La crise de la pensée politique et la faillite de l’esprit économique en Algérie

Il y a trois façons pour modifier le chemin de notre pays, pour le meilleur ou pour le pire : la crise, la chance et le choix.
La Lancinante faillite de la politique mise en œuvre par les différents gouvernements de la régence, et ce depuis plus précisément la forte hausse du prix du pétrole et la fin qui coïncide avec la décennie noire ou rouge jusqu’à ce jour est consommée . En ce début du XXI siècle, le résultat dans ce pays, est désastreux, le chômage, la corruption, le non droit, la bureaucratie, le laxisme, la perte des valeurs, la perte des normes universelles, la culture de l’import import, l’inéducation, la perte du pouvoir d’achat, le pauvre qui s’appauvrit de plus en plus et le riche qui s’enrichie de plus en plus. Tel est le constat amère de cette appréciation , le dénouement et le bilan qui a généré une nouvelle société algérienne désœuvrée par une distribution insensée de la rente pétrolière, la rente nous fait honte, mais tout déflagre de partout sans que rien ne se passe d’extraordinaire dans cet espace social de partout .Nous sommes les premiers au monde en matières de la fabrication du mal( corruption,…) et les derniers en matières de création de biens et services.
* L’absence totale de sanctions dans ce bled, fait que celui ayant commis plus de gaffes, se trouve promu pour un meilleur poste de responsabilité.
*Pas de contrôle dans ce pays chacun peut amasser la fortune sans jamais se soucier de qui que se soit.
*Pas de règles de conduite dans cette société le « tag ala man tag » « oua el houta el kabira takoul el houta essaghira ».
De l’autre cote, face à cette situation narrée ci-dessus, il ya des bouliticiens , de gros « Ghachis » et de petits citoyens ,un bon peuple composé de petits esprits de tribus, de zaouïa, de marabouts ; de clan de régions et de ..Des medias qui regardent plus la cagnotte de l’Anep que les problèmes de sociétés et dans toute cette macédoine ; il ya l’homme ou son esprit qui fait de sa pensée, il est petit ou grand, honnête ou malhonnête, intègre ou injuste…
Le fait, est qu’il ya un homme qui se nomme « algérien » sans entrer dans son identité, il compose cette société, à l’intérieur de ce bled. Il ne fait que tourner en rond, face et devant une multitude de problèmes économiques, sociaux, politiques et culturels. Son énigme se résume à cette question qui lui colle la peau, et il devrait la poser pour trouver la bonne réponse qui est gambergée. C’est-à-dire devant ce qui possède dans son crane, soit un esprit rationnel hypocrite et égoïste, idéologiste avec ses’ ismes’ de modes de sociétés ou le choix lui parait tellement difficile que la TIC* peut l’orienter à sa guise selon des intérêts qui lui échappent … soit….
Devant cet état de fait , bien décrit par le commun des mortels algériens ; cette enchainement d’éléments composants la crise économique, sociale et culturelle qui essaime douleur, désolation, stress, et peur, c’est bien cette crise multi dimensionnelle qui a fécondé la crise de la perte de confiance ; c’est de crises en crises que l’ Algérie est en train d’exister par une excroissance de malheurs , de douleur, d’autisme et de refus de l’autre en tant que Bouliticien, état, pouvoir ,république bananière, système, régime et institutions vides : ceci va nous entrainer vers une autre nouvelle crise ; c’est celle de ne pouvoir plus vivre ensemble dans une cité ,dans un pays ou tout peut engendrer le grand risque de se disloquer en miette est c’est peut être l’objectif recherché par l’ancienne colonie ou leurs vassaux internes et le nouveau maitre du monde que les oligarchies sont en train de préparé en attendant ce statut quo mortel .
La perte de confiance, engendre la perte de l’espoir, ces deux concepts enfantent forcement la colère, mais quant ca touche une catégorie ou un segment de la société , le « Tsunami » de l’ agitation en mal risque de semer le désordre , la pagaille et même l’incendie dans la cité du pays mais aussi le risque de la partition suivant l’esprit de la tribu, de la région, de la peuplade….
Ne nous leurrons pas, cette vague de violence a déjà pris acte dans certaines régions, elle n’est que la conséquence de la crise du vivre ensemble de façon autiste, in- équitablement, et injustement, c’est la conséquence de la crise de confiance, et donc de la crise économique. Ou est alors la cause ?…
L’absence de modèle de développement, de dialogue civilisation el, de stratégie, de fonctionnalité des règles de l’état, de justice et d’équité…. Ont engendré la crise économique puis la crise sociale et puis la crise culturelle, que l’Algérie ne parvient pas à traverser ces crises sont semblables à un oued en cru .Le peuple notion très abstraite mais « Ghachi » est bien concret, un des deux doit se prendre en charge et refuser pacifiquement ces faux « prêts à tout » de ce pouvoir, ce système, ce régime.
Instaurer une véritable république dans un veritable par une application rigoureuse des règles, des contrôles, du suivit et des sanctions exemplaires.
Cette action ne doit en aucun cas être récupérée par les responsables politiques actuels, comme pour un grand nombre de leurs promesses, nous les avons vus à l’œuvre pour la gestion ou le mensonge, le ridicule, le laxisme, la permissivité, et la complaisance représentent leurs normes de fortunes et leurs fausses valeurs destructives de la société de l’état , de la république ,de la morale et des valeurs universelles.
Lorsque le prix du pétrole était à 140$ on parlait plus du « sens des affaires » que d’économie florissante représentée par une production extraordinaire d’épiciers ou magasins de tout genre achalandés de produits « made- in ». Mais aujourd’hui, la crise fait face, ces produits vont nous manquer certainement, et cette situation risque par la suite de devenir inacceptable, alors, il est urgent de changer avant que le calvaire nous ne réserve une calamité.
C’est une crise systémique c’est-à-dire, celle de notre système politique ! Elle est l’étiologie et le ferment même de ces crises :
-Crise économique (chômage- absence d’investissements..)
-crise financière (manque de devises chute des prix des matières 1eres..)
-crise monétaire (monnaie des singes sa contre partie est inexistante)
-crise sociale (perte du pouvoir d’achat-emplois insuffisants-…)
-crise environnementale (dégradation du cadre de vie de l’homme)
-crise écologique (dégradation du milieu de vie)
-crise de valeur (absence de punition)
-crise de morale (permissivité)
-crise d identité
-crise de la citoyenneté.
-crise de pouvoir
-crise de système
-crise des institutions
-crise de régime
-crise de carburant……
-crise de logement
-crise d emploi……………………………………… .
Dans le cas de notre pays, bien sûr, ce pouvoir est resté avec le même régime tellement longtemps sur place qu’il faudra le changer, demain comme aujourd’hui et comme hier, tant que nous laisserons ce pouvoir à ces Bouliticiens carriéristes les crises ne finiront pas de s’amplifier.
BENALLAL MOHAMED


