La bataille Huawei

Je vous invite à parcourir avec subtilité et toute la finesse de votre attention le papier ci-dessous.
Il décrit les jeux, enjeux et joueurs d’une partie complexe et terriblement mortifère.

 

Sous un angle – l’auteur de l’article a raison su ce point – qui n’est pas toujours aperçu par bien des observateurs. J’en ai souligné les passages les plus singuliers.

 

Cependant, bien des facettes de ce qui apparaît de plus en plus comme une guerre sans compromis ni concessions, sont absents.

Une réserve : les Chinois prisent le temps long. D’abord parce qu’ils n’ont pas le choix. Mais la dimension matérielle et immatérielle de leurs déficits dans les semi-conducteurs ne leur a pas échappée. En foi de quoi ils préparent depuis longtemps le gambit du pion suivant, sous le contrôle d’une reine stratège au centre d’une toile tissée très serrée.

 

Il s’ensuit que le sous-titre « ARM est juste irremplaçable » est imprudent et sous-estime les adversaires asiatiques des firmes américaines qui, de plus, auraient tort de présumer de la détestation mutuelle sino-nipponne pour une large part imaginaire. Ce dont d’ailleurs je doute fort. De part et d’autre des fronts, il y a de redoutables joueurs qui ne prisent que modérément la fréquentation des miroirs.

 

Le même genre de guéguerre prétendument congénitale entretenue entre chiites et sunnites, sur un autre théâtre d’opération, sous le poids duquel étouffent les citoyens européens bombardés quotidiennement par des médias « embarqués » qui s’occupent de divertir les opinions publiques.

L’image de Trump est là, chacun l’a bien vu, pour tromper distraire les benêts.


Pour le moment, on peut se rassurer à penser qu’on n’en est qu’aux parades. Pour mieux négocier et mieux conclure.

Quel que soit le vainqueur, les perdants de ces guerres sont toujours les mêmes.
Hélas!

A. B.

Pourquoi la perte d’ARM serait un gros coup dur pour Huawei

Par Pierre Manière, La Tribune.fr, J. 23/05/2019, 17:51

La société britannique, qui conçoit des puces pour tous les cadors mondiaux des smartphones et de la tech, a décidé de limiter, voire de cesser, de collaborer avec le géant chinois des télécoms. Ce qui pourrait lui poser de graves difficultés.

ARM n’est pas connu du grand public. Et pourtant, son activité est essentielle dans le monde des nouvelles technologies. La société britannique, qui compte 6.000 salariés et possède notamment huit centres de recherche aux Etats-Unis, conçoit des semi-conducteurs pour l’ensemble de l’industrie des télécoms. Elle ne produit pas directement des processeurs, mais ses licences sont utilisées par tous les grands groupes, comme l’américain Qualcomm, le sud-coréen Samsung et, bien sûr, Huawei. Son savoir-faire se retrouve dans la quasi-totalité des smartphones et des tablettes. En clair, c’est un acteur aujourd’hui indispensable sur le marché.

Or selon la BBC, ARM a pris des mesures pour limiter, voire cesser, ses relations avec Huawei. Le groupe, dont les technologies utilisent des éléments d’origine américaine, a demandé à ses employés de suspendre tous ses contrats en cours avec le groupe chinois. A l’AFP, l’entreprise a déclaré qu’elle voulait « se conformer à toutes les dernières réglementations décidées par l’administration américaine ». La semaine dernière, Washington a décidé de bloquer l’accès de Huawei aux technologies américaines. Depuis, plusieurs groupes du pays de l’Oncle Sam, dont Google et les fabricants de semi-conducteurs comme Qualcomm, ont décidé de cesser de commercer avec le champion chinois des équipements télécoms et des smartphones.

« ARM est juste irremplaçable »

Pour bon nombre d’observateurs, une fin de la coopération de ARM avec Huawei pourrait s’avérer dévastatrice pour ce dernier. Fondateur du cabinet de recherche américain Techsponential, Avi Greengart n’y va pas par quatre chemins. A ses yeux, « ARM est juste irremplaçable ».

Lire l’article en entier à sa source ICI


le 30 mai 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
30 mai 2019

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00