LA PAROLE PARALYSEE

Je commencerai par ce paradoxe apparent: je ne fais pas ce que je veux mais je fais ce que je ne veux pas faire! Me référant à un ordre moral supérieur, je reviens dans l’arène à un moment où tout le monde réalise que trop de communication tue la communication  Et s’apparente à de la pollution visuelle.Tous les publicitaires débutants vous l’enseigneront!
Convaincu depuis toujours que l’intérêt général transcende les divisions internes, les particularismes régionaux, les clivages religieux et sociologiques et le conflit des générations, je ne me définirai pas comme missionnaire de ce combat…mais presque.
Ce site est un merveilleux outil d’utilité publique que nous ne pouvons laisser entre de mauvaises mains, qui sous couvert de fausse “akhouwa bidon” se font censeurs et professeurs de morale religieuse de manière interchangeable.
L’intérêt général d’un pays ne se réduit à chercher des caisses de résonance, une claque servile, expression du court terme, mais le lieu de recherche de la compatibilité de l’avantage commun, de l’intérêt général.
L’article sur le colloque au département de droit a retenu mon attention comme révélateur d’une prise de conscience générale et il me plairait qu’il y eusse été évoqué l’idée que la corruption est antinomique avec la notion de l’intérêt général, qui lui ne se réduit pas à la somme des intérêts particuliers.
Merci à l’institution universitaire de satisfaire à la notion de service public pour éclairer sur les contours de ce crime économique qui nuit gravement aux principes d’égalité, de continuité institutionnelle et d’éthique citoyenne.
Une dérive culturelle favorisée par notre conception que l’Etat-Beylik se doit d’être, (en vertu de pactes vassaliques) au profit de la famille et du clan et qui s’illustre de manière globale dans le cadre d’une économie globalisée.
Que la polarisation sur les fils et neveux ne nous fasse pas oublier l’essentiel. La révolte citoyenne ne sera audible que si ce dernier adhère à la notion d’intérêt général et dans un contexte dans lequel le citoyen concret, lambda, vous et moi exerce ses droits et assume ses devoirs dans son environnement immédiat, là où il habite et parfois travaille. Un coup de frein à la corruption endémique passe certes par des normes juridiques de contrôle,des instances représentatives légitimes, mais essentiellement par une citoyenneté effective qui relie le citoyen des lieux de pouvoir et de prise de décision.
Enfourcher le cheval contre la corruption passe par mettre à bas la corruption des idées qui nous font en même temps prytane et archonte. Nous sommes tous ce citoyen composite, imparfait, individu réel avec ses faiblesses, ses doutes, son égoïsme et son aveuglement qui doit se servir des béquilles de la raison en la débarrassant des préjugés, des soucis inhérents à la condition économique pour lui permettre de s’exprimer dans la Cité et d’opiner sur la res
républica, la chose commune sans être dominé ou mû par un intérêt personnel.
L’homme ne vit pas que de pain. Il a besoin d’idéal une fois le premier niveau des besoins physiologiques satisfait. Il a besoin de la sécurité d’un État de droit, d’admirer les personnes censées le représenter et de s’identifier à des valeurs
supérieures.

La langue paralysée est celle qui sous couvert de liberté prépare la dictature de la pensée pour manufacturer la langue paralysée. Aidons à faire de ce site mieux que le réceptacle d’une thérapie primale et à garder la mémoire des grandes épreuves vécues par notre peuple.
Les psychologues modernes ont consacré beaucoup de temps à examiner
les raisons de l’oubli des évènements traumatiques qui font balbutier l’histoire.
La première est appelée ” théorie des traces du souvenir” et elle privilégie la thèse que les traces et rayures du disque dur s’effacent avec le passage du temps; la seconde s’appuie sur la théorie des interférences qui propose le
breuvage de l’interférence proactive et l’interférence réactive, ingrédients passant dans un “shaker” qui assignera aux expériences individuelles un effet de halo et de brouillard perpétuel sur l’esprit.  Pensée incertaine ou mnésique , ou recherchant la certitude du dogme pour livrer une parole paralysée.
La parole paralysée tourne en boucle et devient bruit de fond monotone qui n’auto-hypnothise que celui qui s’en sert…et lasse tous les autres.
Pour ma part, je pencherai pour une troisième voie,celle ” de la théorie de l’oubli sélectif” selon laquelle ON OUBLIE CE QUE L’ON SOUHAITE OUBLIER!
Concorde et réconciliation ne signifient pas OUBLI. J’ai vérifié dans le dico en arabe, et en français! Le principe de réalité et l’intérêt général nous appelle à
toutes les vigilances.Cohabitation forcée certes!


