COUFFIN DE RAMADHAN DÉTOURNÉ À SIDI BEL ABBES : Plus de 100 élus interrogés par la gendarmerie

Dans la plupart des 52 communes de la wilaya de Sidi Bel Abbès, le fameux couffin du mois sacré de Ramadhan qui tire vers sa fin n’a pas fini de faire parler de lui ,devenant ainsi le sujet principal de toutes les discussions quotidiennes.

Une centaine d’élus d’A.P.C, d’appartenances politiques différentes, dont des maires, viennent d’être interrogés par les éléments de la brigade de recherches relevant du groupement de la gendarmerie nationale, sur les 10 couffins alimentaires que chacun d’eux a bénéficié de la part d’un postulant aux prochaines élections sénatoriales de décembre 2018, a-t-on appris de source bien informée. Ce dernier, d’obédience TAJ qui vient de rallier l’ex-parti unique et se présenterait d’ores et déjà comme un candidat potentiel de “gros calibre” ayant de fortes chances pour remporter les prochaines élections prévues pour le renouvellement de la moitié des membres du conseil de la nation, s’est investi dans les actions de charité, en faisant don de plusieurs centaines de couffins au profit des couches sociales démunies et ce, par le biais de membres d’APC. Chacun de ces élus se serait chargé de remettre les 10 packs alimentaires dont il a bénéficié à leurs vrais destinataires, notamment ceux de la région sud de la wilaya connue pour sa forte densité de population .Néanmoins, ces dons auraient été détournés. L’affaire scabreuse n’à créé que mépris et indignation au sein de la population locale. D’autres sources indiquent que l’enquête aurait été déclenchée suite à des renseignements parvenus aux services concernés de la gendarmerie nationale ,donnés vraisemblablement par un autre adversaire farouche du candidat F.L.N.

M N (Reflexion  8 Juin 2018 )
09 juin 2018

le 09 juin 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
09 juin 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 164
  • 6 784