« VIOLENCE & TALIBANISATION »

 Un troubadour  – comme il y en avait des tas, jadis –  en plein centre de la place du village, entouré de nombreux badauds, ce mardi, jour de marché hebdomadaire, lançait entre deux quêtes de «douros», cette étrange prémonition:

«Oh ! Peuple ! De par tes déviations, des damnations divines te puniront ;

Prépares-toi ! Je t’annonce un temps  où des gens bizarres arriveront ;

Veste sur la djellaba, barbe hirsute, sans instruction des fetwas prodigueront ;

Autour d’eux, les aigris s’amassent, les Émirs leur désignent  ennemis et  armeront ;

Par le recours à la toile d’araignée et la Grotte de Hira, les troupes  mobiliseront ;

Alors, sur votre Terre Entière, le viol, le vol, la cruauté et le mal règneront ;

Parricides, fratricides, mutilations, tueries  et assassinats abonderont

Pendant longtemps, les  hordes le chaos  sèmeront et  les têtes couperont

 

El Hadj Abdallah qui est  aujourd’hui âgé de 89 ans y  a assisté, en …. 1949  et me l’a rapportée!

*  *  ** * * * * * * *

Une étude de la Gendarmerie Nationale conclue que la  prolifération de la délinquance au sein de la tranche juvénile est due à la déperdition scolaire. Est-ce une surprise ? Que non !

Si la Gendarmerie semblait étonnée de découvrir à travers cette étude que plus de 60% des délits étaient l’œuvre d’élèves des cycles  primaire et moyen exclus du système scolaire,  la réalité n’a rien de surprenant.  Il y a bien longtemps  – et notamment depuis la décennie rouge  plutôt que noire –  que la jeunesse est la victime d’une part,  de la démission de la famille et d’autre part,  de l’absence d’éducation au sein de l’école.

Sur le plan encadrement, le problème remonte à plus loin et notamment dès les années 70 où, les lycéens échouant au BAC étaient orientés vers les fameux ITE pour former des …. Formateurs. Comment peut-on faire d’un canasson, un cheval de course ? Un bonhomme incapable d’assurer sa propre scolarité peut-il être d’un quelconque secours pour une cinquantaine entassé dans une salle frigorifique en hiver et caniculaire en été ?

Secundo, sur le plan pédagogique, on est toujours en train de reformer. On le fait depuis la naissance de Benbouzid, soit plus de 17 ans, et on n’a pas encore découvert l’élixir sauveur. Le pauvre Baba Ahmed, son successeur, doit regretter déjà son superbe bureau de l’Université de Blida, lui qui, par droit de réserve, évite diplomatiquement de critiquer les nombreuses failles du système, mais ne peut s’empêcher de rameuter toute la famille de l’éducation avec le concours d’experts et spécialistes, pour organiser des assises nationales, destinées à en finir avec les réformettes. Y arrivera-t-il ?

L’élève est aujourd’hui esclave du poids de son cartable, et de l’impossibilité de gérer son temps entre le programme surchargé, les cours supplémentaires, les révisions et les moments de jeux et de loisirs  (facebook et éventuellement sport) Ce que ne lui laisse aucun répit pour l’assimilation.

La génération actuelle née dans la tourmente de la décennie noire, emmagasine dans son subconscient un volume de violence inouï que le plus éminent des psychanalystes ne saurait canaliser ; et dire qu’ils n’ont même pas bénéficié de l’apport du dernier psychologue connu. Si l’on ajoute à cela, l’absence de lieux culturels, de militantisme associatif à même de prendre en charge l’évolution sociale et l’insertion des jeunes, sans omettre le niveau de vie dépérissant des familles du à des politiques économiques désastreuses, privilégiant le container à des investissements créateurs d’emplois et de richesses, le basculement de la jeunesse vers la violence et la recherche du gain facile, est un aboutissement, j’allais dire normal.

