De grâce, n’oublions pas les principes du 1er novembre 1954.

A l’échelle mondiale, l’heure est grave : règne d’une période d’incertitude, de manipulation, de violence, d’insécurité et de la culture du désordre. L’hégémonie de l’impérialisme et le retour du colonialisme sous d’autres formes et aspects ne sont plus un secret. L’ingérence est désormais institutionnalisée avec comme corollaire l’esprit paternaliste et interventionniste. Les exemples sont légions et plusieurs pays sont tombés malheureusement dans le piège qui cause aujourd’hui leur démembrement. La politique mondiale est basée sur le principe de deux poids deux mesures. La théorie des droits de l’Homme est exploitée à des fins d’infiltration. Des pays, jadis berceau de la civilisation, convoyeurs d’idées scientifiques, de principes civiques et de savoir vivre sont anéantis aux infrastructures démolies au nom de la sacro-sainte idée d’intervention au nom du droit international. Où va l’humanité ?

Heureusement, certains pays résistent et résisteront encore et encore, voilà ce qui permet d’être optimiste. L’Algérie fait partie de ces grands pays qui, malgré les souffrances qui lui ont été infligées hier, de différentes façons en interne et externe, et malgré la situation difficile d’aujourd’hui continue son chemin vers le progrès, l’évolution et la stabilité.

Cependant, la vigilance doit rester de mise. La région est plus que jamais déstabilisée. Les guerres sont aux quatre frontières de l’Algérie.

Quel constat ? Au prix de plusieurs années de sacrifices des millions de martyrs l’Algérie a recouvré son indépendance et l’intégrité de son territoire. Aux prix de plusieurs sacrifices, l’Algérie a retrouvé la paix et espère tourner définitivement la page de la décennie noire. Grace à la sagesse, garce au sens du devoir, elle a renoué avec la concordance et la vie normale. La paix est revenue, la dette remboursée, plusieurs grands chantiers réalisés etc. Vu la situation que l’Algérie a traversé, le bilan est plus que positif.

Cependant, après avoir réalisé tout cela, voilà, qu’aujourd’hui, des voix se lèvent ici et là pour mettre en avant un régionalisme des plus abjectes, pourtant, il suffit de prendre du recul et voir comment nos aïeux ont résisté en rang soudé, ont refusé tout interventionnisme, toute manipulation et l’intégrité de l’Algérie a été sauvegardée. Les nouvelles générations doivent savoir que l’Algérie est plurielle et indivisible et ceci ne l’affaiblit en rien, beaucoup s’en faut et au contraire cela la fortifiera.

Néanmoins, il faut dénoncer avec force et énergie les opérations de détournement de deniers publics ? La presse relate de jour en jour scandale sur scandale. Les auteurs de ces actes de piraterie, qui sans scrupule, font table rase du passé, tournent le dos aux sacrifices du 1er novembre, et ne s’occupe que de leurs intérêt, affament des citoyens pour remplir leurs poches, doivent être jugés et doivent restituer les biens de tous les Algériens. Tout comme ces corrompus qui rendent la vie difficiles aux citoyens et monnayent tout acte administratif et abusent de leur pouvoir administratif doivent être arrêtés et jugés. Aussi, si justice ainsi rendue, le citoyen renouera avec le sentiment d’appartenance, retrouvera confiance en son pays et en ses dirigeants. Le 1er novembre et l’anniversaire de la glorieuse révolution ravivera son nationalisme.

De même il faut dénoncer, ceux, qui parfois, au nom de la liberté d’expression sombrent dans la diffamation, la caricature, le mensonge et bien entendu dans la manipulation des esprits. Défendons la liberté d’expression certes, mais ne bradons pas les principes. Il y a une déontologie qu’il faut respecter.

