduites.

« Nous ne sommes qu’une poignée aujourd’hui, demain nous serons des milliers, une armée nombreuse, décidée, invincible. Je suis l’apôtre de la Nouvelle Prédication ; je parcourrai le Pays sans relâche, j’userais de la persuasion comme de la force et avec l’aide du Très Haut, j’abattrai le pouvoir corrompu. » « Je viens d’une famille Chiite traditionnelle.   J’ai été en Alexandrie, j’ai été reçu comme un Emir avec un comité d’accueil présidé par Abou Daoud lui-même, Chef Suprême des Missionnaires.   Au Caire, j’ai passé 2 ans à l’école. Nous étions plusieurs dizaines dont une poignée seulement était destinée à agir en dehors du territoire Fatimide.  Les principes de la Foi étaient exposés par des Ulémas dans la Medersa d’El Azhar, les moyens de les propager étaient enseignés dans l’enceinte du palais Califal. On nous enseignait les méthodes de persuasion, l’art de développer une argumentation, de parler à la raison autant qu’au cœur. Il fallait mémoriser les codes secrets qui devaient être utilisés dans les communications. » « Nous, les Chiites, pensons que le Messager de Dieu a nommé un successeur, un dépositaire de ses secrets : l’Imam Ali, son cousin et gendre. A son tour Ali a désigné un successeur. La lignée des Imams légitimes c’est ainsi perpétuée. » «{ La différence est grande entre ma Foi et celle de mes parents.   « Ma propre conviction c’est qu’il faut agir dès à présent, préparer par tous les moyens l’avènement de notre Imam. Je suis le précurseur, celui qui aplanit la terre ! »

Ainsi, en l’An 1082, s’exprimait HASSAN Fils d’ALI ESSABBAH, Chiite natif de QOM en Perse. HASSAN ESSABBAH a pris sa vie d’errance. Infatigable missionnaire, il parcourt l’Orient Musulman, Balkh(Afghanistan) Merv, Kashgar (Chine) Samarkand (Russie) Partout, il prêche, il argumente, il convertit, il organise. Il ne quitte pas une ville ou un village sans y avoir laissé un représentant entouré de cercles d’adeptes : Chiites lassés d’attendre, Sunnites persans ou arabes excédés par la domination des Turcs, jeunes en mal de remous, croyants en quête de rigueur. L’armée d’HASSAN ESSABBAH grossit de jour en jour. On les appelle les « BATINIS » (les Gens du Secret, les Clandestins.) Puis, les choses sérieuses commencent. Une caravane arrivait de Kirman, convoyant plus de 600 marchands et pèlerins. Des hommes armés et masqués leur barrent la route. Le vieux de la caravane pensa qu’il s’agissait de brigands et voulait négocier une rançon comme d’habitude. Mais ce n’est pas de cela qu’il s’agissait. Les voyageurs furent conduits dans un village fortifié où on les retint plusieurs jours, où on les sermonna en les invitant à se convertir. Certains acceptèrent, d’autres furent relâchés, la grande majorité furent massacrés et …..décapités. Nous sommes à la fin du XIème siècle, très exactement le 06 septembre 1090, HASSAN ESSABBAH, génial fondateur de «L’Ordre des Assassins » est sur le point de s’emparer de la forteresse d’Alamout (Azerbaïdjan) qui sera pendant 166 ans, le fief de la secte la plus redoutable de l’Histoire ! Dans les années et décennies suivantes, d’innombrables messagers d’Alamout connaîtront la mort, avec cette différence qu’ils ne chercheront plus à fuir : « Il ne suffit pas de tuer nos ennemis » leur enseigna HASSAN ESSABBAH, « nous ne sommes pas des meurtriers, mais des exécuteurs ; nous devons agir en public, pour l’exemple. Nous tuons un homme, nous en terrorisons 100 000. Cependant, il ne suffit pas d’exécuter et de terroriser ; il faut aussi savoir mourir ; car, si en tuant nous décourageons nos ennemis d’entreprendre quoi que ce soit contre nous ; en mourant de la façon la plus courageuse, nous forçons l’admiration de la foule. Et de cette foule, des hommes sortiront pour se joindre à nous. Mourir est plus important que tuer. Nous tuons pour nous défendre, nous mourons pour convertir, pour conquérir. Conquérir est un but, se défendre n’est qu’un moyen » Ainsi, HASSAN ESSABBAH formait ses hommes, ses exécuteurs. «Désormais, les assassinats auront lieu de préférence le vendredi, dans les mosquées et à l’heure de la prière solennelle, devant le peuple réuni. La victime, Vizir, grand dignitaire politique ou religieux, arrive entouré d’une garde imposante, la foule est impressionnée, soumise et admirative. L’envoyé d’Alamout est là, quelque part. A l’heure où tous les regards sont assemblés, il frappe. La victime s’écroule, le bourreau ne bouge pas. Il hurle une formule apprise, affecte un sourire de défi. Le message est arrivé. Le successeur du personnage assassiné se montrera plus conciliant avec Alamout. Dans l’assistance, il y aura 10, 20, 40 conversions ! » HASSAN ESSABBAH aimait appeler ses adeptes «ASSASSIYOUN » ceux qui sont fidèles au « ASSASS » le fondement. C’est donc des «Fondamentalistes. » « ASSASSIYOUN » a donné «ASSASSINS » L’organisation de la secte est pyramidale : Au sommet le Grand Maître, le Prédicateur Suprême et Détenteur de tous les Secrets, HASSAN ESSABBAH. Il est entouré d’une poignée de Missionnaires propagandistes : Les « DAÏ » Juste au dessous, se trouvent les Compagnons les « RAFIKS », cadres du mouvement. Plus bas dans la hiérarchie, sont les « LESSAKS » littéralement ceux qui sont rattachés à l’organisation, ceux sont les croyants de base, assurant notamment la logistique ; puis viennent les «MOUJIBS » les répondants, en fait, les novices. Ils reçoivent un premier enseignement et selon leurs capacités, sont orientés soit vers des études plus poussées pour devenir « RAFIK » soit vers la catégorie qui symbolise aux yeux des Musulmans de l’époque la vraie puissance de HASSAN ESSABBAH : La classe des « FIDAÏ » (ceux qui se sacrifient ; les Kamikazes). Le chef les choisit parmi ceux qui ont d’immenses réserves de Foi, d’habileté et d’endurance, mais peu d’aptitude à l’enseignement. L’entraînement des « FIDAÏ » est une tâche délicate à laquelle HASSAN ESSABBAH s’adonne avec passion : apprendre à dissimuler son poignard, à trancher une gorge d’un seul geste, mémoriser les alphabets codés, savoir suivre sa proie, étudier avec précision sa démarche, ses vêtements, ses habitudes, ses heures de sortie… Plus important que tout, l’adepte doit acquérir la Foi nécessaire pour affronter la mort, la Foi en ce Paradis que le martyre lui vaudra. Nul ne pourra le contester, HASSAN ESSABBAH a réussi à bâtir la machine à tuer la plus redoutable de l’Histoire ; à ébranler l’Empire le plus solide ; l’Empire OTTOMAN qui s’étalait de la Mer Rouge jusqu’en Chine et L’Empire Russe !