Les jeunes sont actuellement contraints de choisir entre deux options antinomiques et à destins incertains : où la dérive dans la violence où la «talibanisation»  Deux options qui souvent se rejoignent paradoxalement quand on connait la connexion entre le trafic de drogue, le blanchissement d’argent et le terrorisme. Cette drogue méconnue chez nous il y a à peine une vingtaine d’années malgré son passage par notre Pays vers l’Europe, a commencé dès cette connexion, à envahir notre jeunesse, y compris la présence des drogues dures et des psychotropes, ou la recherche du gain et la cupidité des uns et des autres, fait complices même «l’élite» comme les Médecins et les pharmaciens, qui à vouloir faire fortune délivrent des ordonnances pour l’un, alors que l’autre s’empresse de les satisfaire.

Jadis, à l’école,  de la première année préparatoire jusqu’à la dernière, une leçon de morale est inculquée aux enfants chaque matin, tous les jours. Une fois, c’est la propreté, une autre c’est le respect des parents et des voisins, une troisième, c’est traverser dans le passage clouté. Toute la gamme d’éducation basique était inculquée continuellement et sans répit à l’élève contraint de l’assimiler et de s’en servir.

Aujourd’hui, l’ensemble de l’arsenal des contradictions dont quelques unes ont été énumérées ci-dessus,  conduit à la production de « monstres » qui à peine la dent de lait enlevée, agresse son éducateur, qui ne peut s’empêcher de lui rendre la pareille.  Alors ne vous étonnez surtout pas, si vous êtes accosté par le dernier né de votre voisin, qui sans salamalec aucun, vous apostrophe : « Jari, vous n’aurez pas une sèche ? »

Faut-il alors s’étonner qu’une lycéenne s’adonne à  de l’exhibitionnisme en sirotant une bière en classe ? (authentique !) Faut-il alors s’étonner qu’un chérubin de 13 ans, fume un joint dans les toilettes du CEM ? Faut-il s’étonner que 2 étudiantes soient embarquées de force dans une camionnette frigorifique, par des jeunes ne sachant comment défouler leur instinct sexuel ?

Faut-il une étude la Gendarmerie pour conclure que c’est du à la déperdition scolaire ?

Néanmoins, la proposition de solution préconisée par le Darak El Watani, à  de quoi surprendre tant elle  semble un peu trop réductrice. En effet, proposer pour endiguer ce phénomène, de prolonger le cursus scolaire coute que coute, y compris en supprimant les examens du Sixième et le BEF, ne peut qu’accompagner le mal et non le traiter.

Déjà que le niveau est au ras des pâquerettes de l’école jusqu’à l’Université, si l’on vienne à supprimer ces examens, ce serait carrément le naufrage.

Il me semble qu’il faut plutôt attaquer le mal à l’origine, aux fondements. Permettre une scolarité saine en renforçant le niveau des formateurs d’abord, en offrant à l’élève les moyens adéquats, en dépeuplant les classes de cours. En assurant un développement économique du Pays par un investissement productif et créateur d’emplois et donc de richesses. Développer la recherche scientifique par une autre personne qu’un plagiaire. Mettre fin aux multiples frustrations :

–          Libidinale en permettant des loisirs et de la culture

–          Sociale,  en améliorant la qualité de l’enseignement et en le moralisant (l’actuel scandale relatif aux faux bacs à l’université d’Oran est significatif à plus d’un titre sur l’’état de notre système éducatif)

–          Économique en permettant un investissement productif créateur de richesses;

En un mot : moraliser la société.

djillali@bel-abbes.info

 

 


le 14 février 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
14 février 2013

