Cinq juillet.

Jour béni te voilà de retour ! Tu ne peux être que béni, et pour cause : Tu rappelles à plus d’un égard, au monde entier, l’histoire sacrée du pays qu’est le notre, et la bravoure de tout un peuple vaillant et combattant. Si le rouleau compresseur, dévastateur de la machine coloniale dotée de tous les moyens pour soumettre l’Algérie, effacer son identité, dresser ses habitants les uns contre les autres, a usé de toutes les stratégies, de tous les subterfuges, pour réaliser sa mission, la bravoure du peuple algérien en a décidé autrement : L’Indépendance au rendez-vous.

La colonisation a spolié les terres, et à mis main basse sur les richesses de l’Algérie. Elle a commis les pires atrocités : Enfumades, extorsion de richesse, expropriation par la force, expulsion des villageois, instauration de la ségrégation, fermeture des écoles, utilisation de personnes comme chair à canons lors de la Première et Seconde guerres et en fin un million et un demi million de martyres. Devant cette situation chaotique les Algériens ne sont pas restés les bras croisés : ils ont résisté, combattu, sauvegardé, jusqu’au jour béni qui est venu annoncer la consécration et le recouvrement de l’indépendance totale. 05 juillet.

Le présent article vise un acte de rappel et il n’a pas l’ambition de retracer l’histoire, ni de la réécrire. Il vise le rappel pour ne pas laisser place à l’oubli.

Au lendemain de l’indépendance la situation est catastrophique. Le pays est en ruine, les caisses vides, l’infrastructure ébranlée. Pourtant, la ténacité du peuple algérien a encore une fois fonctionné pour redresser le pays, construire ce qui a été détruit et rejoindre le concert des nations libres. En quelques années seulement, l’Algérie, Mecque des révolutionnaires, a pu devenir un modèle de progrès et de stabilité. Plus de khammass, ni de soumission. Une autre révolution est mise en route : formation, enseignement, industrialisation, construction, etc.

Malheureusement, l’Algérie a dû faire face, encore une fois, à une situation difficile, celle de la décennie noire. Période qui nous a couté chère en vies humaines et en matériel, sans oublier l’impact sur le plan moral et psychologique. En effet, plusieurs intellectuels ont été assassinés, plusieurs agents de l’ordre ont payé de leurs vies, plusieurs infrastructures ont été incendiées et détruites, plusieurs villages et douars vidés de leurs habitants et plusieurs personnes ont pris le chemin de l’exil. Durant cette période, au moment où des pays, parfois frères, voyaient en Algérie un laboratoire en guise d’expérience et d’essai, d’autre se précipitaient pour instaurer un embargo. Toutefois, l’armée algérienne a su défendre le territoire algérien tout en restant républicaine. Pas une seule fois l’amalgame a été fait entre Islam et intégrisme. Grace à cette clairvoyance, grâce au caractère républicain, le pays a pu s’en sortir.

Aujourd’hui, dans un contexte international, on ne peut plus morose, entre crise économique et conflits, l’Algérie fière de son passé, continue a faire des jaloux qui cherchent par tous les moyens, à l’entrainer dans une situation qui ne sied point à sa vision des choses. L’Algérie ne se mêle pas des affaires des autres.

L’Algérien ne doit pas oublier ce passé glorieux. Il doit être fier du 05 juillet. La colonisation a cherché des alliés parmi la population algérienne. Seuls les vrais chouhadas méritent le statut de Martyrs. Seuls les vrais combattants ont droit à la fiche communale. L’administration coloniale a, pendant 132 ans, essayé d’opposer le berbère à l’arabe. Aujourd’hui, la main dans la main on doit continuer à honorer la mémoire de ceux qui ne sont pas tombés dans ce piège. Nous devons continuer à brandir notre fraternité, notre union, notre algérianité. Hier la colonisation a voulu séparer le nord du sud algériens et nos aïeux ont refusé, ont résisté et n’ont voulu que d’une indépendance et l’intégrité totale du pays du nord au sud et d’Est en Ouest. Aujourd’hui pas de place au régionalisme. Telle devrait être notre devise. La colonisation a enrichi, hier, les Caïds et a corrompu certains fonctionnaires. Aujourd’hui, on ne doit pas laisser place à la corruption, au détournement et à l’usurpation. Honorons le sang de nos martyres qui ont donné de leurs vies pour que vive l’Algérie.