le 17 avril 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 avril 2013

5 Commentaires pour “LA PAROLE PARALYSEE”

  1. le cygne

    Sourire, il faut qu’on se mette d’accord sur certaines définitions pour qu’on puisse engager un vrai débat….. Vous dites « Parole paralysée », vous parlez de toutes les paroles ou de certaines seulement….. Vous savez aussi que la paralysée peut être complète ou incomplète, et présente de nombreuses variétés en fonction de sa cause, de son évolution, de sa topographie, de sa couleur….etc….. !!! Parce que n’importe qui pourrait dire la même chose que vous, s’il croit que sa parole est paralysée……!!! Tout dépend de l’angle où l’on se situe…. !!

    “Je ne fais pas ce que je veux mais je fais ce que je ne veux pas faire! ” Mais Sourire, ce que vous appelez paradoxe devrait être le principe même de la vraie démocratie……Non …??? Car, si on ne doit faire que ce que l’on veut…cela provoquerait la collision entre les plaques tectoniques ce phénomène va engendrer à son tour, des chaînes de montagnes et la sismicité sera diffuse dans toute la région déformée…..!!
    Ne dit-on pas que “La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu’on veut, mais à faire ce qu’on doit”……

    « Nous ne pouvons laisser (le site) entre de mauvaises mains »……. Les mauvaises mains appartiennent à quelle espèce terrestre, selon vous…???Qui a l’audace d’être juge et partie pour distribuer des adjectifs qualificatifs……….!!!! Vous savez Sourire, il y a les mauvaises mains et il y a ce qu’on appelle les mains faussement bonnes………alors choisissez……. !

    « Enfourcher le cheval contre la corruption passe par mettre à bas la corruption des idées qui nous font en même temps prytane et archonte. »….. Quelle est la vraie corruption des idées…… ??? De celles qui sont autochtones (d’origine) ou celles qu’on veut nous imposer, c’est-à-dire les allochtones ou Taïwan. Qui sont les vrais corrupteurs….. ??? Ceux qui travaillent dans la branche import-import , ou ceux qui se contentent et comptent sur leur patrimoine……. !!!!

    « La révolte citoyenne ne sera audible que si ce dernier adhère à la notion d’intérêt général et dans un contexte dans lequel le citoyen concret, lambda, vous et moi exerce ses droits et assume ses devoirs dans son environnement immédiat, là où il habite et parfois travaille.» ….. Je suis entièrement d’accord avec vous…. Alors que chacun se révolte là où il se trouve, puisqu’il ne peut pas se révolter par télécommande ni par satellites artificielles en orbite……

    « La langue paralysée est celle qui sous couvert de liberté prépare la dictature de la pensée pour manufacturer la langue paralysée. »…. Sourire, n’êtes vous pas entrain de vous discréditer, car on peut vous rendre la balle et dire que vous essayez de faire la même chose, au nom de la liberté ………vous êtes entrain de dire ma dictature est la meilleure……….de quel droit….. ????

    « Concorde et réconciliation ne signifient pas OUBLI. J’ai vérifié dans le dico en arabe, et en français! Le principe de réalité et l’intérêt général nous appelle à toutes les vigilances. Cohabitation forcée certes! »….Là par contre on se rejoint et moi personnellement j’adhère à cette formule pour l’intérêt général…….!!Pourvu que les orbitons ne se prennent pas pour des électrons qui à leur tour , se prennent pour un nuage d’astéroïde…….!!!!

    A part ça, sur tout le reste, nous sommes presque d’accord………. !!!!

    Mes Respects….!

  2. DZiri

    Sallamou alaykum
    * « Me référant à un ordre moral supérieur »
    A toute fin utile, on aurait aimé savoir et connaître d’où vient cet ordre Sup, au K ou il serait intéressant à suivre. Cet ordre sup, qui semble plus que Religieux.
    Aussi, prendre ce Site de site de publicitaire, c’est manquer, et de valeur au Site, et le train des réseaux sociaux et d’échange d’idées avec son prochain dans les règles de l’art. Critiquer sans arguments « valides » cet échange, dénote une méconnaissance ainsi que l’insuffisance et l’incapacité de l’idéologie qu’il propose. Sa fragilité ne lui permet de tenir face à d’autres idées.

