De l’universalité d’Ibn Khaldoun …à une régression tribale au 3ème millénaire !

Comment ne pas reconnaître que la Pensée d’Ibn Khaldoun dépasse le cadre d’une production conceptuelle diachronique et événementielle pour les historiens, d’une chronique spatio-temporelle pour les férus de littérature « médiévale », enfin de « Prolégomènes » pour les sociologues… ?

Avons-nous su préserver dans notre patrimoine l’héritage académique et opératoire de ce voyageur, cavalier, chroniqueur qui sillonna l’Andalousie et le monde arabo-musulman (1332-1406) et nous livra à travers la Mouqqadima ses enseignements et analyses sur cette Aççabiya (Esprit de clan) que les unités de recherche de certaines universités étrangères ont pérennisée dans leur laboratoire ?

Comment ne pas être culpabilisé devant la diligence du monde anglo-saxon dans cette traduction de la Mouqqadima par Franz Rosenthal en 1958 sous le titre « An introduction to history » où ce dernier qualifie Ibn Khaldoun de génie… ? Huntington n’a pas été un mauvais élève même si il ne sera jamais un orientaliste qui se respecte pour la postérité. Il a seulement alimenté ce scientisme positif US où la recherche tant dans les sciences sociales qu’exactes est sponsorisée par les trusts et groupements bancaires,où l’espistémologie (Philosophie des sciences) est reléguée en l’état de bibliothèque pour enfants…par la haute finance judéo-chrétienne !

La finalité de cet article ne se veut pas une promotion de cette icône de notre patrimoine sociohistorique et de l’universalité que le traducteur français Vincent Mansour Monteil titre en 1967 « Discours sur l’histoire universelle » en ajoutant : « Ibn Khaldoun est fort en avance sur son temps.Aucun de ses prédécesseurs ou contemporains n’a conçu ni réalisé une œuvre d’une ampleur comparable… »

Le cas d’école que représente la marionnette libyenne que voudrait bien restructurer le NATO sans Rommel ni Mussolini…en Tripolitaine et Cyrénaïque est plein d’enseignements khaldouniens sur la Aççabiya tribale qui fût en son temps un processus de passage violent et « mécanique » de la vie bédouine (Badawa)et nomade à la cité (Umran) sédentaire augurant le cycle de construction d’un pouvoir(Mulk) puissant et centralisé pour une période trentenaire…Prémonition khaldounienne ou pronostic analytique basé sur des études de causes à effets avec des milliers d’observations d’époque à classer par les unités de recherche en sociologie politique,psychologie sociale et communication, ethnologie et anthropologie, diagnostic des territoires en montage de projet(GCP)…enfin prospective…et stratégie globale !

La déliquescence de cet état libyen qui vu le boom pétrolier lui ravir un royaume ancestral et des traditions séculaires où le héros Omar El Mokhtar sera nationalisé par une révolution très artificielle aux relents du naphte, est d’actualité avec ce risque de métastases à nos frontières.

La régression de ce qui fût une Révolution de pacotille pleine d’euphorie pour ces sirènes qui sillonnaient les rues de Tripoli en treillis serré pour épater les touristes voisins, en est à son stade final….La Jamahiriya a vécu et sa fin fût dantesque…Les tribus ont souffert et participé à la chute de l’unité libyenne puisque l’Etat-Nation ne pouvait se construire sans un travail social synonyme d’expertise où les tâches essentielles de production, maintenance et réparations étaient confiées à des étrangers,…sans échelle des valeurs nationales dans une armée peu
structurée étouffant sous un suréquipement où le mercenariat remplaça l’esclavagisme des harratines…

La Libye cas d’école ? Certainement car l’OTAN en particulier les américains ont déjà fonctionnalisé les recherches de leurs experts des Hight Schools en Irak déjà en créant les postes d’officiers de communication au niveau de leurs unités combattantes avec des profils de chercheurs sociaux allant de l’historien à l’ethnologue en passant par tous les spin doctors en scientologie…La Mouqqadima d’IBN Khaldoun a-t-elle été mise en laboratoire par les experts de la guerre du pétrole et de l’acclimatation printanière comme l’a été la « Bataille d’Alger » ?