Toute ressemblance ou similitude avec des évènements ou personnages actuels, n’est que pure coïncidence !

Si HASSAN ESSABBAH a profité de la « dictature ottomane » pour   semer le chaos, les Peuples Arabes, outrés par les Dictateurs, se rebiffent mais se voient comme leurs ancêtres, spoliés de leurs révolutions par la « secte des assassins »

Que ce soit en Libye, en Egypte ou en Tunisie, le scénario est le même. Si la Libye n’est pas encore sortie de l’engrenage de la violence qui frise le chaos, la Tunisie s’apprête à s’embraser.  En Syrie, la horde des assassins a déjà pris le pouvoir militaire dans l’opposition, une fois EL ASSAD déchu, ils prendront directement leur dictature. Les dégâts collatéraux seront nombreux : Le premier est le Mali. N’était-ce la Guerre de Sarko et BHL, les évènements du Mali n’auront jamais eu lieu. En effet, c’est les Touaregs solidaires de Gueddafi, refoulés de Libye qui ont été embrigadés par la « secte des assassins »  à leur tête le contemporain de H. ESSABBAH, j’ai nommé BELMOKHTAR,  pour occuper le Mali.  Ensuite, l’Algérie qui à travers les évènements de In Salah, subit encore une fois les affres de cette secte redoutable. Personne n’a écouté l’Algérie quand elle mettait en garde contre  la fuite des armes de Libye. Ces armes se sont retrouvées à In Salah et sont entre les mains de la secte des assassins de Belmokhtar au nord du Mali.

Restent les Peuples Arabes coincés entre un choix désespéré : La dictature (la Peste) ou la secte des assassins (le choléra)

 

djillali@bel-abbes.info

(1)     « Les racines du mal »  in bel-abbes.info dont les informations reprises aujourd’hui ont été tirées du livre d’Amin Malouf, Samarcande.