Dans un monde de manipulation médiatique et d’instrumentalisation, restons vigilants. Pourquoi avoir annoncé le Président mort ? Pourquoi certains cherchent à entrainer l’armée populaire et républicaine sur un terrain qui n’est pas le sien. Pourquoi certain l’ont clairement appelé à intervenir ? A-t-on oublié le passé ? Notre armée a répondu, cependant, sagement.

Pourquoi certains partis politiques appellent à destituer un président élu ? Où v-t-on ? Le régime en Algérie, contrairement à d’autres pays, n’est pas bâti sur la personnalité d’un homme. Les instances sont républicaines et solides. Le Président a le droit de se soigner, de se reposer et de prendre, ensuite, la décision qui lui paraitra la meilleure pour la patrie.

L’Algérie, plus que jamais, a besoin de mobilisation autour des principes et idéaux du 01 er novembre et du 05 juillet. La mondialisation d’une part et la crise économique d’autre part, ne sont qu’une nouvelle façon de coloniser les pays détenteurs de richesses. Créer des troubles est la nouvelle arme des prédateurs. Ces troubles, que certains appellent, intentionnellement, printemps, ont fini par ébranler des pays millénaires sombrant ainsi dans des conflits ethniques.

Le cinq juillet nous rappelle notre passé glorieux, nous renseigne sur notre histoire et nous arme pour l’avenir.

Abdelkader BACHIR


le 04 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
04 juillet 2013

9 Commentaires pour “Cinq juillet.”

  1. Abdelwahid B.

    Salam Monsieur Bachir ;
    Permettez-moi une seule petite remarque: je n’ai jamais dit que «rien n’a été fait». Je serais d’ailleurs le premier à clamer volontiers que c’est là une contre-vérité. Par contre, je persiste à croire que nos réalisations restent beaucoup en deçà des aspirations populaires et beaucoup en deçà de ce que l’on peut réaliser avec des ressources telles que les nôtres. En un mot, je trouve que nous nous sommes trop endormis sur nos lauriers.
    Bonne fin de journée.

  2. le cygne

    Je m’excuse, mais franchement, certains vétérans me donnent envie de chialer …pour ne pas dire autre chose, alors qu’en principe, ils sont sensés être les premiers à donner l’exemple aux générations actuelles et futures et leur apprendre ce que veut dire le mot «indépendance », au lieu de ça, ils trouvent toujours le moyen de nous faire rentrer dans des labyrinthes sans issues, pour faire diversion de l’essentiel..!!!! Je ne comprends plus rien, on dirait que certains regrettent que « la France » ait été chassée des terres de leurs grands parents et parents…? Alors qu’ils devraient être les premiers à s’en réjouir puisqu’ils ont assisté, au moins, à une séquence de la tragédie du peuple Algérien, sauf si……. ????
    Regardez, à travers le monde, comment les gens fêtent leur « Independence day », c’est vraiment un plaisir, ….. ils oublient ,au moins pour un jour, leurs querelles, leurs différences, leurs problèmes..etc…. pour ne penser qu’au sens de ce jour, ses enseignements, ses valeurs, pour se recueillir à la mémoire des martyrs et des millions qui ont souffert, qui ont été torturés, emprisonnés, mutilés, qui ont perdu des êtres très chers, leurs terres, leurs maisons, leur dignité, leur honneur……etc….. !!!! D’ailleurs, il n’y a pas que les feux d’artifices pour fêter le jour de l’indépendance…..!!! N’est ce pas…..?