En outre, Il est regrettable aussi de voir certains anciens responsables, aujourd’hui installés en Occident, s’aventurer dans la contestation souvent infondée. Que veulent-ils et que cherchent-ils ?Larbi Ben M'Hidi

Enfin, forcé est de constater, qu’on a pu observer que plusieurs plumes se sont mobilisées, ces derniers temps, pour attaquer l’institution qui a garantit la stabilité de l’Algérie. Ces plumes ont-elles vraiment vérifié les fondements de leurs déclarations ? Ont-ils vraiment mesuré l’ampleur de leurs propos ? Ont-ils vraiment réfléchit à leurs actes.

L’Algérie plurielle et indivisible a besoin de rassemblement loin de tout régionalisme, et appelle ses enfants a se rappeler à tout moment des principes du 1er novembre.

Oublier les principes du 1er novembre signifie exposer le pays aux risques.

GLOIRE A NOS MARTYRS

PS:

« Je voudrais être soumis à ces tortures, pour être sûr que cette chair misérable ne me trahisse pas. J’ai la hantise de voir se réaliser mon plus cher désir car, lorsque nous serons libres, il se passera des choses terribles. On oubliera toutes les souffrances de notre peuple pour se disputer des places; ce sera la lutte pour le pouvoir. Nous sommes en pleine guerre et certains y pensent déjà, des clans se forment. A Tunis, tout ne va pas pour le mieux; oui, j’aimerais mourir au combat avant la fin »

CHAHID  LARBI BEN M HIDI

 


le 28 octobre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
28 octobre 2013

18 Commentaires pour “De grâce, n’oublions pas les principes du 1er novembre 1954.”

  1. le cygne

    Mr Boualem réglez vos pendules…, une fois vous me demandez de ne pas vous parler d’histoire et une autre fois vous voulez que je vous parle de l’histoire…..!!!! Bon puisque vous insistez….!
    En lisant des passages de la proclamation du FLN (d’antan), tirés des textes originaux des deux tracts distribués à Alger le premier novembre 1954 (« La guerre d’Algérie», sous la direction d’Henri Alleg, tome III, page 507)…j’ai l’impression que certaines ‘histoires’ se répètent actuellement et que d’autres se prolongent…!!!! En tout cas, le point commun entre le passé et le présent…..est cette expression «L’HEURE EST GRAVE»… !!! Reste à savoir, si maintenant, il y a des Ben M’hidi pour relever le défi et sauver la nation..?

    Dans le cadre de ‘I3tabirou Ya Ouli El Albeb’, je vous rapporte les passages en question : « C’est ainsi que notre Mouvement National terrassé par des années d’immobilisme et de routine, mal orienté, privé du soutien indispensable de l’opinion populaire, dépassé par les événements se désagrège progressivement à la grande satisfaction du colonialisme qui croit avoir remporté la plus grande victoire de sa lutte contre l’avant-garde algérienne. L’heure est grave. …Devant cette situation qui risque de devenir irréparable, une équipe de jeunes responsables et militants conscients, ralliant autour d’elle la majorité des éléments sains et décidés, a jugé le moment venu de sortir le Mouvement National de l’impasse où l’ont acculé les luttes de personnes et d’influence pour le lancer aux côtés des frères Marocains et Tunisiens dans la véritable lutte révolutionnaire………Nous tenons à préciser, à cet effet, que nous sommes indépendants des deux clans qui se disputent le pouvoir. Plaçant l’intérêt national au-dessus de toutes les considérations mesquines et erronées de personnes et de prestiges, conformément aux principes révolutionnaires, notre action est dirigée uniquement contre le colonialisme, seul ennemi obstiné et aveugle, qui s’est toujours refusé d’accorder la moindre liberté par des moyens pacifiques……Ce sont là, nous pensons, des raisons suffisantes qui font que notre mouvement de rénovation se présente sous le nom de: FRONT DE LIBÉRATION NATIONALE, se dégageant ainsi de toutes les compromissions possibles et offrant la possibilité à tous les patriotes Algériens de toutes les couches sociales, de tous les partis et mouvements purement algériens de s’intégrer dans la lutte de libération sans aucune autre considération…. »
    « Pour nous préciser, nous retraçons ci-après les grandes lignes de notre programme politique…..Le but c’est l’indépendance nationale par:
    1-/ La restauration de l’État algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques;
    2-/ Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de race ni de confession.
    Les objectifs intérieurs:
    1-/ ASSAINISSEMENT POLITIQUE par la remise de Mouvement National Révolutionnaire dans sa véritable voie et par là l’anéantissement de tous les vestiges de corruption et de réformisme causes de notre régression actuelle.
    2-/ RASSEMBLEMENT ET ORGANISATION de toutes les énergies saines du peuple algérien pour la liquidation du système colonial.
    Les Objectifs extérieurs:
    1-/ Internationalisation du problème algérien.
    2-/ Réalisation de l’unité Nord-Africaine dans son cadre naturel arabo-islamique.
    3-/ Dans le cadre de la Charte des Nations Unies, affirmation de notre sympathie agissante à l’égard de toutes les Nations qui appuieraient notre action libératrice…. »