 


le 24 janvier 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
24 janvier 2013

8 Commentaires pour “«NOS PEUPLES ENTRE LA PESTE ET LE CHOLERA »”

  1. Smiley

    Salam Si DZIRI
    Ce n’est certainement pas à vous que j’apprendrai que ceux qui avaient fait le serment de mourir pour que vive l’Algérie récitaient des versets du Coran avant chaque action et qu’ils savaient que la durée de vie dans les maquis ne dépassait pas deux mois.
    Le ‘moussabel’ des villes voulant littéralement signifier celui qui se sacrifie pour la cause et qui accepte de voir son existence se terminer avant ses vingt printemps. .
    Comme vous semblez vous inscrire dans la binarité et la dichotomie la plus complète au nom de je ne sais quele cartographie mentale, je ferai donc appel à cette diaspora vigilante que des esprits chagrins contemplent avec suspicion et apriorisme.
    Je commencerai par le chercheur Bensadaa qui, dans Oumma et un organe de gauche révolutionnaire, tient vigile pour prévenir contre les pressions internationales ” qui vont se multiplier sur l’Algérie pour lui faire endosser le rôle de gendarme dans la région du Sahel”.
    Serez vous d’accord avec lui que les infiltrations et ‘les idiots utiles’ de tout bord constituent le plus grand danger pour notre peuple.
    Peut-être serez vous plus sensible à l’appel désesperé du camarade Saci Belgat dont le père martyr est tombé les armes à la main, rue de Paris à Skikda un 19 aout 1955 et qui garde en mémoire cette injonction du Père:
    “SI NOUS VENONS A MOURIR, DEFENDEZ NOTRE MEMOIRE!’
    Convenez avec nous que là où le péril croît,croît aussi ce qui sauve et que le combat qui importe est celui du travail, de la liberté et de la dignité.
    Le Zaimisme a mené le pays à la ruine et les haines accumulées contre un régime prédateur ne doivent faire de toutes les victimes des alibis.
    Saci nous exhorte à ” sortir de cette fainéantise crasse” dans laquelle nous nous sommes embourbés en faisant le jeu de la bourgeoisie compradore qui joue le rôle de sous-traitant et d’agent bradeur du pays.En créant des murs entre ‘laiques’ et ‘religieux’ et en appelle à trancender ces fausses barrières, vrais pièges à c…
    Je voudrai aussi rapporter les paroles de Nourredine Saadi écrivain, constitutionaliste et politologue qui me confiait qu’il en voulait moins au pauvre égaré qui disposait de son nom sur une liste pour l’éliminer qu’au commanditaire. Aujourd’hui, il fait amphi plein et ses cours sont salués par des applaudissements debout de ses étudiants.
    On le sait depuis toujours, la guerre est le massacre des gens qui ne se connaissent pas, au profit des gens qui se connaîssent et ne se massacrent pas!
    Ah si la myopie politique pouvait se guérir avec le port de lunettes adaptées!
    Salutations!

    • DZiri

      Sallamou Alaykum M.Smiley !

      Ce qui me réjouit, c’est que je trouve que nous disons un peu la même chose, sauf qu’on n’utilise pas la même cartographie. Ma dichotomie ne semble pas, elle est binaire, elle consiste à exclure ce qu’a exclu le Créateur. Et je me dois de vous le dire, Il n’a pas exclu beaucoup de choses, et à moi tous le reste.
      Pour preuve, Il dit dans sourat El-A3ra’f n°7 verset 33: ≈ « Dis: «Mon Seigneur n’interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allah ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas».

      A « Convenez avec nous », que je trouve éclairante à plus d’un titre, je vous dirais, convenez avec moi, avec mon idée, que s’« Ils récitaient les versets du Coran et le Tekbir avant chaque action », c’était pour réclamer l’aide d’Allah. Ils savaient que cet appel est celui de la victoire, vainqueur et/ou morts dans le Jihad. Et c’était là, leur cartographie mentale, tout comme la mienne.

      A vrai dire j’en conviens dans beaucoup de points avec vous, mais pas avec ceux de vos « camarades” que vous avez l’habitude de citer, et dont l’idéologie, parfois et le chemin, ne mènent pas à mon but d’une part, et dépassées par les évènements et le temps d’autre part.

      Il faut d’abord se poser la question sur ces idéologies qui n’existait pas il y a quelque siècles, et devenues des divinités, elles et leurs initiateurs avec, ont été imposées par le fer et le sang, au lieu et place de Dieu ? Vous-etes vous posé la question, pourquoi un homme ou un groupe d’homme, instaure et impose un mode de vie à l’humanité entière ?

      Même Allah, n’a pas été à ce point tyrannique, Il a laissé le choix aux hommes !!!!
      Dans le Qoran Allah dit, sommairement traduit : Libre à vous de croire ou de refuser !
      Il dit aussi dans la sourat Shura n°42 verset.21
      ≈ « Auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois qu’Allah n’a jamais permises? N’eut été l’arrêt décisif déjà prononcé, il aurait été tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux. (21) »

      Je vous raconte une anecdote du temps passé, où une vieille connaissance algérienne musulman pratiquant et hajj, me disait qu’il avait milité dans le parti communiste, durant l’époque de libération.
      En fait, le communisme de ce vieux, contrairement à d’autre « émancipés », résidait dans l’action de tous les jours contre l’occupant, mais pas dans l’athéisme. Ce vieux monsieur, mort depuis longtemps rahimahu Allah, est demeuré sincère avec sa culture d’origine et son contrat avec Allah.

