Constantine: Cette photo qui illustre la faillite de l’école Algérienne.

Ben-Badis-3

 

 

Abdelhamid Ben Badis. Ce nom n’évoque désormais plus grand chose aujourd’hui en Algérie. Plusieurs mosquées portent encore le nom de cet éminent savant qui a joué un rôle important dans la conservation de la culture algérienne face au colonialisme abject. Cependant, Ben Badis n’inspire plus le respect, la déférence ou la considération à nos jeunes en 2015. 

Preuve en est, jeudi 16 avril, en marge des festivités de l’inauguration de la manifestation Constantine capitale de la Culture Arabe, la statue du père du mouvement des Oulémas Musulmans Algériens a été honteusement malmenée par des jeunes adolescents indélicats et irresponsables. Certes, la statue n’a pas été vandalisée. Du moins pas encore. Mais ce risque n’est pas à écarter puisque dès les premières heures de son inauguration,  cette statue installée récemment sur la place des Martyrs, en plein centre-ville de Constantine, a été victime d’actes irrévérencieux envers un personnage historique d’envergure universelle.

 

Sur les réseaux sociaux, ces photos ont suscité une véritable indignation. Elles ont provoqué également tout un débat déchaîné parmi les internautes algériens au sujet de l’inculture supposée de nos jeunes. Les lectures et les avis ont divergé, mais la dénonciation a été unanime.  De l’avis commun, Abdelhamid Ibn Badis, figure emblématique du mouvement réformiste musulman en Algérie, dans la première moitié du XXème siècle, mérite davantage de considération. L’homme qui a consacré toute sa vie à la réforme de la pratique religieuse dans son pays se retrouve ridiculisé dans ce même pays 75 ans après sa mort.

Pour de nombreux commentateurs, ce comportement incivique illustre la faillite de l’école algérienne. Une école qui peine définitivement à éduquer nos enfants en leur inculquant le respect de leur propre patrimoine culturel et spirituel.  En manque de bienséance et de savoir-vivre, les responsables de ces comportements inciviques ne connaissent finalement presque rien de la vie et de l’oeuvre d’Ibn Badis. Et pour cause, en 2015, ces jeunes sont le produit d’une société qui ne peut plus protéger ses propres valeurs. Une société qui expose ses enfants aux idéologues obscurantistes


le 19 avril 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 avril 2015

8 Commentaires pour “Constantine: Cette photo qui illustre la faillite de l’école Algérienne.”

  1. Amirouche

    Sallam
    Personnellement je ne crois pas à cette histoire .La statue de notre éminent savant , n’est pas une affaire d’amour ou d’exemple , c’est une affaire de “sous sou” et de “sou sou” et que de “sou sou”.Cette statue a été sculptée et importée de l’étranger moyennant devises .Je pense que pour avoir encore des “sou sou” une autre statue de Ben Badis , Allah yarhmehe , va être ,encore une fois , commandée de l’étranger pour la simple histoire de “sou sou” en dollar ,puis rebelote dans quelques années pour refaire une autre statue en livres sterling ou en euros car nos “sou sou” sont 16 fois plus faible et moi« il me manque toujours dix neuf sous pour faire un franc ».
    Vous allez voir “el zamene baynana “!
    . 😉

