Donald TRUMP est un bluffer !?

“Trump a fait des menaces en l’air durant toute sa vie” c’est le titre d’une chronique parue le 10 Août 2017 dans le washington post et signée par le célèbre Fareed Zakaria, journaliste au washington post et présentateur à CNN. La chronique est longue mais en voici quelques intéressants extraits:

“Comment sommes-nous arrivés là?” s’interroge en premier le chroniqueur sur l’état des menaces proférées des deux cotés (Américains et Nord-Koréens) et d’enchaîner “Pourquoi semble-t-il que nous sommes au bord d’une guerre en Asie, qui pourrait impliquer des armes nucléaires? La Corée du Nord a une capacité d’armes nucléaires depuis au moins 10 ans. Ses récents progrès sont-ils si dramatiques et importants pour forcer les États-Unis à provoquer une guerre préventive? Non. La crise dans laquelle nous nous trouvons a été exagérée et malmenée par l’administration Trump à un degré profondément inquiétant et dangereux.”
..
“bien sûr, Trump est allé plus loin, en disant mardi que si la Corée du Nord ne cessait pas ses menaces, il leur sera répondu avec le feu et la colère, d’une puissance que le monde n’en a jamais vue». Lorsqu’il a été pressé jeudi, Trump a accentué ses menaces en disant: «Si c’était peu, alors cette déclaration n’était pas assez dur. » En d’autres termes, Trump a précisé que les États-Unis répondraient aux menaces nord-coréennes avec une attaque militaire massive, impliquant éventuellement des armes nucléaires.

Est-cela crédible? Non. Les États-Unis ne vont pas lancer une guerre nucléaire préventive en Asie. Les déclarations de Trump ont indubitablement ébranlé les alliés les plus proches de Washington dans la région, le Japon et la Corée du Sud. Des menaces vides et une rhétorique vague ne font que diminuer le prestige et la puissance américaine, une lutte de boxe dans l’administration.

Alors, pourquoi tout cela? Parce que c’est la méthode simple de Trump. Pendant toute sa vie, Trump a fait des promesses spectaculaires et de menaces inquiétantes mais rarement tenues à n’importe qui. Lorsqu’il était dans les affaires, a-t-on constaté, il a souvent menacé d’intenter des poursuites judiciaires contre des journalistes pour diffamation, mais la dernière fois qu’il l’a faite, remonte à 33 ans, en 1984. Trump dit qu’il ne règle jamais les affaires en justice. En réalité, il s’en est retrouvé dans au moins 100 fois, selon USA Today.

Au cours de sa vie politique, il a suivi la même stratégie de parler pour ne rien dire. En 2011, il a déclaré qu’il avait des enquêteurs qui «n’ont pas pu croire ce qu’ils ont trouvé» à propos de l’acte de naissance du président Barack Obama, et qu’il allait, à un moment donné, «révéler des choses intéressantes». Il n’avait rien. Au cours de la campagne, il avait promis de traiter la Chine comme un manipulateur de devises, de déplacer l’ambassade américaine en Israël à Jérusalem, de faire en sorte que le Mexique paye un mur frontalier et qu’il allait lancer une enquête sur Hillary Clinton. Jusqu’à présent, rien. Après avoir été élu, il a signalé à la Chine qu’il reconnaissait Taiwan. Quelques semaines après son entrée en fonction, il s’est plié. Il a insinué aussi qu’il avait des enregistrements de ses conversations avec le directeur de l’époque, James B. Comey. Bien sûr, il n’en avait rien.


“Je pense que les Américains devraient bien dormir sur leur deux oreilles et ne pas s’inquiéter de cette rhétorique particulière des derniers jours”, a déclaré Tillerson mercredi. C’était une déclaration inhabituelle, peut-être même sans précédent. Le secrétaire d’État semble avoir dit aux Américains – et au monde – d’ignorer la rhétorique, pas celle du dictateur nord-coréen, mais de son propre chef, le président des États-Unis.Et c’est probablement ce que ses associés ont toujours fait pour lui. Ils savent que son mantra principal ne réside pas dans l’art de négocier , mais dans l’art de bluffer.

Reprit par A. Jabli


le 13 août 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 août 2017

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00