      La myopie et la presbytie est une maladie de la vue, mais le cœur aussi est un organe de la vue.
      Les gens sages disent que la vue du cœur est bien meilleure que celle de l’œil. Aussi, j’invoque Allah pour vous et moi pour nous attribuer les deux dans ce qu’il aime, et ce sans lunette bien sûr.
      Sallamou Alaykum

  2. le cygne

    Mr Smiley salam !!!! Permettez-moi de corriger un certain abus de langage, que beaucoup de personnes commettent en disant Islam radical, Islam modéré… etc…… L’Islam c’est l’Islam = Un seul!!!. Celui qui peut être radical, tempéré,pluvieux ou glacial, c’est le Musulman ou celui qui veut qu’on le prenne pour un Musulman (de façade) pour ternir l’image de l’Islam et des Musulmans, ou mieux encore les diaboliser..!! Et vous savez mieux que moi,c’est l’oeuvre de qui et ça profite à qui ???
    J’ajoute qu’il faudrait d’abord, qu’on se mette d’accord sur l’emploi et la signification de ses adjectifs qualificatifs qui ne sont pas toujours chastes…!!
    Tout courant de pensée, bienfaisant ou infect, toute organisation, utile ou néfaste et tout mouvement œuvrant pour le bien ou pour le mal, tous ont des principes, des règles et des idées qui fixent leurs objectifs, guident leur cheminement et disposent de statuts pour leurs membres et leurs partisans. Quiconque veut devenir membre d’une association, commence par considérer ses “principes”. S’il les admet, croit en leur véracité et qu’il ne doute point, il demande son adhésion. Il a alors l’engagement de respecter les statuts, de payer la cotisation fixée par le règlement intérieur et de montrer par son comportement son attachement à ces principes; il doit se les rappeler en permanence, n’accomplir aucun acte les contredisant, mais plutôt être un bon exemple et un membre effectif de cette association. Donc, l’adhérence à une association nécessite une connaissance de son règlement, une croyance en ses principes, un respect de ses décisions, un comportement conforme à ses lois.
    Eh bien! dites vous bien que c’est une situation générale qui s’applique aussi à l’Islam. Celui qui veut entrer en Islam doit en premier lieu accepter ses bases rationnelles, jusqu’à ce qu’elles deviennent pour lui une croyance. Ces bases reviennent à croire que ce monde matériel n’est pas toute chose, et la vie d’ici-bas n’est pas toute la vie
    Le Coran, est la constitution de l’Islam et par conséquent des Musulmans. Etant le dernier Livre Révélé par Dieu,il est la principale source sur laquelle se base chaque Musulman pour sa foi et la pratique de sa religion. Il comporte certes les piliers et les fondements que vous avez cités, mais il traite de tous les sujets qui touchent de près ou de loin aux êtres humains: adoration, doctrine,sagesse, transactions,lois, etc.. Il contient également des lignes de conduite et des préceptes détaillés nécessaires à une société juste, à un comportement convenable et à un système économique équitable.Donc c’est un Tout, dans ce cas, on n’a pas besoin de suivre ou de courir derrière les conceptions de gauche ou de droite, des Minus Créatus qui ont prouvé jour après jour leur défaillance et leur faillibilité….Ils ont mené le monde au bord du précipice et à l’anarchie….

    “Wa man lam yahkum bima anzala Allahou fa’ulaika houmou Dhalimoun”(Coran)5.44
    “Ceux qui ne statuent pas conformément aux révélations de DIEU sont les injustes.”(Coran5.45)

    Le fait même, que le Coran soit Livre Révélé, qu’Allah est le plus Savant, qu’Il connaît parfaitement les besoins matériels et spirituels de l’homme ainsi que la finalité des êtres qu’Il a créés, et enfin, parce qu’Il n’est pas sujet à l’erreur,doit nous conduire à cette conviction profonde.
    Le Créateur connaît les affaires des Hommes, leurs exigences, ce qui leur est avantageux ou nuisible, ce qui cause leur malheur et ce qui contribue à leur bonheur.
    Allah Le Parfaitement Connaisseur, ne s’est pas contenté de déposer les Hommes sur une terre gorgée de richesses que nous savons de nature à procurer ainsi à toute l’Humanité la subsistance qui lui est nécessaire, Il les a créés pour qu’ils L’adorent. Pour que le musulman se voue aux divers actes pieux et acquière ainsi la Satisfaction de son Créateur. Ces actions nobles vont de la Dévotion pure aux œuvres consacrées au bonheur et au bien-être de l’Humanité, tant sur le plan matériel que spirituel, ces deux principes ne devant pas être disjoints.