  2. oran31

    C’est une offense au dignitaire, savant, cheikh ibn Badis. Comment illustrer une statue à son effigie alors que lui même rejeté ce genre de culte incompatible aux principes de l’islam.
    Quant aux enfants comment expliquer ce phénomène, c’est d’abord l’éducation. La notion de citoyenneté n’est pas du tout véhiculée. L’éducation des enfants c’est quelque chose qui commence au foyer des parents. Les parents n’éduquent pas leurs enfants au civisme, même vis à vis des voisins. L’incivisme est un constat que l’on peut faire chez la majorité des algériens pour ne pas dire la totalité, et ce quelle que soit la classe sociale dont ils sont issus. L’incivisme est un comportement qui relève plutôt d’un état d’esprit, l’une de ces principales causes réside dans l’absence du sens de la responsabilité individuelle. Nous autres Algériens nous formons une société de type groupal. Ce qui veut dire qu’on vit et qu’on se fond dans le groupe, en clair on veut toujours garder une image conforme à l’idée du groupe, et en même temps on rejette la responsabilité sur le groupe. Aujourd’hui excuser moi l’Algérien n’est pas éduqué pour être doté du sens de la responsabilité individuelle. D’ailleurs les familles Algériennes estiment généralement que l’enfant est un être qui n’est pas encore capable de comprendre, et que son éducation se fera avec le temps.
    D’où l’absence du sens de la responsabilité individuelle et de l’autonomie. Ainsi à l’âge adulte l’algérien est formaté et pré configuré pour avoir des comportements irréfléchis. Concrètement il se dit ” moi je fais comme les autres ” par conséquent , quant il voit quelqu’un griller un feu rouge , il fera comme lui en se disant pourquoi pas moi.
    Déni total, l’école Algérienne est sinistrée, les enfants sont à l’image de leurs parents , les citoyens sont à l’image de leurs gouvernants . Lorsqu’on te vend du vent toute ta vie, et qu’on achète ton silence, qu’on manipule ton histoire et qu’on déracine ton existence , tu deviens sujet à des troubles psychosociaux à des dérapages instantanés, cas de ces pauvres enfants avec cette maudite statue.Mon bonjour à Au Cygne et à Boubakar
    bon soir.

    • le cygne

      Salam Mr oran31…!!! Toujours un plaisir de vous lire, j’espère que vous êtes en pleine forme…!

      Tout à fait d’accord avec vous. L’Etat est un présent absent, les parents ont démissionné, l’enfant est considéré comme un handicapé mental, l’école est sinistrée dont la destruction a été bien planifiée par certains cercles, la société s’est dégradée, l’histoire est tantôt manipulée par ci tantôt par là et pour finir “Kama Takounou Youwalla 3alaykoum”….!!! Enfin c’est un cercle infernal, d’où chacun rejette la responsabilité sur l’autre…!! Quelles sont les causes et à qui profite cette grande vadrouille…?? Vous connaissez sûrement la réponse Mr oran31…!!!

      Cependant, et à toute fin utile, quand vous parlez d’individualisme, on risque de confondre avec la notion tant chérie par le manifeste des gens heureux, qui considèrent qu’ ” un individu n’a aucune obligation envers une quelconque entité abstraite (telle que Dieu) ou une quelconque entité collective. Les seules obligations qu’il a sont envers d’autres individus…”. Autrement dit “l’individualisme défend l’idée que c’est l’individu qui compte avant tout, et, avec lui, son autonomie, sa liberté, son bien-être etc. A priori, l’individualiste refuse l’idée, par exemple, que l’individu se soumette à l’Etat parce que ce dernier aurait un droit, en tant qu’entité collective, de le soumettre. Aucune entité collective, en tant qu’entité collective, ne peut légitimement contraindre l’individu…..” “Toutefois, si, par exemple, le bien d’une entité collective venait à se confronter au bien d’un individu – la réalisation de l’une empêche la réalisation de l’autre –, dès lors, c’est systématiquement le bien de l’individu qui devrait l’emporter…..”… Et voilà ce qu’ils veulent nous inculquer, c’est sur cette base d’ailleurs qu’ils ont voté certaines lois telles que le mariage contre nature, l’avortement, l’euthanasie…et bien d’autres lois…..!!!

      D’ailleurs un clivage de plus en plus clair et net se dessine entre la frange collectiviste et marxiste de la gauche et la frange pour qui l’individualisme doit prévaloir.

      En tant qu’Amazigho-arabo-musulmans, nous savons que la notion du groupe a son importance pour fonder une société solidaire et équilibrée. l’Islam établit un réel équilibre entre l’individualisme et le collectivisme. Il reconnaît la personnalité individuelle de chaque être et considère chacun comme responsable de ses actes devant Dieu. Le Prophète (saws) a dit :

      « Chacun de vous est comme le berger qui est responsable de son troupeau. Le dirigeant est responsable de ses sujets et il lui en sera demandé compte; l’homme est responsable de sa famille et il lui en sera demandé compte; la femme est responsable de la demeure de son mari et il lui en sera demandé compte; et le serviteur est responsable des biens de son maître et il lui en sera demandé compte. Chacun de vous est donc responsable et sera appelé à rendre des comptes. »

      Par ailleurs, l’historien A.J. Toynbee, dans son ouvrage « Civilization on Trial » écrit: “Dans ces territoires tropicaux récemment et rapidement « développés », la civilisation occidentale a produit un plénum économique et politique et, simultanément, un vide social et spirituel.”