le 20 mars 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
20 mars 2015

5 Commentaires pour “La crise de la pensée politique et la faillite de l’esprit économique en Algérie”

  1. OULED BOUL

    Incorruptible
    Il arrive qu’on s’inflige une telle lecture, mais lá c’est la bassesse spectacularisé sous forme d’elécubrations fantasmagoriques .On raisonne avec les sentiments et cela montre a quel point le chantage affectif détermine les comportement des uns et des autres.,laissant en souffrances tous ce qui endoteriques……le rituel au détriment de la substance pour le bonheur .
    On écrit des foutaises et on exige de Vous une adhésion émotive, mettant en panne la reflexion.
    Cette date qui n’a rien de particulier est sujette a contentieux pourquoi ? parce qu’elle marque la fin combien meme symbolique des hostilités pour les uns , mais pour beaucoup d’autres, c’est le debut de la guerre.Ici je pense particuliérement aux Marsiens, les ” LES DITS MOUDJAHIDS de LA DERNIERE HEURE” , soldats Algeriens de l’armée francaise ayant déserté et rejoints les maquis, mais aussi des civils devenus revolutionnaires du jour au lendemain.Ce sont ces gens lá qui ont commis les pires des atrocités contre les pieds noirs et les Algeriens et qui par la suite, ont pris tout un pays en otage jusqu’a nos jours.