    Alors, Messieurs, qu’attendez-vous pour appliquer cette proclamation maintenant, je pense que toutes les parties seraient d’accord, pour “l’anéantissement de tous les vestiges de corruption et de réformisme causes de notre régression actuelle…et pour le rassemblement de toutes les énergies saines du peuple……” !

    Rappelez-vous que « l’heure est grave »…..!!!

    Voilà Mr Boualem, j’espère que vous êtes satisfait ainsi que les moutons enragés…!

    • Boualem

      MME le cygne mme vous n’avez rien compris à ma question je suis désolé de vous avoir mis dans cette situation je le regrette ,l’histoire je l’ai lu et relu la question n’est pas là mme c’est plus profond . enfin passons à autre chose on ne peut pas tout dire sur un site internet quant à l’HISTOIRE NO COMMENT

  2. Dr D. Reffas

    Bonjour.

    tout d’abord, je m’incline devant la mémoire du chahid, celui qui a donné sa jeunesse et sacrifié sa famille pour que l’Algérie historique retrouve sa souveraineté. Le chahid a versé son sang pour l’Algérie toute entière et non pour une région ou son lieu de naissance. J’ai fait mes classes dans une prestigieuse école (Ecole Nationale des Cadets de la Révolutions à Koléa) qui rassemblait des enfants de toute l’Algérie. Dans cet univers que j’ai appris à connaître mon pays à travers le lieu de naissance de chaque cadet.C’est dans cet univers que j’ai appris la valeur de l’emblème nationale dans le concert des nations libres. Sa valeur représente la valeur du sang sacré, versé par ses enfants. C’est dans cet univers, que j’ai compris que l’amour de la patrie n’avait rien d’égal dans ce monde, tout en demandant pardon à mère(que dieu ait son âme).C’est en quittant cet univers, que j’ai décidé de servir mon pays avec honnêteté et rigueur , n’en déplaisent à ceux qui entretiennent la corruption, la hogra, et le discours qui sert les intérêts de ceux qui aiguillent leurs carrières. Nos martyrs sont morts pour une république Algérienne démocratique Démocratique et populaire. Pour l’instant ,rendons hommage à notre armée nationale populaire garante des intérêts de la république dans toute sa dimension. Koulouna lil watan, lil 3oulâa lil 3alam, milâa ain ezzaman, seifouna wel KALAM, koulouna lil watan. C’était le chant du cadet, dès son réveil le matin.
    Mes amitiés.

  3. Mehdi

    La confiscation du patriotisme… est-ce possible ? Qui pourrait empêcher X ou Y d’aimer sa patrie et d’œuvrer pour sa défense et pour son développement ? Personne ! N’est-ce pas ? À moins que ce X ou Y soit tenté par l’aspect «commercial» de la question. Et cela alors nous éloigne beaucoup de l’esprit de Novembre. Le patriotisme authentique n’est-il pas un pacte entre la personne et sa conscience, entre elle et son Créateur ? Qu’importe donc le reste ? Les patriotes authentiques (et en tête les Chouhadas Allah Yarhamhoum) savent que c’est auprès de leur Créateur qu’ils recevront leur subsistance. N’est-ce pas que le patriotisme d’une personne découle de sa Foi ? Concernant les générations futures et ce que signifiera pour elles la guerre de libération, ce sont à mon sens les responsables de l’Education qui en porteront la responsabilité. Tout le monde sait que les progrès faits en matière de pédagogie permettent d’accomplir des miracles. Toute la question reste de savoir si la Volonté existe… Car (on l’a senti maintes fois) d’aucuns voudraient bien que l’on ne s’intéresse pas à l’Histoire tout comme ils voudraient bien que l’on s’éloigne de la Foi.