      Ce que certains oublient est que bon nombre des règles fondatrices de la civilisation occidentale, telle que le droit des personnes par rapport à l’État , le droit international et la propriété privée, doivent en grande partie leur renaissance à l’héritage arabe ramené en Europe, et amplement répandu au XVIème siècle, particulièrement par l’École de Salamanque (en Espagne)…!!!

      Mes Respects, Monsieur..!

  3. Bouazza

    Nos jeunes adolescents… «Indélicats» et «irresponsables»? Pourquoi pas subtils et jaloux de leur appartenance identitaire? Leur comportement, jugé irrévérencieux, n’aurait-il pas plutôt un sens plus profond? Notre école a failli à sa tâche de nous faire connaître Ibn Badis et de nous enseigner sa pensée. Est-ce une manière de se rattraper que d’ériger une statue (sourde et muette) à sa mémoire? Quoi qu’il en soit, il semble que les slogans creux ainsi que les apparences qui nous ont longtemps trompés, tout cela ne «fonctionne» plus avec les jeunes d’aujourd’hui…

  4. le cygne

    Ce grand Cheikh, écrivain, poète, journaliste…etc….mérite notre respect…!!! Et l’école algérienne en décadence bien planifiée doit revoir ses cartes…!!! Par ailleurs, jusqu’à ce jour, je n’ai jamais vu des enseignants faire des grèves pour l’amélioration des programmes et des méthodes pédagogiques, tout ce qui les intéresse ce sont les sous-sous, pour le reste, ils sont hors circuit. Et pourtant………!!!
    La pensée d’Ibn Badis mérite d’être étudiée et enseignée….!!! C’est lui qui a dit:
    « Nous aspirons, par notre action en faveur du peuple d’Algérie, à servir l’humanité entière. Notre œuvre basée, avant tout, sur le respect de la pensée et de l’idéologie de tous les peuples, vise à aider au bonheur des hommes».
    «En ce qui nous concerne nous avons, après étude de l’islam, découvert que celui-ci est la religion qui appelle au respect de la personne humaine à quelque peuple qu’elle appartienne et impose ce respect ». Il affirme à ce sujet « nous avons honoré les fils d’Adam », de même il institue l’esprit d’égalité et de fraternité entre tous les peuples de la terre. Il explique que leur diversité ne vise pas aux choix et ne confère à aucun d’eux un droit quelconque de supériorité sur les autres et que la sélection relève seulement de la grandeur des actes…..” ……..Il a dit aussi:

    Sur la nation : “La nation algérienne n’est pas la France, ne peut pas être la France et ne veut pas être la France.” ( Echihab – Avril 1936)…!!!

    Sur le colonialisme : “Nous savons parfaitement différencier, dans toute nation l’esprit humaniste de l’esprit colonialiste, Et autant nous détestons et combattons le second, autant nous approuvons et soutenons le premier. Ceci parce que nous sommes profondément convaincus que l’esprit colonialiste est à la base de tous les maux du monde et que tout bien fait à l’humanité provient de l’esprit humaniste,” (Echihab – Janvier 1938).

    Sur l’indépendance : “L’indépendance est un droit naturel pour chaque peuple de la terre. Plusieurs nations qui nous étaient inférieures du point de vue de la puissance, de la science, de la force potentielle et de la civilisation ont recouvré leur indépendance. Nous ne sommes pas des devins et ne prétendons pas – à l’image de ceux qui déclarent que l’Algérie demeurera éternellement ce qu’elle est – partager avec Dieu la connaissance de l’avenir, De même que l’Algérie a changé à travers l’histoire, de même il est possible qu’elle continue à se transformer.” (Echihab – Juin 1936).

