Algérie poste : Faire taire la presse!

Depuis 2009, date de création du journal bel-abbes.info et à l’inverse des journalistes et correspondants  officiels connus de la wilaya de Sidi Bel Abbes ,  il a été toujours conseillé aux  contributeurs  de notre  journal de garder l’anonymat en signant leur article d’information  avec un pseudo. Un pseudo qui pourrait leur garantir une certaine sérénité dans cette tache ingrate d’autant plus qu’ils n’étaient ni des  journalistes diplômés de grandes écoles,détenteurs de cartes professionnelles ou de grands  connaisseurs qui ont acquis une expérience dans le domaine mais de simples citoyens qui, poussés par les bouleversements et l’impact de l’internet et des réseaux sociaux sur la société,  ont aimé cette profession et décidé de tester leur talent . Et ils sont nombreux qui ont fait leur chemin dans le journalisme en parallèle à leur boulot habituel comme l’ont fait leur prédécesseur. Bel-abbes info se targue d’avoir  contribué à l’essor de l’information au niveau local mais reste prudent quand il s’agit de liberté de presse. Une liberté de presse bafouée par de simples commis ou directeurs allant à l’inverse des déclarations du président de la république , celles du premier ministre Abdelmalek Sellal ainsi que celles récentes  du ministre de la communication , d’autres par contre osent défier même leur direction générale.Jugez-en !

Nous venons d’apprendre que M. Djillali Toumi contributeur d’informations de proximité à bel-abbes info et à Ouest info mais qui avait malheureusement  choisi de signer ses articles par son vrai nom, vient de faire l’objet d’une enquête diligentée par une inspection régionale de…. chlef  (alors que son unité postale dépend de la direction régionale d’Oran) qui a été dépêchée spécialement à Sidi Bel Abbés pour l’auditionner sur ses écrits notamment une publication d’ un article relatif aux activités du syndicat national autonome provisoire qui attend son agrément depuis plus de deux ans. L’article publié dans la journée du mardi 11 novembre 2014 faisait ressortir le contenu d’un communiqué de ce syndicat (dont BAI détient une copie) retraçant un bridage des libertés syndicales et leur détermination de poursuivre le combat auprès du ministère du travail jusqu’à délivrance du fameux récépissé.

Si M Houmad Abdelaziz directeur du journal Ouest info avait subi des menaces  la semaine écoulée comme nous l’avons signalé précédemment par les fils d’un élu, notre confrère Djillali Toumi, son tort , écrire des papiers d’information en son temps libre et travailler dans un secteur en constante ébullition d’Algérie poste, subit la foudre de cette inspection régionale d’ailleurs pendant son audition par la dite inspection, on lui a même signifié d’attendre un licenciement prochainement , une excès de zèle démontrant l’état de déliquescence jamais égalé par un abus de pouvoir d’une tutelle aux abois par manque d’efficacité et de négociations raisonnables avec le partenaire social puisque le rapport  n’était  même pas abordé. Et surtout que les propos  incriminés à M. Djillali , avaient été publiés  dans une vingtaine de titres nationaux bien avant le 11 novembre qui ont d’ailleurs repris les  revendications de ce syndicat autonome et s’articulaient principalement autour d’un récépissé de dépôt qu’il attendent impatiemment  depuis plus de deux ans comme rapporté encore une fois dans de précédents communiqués qui ont eux aussi fait l’objet d’une médiatisation.

Sous d’autres cieux , avoir un correspondant qui travaille dans le même secteur  aurait poussé ses responsables à l’utiliser à bon escient pour la bonne cause de l’organisme et non pas à le persécuter jusqu’à en faire un martyr . Cet acharnement contre M. Djillali T. ne fait que confirmer ce qui s’échangent dans les journaux et réseaux sociaux sur cette HOGGRA (injustice) qui ne dit pas son nom. Nous ne cesserons jamais et continuerons de dénoncer ces abus et malversations surtout quand elles émanent d’une tutelle qui tente par tous les moyens de faire taire la presse.


le 14 novembre 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
14 novembre 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00