    De ce fait, les Musulmans pratiquent une religion basée sur la paix, la miséricorde et le pardon, et la vaste majorité d’entre eux n’ont rien à voir avec les violents événements que certains associent aux Musulmans. Si un Musulman exécutait un acte de “terrorisme”,par ignorance ou pour une raison quelconque, il serait coupable d’avoir violé les lois de l’islam. Car dans le Coran, Dieu a dit:
    “Dieu ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables.”(Coran, 60:8)
    Ce n’est pas le cas des sionistes qui ont chassé nos frères Palestiniens de leurs terres, ni de la France qui avait colonisé l’Algérie et maintenant le Mali (sans parler de la néocolonisation), ni des USA et ses orbitons qui ont détruit l’Irak et l’Afghanistan etc…etc..

    En tant que musulman, nous devons être convaincus que l’Islam est la religion parfaite…..!!!!! Quant à la bande de bandits, de criminels, de mercenaires, et de fouteurs de trouble qui ont été créés par les agences secrètes……..Personne n’est dupe, maintenant, pour croire qu’ils représentent l’Islam ou les Musulmans… Fa9ou!!! Les faschistes Bleus ont intérêt à trouver d’autres bouc émissaires pour exécuter leurs sales plans et endosser la responsabilité à leur place..!!!

    La roue de la fortune ne cessera jamais de tourner…!!Rira bien qui rira le dernier

    “Yawmoun Laka wa Yawmoun 3laïka”

    Les peuples finiront bien par trahir la foule des trois Nord…….!!!!

  3. le cygne

    C’est vrai Mr Djillali.C..! Permettez moi de compléter la liste en évoquant un autre fléau aussi dangereux que les deux épidémies que vous avez citées, il s’agit de l’infection de la globalisation, “la grippe espagnole”…(qui n’a rien d’Espagnole)!!!!

    1-/ Si ce virus de la mondialisation, a fait autant de ravages, c’est qu’il réunit les deux conditions pour devenir pandémique: il est à la fois très expansif et virulent.Les symptômes sont des classiques de la grippe : forte fièvre dans tous les systèmes(politique, économique, financier, éducatif, culturel…); exténuations des réserves naturelles et humaines; donc un affaiblissement général. Ainsi, les défenses immunitaires des peuples malades sont considérablement amoindries, laissant le champ libre aux différentes complications des germes polaires et à la dérive des continents….
    Le seul remède contre cette grippe demeure le traitement éventuel des symptômes (antidouleurs, etc…..). Il suffit d’avoir la foi;la volonté;l’intelligence; des médecins compétents, habiles qui ne sont pas nourris bien evidemment aux fromage et poisson pourris; aussi, suffisamment de médicaments et de vaccins.

    2-/ La peste, en raison des ravages qu’elle a causés depuis 1830 jusqu’à ce jour, a eu de nombreux impacts sur: la société et tous les autres secteurs, le Tout sous l’œil bien ouvert du fameux compromis… Ce qui est sûr, c’est que le germe est particulièrement résistant dans un corps en putréfaction. Quand le microbe se dissémine dans l’organisme, il colonise tous les organes importants et pourrait même, provoquer une infection généralisée de l’organisme, due à des microorganismes pathogènes. Non traitée, cette infection, appelée la septicémie peut alors évoluer en choc septique, caractérisé par une chute brutale de la tension artérielle, des puits, des mines, des banques etc…; par des frissons et une tachycardie pouvant aller jusqu’à la disparition de l’identité, la culture, les traditions,les valeurs et même la religion des sujets malades.
    Des antibiotiques sont nécessaires pour empêcher davantage la propagation des bactéries parvenant des trois Nord. On utilise un antibiotique à large spectre au début, puis avec les analyses microscopiques effectuées, on détermine l’antibiotique spécifique le mieux adapté à chaque cas.
    Toute cette contamination, à cause des rongeurs qui ne cessent pas depuis l’indépendance de sucer le sang du peuple et de libérer leurs poisons par petites doses, pour l’abattre et le ruiner, avec l’aide bien sûr de leurs puces infectées…!!!

    3-/ Le choléra peut aussi être un microbe particulièrement violent et néfaste. Car sans traitement, adéquat le malade se déshydrate et perd des éléments indispensables au bon fonctionnement de son organisme, et de son esprit, il devient un automate.
    Le choléra se soigne très bien pour peu qu’on dispose des éléments fondamentaux. Le plus difficile consiste à enrayer la pandémie. Même s’il y a un vaccin, il reste peu fiable pour le moment. Alors des mesures d’hygiène drastiques semblent donc être le seul moyen de se débarrasser de ce fléau.