7 Commentaires pour “« VIOLENCE & TALIBANISATION »”

  1. le cygne

    Il faut dire que le tour du Troubadour pour créer un Traumadour relève de l’élégance et de la compétence d’un grand magicien…… !!!! Chapeau……. !!!! Heureusement que le rapport de la gendarmerie nationale est venu juste derrière pour nous rappeler que c’était juste un tour de passe- passe, mais qui aurait permis non seulement de brouiller toutes les pistes mais aussi de griller le peu de neurones qui nous restent…… Pour moi le Titre de l’article qui convient le mieux est « violences et crises de modernité»… !!!!
    N’empêche que je tiens à vous remercier de nous avoir transportés, loin de notre temps….. où il existait des êtres très humbles qui chantaient de village en village ou annonçaient des évènements divers; c’était un art de vivre loin de l’internet, du portable et des médias…. …..Et ce que ce Troubadour a rapporté n’était pas une invention, car c’est notre Prophète (SAWS) qui a parlé de ces phénomènes et bien d’autres. Mais ne mélangeons pas exprès le mois de « Chaâbane avec Ramadan » , juste , pour embrouiller les esprits et faire croire que tout le monde est pareil….. Il faut bien mettre les choses dans leurs sillages……
    Le rapport de notre gendarmerie tombe à pic, car il me rappelle deux choses que:
    1-/ Les maux de la société que vous aviez cité dans votre article, sont les conséquences directes et indirectes du projet de société choisi pour le peuple Algérien par les intégristes Laïcs au pouvoir et leurs multiples sponsors depuis l’indépendance…….Ne me dites pas que ce sont les « Talibans » qui ont signé le compromis d’Evian avec une clause relative à la coopération culturelle …… !!!!!
    2-/ L’histoire d’’un ministre formé en URSS qui est resté presque 20 ans à la tête d’un secteur très sensible; ni le président Boutef, ni le fiasco monumental du système éducatif, ni les marches silencieuses, ni le mouvement des différents syndicats des enseignants, ni les grèves périodiques, ni rien, n’ont pu l’évincer de son poste……… …..Quel mystère…!!!!
    Il a été chargé (par qui ????? Devinez… ???) de la déculturation et de la désalgérianisation massive des jeunes. Autrement dit, la déformation, l’upérisation et l’analphabétisation des Algériens, pour les rendre plus obéissants, plus perméables et moins récalcitrants, sans foi, ni loi, sans amour, sans identité, sans langue, sans repères…. « Illa Men Rahima Rabbi ». Il a réussi quand même, à faire de nos enfants des cobayes désorientés et défaitistes pour qu’ils ne deviennent jamais intelligents, ni activistes, plutôt des harragas potentiels…..au lieu de former une élite, il a produit les chérubins de 13 ans (garçons et filles du futur) dont vous avez parlé, des monstres, des agresseurs, des drogués, des alcooliques dés leurs bas âges……. Eh bien !!! Il faut dire qu’il a réussi grâce aussi à l’aide précieuse des Ours et Renards polaires et leur hizb, car il existe maintenant une incontestable «génération » qui porte son nom et qui est montrée comme étant dure , cruelle, et « moderne »… Il a même failli supprimer la matière de l’éducation islamique (même le choix des thèmes est un fiasco), ainsi que le troisième couplet de notre Hymne national des manuels scolaires….
    Je tiens aussi à remercier la gendarmerie nationale qui a beaucoup évolué, ce rapport est une bonne chose puisqu’elle possède toutes les données requises, quant aux recommandations, je pense qu’il faudrait les laisser aux spécialistes et experts des différents domaines, si vraiment ils ont envi de revoir le cours des choses….avant de perdre d’autres générations……………. !!!!
    Mr Djlillali, ce qui m’a fait sourire le plus c’est la phrase de la FIN : «Moraliser la société. « c’est du TOP …Au fait, Comment ???……ou faudrait- il laisser chacun faire comme il l’entend selon ses propres convictions et qu’on a besoin de personne pour nous donner des leçons de moral…… !!!!!.. Surtout que « le fait majeur de la Modernité est qu’elle met en scène l’individu humain qui est à lui-même son propre fondement et sa propre fin, indépendamment de toute référence à une transcendance. L’individualisme et la liberté vont par ce fondement être l’alpha et l’oméga caractéristiques des revendications de la vie moderne. » De ce point de vue, la modernité apparaît comme une crise, une crise des valeurs, mais aussi une crise de la pensée et une crise politique, qui concerne notamment la notion de progrès… !!!!!!!»

    To be or not to be…… !Au fait par où faudrait il commencer par le haut ou par le bas ou par les deux en même temps..?? Et qui va s’en charger…???? Question difficile pour moi….je fais appel à la Diaspora….!!!!

