Chronique du jeudi: «QUAND LA PARANOÏA DE M6 CONTAMINE LES INSTITUTIONS ROYALES!»

Il fut un temps où la Diplomatie régnait en main de maître au sein des Nations constituant le Monde. Même durant la longue guerre froide entre les deux blocs Est/Ouest, le protocole était respecté y compris dans l’utilisation de la «ligne rouge» Cela a permis de garder la sérénité et le respect mutuel des Nations, quelle que soit le degré de la tension politique qui régnait bilatéralement, ou multi-latéralement.
Plus près de nous, les relations bilatérales entre le Maroc et l’Algérie auront de tout temps été empoisonnées et ce, depuis l’Emir Abdelkader qui connut ses premières trahisons et «déprimes » au niveau de l’Émirat Chérifien.
Cependant, le Roi Hassan II et Boumédiène purent contenir l’ascendant sur le degré de tension qui pouvait générer un conflit armé, quoique la tentative calculée de l’occupation de l’Algérie au lendemain de l’indépendance fut vouée à l’échec. On s’en souvient en effet, que le Pays dans le chaos le plus total, à peine sorti de longues années de guerre et plus d’un siècle d’occupation et d’asservissement, sans institutions, sans armée structurée, fut attaqué par les forces Armées Royales dans une tentative d’occupation de Tindouf, Béchar…., qui ne furent arrêtées que grâce à la mobilisation de tout un Peuple, réagissant au magique «hagrouna» de Ben Bella.
A partir de ce jour, les relations n’ont jamais évolué et connurent des hauts et des bas avec plus de hauts que de bas, le summum atteint par Amgala1 et Amgala2 et à un degré moindre les évènements de Cap Sigli.
Mais même durant ces évènements, les réactions diplomatiques restaient protocolaires et jamais aucune insulte ni profanation d’emblème n’a été enregistrée, d’un côté comme de l’autre. C’était vraiment le temps du respect de la Diplomatie généré par une tradition relationnelle entre les différentes Nations obligées de vivre ensemble, c’était du en grande partie au haut niveau de responsabilité et de sagesse incarnés par les Dirigeants  qui, tout en défendant les intérêts de leurs Pays restaient respectueux des autres, de leurs dirigeants et de leurs  Symboles. Le Nouveau modèle économique pour lequel plaidait Boumédiène du haut de la tribune des Nations Unis où la langue arabe fut pour la première fois de l’Histoire utilisée comme langue officielle au sein de la Tour de Manhattan, fut immédiatement après, anéanti dans l’œuf, comme pour taire toute velléité qui pouvait naître des ressacs de la Guerre d’Octobre. Prit place alors un nouvel ordre Mondial, entamé par la chute du mur de Berlin, de la guerre des Balkans, de la dislocation du bloc Est et la naissance de la Grande Europe. La première partie accomplie, il aura fallu, entamer la seconde qui concerne le GMO. Ainsi naquirent les fameux « printemps arabes » qui n’arrivent plus à sortir de leurs interminables hivers, mais cela était prévisible et prévu. Il serait inutile de revenir sur le sujet même s’il est toujours d’actualité, tant les choses semblent évidentes. Mais ce rappel était nécessaire pour illustrer le fonds de la chronique. C’est justement, à partir de l’avènement de cette seconde étape du nouvel ordre mondial incarné par les USA recourant le plus souvent à ses valets la France et la Grande Bretagne, que les usages diplomatiques ont commencé par péricliter dans leur « courtoisie légendaire »
Dans l’Histoire, le respect des usages diplomatiques était tellement important que l’on usait de mensonges sur leur infraction pour justifier des Guerres et légitimer les occupations des Pays (le Cas du Camouflet du Consul Français par le Dey d’Alger en est l’exemple édifiant)
Aujourd’hui, il se trouve un Ambassadeur d’un Micro-Etat – le Qatar – qui se targue de vouloir menacer un Ministre de la Grande Russie, ou manquer de respect à un Ministre Algérien, faisant fi de toute éducation Politique primaire.
Il se trouve un Président Français (Mitterrand) qui ose « exiger » de l’Algérie de rétablir le FIS dans ses droits. Il se trouve une Grande Nation (les USA) qui enlève un Président d’un Pays souverain (Noriéga)
Le TPI fait le reste puisqu’il s’occupe désormais de mettre au pas tout dirigeant Arabe, Africain qui oserait défier l’ordre établi.