    Nos peuples ont besoin d’une élite fidèle à son pays, même si elle est multicouleurs, pour leur ouvrir les yeux et leur expliquer les risques de ces maladies contagieuses et destructrices …. Malheureusement les Ours polaires et les requins tigres de la Méditerranée, sans oublier plus fraichement, les Geckos de la mer caspienne, ont pu constituer des noyaux importants, respectivement d’Oursons en peluche, de manchots et des mulots qui font de leur mieux pour nous chloroformer et nous faire croire aux bienfaits de ces épidémies, …………

    Toute la crainte est que ces épidémies vont engendrer d’autres épidémies beaucoup plus dévastatrices …. !!!!

  4. DZiri

    Seul le Choix d’origine.
    L’histoire pullule d’exemples et les faits de tous les jours nous les rappellent, sans cesse et de visu, sans pour cela qu’en on tire l’enseignement conséquent. Nous ne voulons pas admettre la réalité, divine même je dirais, que pourquoi certains États peuvent avoir intérêt à « fabriquer » des groupes terroristes dans un emballage «islamique » dans le seul but de combattre l’Islam et décrédibiliser sa « politique ».

    Les arguments fallacieux des « libéralistes » (capitalistes laïcs et franc-maçon, athées et communistes), ont été tellement enseignés et martelés à l’opinion publique depuis tant d’années, et cela sans qu’une réfutation n’ait eu la possibilité de se faire entendre par cette même opinion, qu’une certaine majorité a fini par les admettre inconsciemment comme étant vrais, pire encore, comme s’il s’agissait de sa propre pensée.
    La tyrannie est une institution, dont le terrorisme l’arme. Sinon comment arrive-t-il à diriger le monde actuel ?
    C’est vrai qu’il est très difficile de faire l’anatomie d’une charogne dont les tentacules annihilent la forme et confond les organes.

    Le temps montre que les rhétoriques en cours sont loin d’être originales, et que le manque d’argument solide restreint l’éventail. Cela s’explique par le fait qu’elles ne sont, que la reprise de la propagande anti-Islam. Ce n’est pas du coté du soleil que l’éclipse fait de l’ombre.

    Ainsi, nous assistons, silencieux ou complice, à la mise à mort de « mauvais musulmans » par d’autres « bons musulmans » sous leurs ordres. Comment des soldats maliens, sénégalais, nigériens, burkinabé et nigérians participer à la tuerie d’autres maliens parce que plus ou moins musulmans qu’eux ?
    Qu’ont fait ces régimes pour leur pays ? qu’ont fait les régimes successifs des pays arabes, pour ces bons ou mauvais musulmans, sinon qu’à les entretuer sur ordre? Ils ne pensent qu’aux « prestige » et aux butins. Qu’ont fait les régimes arabes en général depuis des siècles en interdisant le courant Islamiste. Qu’ont–ils fait de leur peuple qui était des musulmans modèles, Soumis à Allah et à leur Chefs ?
    Ils ont en fait des « bons » et des « mauvais » musulmans, des laïcs, des athées, des régionalistes, dont le mepris et la haine sont leur seule référence.

    Qui peut prendre, honnêtement, du recul et analyser ce phénomène qui n’a cours qu’entre musulmans exclusivement, depuis la Ste. Barthélemy ? Et pourquoi pas ailleurs ?
    En effet, nous sommes face à la peste et le choléra, c’est parce qu’on refuse, avec le même prétexte, le choix du peuple, lui qui a choisi le Choix d’Allah.

    Allah dit dans le Qoran, mais dont je ne me rappelle pas le verset, ainsi reformulé en français :
    Sourat Ta-Ha
    ≈ « Celui qui refuse mes prescriptions (Ma loi), je lui ferais vivre la souffrance et le jour du jugement dernier, nous le présenterons sans vue ; il dira, Seigneur pourquoi m’avoir présenté aveugle alors que j’avais la vue; II lui dit, c’est ainsi que te sont parvenu mes commandements et que tu as « oubliés » et c’est ainsi que tu seras oublié. »

    Sourat Ibrahim n° 14 – S.14/V.3
    ≈ « Ne vois-tu point ceux qui troquent l’Islam (ses bienfaits) d’Allah contre l’ingratitude et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition »

    Sourat Shuâra : S.26/v. 150-151-152 :
    ≈ « Attention à Allah et obéissez-moi. (150) N’obéissez pas à l’ordre des transgresseurs,(151) qui sèment le désordre sur la terre et n’arrange rien». (152)

    Ceci dit M. Djillali, je préfère de loin votre point de vue plutôt que celui de M. Amine Malouf franco-libanais, et dont le nom peut prêter à confusion. Ses ancêtres, catholiques romains, grec-catholiques, orthodoxes mais aussi athées et francs-maçons, se sont convertis au protestantisme presbytérien au 19ème siècle. Élu à l’Académie française en 2011.