    Sur l’union : Il a rappelé la nécessité de l’union qui, si elle ne peut se faire par le biais de la religion, qu’elle se fasse par le ciment de la douleur et de la misère communes. Il a montré combien cette union était indispensable et s’est déclaré prêt à s’unir dans l’action avec quiconque, sauf avec ceux qui sont les instruments de l’Administration (coloniale) et font ce que celle-ci leur dicte, non ce qu’ils veulent eux faire.(Extrait d’un article publié dans El Baçaïr du 15 août 1938)

    Sur le racisme : ”Le peuple musulman, imprégné de principes démocratiques islamiques, ne peut suivre une doctrine qui ne préconise l’évolution humaine que par l’hégémonie d’une race sur les autres. Les principes islamiques sont basés sur l’égalité de tous les êtres humains.” (Déclaration faite le 3 avril 1937 au journal “La Lutte sociale”, organe du PCA).

    Sur la raison et la tradition, il a dit:”L’islam a libéré l’intelligence de toutes croyances fondées sur l’autorité. Il lui a rendu sa complète souveraineté dans laquelle elle doit tout régler, par son jugement et sa sagesse. “En cas de conflit entre la raison et la tradition, c’est à la raison qu’il appartient de décider” (Echihab – mai 1931).

    Qu’est ce qu’il pensait sur ce qui se passe en Palestine…???
    “Le conflit n’est pas entre un arabe palestinien et un juif palestinien; il n’est pas entre les musulmans et les juifs du monde entier. Il est entre le sionisme et l’impérialisme britannique d’une part et l’Islam et les Arabes d’autre part. L’impérialisme britannique veut utiliser le sionisme pour diviser le corps arabe et profaner les lieux saints de Jérusalem.” (Echihab – Août 1938)

    Enfin, sur l’amour de l’humanité : (…) Nous œuvrons, en tant qu’Algériens, à rassembler la nation algérienne, à ranimer en ses enfants le sentiment national et à leur inculquer la volonté de s’instruire et d’agir jusqu’à ce qu’ils s’éveillent en tant que nation ayant droit à la vie.. » « (…) Et nous aimons l’humanité que nous considérons comme un tout et nous aimons notre patrie comme une partie de ce tout. Et nous aimons ceux qui aiment l’humanité et sont à son service et nous détestons ceux qui la détestent et lui portent tort.” (El Mountaquid – juillet 1925).

    A méditer…. !!!

    Quel Homme…!!! Il n’en reste pas beaucoup.. !

  5. le cygne

    Je suis incorrigible, lire une statue au lieu de statut…! Merci…..! Oh! cette langue pourquoi veut -on la compliquer…?? Heureusement qu’ils sont entrain d’apporter certaines modifications de temps à autre….!!!

  6. alger-newyork

    Vous avez raison lecygne..les jeunes s’attaque aux statues par au savant. Les gens qui fabriquent des statues se croivent dans le milieu greco-romain ou hindouiste.
    Nous les lusulmans nous avons reglé ce probléme de statues elles ne sont plus tolérées ni pour ibnou badis ni pour un autre. Qui en algerie des gens qui ont cette culture des statues? Donc soit ils sont des greco-romain soit des hindouiste..ils ont le droit de vivre leurs religion et elurs croyance en algerie ils sont des algeriens, mais a condition d’appliquer la regle du respect reciproque. S’ils désirent hérigé une statue pour massinissa c’est leurs affaires mais qu’ils previennent les autorités. On n’herige pas un temple indouiste ou une mosqué en plein rome ou paris sans prevenir et demander autorisation de la mairie concernée?

  7. le cygne

    Qui a eu l’idée obscurantiste de lui ériger une statut, en 2015, sachant que Cheikh Abdelhamid Ibn Badis, l’aurait refusé…!!!! On n’a pas besoin de statuts pour rendre hommages à nos martyrs, nos hommes de sciences, de savoir ou de religion…!! La preuve, ces enfants ont tellement été dénudés, par les adultes, de leurs repères et de leur histoire qu’ils arrivent à faire n’importe quoi…!!! El 3ilm Fi Rass Machi Fel Korrass ou les statuts…!!

    Et cette manie d’ériger des monuments en l’honneur des grands hommes, n’a rien à voir avec nos concepts et nos traditions, nous ne sommes pas à l’ère paléolithique, grecque, romaine ou de la renaissance…!!! Puuuffffffffffffffffff…! Un peu de dignité ne tue pas….!!! Soyons nous mêmes….bon sang….!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 7 193
  • 7 311