Claude Vinci sera inhumé demain , mardi 13 mars

Claude Vinci s’est éteint mercredi 7 mars à Paris, à la suite d’une longue maladie. Il allait avoir 80 ans. Chanteur-auteur de gauche, Claude Vinci a toujours mis en interaction son art avec ses convictions en faveur des opprimés. Figure de la chanson dite rive-gauche des années 50-60, il menait le combat aux côtés d’Anne Sylvestre, Jean Ferrat, Marc Ogeret, Christine Sèvres, Francesca Solleville et d’autres. Il avait pour parrain de scène Yves Montand et vivait dans la proximité du couple que ce dernier formait avec Simone Signoret dont il partageait les combats en faveur de la classe ouvrière et des colonisés.
Claude Vinci a chanté les textes de poètes amants de la liberté tels que Paul Eluard et Louis Aragon…
Claude Vinci était du genre à accorder les paroles à la musique ou plutôt les actes aux engagements. A l’âge de 12 ans, il suit ses parents résistants au nazisme dans le maquis du Berry. Appelé pendant la guerre d’Algérie, il déserte et rejoint le FLN d’abord en Algérie ensuite à Paris où il se met à la disposition de la Fédération de France du FLN. « Porteur de valise », il effectue nombre de missions secrètes pour le FLN. En 1960, il transporte depuis l’Italie vers la France ce qui deviendra l’hymne national algérien.
L’expérience de son engagement en faveur du peuple algérien pendant la guerre lui a inspiré deux chansons, parmi les plus emblématiques de son répertoire : « Celle que je n’aurais pas voulu faire » et « Près d’Amoucha ».
Claude est resté sur la brèche avec son engagement dans le syndicat des artistes. Son indignation, intacte, autant que son attachement à l’Algérie qui souffre et se bat et, en particulier, à la Kabylie l’ont rapproché de l’ACB ces vingt dernières années. Il a collaboré au magazine de l’ACB « Actualités et culture berbère » et a animé des conférences et des débats autour de sa production. Il a été très actif au « Comité pour la liberté de la presse en Algérie » constitué en vue de la libération du journaliste Benchicou.
Claude Vinci nous a transmis sa passion de l’indépendance et de la liberté. Nous perdons en lui un ami et un modèle de solidarité exigeante, indéfectible et juste.
Il sera incinéré au funérarium du cimetière du Père-Lachaise mardi 13 mars à 14H45.

Paris le 8 mars 2012
L’Association de Culture Berbère


le 12 mars 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
12 mars 2012

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00