    Sallamou Alaykum.

  5. Smiley

    Salam Si Dlillali

    Vous frappez fort et juste!
    Le mot Islam qui désigne au sens premier une attitude religieuse de soummission à Allah a été pris en otage pour des buts tout à fait séculaires.Derrière tout l’enfumage, il faut lire l’obsession de prendre le pouvoir et de contrôler les pensées des gens!
    A l’origine d’une civilisation et d’une culture universelle qui nous a laissé une esthétique originale qui s’admire dans l’architecture , la qualité ornementale de son écriture dont l’arabesque est la plus belle des illustrations,et le sentiment de solidarité sociale et politique,le monde musulman n’offre plus que l’image désolante de carnages, crises, guerres civiles, révusions sociales et hémoglonies à la Une.
    Il serait utile et urgent de rappeler que le dogme n’a jamais reçu de formulation officielle autre que la chahada et que les principaux articles de foi (Unicité de Dieu, mission des prophètes se terminant par le Sceau de Mohammed (SAW)et jugement dernier ou youm el akhira) ressortent du verset coranique suivant:
    “O Musulmans, croyer à Dieu, à son prophète, au Livre qu’il Lui a envoyé, aux Ecritures révélées avant Lui. Quiconque ne croit pas à Dieu et à ses anges, à Ses Livres, à Ses enoyés et au jour dernier est dans un égarement complet” (vi,135)
    La Sunna qui s’appuie sur la conduite publique en prenant modèle sur L’Envoyé (saw) en est venue à régir le domaine privé por servir de base à la science juridique musulmane devenant de facto ” une loi de tradition orale”.
    Si on doit faire confiance au Livre, n’accordons pas une foi aveugle à ceux qui prétendent l’incarner.L’homme peut être faillible et ne peut se réclamer de l’infaillibilité.
    Hélas l’Islam est instrumentalisé pour devenir la rente religieuse d’états rétrogrades et hypocrites ( au sens religieux).
    Je me souviens fort bien d’avoir demandé à un aspirant chahid en partance pour l’Afghanistan, un tout jeune homme, de me dessiner la carte de ce pays et de le situer dans le monde. Je vous jure que c’était comme si je lui avais demandé la lune. Ces faits qui se déroulaient en 1984 étaient déjà précurseurs du drame qui allait se nouer chez nous.
    Il fallait poser les questions à ceux qui avaient des motifs obscurs qu’ils réactualisent encore.Des vigiles de notre société qui n’étaient ni des stipendiés d’un régime corrompu, ni des apostats ont été décrétés ‘ennemis de plume’ et lâchement executés plus tard sur ordre de la nébuleuse. Allah yarham les malheureux fourvoyés et mes amis Alloula et Faredheb, phares de la pensée et authentiques défenseurs du peuple.
    Je désigne comme co-responsable et instigateur l’Arabie Saoudite et les prêcheurs egyptiens qui ont instillé les germes de la fitna et tous ceux qui continuent à se faire complices ou porte-parole.
    Les Saoud voulant se constituer une rente religieuse sur la terre d’élection du whahabisme ont passé un PACTE POLITIQUE, conclu entre Abd EL Wahab et le roi Ibn S’aoud en 1744.
    Ainsi, une principauté bédouine devenait une théocratie canoniquement constituée, influencée par le rigorisme Hanbalite, la pensée de Ibn Taimiya et se traduisant par un mouvement politique de gestion de la Cité s’appuyant sur l’application stricte de la pure Loi et prônant le rejet de toutes les innovations.Tout en envoyant leur foultitude de princes et princesse dans les université occidentales et en inondant les banques capitalites de pétro-dollars, ils veulent nous imposer leur vision du monde et nous décérébrer.
    L’autre victime non consentante fût le peuple palestinien qu’ils ont trahi et utilisé comme cache-sexe idéologique pour cacher leurs noirs desseins et leurs turpitudes.
    Ce même régime qui a financé des médersas non éclairés, interdit l’éducation des fillettes et exporté sa vision pour s’opposer au modernisme requis par la marche du temps acceptait pour survivre d’ouvrir la Terre Sainte aux bases américaines à Dahran et à être au coeur de l’alliance avec l’Occident, allant jusqu’à financer les AWACS qui surveillaient ses champs pétrolifères.Je vous assure que les canettes de bière buweiser jalonnaient les pistes et vous menaient aux bases yankees plus sûrement qu’un GPS.
    Hypocrisie et manipulation!
    Pour se préserver à l’intérieur, pris dans une fuite en avant, il prônait la vision djihadiste à l’extérieur décrétant légitime la guerre sur DAR EL HARB, c’est-à-dire partout sauf chez lui!
    La contradiction essentielle lui sera porté par l’un de ses fils qui sera excommunié, déchu de la nationalité saoudienne, obligé de se réfugier au Soudan et en Afghanistan avant de succomber à la détermination de OBAMA.
    Chez nous la Salafiya (à ne pas confondre avec la pensée de Ibn Badis)au lieu de regenerer l’Islam en se référant à la tradition des ancêtres devenait matrice idéologique pour des futurs criminels, des renégats qui n’hésitent pas à faire sombrer leur pays.
    Qu’est-ce qu’Aqmi sinon une multinatinale, ou organisation crimile qui ne peut tirer aucun argument de la religion et qui refuse le caractère national de l’état algérien et entend le saborder et le noyer dans une Oumma improbable?
    Aujourd’hui les manifestation de l’Islam radical, version sunnite ou chi’ite empêche la maturation d’un Islam appaisé renouant avec son épopée.
    L’Arabie Saoudite, le Qatar et les pays du Golfe qui financent les tueries et l’instabilité ne sont qu’un espace vassalisé dont la protection dépend uniquement de l’oncle Sam et de son bras armé, l’Otan.
    Beaucoup de ceux qui ont applaudi notre ANP à In Aménas ont, dans un passé récent, par leur silence ou complicité manqué à la seule institution qui a sauvé le pays (que je ne confonds pas avec la soldatesque galonnée et corrompue) de la culbute.
    Otan en emporte le temps!
    La foule trahit le peuple!

