COMMENT CROIRE EN SON PROPRE MENSONGE

Citation: “Pour de l’argent , il vendrait son âme et il aurait raison , car il troquerait du fumier contre de l’or”  MIRABEAU  à propos du jeune abbé du Périgord qui n’était pas encore le Prince de  TALLEYRAND .

   L’USMBA a échappé au purgatoire, il reste que si la chute aux enfers a été évitée dans l’ultime rencontre de la saison , elle en est coutumière et ce n’est pas tout à fait réjouissant dans la mesure où l’avenir du club ne dit rien qui vaille , et reste suspendu au flou qui préside à la bonne marche même , de notre Football dans son ensemble . Si l’USMBA vit dans l’incertitude des lendemains qui chantent , ce n’est malheureusement pas la spécificité de ce seul club, c’est tout le Foot-Ball.

Cela n’est une spécificité de l’USMBA , c’est tout le FOOT-BALL en Algérie qui vit dans le provisoire , sans que l’éthique sportive ne soit respectée dans ses fondements. Comment peut-on concevoir un professionnalisme sans patrimoine et sans ressources stables , d’autant que les salaires suivent une trajectoire inflationniste que l’incompétence de la FAF n’arrive pas à juguler , sinon par des admonestations hors de propos ou en contradictions avec l’esprit d’un professionnalisme exigeant tant en moyens humains que matériels .

Des solutions existent sans qu’il y ait un surcroît d’investissement, les dotations directes et indirectes consenties aux CLUB suffisent largement à redéployer une nouvelle stratégie destinée à pourvoir les LES CLUBS PROFESSIONNELS en capitaux destinés à constituer un patrimoine GÉNÉRATEUR DE RESSOURCES , libérant ainsi les entités concernés du manque de moyens financiers.

Comment peut-on croire en l’avenir d’un club quand tout le monde sait que les pratiques actuelles de gestion des CLUBS est malsaine et que rien n’est fait pour éradiquer un mal multiforme qui ne fait que s’amplifier : LA CORRUPTION ET L’ENRICHISSEMENT DE CERTAINS DIRIGEANTS EN FAISANT DES ÉCHANGES DANS L’INFORMEL UNE PRATIQUE USUELLE NATURELLEMENT ADMISE .

Des sympathisants de bonne volonté ou de compétences avérées , ne peuvent s’associer au désir de participer à la mise en place de structures managériales saines et prospectives , n’ayant pas les garanties d’une stabilité et d’autorité nécessaires pour un assainissement des pratiques actuelles qui ne font qu’accentuer les dérives du gestion sans aucune exigence éthique.

LE POLITIQUE N’OSE MÊME PAS Y REGARDER EN SACHANT QUE LE CONTRÔLE FINANCIER DES CLUBS EST PRATIQUEMENT INEXISTANT ET LES FAVEURS VONT AUX CLUBS DOTÉS D’UN LOBBYING PERCUTANT ET PERFORMANT , LES MOYENS FINANCIERS DIFFÉRENCIÉS POUR CHACUN DES CLUBS EN SONT UNE PREUVE IRRÉFUTABLE .

Le caprice des mécènes quand ils existent ajoute à l’incertitude des lendemains qui chantent , car aucune perspective à long terme ne vient justifier leur engouement à réussir un objectif lui même non planifié encore moins rêvé .

UNE ENTREPRISE SANS ÂME NE RÉSISTE  PAS À LA DÉCRÉPITUDE GÉNÉRALISÉE , COMME IL N’EN ADVIENT POUR TOUTE STRUCTURE À L’ABANDON . L’USMBA NE SERA PAS EN RESTE , ET POURTANT LA VOIE DU SALUT EXISTE ET COMMENCE PAR DES INTENTIONS SAINES , SANS ARROGANCE ET POUR LE BIEN D’UNE ENTITÉ QUE LES SCORPIONS CHÉRISSENT .

Consentir à vivre dans l’illusion de son propre mensonge, c’est tenter de faire prendre , aux citoyens , des vessies pour des lanternes et ignorer au même instant que la schizophrénie vous guette dès lors que vous vous familiarisés aisément , avec le dédoublement de la personnalité .

Facebook Comments
28 mai 2019

le 28 mai 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
28 mai 2019

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 4 434
  • 5 087