    • Karim10

      Il s’agissait d’une confiscation « du concept » Monsieur Mehdi. Mes excuses pour l’ambiguïté de mes propos.

  4. Memoria

    ………………………………………………….. ””Nous constatons qu’il existe plusieurs interprétations de l’Histoire,donc plusieurs histoires…Pendant la bataille d’Alger en 1957,Larbi Ben M’hidi fut capturé en tant que chef terroriste et hors la loi par le colonialisme francais…Il était un des chefs historiques du FLN et co-rédacteur des textes de la plate-forme du Congrès de la Soumam en 1956.Plus d’un demi siècle après sa mise à mort,parallèlement au déterminisme des lois temporelles de la légitimité historique d’un coté et à un début d’acceptation par certains sceptiques de la thèse de son suicide pour échapper aux sévices de la torture,le mythe du martyrologe entourant la disparition de Ben M’hidi redevient réalité et fait historique par les aveux écrits et publiés de son bourreau le commandant O devenu général Aussaresses.Larbi Ben M’hidi ressuscité redevient le symbole éternel(et non temporel) de la fierté libertaire de la condition humaine.Il a déjà dépassé le cadre algérien,arabe et tiers mondiste et son aura fera de lui un fantome à percevoir sur l’autel de tous les panthéons…”””
    Extraits in “””Terriens,réveillez-vous!””” page 19-20,éditions Aparis et Edilivre,février 2012.Saint-Denis.

  5. le cygne

    Mr Hebri, c’est difficile de donner une définition au terme grandeur…!! Mais, selon certaines sources : « ce qui constitue l’essence d’un grand homme, c’est d’être un visionnaire, un pionnier, qui réussit à mettre ses idées en mouvement. »
    Dans tous les cas de figure, la grandeur prévoit, l’existence d’un vrai rapport affectif entre un peuple et un Homme… !!! Est ce que ce rapport existe de nos jours et pas seulement en Algérie… ???
    Larbi Ben M’hidi était un visionnaire qui portait le label de la grandeur…Ce n’est qu’un échantillon parmi tant de grands Hommes qui ont offert leur vie pour que vive l’Algérie ‘Horra’ sur la base des principes de la plateforme du 1er Novembre 1954…!
    Benyoucef Benkhedda a dit : « Sans Ben M’hidi le Congrès de la Soummam n’aurait pas réussi, et Abane n’aurait pu faire triompher ses thèses »….. « Ben M’hidi était le type-même du militant PPA chez qui nationalisme et religion étaient intimement mêlés, vivant au rythme du peuple, partageant ses joies et ses peines, ses vicissitudes et ses aspirations, toujours prêt à le servir. »….. “Pour Ben M’hidi, comme pour Abane, l’indépendance demeurerait une chimère sans l’unité effective du peuple. Tous les soulèvements et autres mouvements de résistance contre le système colonial n’avaient-ils pas été une succession d’échecs y compris du temps de Abdelkader, et cela, faute d’unité dans le combat collectif et faute de direction nationale ? La grande leçon de l’occupation coloniale de l’Algérie par la France ne réside-t-elle pas dans l’incapacité des Algériens d’opposer un front sans fissures à l’adversaire ? Seul le FLN, un siècle plus tard, saura cimenter cette unité des rangs et des objectifs et l’inscrire génialement dans une logique de victoire inéluctable…. »……« L’activité militante de Ben M’hidi ne l’empêchait pas d’avoir d’autres activités sociales et culturelles. Il aimait le théâtre et il avait adapté à l’arabe la pièce Pour la Couronne de François Coppée. Il y tenait le rôle de Constantin défenseur de la patrie contre son père, le roi Michel qui, pour conserver son trône, acceptait toutes les compromissions et se soumettait aux pires diktats de l’occupant…»…« Dans son jeune âge, Ben M’hidi avait fait partie des SMA (Scouts Musulmans Algériens). Il avait été aussi joueur et dirigeant de l’équipe de football locale: l’USB (Union sportive de Biskra). Dans la lutte, il avait pour principe d’entraîner aussi bien les jeunes que les vieux. Pour lui, tous les Algériens, quel que soit leur âge ou leur condition sociale, sont appelés à lutter pour l’indépendance de leur pays. »