    Chez nous, une catégorie de personnes bien connue, tend à banaliser et parfois même, à diaboliser toutes nos valeurs, tous nos repères, tous les sacrifices qui ont été faits pour aboutir à ce jour ….., ils veulent former des coquilles vides, remplies par Chteh wa Rdih wal Ghna et l’eau minérale qui coule à flot, la drogue, etc.……pour pouvoir les modeler à leur guise en leur miroitant le paradis qui existent sur d’autres lieux, alors que le vrai paradis existent seulement là haut, ce n’est pas la peine de lever vos têtes, car vous ne verrez rien……!!! D’après vous, comment et pourquoi croyez-vous qu’ils sont entrain de ‘protestantiniser ‘ une partie de la Kabylie, du grand Sud, et un peu partout en Algérie, et certains pseudo démocrates à sens interdit, nous demandent de nous taire au nom même de la liberté d’expression qu’ils s’accordent seulement à eux-mêmes, ……Pour les autres, il faut voir, à la tête du client……! Quel toupet…ils n’en manquent pas, mais pas du tout….Ils se prennent vraiment pour les Maîtres du monde….jusqu’au jour où ils vont se casser la gueule.., mais le problème, c’est qu’ils vont nous emmener avec eux, au fond du gouffre…….!!

    Tout le monde sait que l’histoire d’Algérie, n’est pas encore tout à fait écrite, et que des zones d’ombres existent et existeront pendant très longtemps encore sur pas mal de choses……mais nos enfants ont besoin de connaître l’essentiel, sans les traîner dans le marécage des querelles historiques et des querelles sur l’histoire, ça…….c’est la besogne des historiens et des spécialistes…!! Jetez un coup d’œil sur l’histoire qui est enseignée aux tous jeunes Israéliens sur les territoires occupés……, Je ne dis pas qu’il faut falsifier l’histoire comme ils l’ont fait, mais disons juste la vérité à nos enfants, que les Gaulois n’ont jamais été nos ancêtres, qu’ils sont entrés en infraction en Algérie, en utilisant la grande force bien sûr , qu’ils ont commis des crimes contre l’humanité…qu’ils ont pillé nos richesses (et ils le font encore)…….qu’ils ont violé nos femmes…..qu’ils ont brûlé nos terres, nos villages et nos forêts avec du Napalm…….qu’ils ont fait des orphelins, des veuves, des analphabètes……..etc………Où sont ceux qui naviguent dans les ONG des droits de l’homme et des animaux…. etc…pour expliquer tout ça, à nos jeunes et demander au niveau des plus hautes instances de traduire les criminels devant les tribunaux internationaux « wala Hadi matsa3adhoumch »….Remarque, si c’était le cas, ils ne seraient jamais admis dans les ONG internationales…….!!!?? On a des échos sur “comment” elles tournent ces organisations……!!!!
    Ah ! J’ai failli oublier, quelqu’un va me dire et le « compromis de l’eau minérale d’Evian… ?? Et puis après, nous sommes libres maintenant, ne serait ce que pour faire du bruit, même si on n’aura pas gain de cause tout de suite………D’ailleurs, je suis d’accord avec Mr el Hanif quand il parle «d’assumer les crimes contre l’humanité et la demande juridique d’indemnisation » je dirai encore “reconnaître les crimes contre l’humanité…..”, le tout couronné d’excuses pourquoi pas… puisqu’on les accuse pas à tort…!

    Ah ! Ces vétérans…!!!!!!! Remarque, ce n’est pas une grande surprise, puisque certains tournent dans des cercles, d’autres dans des triangles, pas des Bermudes car ils seraient déjà engloutis……des trapèzes pour pouvoir faire des acrobaties quand il faut, enfin toutes les figures géométriques sont bonnes, sauf les lignes droites………. !!!

    Tout le monde sait, sauf les dupes, que Hizb França qui regroupe entre autre, les Ex et News H, les Francs-Maçons, les sionistes d’origine et par adoption, les traîtres ainsi que les maillons faibles de la chaîne, est à pied d’œuvre sur le terrain un peu partout, pour garder le cordon ombilical intact avec sa mère patrie la France….S/c de tous les adjectifs qualificatifs..surtout éblouissants.!! Allah Ghaleb ! Le Vaccin qu’ils ont reçu est tellement fort, que rien ne pourra leur faire changer d’avis, en plus, ils se sont habitués aux germes pathogènes du fromage puant de Normandie, alors……..la suite et la fin tout le monde doit la connaître….!!!

    Vive l’Algérie malgré El 3adyanes……Le linge sale se lave entre Algériens et en Algérie….A Bon entendeur salam….!!!!

    Je m’excuse d’avance pour les fautes…..

