CONTRE LE FEU, TOUT PARI EST PERDANT !

Partout sur la planète, l’été dernier était chaud. Plus chaud que ceux qui l’ont précédé et moins chaud que ceux qui lui succéderont. C’est la conséquence d’un réchauffement climatique que l’humanité divisée peine à maîtriser, affirment les scientifiques.

Presque tous les pays du monde ont connu des feux de forêts, certains plus géants que les autres et plus meurtriers. Tout le pourtour méditerranéen a pris feu, faisant 62 morts au Portugal, et 8 en Turquie. Aux USA, la Californie à elle seule a connu 42 morts, des milliers de kilomètres carrés perdus et des milliers d’habitations brulées. Même dans la froide Sibérie, un seul feu de forêt géant a émis, dit-on, plus de dioxyde de carbone qu’en Allemagne durant toute une année.

Et, bien sûr, en Algérie aussi le feu de forêt a fait des ravages. Évidement. Naturellement.

Mais, alors que partout dans le monde on a expliqué ces incendies exceptionnels par un climat de plus en plus chaud, qui est au-dessus des prévisions humaines, au-dessus de leurs moyens les plus grands et les plus sophistiqués, au-dessus de leurs résistances les plus acharnées, en Algérie on a brillé par des justifications kafkaïenne de tout genre: des fois c’était la main étrangère, des fois c’était celle de l’État pyromane, des fois c’était les arabes qui brûlent les Kabyles ou les Kabyles qui brûlent les arabes, mais jamais par la génération spontanée (qui est pourtant la plus probable), ou à cause des débris de verre dans une décharge sauvage implantée au milieu d’une forêt, ou à cause d’un mégot jeté par un chauffeur imprudent.

On avait beau essayer d’expliquer que dans ce domaine l’Algérie ne peut pas faire une exception mondiale et que partout les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Mais c’était prêcher chez les fanatiques, les complotistes têtus, les convaincus absolus de leurs bêtises.

Cette année, partout, trop tôt, l’été annonce la couleur. En France notemment. En Algérie inéluctablement.

Mais imaginons que Dieu nous épargne cette année ? Dira-t-on alors que la main étrangère est coupée ou que l’État pyromane a subi une thérapie ou que les arabes et les Kabyles se sont réconciliés ou que les décharges sauvages de forêts sont définitivement éradiquées et que l’automobiliste algérien est devenu un être civilisé?

Bien sûr que rien de tout cela n’adviendra. Et bien sûr que les fanatiques, les complotistes, les cons et les imprudents seront toujours là pour développer leurs théories contre-nature. Leurs théories stupides.


on 10 July 2022


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
10 July 2022

Leave a Reply

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN - ALGER (Agha)
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER(Agha)- ORAN
06h10 - 11h25
08h00 13h15 (*)
10h35 - 15h10
12h30 - 17h54
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h00 Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h00 05h00 Diesel

Nombre de Visites :

  • 1,184
  • 5,727