    Un jour, « il avait gravé dans la table en bois de chêne, réputé pour sa dureté, la phrase suivante: «L’Algérie libre vivra!», des mots qui témoignent de sa passion patriotique.»

    Allah Yarham Echouhadas… !

    • Boualem

      Lisez ce paragraphe d’algerie-focus et parlez nous de l’HISTOIRE MME LECYGNE Mais cette promesse sera-t-elle réellement tenue ? Très peu de connaisseurs du secteur sanitaire y croient réellement. De nombreux médecins et cadres du ministère de la Santé craignent que cet hôpital flambant neuf, une fois réceptionné, ne sera réservé qu’à la nomenklatura algérienne qui jouit d’ores et déjà de tous les privilèges. Se dirige-t-on ainsi vers la construction d’un nouveau “Club des Pins” médical pour les puissants dirigeants de l’Etat Algérien ? Ce scénario est pris très au sérieux par plusieurs acteurs du milieu médical en Algérie. Des acteurs qui réclament depuis longtemps la construction de nouveaux hôpitaux conformes aux normes internationales pour améliorer la qualité des soins. Celle-ci demeure catastrophique dans les hôpitaux publics existants à travers le territoire national. Pour sa part, le ministère de la Santé affirme que neuf futurs hôpitaux modernes seront érigés dans neufs wilayas différentes. Ces hôpitaux devront améliorer sensiblement l’accès aux soins pour les algériens à la bourse modeste. Mais en attendant, ces derniers devront – See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2013/10/un-nouveau-club-des-pins-medical-

  6. Karim10

    Nos martyrs ont donné leurs vies « tout simplement » parce qu’ils aimaient leurs pays. Pourtant le patriotisme, n’est pas une doctrine politique, mais un noble sentiment d’appartenance à un pays, à une région à des valeurs « novembristes » communes. Larbi Ben m’hidi,lui n’était pas que patriote ,il était aussi nationaliste. Même s’il faut admettre que la distinction n’est pas toujours aisée entre nationalisme et patriotisme. Enfin ! Aimer son pays !!! Est-ce trop demander aux Algériens ! Nos chers compatriotes ! (Une affirmation de moins en moins utilisée !!!!!

    Un Algérien doit être fier de défendre les intérêts de son pays et des valeurs auxquelles il est attaché, y compris au péril de sa vie, s’il ressent cela comme son devoir d’homme et de citoyen.

    Les donneurs de leçons !!! Eux il faut qu’ils tournent leurs regards dans la bonne direction et fassent leur propre autocritique.

    • OULED BOUL

      Salam si Karim

      ” chaque génération est un peuple ” dixit Voltaire .
      La reflexion de Voltaire est perceptible , des generations arrivent pour qui la guerre de libération ne signifie rien .Le Fln encore moins, que des récits de faits et d’évenements ,donc de l’histoire pure ……..
      En dépit de coups de boutoir des apotres du statut quo ,les hypocrites de tout bord , les saprophytes, ceux qui violent leurs propres principes,LE PATRIOTISME NE SE DIT PAS ,il se vit dans les actes quotidiens qui font la charpente d’une éxistence.Il ne ne suffit pas de monter sur les toits et crier plus fort qu’on est patriote..Le patriote authentique ,le vrai est celui qui oeuvre en ce sens par sa pensée les actes de tous les jours évalués sur une longue période .Quiconque se prétend patriote DOIT LE PROUVER avant d’étre EVALUÉ .