Cette démarche, le Roi Mohammed 6 en a fait sienne. Il n’a cessé depuis que les menaces commencent à peser sur ses tentatives annexionnistes des territoires sahraouis, après que les menées diplomatiques du POLISARIO et de l’Algérie défendant ses principes de base immuables du droit des Peuples à leur autodétermination, à vouloir à tout prix « casser » de l’Algérie, au mépris des règles élémentaires de la Diplomatie et de son protocole. Le «travail» a été entamé d’abord par la manipulation de la presse et notamment l’agence officielle marocaine qui depuis plus de quatre ans consacre au moins une dépêche par jour à insulter l’Algérie et/ou ses Dirigeants. Elle fut suivie par toute la presse y compris celle dite indépendante avec un seul crédo : Descendre Bouteflika et les «Généraux » seuls coupables de la situation que vit le Maroc. Le bouquet aura été atteint par la manipulation d’un énergumène qui se prit pour un héro national en allant sous la bénédiction des services du Makhzen empiéter sur un Territoire d’un Pays souverain pour oser ôter l’emblème national et le remettre à une horde déchaînée qui s’empressa de le déchiqueter. Un jour d’un premier novembre ! Quel sacrilège ! Comment devait réagir l’Algérie face à une médiocratie politique de telle ampleur. Mais avant l’État, c’est le Peuple Algérien qui a lui-même répondu. D’abord en ne mettant pas tout le Peuple Marocain dans le même sac, ensuite par le mépris. Une façon de dire que l’on voue trop de respect pour les symboles des Nations, et on ne touchera pas l’emblème national fusse-t-il celui du Maroc. Le renfort des services de sécurité autour des institutions marocaines organisé à titre préventif et discrètement, n’aura finalement servi à rien, l’Algérien ayant été à la bonne école.
L’Algérie demeurant intransigeante sur les suites à donner à cette offense outrancière, se garda de violer les principes sacrés de la diplomatie. Cela ne fera qu’enrager encore plus le Roi. Contraint d’envoyer le message protocolaire de l’Aïd, il le fit mais sans toucher un mot sur le premier Novembre, lorsqu’il s’adressa au Président Bouteflika. Toujours, inassouvi, cherchant la provocation à tout prix, il récidive lors de son discours à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de la Marche verte, en s’attaquant nommément à l’Algérie au mépris de toutes règles diplomatiques ou protocolaires que lui impose son statut.
La réponse du Président Bouteflika fut cinglante. Un message diplomatique bienveillant, sans aucune allusion ! Une façon de dire : « Les chiens aboient, la caravane passe ! » Mais il est vrai qu’entre l’école Bouteflika et celle de M6, il n’y a pas photo !
Mais, dans tous les cas, ce genre de comportement ne peut qu’engendrer des effets pervers. A force de s’attaquer à l’Algérie, le Roi a développé un sentiment de paranoïa au sein de son Peuple et de ses institutions. C’est somme toute logique. Et la dernière qui a fait rigoler y compris l’animateur de l’émission (un Marocain, pourtant !) concerne le conflit interne de la Fédération Royale Marocaine de Football. Alors que l’Assemblée Générale ayant abouti à la désignation d’un nouveau Président, fut invalidée par la FIFA qui réinstalla El Fassi pour 6 mois en attendant l’organisation d’une nouvelle assemblée Générale élective, la partie déboutée ne trouva pas mieux que d’accuser …. Raouraoua qui aura été l’instigateur de l’invalidation de l’AG. Le représentant de cette frange de la Fédération Royale poussa le bouchon jusqu’à accuser Raouraoua d’être à l’origine de tous les problèmes que vit le football marocain, par ses sabotages organisés à tous les niveaux des instances continentales et internationales. Décidément, notre interlocuteur prête beaucoup de pouvoirs à notre cher Président de Fédération qui n’a portant rien pu faire contre les arbitres du Burkina et de la Gambie notamment, alors qu’il s’agissait de l’Algérie.
L’animateur de l’émission était tellement éberlué qu’il s’est surpris d’insister auprès de son invité sur ses assertions. L’autre, paranoïaque par la faute de M6, ne put que persister et signer.
Ceci a fini par aboutir au jeté de l’éponge par El Fassi malgré sa réhabilitation par la FIFA. En effet, celui-ci vient de déclarer qu’il se désiste (sur injonction du Makhzen ?) de la Présidence de la Fédération, soutient son rival et demande à ses pairs de le reconnaître ! Quelle sera alors la crédibilité de cette fédération auprès de la FIFA, alors ?
Voilà, où cela peut nous mener à trop vouloir accuser le voisin de porter sa bosse. Finalement, le Roitelet aura tout perdu en voulant tout gagner. Car, en définitive dans le change, il aura mis à l’aise Alger dans son intransigeance à ne pas vouloir ouvrir les frontières, à rendre plus rigoureux le contrôle au niveau des frontières et donc du passage du cannabis et enfin recentré les Algériens autour de leur patriotisme.(1) Admettons donc sportivement qu’il a gagné Khaled, duel dans lequel l’Algérie n’a rien perdu, bien au contraire !
djillali@bel-abbes.info
(1) Aux dernières nouvelles, on apprend que suite au renforcement du dispositif de surveillance des frontières, les défilés des « ânes » fleurissent du côté de Melila et Ceuta, provinces Espagnoles en plein territoire Marocain. Dans le cadre d’un « commerce atypique », les ânes sont chargés de provisions exemptes de taxes parce que considérées comme marchandises personnelles. Chaque âne fait plusieurs aller-retour pour pallier le déficit engendré par le manque à gagner du commerce florissant avec l’Algérie, que vient de tarir le Roitelet imbu et paranoïaque.