Nous a-t-on volé la Mouqqadima ? Ou n’avons-nous pas su l’honorer et la protéger ?

Par:Mr HOUSSINE Mourad Salim, ex-enseignant en sciences sociales à l’INFSCJS (ex CREPS) d’Aïn-El-Turck/Oran.


le 23 mai 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
23 mai 2015

8 Commentaires pour “De l’universalité d’Ibn Khaldoun …à une régression tribale au 3ème millénaire !”

  1. Memoria

    Aid Moubarek à tout le Monde…!!!

  2. youssef

    aujourdhui le journal elwatan dans son edition electronique du 28.05.15 a fait une petite analyse sur l’origine de la matraque dans une titre intitulé ”Baltaguia, un métier comme un autre”..un phenoméne disant Pharaonique qui a été introduit en algerie pour regler un probléme d’ordre socio economique.
    lorsque le pouvoir politique laisse de coté le rationel ”l’usage du technique et du technologique” il plonge dans la recession, les choses se complique, le milieu se desertifie, les tension entre les gens augmente, le chaumage devient endémique, la violence atteint le pouvoir proche, le pays est bords de l’explosion et l’exode..il commence a chercher ”une solution” ils plongent dans les choses irrationelle et le recours aux ruses qui vont ne faire que compliquer encore d’avantage mes choses et repousser l’écheance de l’explosion globale’..je pense en lisant le parcours de Ibnou Khaldoune la sociéte ou l’empire abbasside envahi par l’irrationel ”etude theorique mysthique” au lieu des études jadis ”technique et rationelle”…s’est retrouvé dans un tourbillon de petit états laissé pour compte suite a la chute du pouvoir centrale. chaque morceau de l’empire essayait de maintenir un ordre. Generalement lorsque le pouvoir politique est en face d’une crise majeure, il cherche n’importe qu’elle solution pourvus de faire reculer l’echaance de la Chute..
    ibnou khaldoune essayait semble t’il d’apres ces constats de s’apuyer sur les observations ”sociologique” donc biologique pour essayer de tirer quelques enseignements afin de calmer la violence issus de la chute de l’empire..
    Sauf vue les luttes entre les judeo chretiens qui se praprait le partage du gateau de l’empire éclaté, si ces observations arrageait les douwaylate les petits etats fragmentaire cela n’arrange pas forcement les judeo chretiens.
    Les pouvoirs des pharaons a entamé sa chute et ne l’a pas encore terminé..il ne lui reste que metre de bordure de terrain fertile au bord du nil. il s’acroche au canal et aux accord de camp david. lorsque ibnoukhaldoun s’est installé en egypte il le quita pour la syrie, car le pouvoir du Cheikh Magicien est impentrable..faut pas installer le rationel dans le processus de l’irationel. l’egypte compataient sur la magie et les Djinns mais apprements les djins les ont trahis. Le djinn fait ces propres calculs en fonction des ces propres interets. Il peut devenir un voleur comme le cas de chez Salomon qui ont voulu voler le trone de la reine…cette association va finir par former un club de brigands..le coran parle et decris les ” nadi el moun’kare” ”les clubs du sabotage”…au lieu que le gouvernement retourne vers le rationel en emprintant la voix rationelle des etdues sociologique et biologique du comportement, nos gouvernants retourne vers l’egypte en puisant dans les methodes du redressement par ”la ruse, et l’irrationelle”..pas la peine de suivre l’exemple de l’egypte car depuis 3000 ans ils n’ont jamais pu se redresser…c’est pourquoi il faut abandonnée toutes les etudes theorique et desendre vers le terrain a travers les ecoles de formation professionel, la physqiue la chimie la mediciene la biologie theorique ne servira presque a rien dans les moments de crises..ces etudes sont effectué apres avoir terminer son travail et le week end lorsque nous n’avons rien a fire il pleut, on s’assoit autourt d’une tasse de thé et on discute physique et chimie et mathematique theorique ”sipoosant l’electron se trouve sur le spin n+2 il va saute vers le spin n+3 calculer l’energie necessaire au saut” et s’il revient vers le spin+1 calculer la perte d’energie…lorsque el karche tachba3 tgoule lerrasse ghani..c’est un dicton de l’usage du rationel chez nos parents..Lorsque tu termine ton travail pour manger tres bien en ce moment va chanter …rabah dariyassa il parait est dans un jurie de chansson, vous allez voir une secte va lancer un nouveau genre le Rai-Ecossais..et tu vois 3amake Kouider dakhale ighani avec une jippa..wa 3amake Farid drabki pose sa darbouka sur sa jupe…et ça sera l’épilogue