      Ce qui qui me fait vouer le Fln aux gémonies ,ce n’est pas d’avoir appliqué sa propre doctrine ,mais d’avoir trahie de maniere éhontée les idéaux de justice et d’égalité sur lesquelles il fut fondé et continue a vider de sa substance la notion meme du patriotisme …….

      El guelliti

      • le cygne

        Salam Mr El guelliti, toujours un plaisir de vous lire….!!!

        “L’histoire est l’âme immortelle des peuples” et « Un grand peuple sans âme est une vaste foule. » ( A.de Lamartine)
        Et qu’est ce qui caractérise une âme… ?? Eh bien c’est sa religion, sa culture, son identité et les enseignements de l’Histoire ; cette dernière est aussi la mémoire des peuples…! Donc les générations qui viennent après seraient amnésiques car sans mémoire… !!!

        Qu’est ce qui fait la différence du Monde…? C’est l’âme de la nation qui en est la garantie.. !!! Les peuples ont tous des âmes distinctes reliées à leur religion, à leur histoire et à leur culture. C’est à travers les temps, que cette âme s’est façonnée et forme le support sur lequel les peuples veulent bien vivre ensemble. Malheureusement, ce qui se passe aujourd’hui…c’est qu’un prototype occidental prétend et revendique sa suprématie sur tous les autres modèles du consortium humain…et qu’il veut l’imposer au monde entier par tous les moyens et procédés…! Et pour pourvoir le faire, ils savent qu’ils doivent détruire les idéaux, les concepts et même les rêves des autres. Pour cela, toutes les règles culturelles établies ainsi que le code civilisationnel qui a permis de faire société ensemble, doivent être bousillés,…. mais le plus important c’est de détruire l’âme des peuples indépendants en volant, en dénigrant et en falsifiant leurs histoires…!! Pour abrutir un peuple, il n’y a pas meilleure recette que d’étaler des mensonges et des doutes et mijoter des manipulations dans les tunnels sans bout, et ce dans le but de le dominer… !!! Donc, l’amnésie sert à manipuler les peuples comme des marionnettes et les générations consécutives à abandonner leur âme au profit de l’âme du grand Satan…! Devinez…? Tout ça, est fait S/c de la démocratie, de la laïcité, de la liberté d’expression, des droits de l’homme et de tout le langage prolixe qu’on trouve dans les manifestes bleu et rouge des gens heureux, alors que dans les actes c’est exactement le contraire qui se produit….!

        Certains clans ont une volonté consumériste qui a pour concept de construire un individu suffisamment décervelé et abruti pour qu’il oublie son âme, en cultivant l’individualisme furibond…. !
        Donc, à travers les temps et les générations, et tout dépend des moules qu’on utilise, on peut ‘fabriquer un peuple de gueux, un peuple sans souveraineté, un peuple couard, un peuple sans foi ni loi, un peuple ‘Ghachis’, un peuple ‘Barhouche’…etc….etc…!

        « Faute de vision, le peuple vit sans frein. »…Où va-t-on… ???

        Jean Marie Le Pen a dit : « Un peuple sans souveraineté est non seulement un peuple privé de liberté, mais un peuple menacé dans son existence. » Tiens, c’est bizarre de la part d’un engagé volontaire dans le 1er régiment étranger parachutiste pour six mois, en Algérie, en 1957…et Ex-tortionnaire..!

        « Un peuple qui a peur est un peuple qui est dominé. » ???

        « L’ignorance du peuple nous garantit de sa soumission. ».Alors pourquoi un certain ministre est resté 20 ans dans son poste…??

        Cependant, Duhamel G. a dit: « Un peuple est grand quand il produit de grands hommes. »……Le peuple Algérien est grand car il a produit de grands hommes dont la portée a bien dépassé les frontières Nord-africaines…. !!! Alors SVP…!