    • le cygne

      Salam….!!!! Mais très bien, Mr El Guelliti, enfin nous sommes d’accord sur trois points, c’est déjà beaucoup -(d’ailleurs j’en ai déjà parlé dans d’autres rubriques)-:

      1-/ Les Moudjahids de la dernière heure, parfois des H blanchis..!!!!
      2-/ Certains déserteurs de l’armée française qui ont rejoint le maquis…!!!!
      3-/ Et c’est bien ceux là qui ont pris l’Algérie en otage jusqu’à nos jours, qui “veillent au grain”, pour garder au frais les intérêts de FaFa, au détriment de ceux de la belle au bois dormant….!!! Sleeping partner oblige…!!!! Et je dirais à Mr Benallal que tout le mal vient de là…puisque le pays est gangréné..!!!!

      De Gaulle a été le plus intelligent de tous, car sachant qu’il ne pourrait pas rester indéfiniment dans un pays colonisé, il a préféré déguerpir en laissant ses orbitons en Algérie et un peu partout en Afrique pour assurer les ressources stratégiques nécessaires au développement de la France et faire en sorte que la propriété d’antan reste toujours une chasse bien gardée, Shutttttt, pas touche….!!!! D’ailleurs, si on analyse bien la question du référendum du 1er Juillet 1962: “« Voulez-vous que l’Algérie devienne un État indépendant coopérant avec la France dans les conditions définies par les déclarations du 19 mars 1962 »; on comprend tout de suite pourquoi et malgré toutes les capacités humaines et matérielles, l’Algérie est restée tiers-mondiste…!!! Imaginez une Algérie forte et développée et son impact sur l’Afrique et l’Europe…??? Ce n’est pas permis….bien évidemment avec la connivence et la bénédiction des Oursons en peluche et les manchots nourris au fromage puant….!!!!

      Cependant, il ne faut pas nous faire oublier que les pires atrocités ont été commises contre le peuple algérien depuis 1830, jusqu’à aujourd’hui, si je comptabilise les victimes contaminées, des explosions atomiques, chimiques et biologiques, ainsi que les dommages sur l’environnement…!! Et que l’OAS a été le déclencheur de tous les actes terroristes à l’époque…!!!! Et que la majorité des Corneilles noires étaient avec l’OAS et l’Algérie française….!!! Et que ceux qui sont restés en Algérie Rahoum Labès 3lihoum….., même ceux qui ont préféré garder la nationalité française….!!!! N’est elle pas belle la vie…????
      Alors pas un mot sur l’OAS….????

      Allez pour ne pas être accusée encore une fois, je vais laisser la place à ceux qui ne savent que critiquer et dénigrer au lieu d’éclairer nos lanternes par leurs avis…..!!!

      Encore une petite chose, je n’ai aucun complexe de commenter dans un journal Bélabbesien, bien au contraire, d’ailleurs SBA est parmi les rares villes qui possèdent 4 ou 5 journaux électroniques dont BAI, mais est ce qu’elle possède…….?????

      • OULED BOUL

        Mme le cygne,
        Assurez Vous que je n’ai acun sentiment de répulsion envers quiconque ne me partage pas mes opinions.Au contraire,je trouve le choc des idées et arguments vitaux pour le renouvelement.de l’humain et de la société
        Ceci étant dit,j’ai horreur du statut quo et la tendance qui s’implifie la problématique contemporaine en la réduisant aux corollaires complot

        A ce niveau, mon intention est de stimuler des reflexionns nouvelles pour avancer notre nation, en rejettant. de facon catégorique les theses jusqu’ici avancées par le systeme.
        .

