Décès du monument de la chanson Oranaise Blaoui El Houari

Le monument de la chanson Oranaise Blaoui El Houari s’est éteint très tôt ce matin (19/07/2017) des suites d’une longue maladie.

Précurseur de la chanson raï moderne Blaoui el Houari est né le 23 janvier 1926 à Sidi Bled dans le quartier de M’dina Jdida d’Oran le 23 janvier. Il est initié à la musique grâce à son père qui jouait de l’instrument nommé “Kouitra” et son frère qui l’initie au banjo et la mandoline.

A 13 ans, il quitte l’école pour travailler dans le café de son père où il s’occupe de l’entretien du phonographe et la diffusion des 78 tours de grands chanteurs algériens et égyptiens et il en profite pour s’imprégner de la musique moderne.

Blaoui Houari remporte un premier prix de radio-crochet aux Folies Bergères (actuellement devenue Salle El Feth). Il est engagé comme pointeur aux docks du port après le débarquement des forces armées américaines à Oran en 1942.

Lire la suite de l’article ICI à sa source

19 juillet 2017

le 19 juillet 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 juillet 2017

1 Commentaire pour “Décès du monument de la chanson Oranaise Blaoui El Houari”

  1. sba3 Ezzawej tah ba3d wahbi ellah yarhmou cheikhna

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 116
  • 4 930