    Merci Mr Djillali.C

    • BOUBAKAR

      pourtant la reponse est facile,mais elle est difficile pour celui qui s’en charge! salutations

  2. le cygne

    La Talibanisation…. !!!???? C’est quoi ça encore….. !!! Une nouvelle marque de feux d’artifices …ou de somnifères…!!! Tous les autres n’ont pas suffi, alors il fallait en fabriquer d’autres……, surtout que la marque «Terrorisme » est devenue un peu démodée, et elle ne se vend plus comme avant …quand les gens étaient dupes…….mais plus maintenant… !!!
    Des produits à bas prix importés d’outre mer comme toujours, c’est navrant……surtout quand on les taxe à des prix forts sur nos étalages pour qu’ils soient considérés comme des produits de luxe…alors qu’ils ne relèvent ni de nos habitudes de production ni de consommation…..

    Oulà ! si quelqu’un lit le titre seulement, il croira que son auteur parle d’une autre plaque tectonique……!! Nous sommes bien sur la plaque africaine…n’est ce pas ???? Alors je dirai qu’on ne voudrait avoir affaire avec aucun des concepts relatifs aux Minus habens de la plaque Eurasiatique…..Donc, cela veut dire, Ni Talibanisation, Ni Wahabisation, Ni Francisation, Ni Laïcisation, ni Progressisation..ni Mondialisation….uniquement et purement une Algérisation Amazigho-Arabo-Musulmane…..

    شعب الجزائر مسلم و إلى العروبة ينتسب
    من قال حاد عن أصله أو قال مات فقد كذب

    Abelhamid Ibn Badis Rahimahou Allah, ça vous dit quelque chose….????

    La suite sera pour demain Inchaalah!!!!

  3. D.Reffas

    Bonjour.(Commentaire de DOUMA)

    Mon ami Djilali
    J’ai toujours apprécié tes écrits ainsi que l’amour que tu portes à ce peuple.Un fils de chahid ne peut pas penser autrement.Toutefois,ton intervention ne peut être qu’un constat dont tu n’es pas le premier à mettre en exergue.Il est vrai que nous vivons et subissons ces fléaux comme il est vrai que ceux qui ont la charge de diriger ce pays nous paraissent des êtres incompétents et incapables d’apporter de véritables solutions.En vérité leur souci et le vôtre sont diamétralement opposés.Sans trop m’étaler je dirais seulement que le problème et profondément politique.Vos différentes contributions sont utiles car elles aiguisent la conscience de beaucoup de gens.Merci ami.

  4. Smiley

    Qui peut aider à résoudre cette équation à 4 inconnues?
    Considérant la wahabinisation des esprits et son corrollaire paradoxal la perte grandissante et algorithmique du sentiment moral;
    considérant l’inflation du discours ritualiste religieux pontifiant et l’effondrement moral des jeunes et moins jeunes;
    considérant que les élites politiques ne sont à émuler que par la vitesse supersonique par laquelle elles deviennent riches, pour investir dans des ghettos de riches dans un pays qui s’appauvrit;
    considérant que notre école forme des semi-analphabêtes à tour de tour, et doctorise dsans relâche tout en éjectant de l’obligation scolaire des bataillons de déscolarisés
    Comment retrouver du sens dans un pays sens-dessus dessous?
    Peut-être que la construction de la plus grande mosquée du monde après celle de la Mecque est la réponse wa Allah A3lam! En tous les cas c’est la réponse que je trouve.
    Au moins la lepénisation des esprits a aidé à diffuser les idées de Le Pen!

  5. arabi

    re salem ya si djillali C ,

    A propos d’education , ecole et moralisation de la société que vous concluez pour mettre fin à ses fléaux posts independance ;
    je citerais un exemple édifiant et local pour illustrer mon propos sur la moralisation du pouvoir :
    Un simple DERRAR ( moniteur d’école coranique )de douar de msirda est devenu , instructeur d’école algérienne d’oued séfioun (SBA) puis pdg d’une grande entreprise d’état (ERIAD) et puis plusieurs fois sinistre de la ripoublik DZ , membre de bureau du clone PFLN et “prétendant” au Secrétariat général .
    en un mot : sauve qui peut !

  6. arabi

    “”””En un mot : moraliser la société.”””
    salem !
    que nenni cher monsieur !
    cé le pouvoir qu’on doit moraliser .
    HIER ! un simple garde champêtre suffisait .

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00