le 05 décembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
05 décembre 2013

1 Commentaire pour “Chronique du jeudi: «QUAND LA PARANOÏA DE M6 CONTAMINE LES INSTITUTIONS ROYALES!»”

  1. le cygne

    De la contamination de Reggane et ses environs par les atomus du Pingouin colonial, nous passons à un autre type de contamination, je dirais, de la cervelle de M6 par les orbitons sionistes, une sphère qui tourne autour d’une autre sphère..!! Je pense aussi qu’on donne trop d’importance à ce gosse M6, sachant que ce n’est pas lui qui gère son pays, même pas son palais royal, d’ailleurs…!!! Quand on se prend pour le centre de l’univers, on risque de ne pas tourner dans le bon sens…! Tout ce qui le préoccupe c’est de maintenir son ‘3arch’empoisonné… ! Ils ont sorti le grand jeu pour essayer de provoquer, énerver, déstabiliser et surtout voir ce que les Algériens ont dans le ventre… !!! Ils cherchent un faux pas, mais les nôtres ont bien compris le jeu…!!!
    On peut placer l’exorde du mouvement sioniste au Maroc dans les années 1900. Dés cette ère des rabbins saisirent contact avec Herzl pour regagner le mouvement. Lors du 5ème congrès sioniste en 1921, il fut annoncé la mise en place de succursales de l’organisation sioniste au Maroc. Jonathan Thurtz fut mandaté au Maroc et créa en 1926 le journal de la communauté du Maroc: ‘l’Avenir Illustre’. Ce journal fut distribué dans tout le Maroc, et servit de lien entre la communauté juive, les mouvements sionistes dans le monde et la Palestine. Les contacts entre le judaïsme marocain et le mouvement sioniste furent absolument coupé suite au déclenchement de la seconde guerre mondiale. Ce n’est qu’après le débarquement des alliés que des liens se renouèrent… !!!
    La publication d’un livre intitulé “al-Rabat al-Maghrebi” écrit par Samuel Siki, un ancien officier de renseignements du régime israélien fait par ailleurs la lumière sur la collaboration militaro-sécuritaire entre le Maroc et le régime de Tel-Aviv sur les territoires occupés. Dans son livre Samuel Siki donne des précisions sur un plan concocté par un agent du Mossad pour supprimer l’ancien président égyptien, Jamal Abdel Nasser lors d’une visite au Maroc.
    Les rapports entre le Maroc et les colons occupant la Palestine ont été révélés au grand jour dans un projet de tourisme entre ces deux tourtereaux et l’Espagne, du nom de “Euromed” préconisé par le ministère marocain du Tourisme. Par ailleurs, plusieurs entreprises publiques marocaines entretiennent d’étroites relations avec les entreprises dites israéliennes dont l’exemple le plus connu c’est la société “Zimac” créée en 1983 à Casa. C’est une filiale de la “Zim” affairée dans le secteur maritime et dont ledit Israël détient 48% de ses parts sociales. Le transport maritime, la bourse et le secteur financier sont d’autres relais qui assurent les intérêts dits israéliens au Maroc. La “MTDS” et la “Annour” Technologie qui se situent respectivement à Rabat et à Casablanca procèdent au marketing pour les produits dits israéliens de haute technologie. Ces dernières sont attachées à la “Check Point” dite israélienne.
    Alors, il ne faut surtout pas s’étonner lorsqu’on découvre des produits dits israéliens sur le marché Algérien..! Pourquoi croyez-vous que les ‘Marocains’ insistent pour l’ouverture des frontières…. ??? Pourquoi, croyez-vous que la France via le sioniste par adoption qui s’est retourné contre son peuple et ses ‘principes’, soutient encore le Maroc…!!
    Pour le moment, je crois que les dossiers du Maroc (Makhzen) et du Sahara occidental, ont été bien gérés par les nôtres…!!! Savoir travailler en silence, et ne pas crier sur les toits, c’est aussi une bonne chose, quand il le faut..!! Le cas d’Oum Derman n’est pas très loin…!
    C’est une course Marathon qu’il faut gagner et pour cela, il faut avoir beaucoup de souffle en plus de la jugeote et la force… !

    Des contaminés de la bombe atomique aux contaminés du Makhzen paranoïaque…! A nous de traverser le pont…!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 6 742
  • 6 829