        Mais restons dans le sujet, cette periode a crucialement marqué le reste du parcours su pays.Comme a l’accoutumé, Vous etes enfermé dans une logomachie de complot qui ne Vous quitte jamais.Je dis ca non pour occuler une éventualité qui n’est pas a exclure, ne serait.ce que partielement, mais je pense que les intentions de l’usurpation et l’arrivisme étaient les prédominants.
        Pour les historiens, cette periode fut le début de la déviance historique de la révolution , culminée par le coup d’état e 19 juin 65.Ce qu’a laissé cette periode fut un océan de frustration, les usurpateurs et les putchistes ont embrassé le socialisme et le parti Unique avec une modalité de gestion archaique.Au lieu de faciliter que la nation récupére sa sanité,ils n’ont fait renforcer sa confusion

        Quant a ceux qui murmurent un certaine évolution, et bien je dis que la différence entre hier et aujour’hui est seulement une questionde magnitude
        l’ésprit de l’irrespnsabilité est le meme, ,le mépris de la citoyenneté reste le meme sans évoquer la corruption stratosphérique si banalisée.

        Ce qui est encore plus grave, c’est qu’ont est parti d’un systeme de parti Unique au systeme de l’homme Unique !!! le tout comfortablement pris en piege par la trappe de Malhus

        • le cygne

          Mr El guelliti, rassurez-vous que c’est réciproque…!!! Mais tout ce qui se passe chez-nous, autour de nous et un peu partout dans le monde ne fait que conforter ma conviction du complot concocté par la pieuvre du mal néoconservatrice, sioniste, franc-maçon et illuminati par excellence, et ses tentacules…..!! Maintenant, c’est vrai que les petites marionnettes peuvent être arabes, musulmanes, ukrainiennes, africaines américano-latines etc….pour des raisons multiples, mais c’est surtout pour l’argent et le Koursi éjectable…!!!!

          Désolée, pour certains historiens, mais je pense que la déviation a eu lieu depuis le départ en 1962….!!!! Cependant, je suis encore une fois d’accord avec vous sur “l’océan de frustration” causé par le mauvais choix du système de gouvernance dont les séquelles persistent jusqu’à nos jour.
          Un système qui a chamboulé toutes les valeurs du peuple algérien et fabriqué un peuple assisté….!!! On ne peut pas dire qu’il n’ y a pas eu de points positifs surtout sur le plan extérieur vu la conjoncture de l’époque (les deux blocs) mais sur le plan intérieur je dis tout simplement que ça a été un fiasco même s’il n’est pas monumental…!!! D’ailleurs, le président de l’époque avait même pensé à changer sa politique, mais il a été empoisonné par les ennemis de l’humanité..! Et vous me dites que “je suis enfermée dans une logomachie de complot “…..???

          Pour le reste le débat doit rester ouvert et efficace, pour pouvoir sortir de cette léthargie et de ce cercle infernal, tout en évitant de tomber dans une autre trappe…!!!!

          Cordialement.

  2. Memoria

    L’étude du contenu des textes de Monsieur Benallal relève de la compétence de spécialistes mais je ne puis m’empêcher d’exprimer mon admiration pour l’esthétique et le style de ses textes et récits tant descriptifs qu’analytiques selon l’inspiration du moment. Cette évaluation est très subjective mais il n’est pas aisé à tous les …scribes de finaliser texte et message dans un média de proximité sans capoter dans le…texto logorrhée projective relevant des adeptes de Rorschach.Et là je devine la solitude de Si Benallal qui reste pédagogique dans sa ténacité à faire passer un message sur cette fresque socio-politique actuelle en Algérie qui relève plus du folklore anthropologique où Ibn Khaldoun reste la panacée selon mon point de vue !
    Les groupes de pression,lobbies,clans,tribus,népotisme,opinion publique(?) en Algérie ont leurs chasses gardées mais la majorité silencieuse a réussi à défaire des rois là où l’injustice a pesé ! La presse électronique et les réseaux sociaux grignotent l’espace perdu par des journaux comme El Watan et …Le Monde Diplomatique…La BAI est un média et nous n’avons pas à faire dans l’auto-dépréciation sinon nous n’utiliserions pas ses rubriques !

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00