  3. Abdelkader Bachir

    Suite à votre réaction à mon article, je tiens à vous préciser
    trois choses :
    1) Dire qu’une grande partie du peuple n’a jamais gouté au fruit de l’indépendance est une contre vérité. La critique est un droit, elle est nécessité même et indispensable au fonctionnement des systèmes qu’ils soient politiques ou culturels et artistiques.
    Cependant la critique constructive doit être exprimée avec honnêteté scientifique et historique. Je ne pense pas que votre réaction visait à exprimer la contre vérité, mais il s’agit certainement d’une reprise d’expression qu’on entend ça et là.
    Certes beaucoup de choses restent à faire, beaucoup de choses auraient dû être fait différemment et mieux etc. Mais on ne peut pas dire que rien n’a été fait, ou qu’une partie du peuple n’a jamais gouté au fruit de l’indépendance. Je n’ai pas l’intention de m’étaler sur le sujet, mais je vous invite à vérifier le taux d’électrification de nos campagnes, le taux de pénétration du réseau gaz de ville dans nos villes et villages, le réseau routier, les écoles, lycées, universités etc. Je vous invite également à comparer le taux des analphabètes sous la colonisation et le taux de scolarisation depuis l’indépendance. Je vous invite aussi à comparer le nombre de revues et journaux détenus ou adressés au Algériens sous la colonisation et le nombre de journaux en Algérie depuis l’indépendance, le nom de lecteurs de journaux aussi bien en arabe qu’en français.

    2) Au sujet de l’insécurité, il est vrai que le phénomène du «bareaudage » a défiguré le paysage de nos villes. Cambriolages et agressions font partie malheureusement du quotidien. A signaler cependant que le phénomène de l’insécurité, aujourd’hui, est un phénomènes universel. N’oublions pas la mutation de la société et de la structure familiale. Si,autrefois, rien ne se faisait au su et au vu de tout le monde car tout un chacun veillait à la
    responsabilité, à la citoyenneté, aujourd’hui rien de tout cela.
    Ce qui ne veut pas dire qu’une solution sécuritaire doit être réfléchie et trouvée pour le confort de tous les Algériens.

    3) Cinquante ans où sommes-nous ? Alors, je vous dis tout simplement,nous sommes un pays souverains, où l’accès du centre ville n’est pas réservé à une frange de la population etc.

    Par ailleurs, tout comme vous, je regrette le comportement irresponsable de certains, de la corruption, du détournement, de l’injustice etc.

    Mais dire que rien n’a été fait est une contre vérité.

  4. Abdelwahid B.

    Salam Monsieur Bachir;
    Certes, l’Indépendance est un fruit très, très cher. Néanmoins, elle reste un fruit auquel une grande partie de ce peuple n’a jamais goûté. On n’a pas besoin d’être historien pour comprendre que le 1er Novembre est venu exprimer d’une manière on ne peut plus concrète les aspirations de tout un peuple. Je me souviens encore de ce que se disaient nos parents durant la guerre…
    «Lorsque nous serons indépendants, toutes les richesses de notre pays nous reviendront et profiteront alors à chaque Algérien. Nous vivrons si bien en paix que personne n’aurait peur de laisser sa demeure ouverte. Après l’indépendance, s’établira naturellement la justice sociale et s’épanouiront notre religion et notre culture. Nos enfants fréquenteront les universités et nous aurons des Cadres supérieurs, des docteurs, des ingénieurs, des professeurs, etc. capables de concourir avec quiconque des autres pays. Grâce aux ressources de notre pays, nous bâtirons un Etat moderne et très développé, capable de se frayer son chemin vers le rang des grandes puissances, etc.etc.».
    Monsieur Bachir, vous avez dit : «le cinq juillet nous rappelle notre passé glorieux…». C’est tout à fait juste, mais…50 ans après l’indépendance où en sommes-nous par rapport aux aspirations qui ont poussé nos martyrs à se sacrifier? Vous avez vu les choses d’un côté, c’est bien. J’ai voulu voir aussi de l’autre. Cordialement.

  5. BOUBAKAR

    bonjour tout le monde:c’est bien de rappeler à chaque fois un èvenement qui nous est très cher;le 5 juillet est un jour que nul ne peut l’oublier,mème les gènèrations à venir! bonne fète à tous et que vive l’ALGERIE; TAHIA JAZAYER !!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00