    • DZiri

      Sallamou Alaykum M.Smiley !

      Je trouve votre billet un peu partial en deux temps :
      1 En effet, il semble concerner les musulmans alors qu’il devrait s’adresser à leurs régimes semblables et illégitimes.
      2 Vous passez sous silence les ennemis souvent déclarés des musulmans et de l’Islam.

      Enfin, j’ai constaté que vous vous en prenez à Ahmed Ibn Hanbal et à Ibn Taymiya, ce qui m’a vraiment peiné. Je ne pensais pas qu’un musulman algérien en arriverait là, mais je dirais que c’est votre « point de vue ». Et comme les opinions reflètent la personne, je dirais aussi pour part que ces deux Messieurs sont comme le soleil, quand il se manifeste, il éclaire !

      Comme le soleil
      Meskanouha fi sama’ou, fa azzi elfou’âda azza’ène jamélène
      Fala’ tastatiôu laha soôudou, oula tastatiî laka nouzoulou,

      مَسْكَنُهَ في السَّمـاءِ ، فَعَّزِ الفُؤَادَ عزَاءً جميلاً
      فلَ تسْتَطيعُ لهَ الصُّعُود ولا تَسۡتَطِيعَ لكَ النُزُل

      Sallamou Alaykum

  6. Mijo

    Toujours très agréable de lire vos chroniques à la fois concises et complètes. L’aspect romancé nous plonge dans la peau d’un skipper en un rien de temps. C’est presque aussi bon pour le moral qu’un petit déjeuner sur l’herbe…(sourir)J’adore et en demande encore! À quand le prochain article?

    Oui, je suis d’accord avec vous Mer djillali…«NOS PEUPLES ENTRE LA PESTE ET LE CHOLERA »OUR PEOPLE BETWEEN THE PLAGUE AND THE CHOLERA “)il faudra bien choisir…!!!???
    NI LA PESTE NI LE CHOLERA..
    J’exprime toute ma sympathie et ma solidarité à nos frères de notre pays dont la dignité humaine est constamment bafouée et qui sont victimes, depuis les années 1990 d’une guerre d’agression et de prédation absurde. Ma pensée va aussi aux victimes collatérales, nos compatriotes habitants le reste du pays, dont les droits économiques, sociaux et culturels ainsi que les libertés fondamentales sont foulés au pied au nom de « l’effort d’une guerre de basse intensité ».

    La colère , elle qui nous rend triste jour en jour, comme le malheur, elle veut nous abattre de plus en plus, nous fait réfléchir dans le désespoir et les ténèbres

    Amertume et dégoût sont des sentiments dangereux. Ils submergent notre vie, comme un tsunami ravage tout sur son passage, ne laissant que des larmes dans nos cœurs perdus dans le néant.La haine et la jalousie sont des poisons pour nous, pauvre mortel.
    Nous avons tous besoin de lumière, de rire et d’espoir, qu’il y a un jour meilleur. Chaque seconde est une merveille .l’existence n’a pas de prix. supportons nos faiblesses et celle des autres, car la route qui mène au bonheur et miné par les égoïstes et les ignorants.

    Mais le plus difficile reste à faire!
    Tuer les colères qui font les guerres inutiles et qui fracassent nos familles de toute les couleurs, plus précieux que tout les diamants de notre brave pays…

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 89
  • 7 698