        Par contre je suis d’accord quand vous dites : « LE PATRIOTISME NE SE DIT PAS, il se vit dans les actes quotidiens…. »…. « Quiconque se prétend patriote DOIT LE PROUVER avant d’être ÉVALUÉ … »

        Aussi, je suis entièrement d’accord avec vous quand vous dites que certains ont trahi de manière éhontée les idéaux de justice et d’égalité sur lesquelles leur parti fut fondé et continue à vider de sa substance la notion même du patriotisme …!!!! A eux de jouer…s’ils veulent éviter le naufrage du navire…. !

        Gloire à Nos Martyrs….qui nous ont permis grâce à Dieu de vivre libres sur la terre de nos ancêtres…..alors si pour certains la guerre de libération ne leur dit rien parce qu’on leur a fait ‘un lavage de cerveau’ bien étudié, je dirai que ce sont des personnes qui vivent sans âme et sans mémoire…..!!! A vous de deviner le reste….!

        • Boualem

          MME je vois que les moutons de Panurge existent et sont fiers-es de reprendre les folies et les betises des uns et des autres , j’aurai bien voulu vous conseiller un article de ouest-info écrit par un belabbésien mais vous n’etes pas de SBA et je ne sais quel age vous avez pour nous servir votre soupe mal préparée et ses ingrédients avariés revenez à la stricte réalité de l’HISTOIRE de ce pays trahi par ses siens sans scrupules à ce jour oubliez vos conneries ma yabka feloued ghi hjaro arretez votre char il défonce tout il n’a pas de frein faites une pause et réfléchissez un peu rien ne sert de ………….. vous citez sans cesse l’autre rive qui sont ceux qui y résident , qui y investissent , qui ont la nationalité , qui ?????? le pauvre peuple qui souffre ? ou ceux sensé diriger ce pauvre pays ….. vous ne faites qu’à votre imagination et vos idées vous oubliez que les algériens ont changé ils n’avalent plus vos couleuvres ils veulent du concret arretez de jouer restez dans votre carré de jeu je n’ai rien contre vous ni les autres sauf que je constate que vous ne voyez pas vous n’entendez pas vous etes immobile et de marbre on dirait des momies les temps changent le monde évolue très vite sauf chez les gueux ,à moins que mme MIJO que je salue a bien raison de vous conseiller ??????????? alors de grace parlez de vous laissez l’histoire de coté

          • le cygne

            Ya Mr Boualem Zid El Goudem Rak Ghaya….Balek Ghi El Hayt….!

            Gallek Nass Zmen ‘Jibhouli Fahem wa Lahla 9ra’…….!!!!!!!!!! w Mouhal Lanta 9ari Khir Men Mr BENALIOUA….même si je ne partage pas tous ces points de vue..!!!
            Quant à mon âge je ne vois pas pourquoi il vous intéresse et quel rapport il a avec ce qu’on écrit, mais sachez que je suis bien plus jeune que vous….! En tout cas on n’a pas fait la même école, la mienne était Algérienne à 100%….Wal Hamdou Li Allah….!!!! Et je m’arrête là…!

      • Karim10

        Je suis très très très ravi de vous lire mon cher OULED BOUL.

        En effet ! La confiscation du patriotisme a tjr été une dépossession effectuée au nom de l’État. Il y’a FLN front et FLN parti c’est clair comme l’eau de roche !

        Mais… [Des générations arrivent pour qui la guerre de libération ne signifie rien…….]( dans l’avenir !) : Là votre analyse obéit à un « déterminisme » qui est un pur produit d’un dessein au « sens de l’Histoire ». Vous analysez en s’engageant sur le sens et sur la finalité du devenir historique. Mais ceci ! N’est pas de l’Histoire (qui est le passé), mais plutôt de la « philosophie de l’histoire »qui est une bronche de la philosophie qui s’attache à réfléchir sur « CE SENS».
        Ce sens en France «par expression » ! Justement fut introduit par VOLTAIRE. De toute façon il existe une autre école de pensée qui nie toute idée de déterminisme en affirmant profondément l’absurdité de l’histoire. Le théâtre et le cinéma en Algérie doivent « exploiter » ce sens ! Hassane Térro est un bel exemple !