  3. Memoria

    Salam !
    L’ombre d’Ibn Khaldoun plane sur les Hight Schools de Sidi-Bel-Abbès avec sa “Aççabiyya” plusieurs fois centenaire (1332-1406),bien avant les conférences(1917-1919) de Max Weber(1864-1920) sur le danger de l’amalgame entre “Le savant et le politique” à l’Université…Mais Sidi Bel Abbès n’est qu’un microcosme de la décomposition de l'”establishment” politico-administratif très postérieur à 1962/1965/1970 contrairement aux cures de déculpabilisation des adeptes nostalgiques du…”depuis 1962,rien ne va plus!”, occultant le moment historique que l’Algérie Indépendante a réussi en évitant la Congolisation en érigeant un Etat respecté et respectable pendant une décennie !!! Le lien social et politique commença à être altéré bien après par les adeptes du “Ce n’est pas moi,c’est lui!” en systématisant le sabotage politique,partisan et administratif d’un clan au bénéfice d’un autre clan,encore que le concept clan est clean depuis Ibn Khaldoun puisque la Aççabiyya peut être incontournable comme le “régionalisme positif” de Ait Ahmed au bénéfice d’une région sous-représentée ou mal représentée aux élections entraînant une sous-administration et un sous-développement de ses potentialités locales….
    Il est indéniable qu’il existe un malaise dans les universités algériennes et au niveau de la place de l’élite dans la société “rurbaine” où nous vivons en nous rappelant le concept cher à M.Boutefnouchet ! Sidi-Bel-Abbès,ville-carrefour ,n’échappe pas à la “rurbanité” au risque de rater sa “suburbanité” dans les banlieues où on a plus planifié la sédentarisation que la mobilité des jeunes(Hittisme) au détriment du mobilier socio-culturel garant des civilités.C’est vrai que dans une ville comme Sidi Bel Abbès les laboratoires de la recherche-action n’ont pas résolu les problèmes journaliers locaux et nationaux malgré l’investissement lourd et faramineux de l’Etat central !
    Une crise morale à la limite de l’identitaire/mémoriel est répercutée au niveau de l’Université par la praxis politique du sérail où l’échelle des valeurs peine à se maintenir devant un état des lieux peu reluisant ! Le contrôle de l’éthique et des pratiques des gouvernants se faisait jadis…des campus !

    “Les temps et empires changent perpétuellement ” écrivait Ibn Khaldoun.

  4. Admin

    Mise au point
    Nous n’avons pas à nous prononcer sur des réactions mal digérées par les uns ou par les autres mais juste tenter de filtrer des points de vue “dénués” d’insinuations , excentricités ou haines gratuites qui ne peuvent être partagés par “l’ensemble” de nos lecteurs, “tous nos lecteurs” sans distinction aucune.
    Des réactions qui ne peuvent être appréciées avec la même teneur, nous en convenons cependant le minimum d’éthique doit être préservé, notre charte est, on ne peut plus claire à ce sujet.
    De plus,il n’est pas coutume pour la rédaction ou administrateur, d’interférer dans les discussions des lecteurs mais exceptionnellement, sachez Madame Abassia que notre “basse-cour” est à longueur de journée submergée par des e-mails provenant de lecteurs et surtout d’auteurs exigeant que leur nom soit cité en référence aux nombreuses citations contenues dans les réactions aux articles .