    * « » Ce site est un merveilleux outil d’utilité publique que nous ne pouvons laisser entre de mauvaises mains, qui sous couvert de fausse « akhouwa bidon » se font censeurs et professeurs de morale religieuse de manière interchangeable.«.»

    Le vrai est que le site est un merveilleux outil…, qui n’appartient pas seulement à ceux qui, entre autre, et pour ne citer que :
    « BAI s’inscrit dans ce courant de pensée, il contribue a l’affirmation du citoyen républicain exerçant sa libre pensée, en même temps CONTRAIRE a la conception religieuse de la pensée.» (Dixit: OULED BOUL 10/03/13).»

    * «.» Convaincu depuis toujours que l’intérêt général transcende les divisions internes, les particularismes régionaux, les clivages religieux et sociologiques et le conflit des générations, je ne me définirai pas comme missionnaire de ce combat…mais presque «. »

    Pour démarrer, le Missionnaire devrait savoir que C’est la Religion [l’Islam] qui transcende LE TOUT. Affirmer le contraire, c’est miner sa mission au départ. C’est aller droit au mur.

    Je dois reconnaître que l’analyse de la « akhouwa bidon » est appropriée ; Ce qui n’empêche pas certains de s’en prendre uniquement qu’à un courant de « akhouwa » !!!!

    Il faut l’admettre, et C de visu, certains « akhouwa bidon », présentent et louent les vertus de la liberté d’expression pour ensuite, essayer de la mouler uniquement dans leur idéologie. La paralyser par cette idéologie.
    Ils ne veulent que ce qu’ils veulent eux seulement, et même des autres !
    Et pour conclure, on nous donne la recette : « Je ne fais pas ce que je veux mais je fais ce que je ne veux pas faire! ».

    Il faut l’admettre aussi, généralement, il y a des Ignorants de l’Ordre Social.
    Sallamou Alaykum

    • Karim10

      Mr DZIRI,Salem.
      Tout lecteur BAI qui prête attention à travers ce que vous écrivez ici Mr DZIRI , à ce «soi-disant questionnement » ou à cette « nouvelle épisode proposée» , perçoit immédiatement qu’il s’agit d’une ANNONCE de dialogue de sourds.
      Vous faites l’amalgame entre la « pensée » (al-fikr) et la « religion » (Eddîn), tout en vous adonnant l’abolition de la distance entre « soi » (al-Dâtt) et I’« objet » (al-mawdûO c’est-à-dire le sujet’). C’est « classique » vous pratiquer le mécanisme de la « certitude intellectuelle et de l’affirmation péremptoire ».
      Mr DZIRI. Je ne sais pas si vous réalisez que votre discours entame une pratique périlleuse, « parler au nom de Dieu ». Pourtant ( VOUS un musulman LAMDA- de connaissances basiques ).C’est une pratique que le discours des savants Musulmans (IbnTaymiya-Ilm wa siyasa)– pendant toute la durée de son histoire, sauf exceptions rares – a toujours évité. Alors peut- on dire que vous ne savait pas ce que vous faites ? Ou vous le faites délibérément ?
      Si c’est le cas ! Alors votre discours est une représentation construite sur une « peur ». Allez donc exhiber votre détérioration péremptoire pouvant aller jusqu’à la destruction dans avenir certain ailleurs. Allez donc essayer pour voir dans un site spécialisé (riposte-laïc par exemple voir sidi Google). Allez ! Vous trouverai vos « adversaires » laïcs ou le thème du discours sur l’islam est le point de départ et la référence « one ».. Autant vous le dire tout de suite .Vous ne tiendrai pas 24 heures.
      ALLEZ ! Je dois m’en ALLER !

      • DZiri

        Sallamou alaykum mon frère Karim10 !
        Je dois vous le dire mon cher, que le lecteur averti, ne perçoit que par ses propres moyens, et non pas par votre intermédiaire, ni du miens d’ailleurs ;
        Chacun à son propre raisonnement et, essayer de l’exercer à sa place porterait atteinte à sa personne.