        Amicalement mon cher El guelleti .

  7. Hebri

    Dites-moi un peu, chers (es) lecteurs (trices): avec quoi va-t-on pouvoir mesurer la grandeur d’un homme tel que Larbi Ben M’Hidi et ses semblables? Vraiment magnifique, cette clairvoyance dont Dieu les a dotés! Autant ils étaient porteurs d’un rêve, autant ils étaient réalistes. Ce n’étaient pas des prophètes et ils n’avaient pas le doctorat. C’était parfois des analphabètes même. Mais ils avaient une Foi à fissurer une montagne. Ni l’armée française, ni l’Otan ne pouvaient rien contre ces Hommes.

    La veille de son départ pour le maquis, mon oncle Si Nouh, un martyr de la révolution, est allé rendre visite à un futur Hadj. En lui remettant une somme d’argent, il lui demande: «de ma part, vous donnerez ceci à un pauvre et, une fois devant la tombe du Prophète, faites pour moi une seule prière! Mon vœu unique est de mourir au combat». Si Nouh est tombé sous les balles de l’armée française en 1956.

    Mon Dieu, tout puissant! De tels Hommes nous manquent terriblement aujourd’hui. Ils nous ont libéré ce très beau pays… il nous en faut d’autres pour le construire et le protéger.

  8. le cygne

    Effectivement, vous avez eu raison de nous le rappeler, car « l’heure est grave : règne d’une période d’incertitude, de manipulation, de violence, d’insécurité et de la culture du désordre….»……………« L’hégémonie de l’impérialisme et le retour du colonialisme sous d’autres formes et aspects ne sont plus un secret. L’ingérence est désormais institutionnalisée avec comme corollaire l’esprit paternaliste et interventionniste. »…..J’ajouterai à la liste, la déroute des soi-disant progressistes (on voit bien leur ligne de conduite sur tous les plans…)……Cela conforte encore la ‘théorie de la main étrangère’ que certaines personnes veulent occulter à tout prix, même si c’est la connivence et l’accointance à tous les niveaux qui sont le principale facteur du Chaos…et non pas la suprématie de qui que ce soit…!

    Où va l’humanité…dites-vous…?? Pourquoi vous ne le saviez pas..?? Eh bien ; tout simplement vers l’anarchie et tout droit au fond du gouffre, autrement dit… en Enfer, à cause des percepts des Minus Créatus qui veulent devenir des ‘dieux’…!!! Mon œil…!!!

    Quant au régionalisme et au clanisme, ils ne datent pas d’aujourd’hui, puisqu’ils se sont accentués pendant la révolution et même bien avant…!!!

    En effet, « L’Algérie plurielle et indivisible a besoin de rassemblement loin de tout régionalisme, et appelle ses enfants à se rappeler à tout moment des principes du 1er novembre. »…”Oublier les principes du 1er novembre signifie exposer le pays aux risques. »……Alors que ceux qui gouvernent commencent par donner l’exemple au peuple en respectant et en valorisant ces principes de la plateforme de Novembre…!! Ils doivent aussi être conscients que l’heure et grave et que toute fausse manœuvre peut avoir des effets catastrophiques sur la nation…!!! Il faut, d’une part, barrer la route aux opportunistes, aux médiocres, aux lobbies de l’import-import, aux Oursons en peluche, aux faux bourdons, aux cachalots et aux manchots de tout bord qui sont de mèche avec les Renards Polaires, les Requins-Tigres et les Guépards…il faut plutôt danser avec les loups, tout en faisant attention au petit chaperon rouge……..d’autre part, opérer à de vrais changements dans tous les domaines, car le ‘maquillage’ ne sert à rien même si parfois il peut tromper, mais pas pour longtemps…!

    Ce qui est à César revient à césar et ce qui est au peuple doit revenir au peuple…. !!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00