    CORDIALEMENT

  5. Amirouche

    Je peux témoigner que Mme Le Cygne est très très loin de ce que nous livre Ibn Khaldoun dans sa Mouqqadima sur la ” Aççabiya tribale ” ,loin de comparer, je peux dire que tout comme Al-Hadhrami , Mme Le Cygne a son clavier au lieu d’être “cavalier” et sillonne le monde arabo-musulman en quelques clics, puis allez savoir si elle aussi n’est pas “fort en avance de son temps”! .Ses annotations sont illustrées sans pour autant les voir .(J’en profite pour lui passer le bonjour du Cygnus …….)
    Pierre LEPAPE, journaliste dans le Monde diplomatique, affirme en parlant de Ibn Khaldoun :
    “Son immense culture et sa curiosité intellectuelle insatiable lui permettent de brasser les apports les plus divers, arabes, grecs, hébreux, perses, berbères, romains, byzantins, dans une synthèse ordonnée. Mais en même temps, sa pensée rompt à ce point avec l’horizon d’attente de son époque, elle propose une logique d’interprétation si différente des catégories traditionnelles, si “moderne”, qu’elle ne pénètre pas dans les débats savants, politiques, religieux et philosophiques de son temps. Elle parle en revanche au nôtre.”…….Je pense que la dernière phrase de ce journaliste résume bien la contribution de monsieur Houssine et fait preuve qu’on ne nous a pas volé la Mouqqadima mais que nous n’avons pas su l’honorer .

    Courtoisement

    • Amirouche

      Veuillez lire :Ses annotations sont illustrées sans pour autant voir les dessins des animaux ……….Pardon

      • Amirouche

        J’ai juste oublié de dire que Mme Le cygne est une femme qui s’engage pour ce qu’elle aime le plus : sa patrie …….Merci grande sœur

  6. Memoria

    Pôvre Abderrahman ! Alors qu’il était interpellé “outre tombe” par un Cygne…des Temps pour ouvrir débat sur la pérennité de sa vision philosophique de l’Histoire des Arabes et Berbères ,une mesure de bannissement serait agitée en tant qu’avertissement à une e-animatrice émérite qui a boosté la presse électronique belabbésienne avec tant d’autres….! Nous osons espérer avoir mal interprété ce carton à la limite du test projectif si nous pensons comme Dr Abassia que les échanges avec Le Cygne étaient très intellos,référencés,documentés et mis à jour !!! Il est vrai qu’il existe une littérature animalière à la limite de la métaphore de par sa symbolique très pédagogique ….L’obscénité y est absente ! Et puis l’interprétation des métaphores est ouverte à toutes les typologies et mouvances culturelles ! C’est vrai que Le Cygne a cette constante de ne pas céder un pouce de terrain aux valeurs qui ne sont pas du terroir ! Elle a aussi cette formation scientifique,méthodologique, d’argumenter et de déranger certaines mentalités ;j’en sais quelque chose car j’ai croisé le clavier avec elle dans cette presse électronique belabbésienne qui a cartonné sur la Toile et entre les trois rives ! Sans elle,il ne pouvait y avoir de vis à vis avec un respect mutuel entre les cultures,les religions et les nationalités différentes !!! Elle ne fût pas la seule à tisser cette Toile entre les riverains …des châteaux en ruine! Ils se reconnaîtront ,même ceux qui “veulent quitter la table…après le meilleur…puisqu’il ne reste que le pire…”
    IBN Khaldoun fût prisonnier par Tamerlan à Damas avant sa mise à sac ,avec sa djellaba maghrébine…et son savoir ! C’est cette combinaison de facteurs qui le sauva du supplice mongole…!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00