        Ce n’est pas un dialogue de sourds, Mon commentaire est clair et répond à d’autres idées. À ceux qui tentent vainement de paralyser le passage de la parole libre, basée sur l’Islam, et laisser libre cours , à celle contraire surtout.
        Il est (mon commentaire) est dénué de préjugés et de sentiments personnels envers quiconque, comme C devenu coutumier chez certaines plumes, faute d’argument.
        Vous êtes selon ma lecture assez cultivé pour savoir que la philo est n’est pas une Science et encore moins un argument à opposer à quoi ce soit.

        Vous m’accusez de : « C’est « classique » vous pratiquer le mécanisme de la certitude intellectuelle et de l’AFFIRMATION PEREMPTOIRE (dogmatique) ».
        Sachez mon cher que cela ne vient pas de moi, je n’use de « l’affirmation dogmatique » que parce, issue de l’Islam, parc qu’elle EST tranchante, décisive, et absolue. Je ne cherche pas dans la «Philo» et encore moins dans la métaphysique. Ce ne sont que des fantasmes et élucubrations d’individus.
        Devant ce choix, je ne vois et ne trouve pas pourquoi, une personne doit-elle dicter à une autre, « sa philo ». Ni pourquoi, cette dernière s’y conformerait !

        M’accuser de parler « au nom de Dieu » est une affabulation, quand je ne fais qu’évoquer le Qoran. Je ne fais que le répandre comme ordonné. Cette parole, qu’on essaye «de paralyser». Ai-je dis autre chose ? Je ne suis RIEN mon frère.
        Enfin, je considère votre idée sur « riposte-laic » comme une fuite en avant ; Pourquoi m’envoyer balayer devant la porte des autres et laisser la mienne ?
        Dans ce sujet, face à l’idée de l’auteur et mon commentaire, vous n’etes pas péremptoire. Il Manque votre point de vue.
        Sallamou Alaykum

  3. Karim10

    Bonsoir .Il faut faire en sort que le DOSSIER de la CORRUPTION soit rédigé comme TITRE de CREANCE aux prochaines élections présidentielles de 2014. Aucun candidat n’aura le feu vert de se présenter s’il ne propose pas une « SOLUTION lucide» pour ce fléau de VOL grave ! Corruption et famille c’est : C’est des hommes fondés sur des traits communs qui forment « une famille » cautionnant l’intronisation, qui mettent leurs « signatures », leurs temps et même leurs ressources illégalement au service de leurs familles. Le corrompu est ingrat et l’être ingrat n’a pas de mémoire. Il peut commettre les pires méfaits et oublier. Mais ! Contrairement à une idée simple, la société n’est pas un ensemble de familles comme les pièces d’un Lego, ni même une ruche d’abeilles dont les familles seraient les alvéoles. (Sauf bien sûr pour les familles pathologiques « malades »). C’est à se demander quel est en fait la « fonction des « cadres » (de l’état ou de la nation ?) Hors du fait de se remplir les poches, sans aucuns soucis du bien public ! Le corrompu est ingrat et l’être ingrat n’a pas de mémoire. Voilà ! Il peut commettre les pires méfaits et oublier. Il faudrait donc le lui rappeler ! C’est à L’ETAT de créer les agences anti-corruption et légiferer la protection des informateurs anti-corruption à tout les niveaux et à ces CADRES de s’attaquer aux causes et commencer par les marchés publics. (Même si certains sont incapables de juger de quoi que ce soit sauf peut être « l’état » de leurs estomacs).
    Le Peuple Algérien a choisit de “mémorialiser” la grande Bataille pour libérer le pays devenue depuis un des indicateurs de ce que l’on appelle communément la « mémoire collective » des Algériens ! Il est donc clair pour lui consciemment ou inconsciemment que celui qui ne respecte pas ce fait est de facto un traitre.
    Jusqu’à quand allons-nous continuer à « tolérer » que « notre avenir » et celui de nos enfants soit confié à des gens qui n’ont aucun compte à rendre sous prétexte que « Toute responsabilité impérative est nulle » ? Nous voilà maintenant devant des « TYPES » qui ont le don d’ubiquité face à d’autres « CAS » qui pointent le doigt en disant nous sommes devant des « cas » qui ne respectent pas les CHOUHADAS. La question à mon avis n’est pas de mémoire oublieuse ou mémoire vive mais comment valoriser ce « mémorial résultant d’une mémoire collective» pourtant construit dans les auteurs de notre capitale à toutes et à tous.
    Bonne nuit.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00